Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !


de : Jean-Paul LEGRAND
mardi 3 juin 2008 - 10h05 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires
JPEG - 91.5 ko

Pas de socialisme sans auto-organisation populaire

de Jean-Paul LEGRAND

Au moment où des responsables politiques socialistes comme Bertrand Delanöe déclarent que le libéralisme de gauche est l’avenir, le pays prend de plein fouet les effets du libéralisme de droite qui enfonce davantage chaque jour les couches populaires et les couches moyennes dans des difficultés grandissantes.

La hausse du prix des carburants, de l’alimentation, la politique féroce du pouvoir contre les étrangers en sitution irrégulière, la fascisation rampante de la société avec le flicage des chômeurs, l’installation de dispositifs renforçant le contrôle social et la précarité comme le RSA, la casse des services publics, le transfert des charges sur les collectivités, la défiscalisation progressive du capital, la mansuétude à l’égard des patrons voyous, toute cette politique est en rupture totale avec la France républicaine, celle des Lumières et du progrès social.

De nombreux citoyens se demandent si "ça va péter ?". Tous les ingrédients sont effectivement présents pour une explosion sociale. A tout moment, malgré les tentatives de régulation des partis traditionnels et des directions syndicales pour beaucoup bureaucratisées, les masses peuvent donner de la voix par des actions qui ne seront pas contrôlées et qui pourraient revêtir un caractère massif sur tout le territoire et dont la forme de lutte sera peut-être extrêmement violente. Les révoltes des banlieues ne sont pas si éloignées et l’ensemble de l’appareil politique a vite oublié les promesses tenues pour se consacrer surtout à la satisfaction des exigences des capitalistes plutôt qu’à celles de la jeunesse et des milieux populaires.

La crise du logement est telle qu’elle peut être l’un des facteurs de déclenchement de la révolte comme pourrait aussi l’être le fait que des millions de gens dans notre pays ne mangent pas à leur faim.

Il faut donc s’attendre à une explosion dont la force risquerait d’en surprendre plus d’un, en particulier parmi les hommes politiques à qui, quels qu’ils soient, des comptes seront demandés à juste titre.

L’Histoire cependant montre que les révoltes n’aboutissent qu’à des impasses souvent tragiques, toujours douloureuses, si elles ne se transforment pas en mouvement politique conscient des enjeux, des responsables et des perspectives à construire. Autrement dit la situation appelle à un dépasssement des conceptions traditionnelles de la gauche qui a fait faillite et dont les tentatives de recomposition apparaissent comme des gesticulations bien ridicules face à l’ampleur des problèmes posés.

La situation appelle à travailler à l’auto-organisation populaire de la révolution qui peut connaître dans les prochains mois ses premières tentatives et dont la dimension ne sera pas seulement nationale mais aura des relations permanentes avec les mouvements populaires de toutes les nations en particulier avec ceux de l’Amérique Latine qui sont à ce jour les plus avancés en matière de développement démocratique. Pour le moment, il serait suicidaire pour les exploités de participer à des actions de révolte dépourvues de direction et d’organisation et qui seraient vite réprimées, la bourgeoisie étant prête à utiliser la violence armée pour écraser tout mouvement. Seule la démocratie permanente du mouvement populaire peut déjouer les pièges et la répression que la classe dominante utilise pour maintenir son hégémonie.

L’appareil médiatico-idéologique est de ce point de vue l’un des instruments des plus perfides utilisés contre les gens. Les idées les plus obscurantistes y sont développées, les sciences y sont généralement présentées coupées de leurs origines historiques et de leur contexte social, la censure sur les initiatives populaires et les luttes, sur la vie démocratique y est généralement exercée puisque celles-ci sont présentées comme des facteurs de régression et non de progrès. L’idéologie individualiste et le culte de l’argent sont glorifiés jusque dans certains dessins animés. La télévision donne une image de la société telle que la pensent les exploiteurs : le capitalisme serait un horizon indépassable secrétant fatalement la richesse pour une minorité digne d’être la classe dirigeante, aux autres de se débrouiller pour parvenir là où les puissants ont laissé quelques miettes à se partager, quant aux prolétaires, qu’ils ne se fassent aucune illusion, leur sort est jeté depuis la nuit des temps : qu’ils se satisfassent de leur dose de fantasmes quotidiens pour accepter leur condition de gueux puisque il en a été ainsi de tout temps.

A contrario l’éducation populaire à l’organisation démocratique autonome du peuple est une condition des succès à venir qui n’exclut pas des formes de luttes importantes pouvant revêtir un caractère non-violent comme les occupations d’entreprises, le blogage des transports, l’intervention des citoyens dans les assemblées élues et les conseils d’administration, la revendication d’une utilisation de l’argent pour les besoins populaires dans tous les lieux de décision, l’organisation d’assemblées générales de citoyens et de salariés partout où eux mêmes le décideront, assemblées qui seront souveraines dans la conduite des luttes.

Il suffit d’observer la peur panique qui tenaille les politiciens et les puissants dès que des citoyens commencent à exprimer leur volonté de participer à la conduite des affaires sociales, économiques et politiques en contestant la fatalité de l’ordre existant. La moindre pétition, la moindre initiative qui sort du cadre de la pensée dominante est vécue par eux comme une insupportable agression, une provocation qui leur conteste leur sacro-saint pouvoir ; La démocratie n’est pour eux qu’une permanente concession à la lutte de classes. La preuve en est que dès que les prolétaires se divisent, que leur unité s’affaiblit, la démocratie recule. Il suffit pourtant de peu en réalité pour que le mouvement démocratique reprenne du poil de la bête : il suffit en vérité de recréer l’espoir par un travail sur la conscience même que le mouvement populaire a de lui, en combattant résolument l’idée qu’il n’existe pas, qu’il n’a pas de rôle historique. Or le mouvement populaire est la société même en action dans le travail, la création, et comme un enfant encore en devenir, il lui manque la pleine conscience de ses possibilités transformatrices maintenu qu’il est dans la domination d’une classe qui n’existe que par l’exploitation.

L’histoire montre que le mouvement populaire peut aller jusqu’à la grève générale et à la désobéissance civile, instruments politiques des grandes masses exclues du pouvoir et décidés démocratiquement. Ceux-ci devraient conduire à l’organisation de nouveaux scrutins électoraux avec abolition de toutes les mesures anti-populaires et discriminatoires qui interdisent aux étrangers de voter et d’être candidat, tout comme les mesures scélérates qui obligent les candidats à payer leurs frais de campagne électorale, procédé inique qui exclut de fait les candidats des milieux populaires. Ces élections pourront faire l’objet d’assemblées préparatoires dans les quartiers, les entreprises, afin d’élaborer des programmes issus du peuple et non des seuls partis politiques.

Le mouvement par sa détermination et son objectif posera inéluctablement la question de la création de nouvelles institutions qui devront être fondées sur une véritable séparation des pouvoirs éxécutif, législatif et judiciaire y compris en créant un quatrième pouvoir, celui de la démocratie participative ou d"émocratie d’engagement, qui établit une relation entre les conseils populaires de base réunissant tous les citoyens sans discrimination et les autres pouvoirs constitutionnels, quatrième pouvoir qui devra être reconnu lui-même par la Constitution de la VIeme république.

Ceux qui ont abandonné la Révolution ont perdu l’essentiel : ce qui est en œuvre au sein même de la vieille société et qui jaillira sans qu’ils n’y comprennent rien, dépassés qu’ils seront par l’histoire. Les dirigeants de la gauche pour la plupart d’entre eux ont tout trahi, plus préoccupés par leurs postes que par l’essentiel qui bouillonne en silence dans les soubassements de la société de classe…ils ont confondu l’apparence et l’essence, et l’idéologie dominante les a dressés en définitive à devenir les chiens de garde du capital. Mais ce qui se prépare est tel que nos modes de pensée seront eux-mêmes totalement dépassés et qu’il nous faudra inventer, il nous faut créer une imagination rebelle nouvelle pour faire face à la barbarie contre laquelle pourra surgir la vraie civilisation, à la mesure de chaque homme, de chaque femme, à la mesure de l’épanouissement de chaque individu.

L’analyse de l’évolution des forces productives est le socle de notre connaissance sociale pour mener la lutte de classes vers l’objectif d’une société sans classe mais j’ajouterai à celle-ci beaucoup de poésie, d’humilité pour que nous ne nous prenions pas trop au sérieux, juste ce qu’il faut pour continuer à rêver, à lutter, à être libres et à rester humains en prenant garde en permanence aux dérives qui guettent le socialisme car l’ancien revient toujours à pas de charge dans le nouveau ! Et il nous appartient d’en garder le meilleur pour en jeter le pire.

Oui, demain il n’y aura plus d’enfant qui aura faim, plus de jeune exclu de toute reconnaissance sociale, plus de vieux dans la misère et l’abandon, plus de travailleur méprisé jusqu’à en venir au suicide ! L’unité du peuple et son auto-organisation révolutionnaire et démocratique vont bousculer les vieilles idées et donner à la société ce qu’elle attend : la liberté de chaque individu de créer, d’être libéré de la course au fric, celle d’agir pour le bien commun et le progrès humain en mettant la productivité du travail au service de tous sans discrimination.

La révolution se prépare maintenant, au quotidien, dans nos quartiers, dans les entreprises, dans les lycées et universités, sur internet. elle surprendra, elle inventera, elle sera notre oeuvre à tous. A chacun de s’y engager pour que l’émancipation devienne notre réalité.

Jean-Paul LEGRAND
militant communiste
Maire adjoint PCF de Creil

http://creil-avenir.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 10h19

C’est ça, préparons la révolution, les lendemains qui chantent, la désaliénation du prolétariat, la destruction de la bourgeoisie, l’éradication du grand Kapital, l’extinction de l’impérialisme américain !

En attendant, je vais acheter des croissants.



La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 10h20 - Posté par

Vas y mon pote prends des forces, on va en avoir besoin !


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 22h00 - Posté par loulou

Des croissants au beurre ?


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 22h34 - Posté par Pedro

Va acheter tes croissants : ils nourriront j’espère ton qi, tu en as un grand besoin, toi qui charries un homme qui a l’immense mérite, non seulement d’ouvrir les yeux, mais d’agir sans relâche pour rassembler, RASSEMBLER celles et ceux qui n’ont que la perspective d’unir leurs forces, leurs infortunes, pour entrevoir un peu de clarté à l’horizon d’un monde capitaliste libéral condamné à échéance pas ses propres tares et ses propres excès.

Merci, J.P. LEGRAND, et ceux de Brignoles, d’Aubagne, et d’ailleurs, les travailleurs, les humbles, tout ce qui fait le peuple, ceux qui mangent des croissants mais aussi et surtout ceux qui n’ont pas les moyens de s’en offrir tous les matins, ont bien besoin de vrais militants que vous êtes, face aux liquidateurs du Parti et à ceux qui haussent les épaules : l’IMPERIALISME ECONOMIQUE AMERICAIN, C’EST UNE INEPTIE, PEUT-ÊTRE ?

Pedro Primero


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 10h55 - Posté par RBBR

Jean-Paul LEGRAND 3/06/2008

Laisse-moi te citer précisement :

« Le mouvement par sa détermination et son objectif posera inéluctablement la question de la création de nouvelles institutions qui devront être fondées sur une véritable séparation des pouvoirs éxécutif, législatif et judiciaire y compris en créant un quatrième pouvoir, celui de la démocratie participative ou d"émocratie d’engagement, qui établit une relation entre les conseils populaires de base réunissant tous les citoyens sans discrimination et les autres pouvoirs constitutionnels, quatrième pouvoir qui devra être reconnu lui-même par la Constitution de la VIeme république. »


« Ceux qui ont abandonné la Révolution ont perdu l’essentiel : ce qui est en œuvre au sein même de la vieille société et qui jaillira sans qu’ils n’y comprennent rien, dépassés qu’ils seront par l’histoire. Les dirigeants de la gauche pour la plupart d’entre eux ont tout trahi, plus préoccupés par leurs postes que par l’essentiel qui bouillonne en silence dans les soubassements de la société de classe…ils ont confondu l’apparence et l’essence, et l’idéologie dominante les a dressés en définitive à devenir les chiens de garde du capital. Mais ce qui se prépare est tel que nos modes de pensée seront eux-mêmes totalement dépassés et qu’il nous faudra inventer, il nous faut créer une imagination rebelle nouvelle pour faire face à la barbarie contre laquelle pourra surgir la vraie civilisation, à la mesure de chaque homme, de chaque femme, à la mesure de l’épanouissement de chaque individu. »


« La révolution se prépare maintenant, au quotidien, dans nos quartiers, dans les entreprises, dans les lycées et universités, sur internet. elle surprendra, elle inventera, elle sera notre oeuvre à tous. A chacun de s’y engager pour que l’émancipation devienne notre réalité.
Jean-Paul LEGRAND militant communiste Maire adjoint PCF de Creil »


OUI !... Un texte -théorique et de reflexion- de toute première importance... à lire posément, profondément... et à discuter entre communistes de toutes obédiences !

RoB BespiAIR (Anticapitaliste Internationaliste Révolutionnaire !)

Lequel RBBR *rêve activement* d’une vraie IAM
(Internationale Anticapitaliste Mondialisée)



La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 11h20

Du souffle, et un langage de révolutionnaire...

Texte à rapprocher de notre camarade d’Aubagne qui insiste souvent sur des thèmes comparables et qui cherche à faire passer un peu de radicalité et d’enthousiasme dans nos ronrons ...

J’ai parcouru en diagonale mais je ré-étudierai cela au calme dés que possible.

Fraternellement,

Copas



La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 11h32 - Posté par Copas

Le dépassement de la fragmentation et de la faiblesse de la résistance populaire par des propositions de structures d’auto-organisation est la force novatrice de ce texte.

A la fragmentation et la faiblesse syndicale notre camarade propose des structures non limitées mais qui peuvent résoudre ce problème d’efficacité de la riposte à la bourgeoisie comme de re-donner un poids politique central à la classe ouvrière, apte à contester la domination capitaliste.

Il fait sauter également le verrou de la répartition des tâches entre les grandes orientations politiques qui seraient chasses gardées de partis agissant dans un certain cadre et les tâches des travailleurs qui seraient limitées par le seul cadre de luttes sociales.

Hisser la classe ouvrière comme classe transformatrice de la société (au travers d’un processus révolutionnaire) n’est pas seulement affaire de constituer d’authentiques partis communistes plus ou moins concurrents , mais également de parler enfin des structures qui seront le premier pas démocratique vers le socialisme.

Bien vu....


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 12h10

De nombreux citoyens se demandent si "ça va péter ?". Tous les ingrédients sont effectivement présents pour une explosion sociale.

Exactement. Est fou le Sarko qui n’entend pas gronder la foule !

Et ce qui mettra le feu aux poudres, c’est l’augmentation du prix du gasoil ! Aujourd’hui la plupart des salariés supporte une facture de près de 25 % pour les frais d’essence, et ce essentiellement pour aller travailler. Pendant ce temps les salaires ne suivent pas. Tout à l’heure on ira travailler pour des nèfles puisque le salaire sera entièrement englouti dans l’essence. Donc le bénéf sera uniquement pour les patrons, les compagnies pétrolières et les spéculateurs. Bientôt tous les salariés vont se demander à quoi ça sert de se lever tôt pour aller travailler, s’il ne peut même plus se nourrir, s’habiller, payer son loyer, assurer l’entretien de sa famille, etc, avec son salaire ! C’est là que ça va péter, ajouté à toutes les spolliations des acquis sociaux en si peut de temps, avec un pouvoir d’achat négatif !

Une autre chose d’importance : pourquoi y a-t-il spéculation sur le pétrole ?
Eh bien, pour pallier l’effondrement des "subprimes", les spéculateurs financiers s’en prennent au pétrole dont tout le monde a besoin, donc échappatoire 0, qui est acheté en cours de route sur les océans puis revendu encore plus cher, dans le but de payer les "fonds de pensions", dixit à la radio ce matin.

Ce choc pétrolier met donc en lumière que le système des "fonds de pensions" n’est vraiment pas la meilleure solution pour assurer les retraites américaines. Seul le principe par "répartition" est encore le système le plus sûr pour tous, et le plus intelligent. Celui qui a eu cette idée est un grand génie, il faut bien le reconnaître, avec un minimum de risques pour tous. De plus, il ne risque pas de mettre à la rue les entreprises, contrairement au syphonnage des bénéfices par ces fonds de pensions.

Sarkozy et Xavier Bertrand l’ont dans le c. Désolée !!!! Ils ont fait une faute politique très grave en entament des réformes aussi lourdes dans un tel contexte économique international ! Qu’ils ne s’offusquent pas s’ils entendent le bruit des sabots sur le pavé ! Une révolte populaire qui crève la dalle, c’est aussi dévastateur qu’un tsunami ! Mais à qui la faute ?



La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 16h24 - Posté par Copas

Ouais, bah, bon....

La spéculation à ses mécaniques....

Mais elle devient importante, puis gigantesque, quand la bourgeoisie a amélioré d’une façon considérable l’exploitation de l’homme par l’homme, le taux de profit et dispose de telles liquidités, de telles richesses, qu’elle ne peut plus en consommer l’essentiel et que donc elle en place une part de plus en plus considérable dans des produits spéculatifs.

la bourgeoisie dans le monde a trop de pognon ! Elle en consomme plein mais il lui en reste des paquets et des paquets qu’elle n’a pas goinfré , sans ses paquets point de spéculation outrancière.

La spéculation à grande échelle est donc une conséquence relativement directe de la lutte des classes au détriment de la classe ouvrière.

Le meilleur moyen d’endiguer la spéculation est bien d’augmenter la part des salariés dans les richesses créées. On est sur ainsi que l’essentiel en sera consommé en biens passagers ou durables et non dans la spéculation.

Penser qu’on puisse fondamentalement lutter contre la spéculation par des mesures sur la spéculation me parait donc pas forcement essentiel.

Il y a deux façons de casser les reins à la spéculation : augmenter la part des salariés au détriment de la part des bourgeois dans les richesses produites et/ou confisquer par l’impôt les surplus de fric que touche la bourgeoisie et qu’elle n’arrive pas à goinfrer et qu’elle place donc dans toutes les possibilités spéculatives (monnaies, matières premières, immobilier, actions, obligations, emprunts d’états, etc).

La spéculation à très grande échelle de la bourgeoisie est un indice de l’insuffisance de l’activité revendicative de la classe ouvrière.

Quand on perd 5 milliards d’euros dans de la spéculation (pas perdu pour tout le monde, il y a d’autres opérateurs à l’autre bout qui ont enfourné le blé, rien ne se perd) c’est qu’on avait 5 milliards de trop qui auraient dûs être distribués aux travailleurs ou confisqués par l’impôt pour des œuvres utiles .

C’est bien l’existence de ces surplus de poches capitalistes non goinfrées en yachts de luxe, en 4X4 et autres agapes pailletées, qui fait la spéculation.

C’est bien comme dirait Bedos quand il y a les dents du fond qui baignent à force de manger et que le surplus dégorge et tombe sur les escarpins et les lattes en peau de lézard nain que la spéculation nait.


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 17h14 - Posté par

La spéculation à très grande échelle de la bourgeoisie est un indice de l’insuffisance de l’activité revendicative de la classe ouvrière.

Pour faire tomber la spéculation sur le carburant, par ex., il suffit de laisser la voiture et de prendre un cheval et une carriole, comme la démonstration a été faite par des infirmières en Camargue, ces derniers jours.

Pour ceux qui sont tentés par l’expérience, pourquoi ne pas bloquer les villes en se déplaçant ainsi. Je vous dis pas les bouchons et les crottes, de l’engrais pour les pots de fleurs et les jardinets ! Tiens pour le 7 et le 17 juin.


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 17h56

Camarade Legrand ...J’espère que tu vas postuler pour entrer au Comité national au prochain congrès ...Les comités révolutionnaires partout peuvent surgir à tous moments devant la crise du capitalisme gravissime que nous subissons aujourd’hui .La grève générale,freinée pour l’instant par les dirigeants syndicaux, peut très bien partir à tous moments .L’exemple de 68 l’a démontré dans une situation économique tout à fait diffèrente .

Ce n’est que dans des moments d’effervescence sociale que le peuple s’auto-organise pour animer et développer le processus révolutionnaire.Mais jusqu’à maintenant,sur le plan historique,ce sont toujours les leaders auto-proclamés qui ont guidé l’action des masses et ont décidé la rentrée dans les rangs en 36,47,68,95,2003,2005,2006,2007 et même 2008.Cette délégation de pouvoir,ancrée dans les moeurs et les pratiques des appareils politiques et syndicaux,n’apportent même plus des miettes aux salariés à part quelques endroits stratégiques pour la bourgeoisie comme les "traders" spéculatifs.

Le "buldozer bernard Thibault" est contesté après "le faux derche Chérèque",mais on n’entend qu’eux dans les médias,les militants de la base enragent de ne pas pouvoir intervenir pour massifier le mouvement et le rendre irrésistible pour en finir avec le capitalisme .MGB souhaite que le PCF redevienne un repère fondamental à gauche mais elle ne veut pas rompre "spectaculairement" avec le PS bourgeois.L’alternative politique se construit avec les masses et non pas avec quelques intellectuels de gauche imprimés dans "Politis" .Alors nous sommes au pied du mur et les idées de Legrand que je partage depuis longtemps avec aussi Copas sont d’actualité et non pas utopiques.Mais sommes-nous capables d’affronter la bourgeoisie avec tous les moyens adéquats à organiser pour remporter enfin la victoire pour le peuple et l’avenir de notre jeunesse . ???????

Bernard SARTON,section d’Aubagne



La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 19h33 - Posté par Carratala

Bonsoir,

C’est justement pour cela qu’à Brignoles on essaye de se bouger en organisant une une journée d’action le 14 juin pour les services publics
A la mi-mai lors d’un débat organisé par la CGT sur la RGPP, les participants (en grande majorité des syndicalistes et des communistes) ont décidé d’essayer d’organiser une journée sur les services publics (débats, manifestation).
Les organisations syndicales, associatives et politiques présentes (voir le tract) ont décidé d’organiser cette journée, le samedi 14 juin de 9h à 18h à Brignoles. Nous nous sommes mis d’accord sur le contenu du tract, de la pétition, du planning de la journée, de la manifestation à partir de 15h,…..

Les premières distributions ont eu lieu ces derniers jours (plus de 2000 tracts, plus de 550 personnes ont signer la pétition). Mercredi nous sommes sur les marchés de Besse sur Issole et de Saint-Maximim, Jeudi sur les lycées de Brignoles,.......
Les citoyens commencent à demander de passer du constat à la lutte interproffessionnelle, de faire des propositions, d’être uni, solidaires, .....

Nous avons décidés de réaliser la diffusion la plus large possible (marchés, villages, services publics, entreprises…) afin de contacter le maximum de personnes, de citoyens et d’élus.

La section de Brignoles du PCF invite tous les camarades, sympathisants, citoyens, amis,... du Var et des départements limitrophes à participer au succès de cette initiative, en diffusant l’information, en faisant signer les pétitions et en participant massivement à la journée d’action du samedi 14 juin à Brignoles (les drapeaux, banderoles,……ainsi que l’aide militante sont aussi les bienvenues).

Laurent Carratala

Pour recevoir les fichiers PDF de l’affichette, du tract, de la pétition laisser un commentaire sur le blog

Pour plus d’informations : http://collectifbrignoles.over-blog.fr/


La lutte doit se radicaliser pour préparer la Révolution !
3 juin 2008 - 19h46 - Posté par

Mais sommes-nous capables d’affronter la bourgeoisie avec tous les moyens adéquats à organiser pour remporter enfin la victoire pour le peuple et l’avenir de notre jeunesse . ???????

En tout cas, si on est pas encore prêts, on peut toujours faire bouger les lignes en notre faveur en affrontant Sarko et sa bande. Sarko craignant le pire qui peut péter à tout moment, il invite même MGB et Hollande en visite officielle au Liban, pas pour leurs beaux yeux, mais bien pour nous envoyer des signaux, nous diviser même. Pendant que nous discuterons sur la question, que nous aurons cet os à ronger, aucun mouvement unitaire ne se créera pour
aller en découdre avec ce pouvoir, qu’il croit. Il essaie de détourner l’attention du 7 et du 17 et même de l’affaiblir de l’intérieur, comme il a l’habitude depuis un an ! Le mieux pour nous c’est de passer outre, de rester unis !

Et puis comme signes inquiétants qui nous parviennent quant à notre avenir proche, regardez du côté des nantis ce qu’ils projettent de faire, eux qui savent que la société va s’installer durablement dans la précarité : pour pas perdre une seconde et capter le fric même celui des pauvres, la grande distribution projette de doubler sa surface de supermarchés "discount" (annoncé à la tv aujourd’hui).

Donc les dirigeants syndicaux peuvent freiner tant qu’ils veulent, mais à un moment donné, ils seront débordés quand la coupe sera archi-pleine ! Ca sert à rien qu’ils retiennent ce mouvement de contestation générale qui doit s’exprimer, plutôt que réfreiné.





Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
1 commentaire
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite