Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Néo impérialisme


de : Ignacio Ramonet
mardi 29 avril 2003 - 17h26 - Signaler aux modérateurs

« C’est un grand jour pour l’Irak ! », a déclaré le général américain Jay Garner en débarquant dans Bagdad bombardée et pillée, comme si son auguste apparition signifiait la fin miraculeuse des mille et un fléaux qui accablent l’ancienne Mésopotamie. Le plus stupéfiant n’est pas tant l’indécence du propos que la manière résignée, apathique, dont les grands médias ont couvert l’installation de celui qu’il faut bien appeler le «  proconsul des Etats-Unis ». Comme s’il n’y avait plus de droit international. Comme si nous étions revenus à l’époque des mandats (1).
Comme si c’était finalement normal que Washington désigne un officier supérieur (en retraite) des forces armées américaines pour gouverner un Etat souverain...

Prise sans même consulter les membres fantômes de la « coalition », cette décision de nommer un officier supérieur pour gérer un pays vaincu rappelle fâcheusement d’anciennes pratiques du temps des empires coloniaux. Comment ne pas songer à Clive gouvernant l’Inde, à lord Kitchener commandant l’Afrique du Sud ou à Lyautey administrant le Maroc ? Et dire qu’on croyait ces abus condamnés à jamais par la morale politique et par l’histoire...

Cela n’a rien à voir, nous dit-on, il faut plutôt comparer cette «  transition en Irak » à l’expérience du général Douglas MacArthur au Japon après 1945.

N’est-ce pas plus inquiétant ? N’avait-il pas fallu les destructions atomiques des villes d’Hiroshima et de Nagasaki, bref presque l’Apocalypse, pour que l’Amérique décide de nommer un général administrateur d’une puissance rivale vaincue ? A une époque où l’Organisation des nations unies (ONU) ne fonctionnait pas encore.

Or l’ONU existe, du moins théoriquement (2). Et l’invasion de l’Irak par les forces américaines (avec leurs supplétifs britanniques) ne vient aucunement parachever une quelconque troisième ou quatrième guerre mondiale... A moins que le président George W. Bush et son entourage ne considèrent les attentats du 11 septembre 2001 comme l’équivalent d’un conflit mondial...

Certes, le général Garner a laissé entendre que cette occupation ne serait pas éternelle : « Nous resterons le temps qu’il faudra, a-t-il affirmé, et nous partirons le plus rapidement possible (3). » Mais l’histoire nous enseigne que ce « temps qu’il faudra » peut durer. Ayant envahi les Philippines et Porto Rico en 1898, sous le prétexte altruiste de « libérer » ces territoires et leurs populations du joug colonial, les Etats-Unis en vinrent très vite à remplacer l’ancienne puissance dominante. Après avoir réprimé les résistants nationalistes, ils ne quittèrent les Philippines qu’en 1946, tout en continuant d’intervenir dans les affaires du nouvel Etat et en soutenant, à chaque élection présidentielle, le candidat de leur choix, dont le dictateur Ferdinand Marcos, qui resta au pouvoir de 1965 à 1986... Et ils continuent d’occuper Porto Rico... Même au Japon et en Allemagne, cinquante-huit ans après la fin de la guerre, la présence de l’armée américaine reste massive.

En voyant débarquer à Bagdad ce général Garner et son équipe de 450 administrateurs, on ne pouvait s’empêcher de penser que les Etats-Unis, en cette phase néo-impériale, reprenaient à leur charge ce que Joseph Conrad a appelé « le fardeau de l’homme blanc ». Ou ce que les grandes puissances, dès 1918, qualifiaient de « mission sacrée de civilisation » en direction de peuples incapables « de se diriger eux-mêmes dans les conditions particulièrement difficiles du monde moderne (4) ».

Le néo-impérialisme des Etats-Unis renouvelle la conception romaine d’une domination morale - fondée sur la conviction que le libre-échange, la mondialisation et la diffusion de la civilisation occidentale sont bonnes pour tout le monde -, mais aussi militaire et médiatique, exercée sur des peuples considérés plus ou moins comme inférieurs (5).

Après le renversement de l’odieuse dictature, Washington a promis d’établir en Irak une démocratie exemplaire, dont le rayonnement entraînera, impulsé par le nouvel Empire, la chute de tous les régimes autocratiques de la région. Y compris, assure M. James Woolsey (6), ancien directeur de la CIA et proche du président Bush, ceux d’Arabie saoudite et d’Egypte...

Une telle promesse est-elle crédible ? Evidemment non. M. Donald Rumsfeld, ministre de la défense, s’est d’ailleurs hâté de préciser que « Washington refusera de reconnaître un régime islamique en Irak même si c’était le désir de la majorité des Irakiens et s’il reflétait le résultat des urnes (7) ».
C’est une vieille leçon de l’histoire : l’Empire impose sa loi au vaincu.

Il en est cependant une autre : celui qui vit de l’Empire périra aussi par lui.

IGNACIO RAMONET.

(1) Inventé à la fin de la guerre de 1914-1918, le régime du « mandat » remplaça celui de « protectorat », terme considéré par le président américain Woodrow Wilson comme trop colonialiste...

(2) Même si certains des « faucons » les plus fanatiques de Washington, tel Richard Perle, en annoncent déjà la « chute ». Cf. Le Figaro, 11 avril 2003.

(3) El País, Madrid, 22 avril 2003.

(4) Cf. Yves Lacoste, Dictionnaire de géopolitique, Flammarion, Paris, 1993, p. 964.

(5) A cet égard, l’attitude de la France et de l’Allemagne, opposées à la guerre contre l’Irak, a permis d’éviter que, au sein des opinions publiques arabes, ce conflit apparaisse comme l’expression d’un « choc de civilisations ».

(6) The International Herald Tribune, Paris, 8 avril 2003.

(7) El País, op. cit.

Inventé à la fin de la guerre de 1914-1918, le régime du « mandat » remplaça celui de « protectorat », terme considéré par le président américain Woodrow Wilson comme trop colonialiste...

(2) Même si certains des « faucons » les plus fanatiques de Washington, tel Richard Perle, en annoncent déjà la « chute ». Cf. Le Figaro, 11 avril 2003.

(3) El País, Madrid, 22 avril 2003.

(4) Cf. Yves Lacoste, Dictionnaire de géopolitique, Flammarion, Paris, 1993, p. 964.

(5) A cet égard, l’attitude de la France et de l’Allemagne, opposées à la guerre contre l’Irak, a permis d’éviter que, au sein des opinions publiques arabes, ce conflit apparaisse comme l’expression d’un « choc de civilisations ».

(6) The International Herald Tribune, Paris, 8 avril 2003.

(7) El País, op. cit.

LE MONDE DIPLOMATIQUE | MAI 2003



Imprimer cet article





L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite