Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Position du Parti Communiste Libanais au 12 mai 2008
de : Le Rouge-gorge
jeudi 5 juin 2008 - 18h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
GIF - 18.6 ko

Position du Parti Communiste Libanais au 12 mai 2008

La nouvelle guerre : La responsabilité et la solution

La situation au Liban est très dangereuse, puisque les combats entre la "majorité" et "l’opposition" s’étendent à toutes les régions qui avaient déjà vécu la guerre civile, entre 1975 et 1990.

Le gouvernement de Fouad Sanioura a commis une erreur grave, plutôt mortelle, en prenant à la hâte des décisions concernant la Résistance et le Hezbollah, dont la plus importante est l’arrêt du réseau téléphonique qui fut concédé à la résistance pour des raisons stratégiques. Pourquoi ces décisions furent-elle fatale ? Parce qu’elles ont fait suite à des nouvelles parues en Israël sur l’échec d’une opération contre la Banlieue sud de Beyrouth qui aurait dû avoir lieu le 25 avril et dont le but était l’assassinat de Hassan Nasrallah et de son état-major...

Opération passant justement par l’Aéroport international de Beyrouth.

Il est à penser que ce sont les Etats-Unis qui ordonnèrent de telles mesures, même si c’est Walid Joumblat qui mit le feu à la poudre en menant une campagne outrancière contre le réseau de communicatioons du Hezbollah et en demandant, en plus, le départ d’un officier de l’armée ami de ce parti, par suite de la présence d’une caméra dirigée vers la piste 17 de l’AIB...

En effet, comme je l’avais signalé alors, la venue de David Walsh, conseiller de Condoleeza Rice, avait exacerbé les tensions déjà existantes. De même, il ne faut pas oublier ni les agissements de certains guvernements européens, dont celui de Berlusconi, qui demandent un changement radical dans le rôle de la Finul renforcée et son déploiement sur les frontières avec la Syrie, ni les changements opérés sur le terrain par la Finul dans certains secteurs du Liban sud (je vous avais parlé de cela aussi).

D’ailleurs, aujourd’hui, et pendant que les ministres arabes des affaires étrangères étaient réunis, le même David Walsh est venu en hâte au Caire où il a rencontré Amro Moussa pour demander une décision musclée contre le Hezbollah et la Syrie concernant les événements sanglants du Liban. Il faut dire que Washington voudrait faire payer au Liban, au Hezbollah surtout, la cuisant défaite de l’été 2006 ; et comme Israël n’est pas prêt à recommencer, la consigne est de faire en sorte que ses amis libanais et arbes (les Saoudiens, Egyptiens, Jordaniens et autres) puissent faire en sorte de mettre ce parti hors d’état de nuire.

C’est ainsi que nous comprenons l’assassinat de Imad Moghnieh, l’opération du 25 avril et toutes les violations qui se font quotidiennement contre notre territoire, en plus des campagnes virulentes menées par Saad Hariri et Walid Joumblat contre Damas, Téhéran et le Hezbollah.

Bien entendu, l’opposition est aussi fautive, parce que la réaction de Hassan Nasrallah, si elle est compréhensible quant à sa volonté de défendre ses armes, a abouti à ce de quoi nous avions peur depuis la fin de l’agression israélienne en 2006, à savoir : une guerre sunnite-chiite, ou ce que j’avais appelé, il y a deux ans, l’irakisation du Liban, surtout que les fondamentalistes sunnites, dont Al Qaëda et autres factions du genre, sont désormais bien présents au Liban (cf. ce qui s’est passé à Nahr elBared avec le Fath alIslam).

Les combats font tache d’huile ; et, même s’ils s’arrêtent, les esprits sont survoltés et l’engrenage est déjà mis en route. La guerre civile ou une de ses formules a commencé, même si les opposants à Sanioura disent que c’est une guerre de la Résistance contre le projet étasunien dans la région.

La seule issue possible, qui doit être rapide, est un retour au dialogue, mais nous pensons qu’un dialogue interconfessionnel ne va pas aboutir ou, s’il aboutit, ne fera pas long feu.

Il faut ouvrir le dialogue à toutes les forces politiques, dont les forces non confessionnelles, et à tous les représentants de la société civile (dont, surtout, les syndicats). Les bases de ce dialogue seront : 1. L’élection d’un nouveau président de la République.

2. La formation, au même moment, d’un gouvernement de transition dont la tâche sera :

 La formation de la Haute commission pour la suppression du confessionnalisme, selon le contenu de l’Accord de Taëf.

 L’instauration d’une nouvelle loi électorale non confessionnelle.

 La restauration du Conseil économique et social afin d’étudier les mesures nécessaires pour faire sortir le Liban de la crise dans laquelle il se trouve.

 La mise au point d’une vision claire sur les relations syro libanaises.

Ce gouvernement aura six mois pour réaliser la mission qui lui échoit.

Nous pensons que ces points constitueront le minimum possible. Sinon, le Liban va sombrer, une fois de plus, dans le chaos.

Il est nécessaire que les forces politiques de la gauche européenne, que le PCF surtout, fassent campagne dans ce sens.

http://www.lcparty.org/080512-1.html

transmis par Le Rouge-gorge



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Position du Parti Communiste Libanais au 12 mai 2008
5 juin 2008 - 20h06 - Posté par benyamin nethanya

c’est un peu tard comme texte vue le développement suivi actuellement au Liban
tous semble se détendre
les chiens de garde pro-Israel son rentré dans la niche
le president a été élue (pas de guerre civil, le Hezbollah à fait ce qu’il fallait et sans bavure, ils ont réussi à arreter tout de suite des snipers payé par la majorité pour tirer sur les gens et faire démarrer un guerre civil)
le président syrien va en visite officiel au Liban au mois de juin et il va faire l’annonce de l’ouverture d’une ambassade au Liban
il ne reste plus qu’a esperer que les sionistes (d’Israel et des USA) se tiennent tranquils sans déclencher une guerre régional (je ne parle pas des discussions de paix entre Israel et la Syrie car c’est du bluff de la part d’Israel comme d’habitude qui fait semblant comme elle sait si bien le faire avec les palestiniens )

il n’y a pas eu de guerre civil car le Hezbollah a su s’arreter la ou il fallait

il est temps que les donneurs de leçon des pays démocratiique (notamment Sarkosy, Bush et les autres) critiquent les vrais fauteurs de trouble en l’occurence Israel

depusi 60 ans qu’ils essaient de soumettre les palestiniens et les pays arabes, ils devraient avoir compris que la force n’est pas la meilleur solution

il y a un mot commun entre l’hebreu et l’arabe et ce mot se prononce presque pareil SHALOM-SALAM
Israel devrait y penser et mettre la muselieres à ses colons extremistes et autres sioniste



Position du Parti Communiste Libanais au 12 mai 2008
5 juin 2008 - 22h37

"L’Accord de Doha et le rôle nouveau prévu pour le Liban

Le tournant se dessine de plus en plus clairement, de même que le rôle futur prévu pour le Liban qui devra se transformer en un Etat acceptant les Palestiniens à qui Israël refuse déjà le droit de retour, au cas où le projet étasunien et israélien triomphe…

Ce nouveau rôle va compliquer la situation intérieure, non seulement à partir de la fracture confessionnelle évoquée entre Sunnites et Chiites mais aussi à partir du rôle grandissant de certaines formations fondamentalistes subventionnées par des pays du Golfe arabique et dont le regroupement au Liban fut facilité par certaines forces politiques.

L’exemple du communiqué publié par Fath Al Islam, dernièrement, constitue un spécimen ; et c’est peut-être pour cela que l’Accord de Doha fit suite à celui de Beyrouth en exprimant plus clairement, dans son article 5, la nécessité « d’appliquer la loi et de respecter la souveraineté de l’Etat sur toutes les régions libanaises, de manière à interdire la présence de zones investis par des hors-la-loi et afin de traduire en justice tous ceux qui commettent des crimes ou qui violent la loi ».

Quant à l’accord passé entre les belligérants et dont le caractère confessionnel cache les véritables luttes de classes et retarde le véritable changement, il constitue une trêve dont le but est d’éviter un nouvel été « chaud », si possible, tout en faisant des promesses en l’air à la majorité des Libanais, les marginalisés, les chômeurs et tous ceux dont les salaires ne suffisent pas à procurer le pain qu’ils mangent pétri dans le sang. Des promesses que les beaux jours vont bientôt revenir sur les ailes de la paix civile qui leur vient, cette fois encore, du côté du Golfe… Et ce, en attendant l’aboutissement des pourparlers arabo-israéliens, des changements en Irak et en Afghanistan et leurs répercussions sur l’équilibre des forces intérieures libanaises…

Quant à la loi électorale adoptée à Doha, sur la base du retour à la petite circonscription de 1960, le « caza », avec les changements nécessaires opérés à Beyrouth, afin d’accorder les circonscription de la capitale avec l’atmosphère générale confessionnelle à outrance, elle constitue le nouveau détonateur qui mettrait le feu aux poudres… Et, il est impossible de savoir sur quoi se sont basés les metteurs en scène du nouvel accord pour affirmer qu’une telle loi électorale garantirait la stabilité pour très longtemps.

Tout le monde sait que la loi électorale de 1960 fut à la base des divisions qui avaient abouti à la guerre civile de 1975 et tout ce qui s’en suivit comme catastrophes.

Tout le monde sait que les tensions, tant internes que régionales, demandent des solutions radicales déjà reconnues, en principe, par la bourgeoisie elle-même dans certaines parties de l’Accord de Taëf, dont, en premier lieu, la suppression du confessionnalisme de la vie politique et des statuts civiles.

Et tout le monde sait que la loi électorale constitue la porte d’accès obligatoire vers la stabilité, la paix civile et la transformation du Liban en une patrie véritable.

Mais le consensus toujours passé entre les différentes factions de la bourgeoisie se résume dans la phrase suivante : la patrie passe… Nous demeurons.

par MARIE DEBS

Beyrouth, le 25 mai 2008

Jour anniversaire de la Libération

(Pour le numéro du vendredi 30 mai

du bimensuel « An Nidaa »)

http://www.lcparty.org/080605-1.html






(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite