Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Oumma.com victime de son forum


jeudi 27 mai 2004 - 08h17 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Des hackers bloquent ce site musulman controversé sur lequel circulait un texte antisémite.

Par Catherine COROLLER et Olivier COSTEMALLE - Libération

vendredi 21 mai 2004 (Liberation - 06:00)

Depuis le samedi 8 mai au soir, oumma.com ne répond plus. Créé en 1999, ce site musulman francophone, qui revendique dix millions de visites mensuelles et 120 000 abonnés, fait l’objet d’une attaque dite « de déni de service ». Un procédé bien connu des spécialistes de l’Internet : il consiste à submerger un site de demandes de connexion. « On a fait l’objet d’une attaque de très très grande ampleur qui a fait exploser le serveur », raconte Saïd Branine, rédacteur en chef d’oumma.com. Les connexions bidons ne cessant pas, le site a tenté de semer les pirates en changeant d’hébergeur. Vaine stratégie : « On a tenu une heure. Depuis, l’attaque se poursuit, non stop, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, en flux continu. »

Cyberpolice. Une plainte a été déposée sur laquelle la cyberpolice devrait enquêter. Pour l’équipe d’oumma.com, les motivations des hackers sont claires : « L’ampleur de cette attaque démontre que le site oumma.com dérange aussi bien par sa très forte audience que par sa ligne éditoriale fondée sur une grande liberté de ton et le respect de la pluralité de l’expression. » Toute langue de bois mise à part, oumma.com affiche des positions qui ne lui valent pas que des amis. Tariq Ramadan, personnalité controversée, y a tribune ouverte. Et ce site a accordé une large place à la création de la liste Euro-Palestine pour les élections européennes. Or le positionnement de cette liste est violemment anti-Sharon et propalestinien. Et elle s’est choisie pour tête d’affiche l’humoriste Dieudonné.

Débat d’idées. L’attaque s’est produite juste avant que le site soit mis en cause par l’hebdomadaire Marianne. Dans son édition du 10 mai, le journal a publié sur deux pages un article dénonçant la présence sur le forum d’oumma.com d’un texte antisémite, une fatwa attribuée à l’ancien président du Comité des fatwas de l’université cairote d’Al-Azhar, qui énumère les vingt défauts des juifs tels qu’énoncés dans le Coran. « Je me connecte de temps à autre sur le site pour des raisons professionnelles, explique Martine Gozlan, auteur de l’article de Marianne. Ce jour-là, je suis tombée par hasard sur ce texte. » La journaliste décide de le publier, avec un commentaire déplorant « qu’un discours pareil ait pu circuler sur un site qui, à l’origine, se proposait, dixit son équipe, "d’organiser le débat d’idées et de mener le dialogue avec les autres confessions". »

Manque de contrôle. Saïd Branine rétorque que « ces propos ont été supprimés de notre site dès que le modérateur a été alerté par plusieurs lecteurs du forum, soit quatre heures après leur diffusion. » L’animateur d’oumma.com fait remarquer qu’« ils ont été balancés à une heure de faible affluence et comme par hasard Marianne était là. Le lundi suivant l’attaque, Marianne nous a attaqués de manière extrêmement violente, établissant un amalgame entre la ligne éditoriale d’oumma.com et notre forum ».

Message authentique ou provocation ? Tout le monde s’accorde sur un point : le manque de contrôle d’oumma.com sur un sujet propre à déchaîner les passions les plus extrêmes. Pour modérer un forum, en clair, éviter que des propos dont le contenu tombe sous le coup de la loi ne soient mis en ligne, les responsables de site ont deux possibilités : le contrôle a priori, les messages sont d’abord lus par les modérateurs qui décident ou non de les publier sur la toile, ou le contrôle a posteriori. L’équipe d’oumma.com a choisi la seconde solution. La surveillance est assurée par douze bénévoles. « Deux se trouvent au Canada. Avec le décalage horaire, ils assurent la nuit », explique Saïd Branine. Pour autant, le contrôle n’est pas constant : « Les modérateurs ne se connectent pas à plein temps, mais dès qu’ils le peuvent. »

En septembre 2003, oumma. com avait fait l’objet d’une attaque qui avait rendu le site indisponible pendant trois semaines. « Là, ça fait dix jours mais l’attaque est de beaucoup plus grande ampleur et elle se poursuit », s’inquiète Saïd Branine. Et les ingénieurs réseau n’ont toujours pas trouvé de parade.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Oumma.com victime de son forum
27 mai 2004 - 08h44

Interview exclusive de José Bové

JOSE BOVE : « LE PEUPLE PALESTINIEN EST DEBOUT »

 par Fatiha Kaoues mercredi 24 avril 2002 (http://www.oumma.com/)

Dans le cadre de la Campagne internationale de protection du peuple palestinien, José Bové, le leader de la Confédération paysanne s’est rendu dans les territoires occupés en mars dernier, accompagné de 76 autres pacifistes. Conduit dans un camps d’internement de l’armée israélienne avant d’être expulsé vers la France, il dénonça à sa descente d’avion les « scènes extraordinairement choquantes » dont il fut le témoin, ajoutant « Le peuple palestinien est debout. Le peuple palestinien n’est pas battu par cette attaque, son courage n’a d’égal que sa détermination de mener le combat jusqu’au bout ». Nous l’avons interrogé à nouveau afin qu’il nous livre plus avant les raisons de son soutien à la cause palestinienne. Il dénonce l’« impunité intolérable » dont bénéficie Israël dans la perpétration de ses crimes.

 Monsieur Bové, vous avez conduit le 27 mars dernier une mission d’observation dans les territoires occupés palestiniens. Quelles étaient vos motivations ?

 José Bové :

En réalité, c’était la deuxième fois que je me rendais en Palestine. Déjà, en juin 2001, j’ai accompagné une délégation du mouvement social qui s’était rendue dans les territoires occupés par Israël, à l’invitation d’organisations israéliennes pacifistes et d’associations palestiniennes de défense des droits de l’homme. Déjà nous poursuivions un but précis : il s’agissait de nous mobiliser afin d’appeler le monde à constituer une force d’interposition pour protéger le peuple palestinien des exactions de l’armée israélienne. En effet, a peine élu, Sharon a mis en œuvre une politique de répression féroce. Et c’est parce que nous avons fait le constat de l’inertie intolérable de la communauté internationale et son peu d’empressement à mettre un terme aux tueries que nous avons éprouvé la nécessité de mobiliser la société civile. Nous devions faire pression sur nos pouvoirs politiques afin qu’il prennent leurs responsabilités et agissent enfin pour protéger le peuple palestinien. Depuis l’élection de Sharon, c’est vraiment l’impasse qui prévaut. Il était urgent d’agir. Cette fois, nous sommes partis dans l’intention de participer à la journée de la Terre qui commémore les massacres de paysans palestiniens par l’armée israélienne le 30 mars 1976. Nous avons établi un réseau de solidarité avec des organisations palestiniennes et israéliennes qui luttent contre la colonisation, la violence contre les civils et la destruction des maisons palestiniennes, comme les Femmes en noir, les rabbins opposés à la politique d’expropriation ou encore Michel Warchawsky ainsi que diverses ONG palestiniennes, notamment celles qui ont leur siège à Ramallah.
Mais nous n’avons pas pu mener notre action à bien car l’armée israélienne a envahi la ville de Ramallah le lendemain de notre arrivée !

 Vous avez donc assisté à l’invasion, qu’avez vous vu précisément ?

  J. B :

Effectivement, dès notre arrivée, la situation déjà critique s’est rapidement détériorée. Nous étions arrivés à Ramallah le 27 mars au soir et l’armée à investi la ville dans la nuit du 27 au 28 mars. Le lendemain matin, nous étions encerclés par les chars !

ET BIEN NOUS AVONS ETE TEMOINS DES CRIMES TRAGIQUEMENT ORDINAIRES D’UNE ARMEE D’OCCUPATION : la destruction délibérée et massive des maisons, des canalisations, les civils froidement assassinés, les ambulances elles mêmes ont été la cible volontaire d’agressions très violentes, si bien qu’elles ne transportaient plus que des morts. Rien ni personne n’était épargné. Les soldats israéliens allaient même jusqu’à pénétrer dans ce qui restait des hôpitaux, en faisaient sortir des gens très grièvement blessés pour les faire prisonniers les condamnant à une mort certaine. Une guerre d’une armée coloniale et criminelle contre une population civile sans défense, c’est exactement ce qui résume la tragédie qui se déroule dans les territoires palestiniens.

 A vous entendre, il semble que la population de Ramallah ait été surprise par l’offensive. Personne ne s’attendait donc à l’invasion de l’armée israélienne ?

 J.B :

Bien sûr, Sharon n’en était pas à sa première exaction et les gens savent qu’avec lui ils peuvent s ’attendre au pire, mais comment pouvaient-ils imaginer que la violence prenne une ampleur aussi terrible ?

 Qu’est-ce que les membres de la mission à laquelle vous avez participé ont pu faire pour s’opposer à ces crimes ?

 J.B :

Lorsque, le 29 mars dernier, les soldats israéliens ont investi la Muquata’a (le complexe présidentiel palestinien, NDLR), nous avons décidé de réagir en constituant un bouclier humain pour défendre Arafat. Lorsque le quartier général d’un Président DEMOCRATIQUEMENT ELU est pris d’assaut par une armée coloniale, on mesure tout l’intolérable de la situation. A travers cette action de défense de la représentation officielle palestinienne, il s’agissait pour nous de défendre un symbole de la résistance palestinienne à l’occupation et à l’oppression israélienne.

 Pensez-vous que la vie d’Arafat ait été réellement en danger ?

J.B :

Oui, car Sharon n’a pas caché ses intentions, il a demandé à Arafat de « choisir » entre l’ « exil ou la mort ». Or, pour Arafat il n’était pas question de fuir la terreur. En tant qu’observateurs internationaux, nous savions pertinemment que les militaires israéliens répugnent à commettre leurs crimes devant témoins. Nous présents, les israéliens ont du mettre un terme à leurs menaces d’attaquer le QG d’Arafat. C’est pour cela que même après mon départ, 30 membres de la mission sont restés dans les territoires palestiniens en dépit des menaces israéliennes, pour protéger les Palestiniens du mieux qu’ils le peuvent.

 Quel fut le motif invoqué pour justifier votre expulsion ?

 J.B :

Alors ette armée qui occupe de façon bien entendu parfaitement illégale des territoires autonomes m’a reproché d’avoir « pénétré en zone militaire interdite » (sic). Ils osent évoquer le droit qu’ils foulent du pied, un comble !

 Votre voyage a donc été considérablement raccourci. Depuis, les évènements n’ont cessé de s’aggraver, les Organisations de défense des droits humains dénoncent des massacres de civils à Jénine et l’existence de fosses communes creusées par l’armée israélienne pour camoufler les victimes de l’hécatombe, tandis que les journalistes sont soigneusement mis à l’écart des lieux de la tragédie. Depuis votre retour en France avez vous songé à mener d’autres actions pour dénoncer cette situation ?

 J.B :

L’urgence est bien sûr d’ordonner à Israël le retrait immédiat et inconditionnel des territoires qu’il occupe illégalement et la mise en place d’une force d’interposition pour empêcher les tueries commises contre la population civile palestinienne.

Nous menons une réflexion actuellement pour définir des moyens d’actions afin de dénoncer les exactions israéliennes et mettre un terme à ces crimes commis contre le peuple palestinien. Depuis la France, nous souhaitons provoquer une prise de conscience des citoyens français afin de faire pression sur nos gouvernants et que cesse cette intolérable et scandaleuse impunité qui profite aux Israéliens. Par exemple, nous soutenons le boycott des produits israéliens. Nous militons parallèlement afin que soient remis en cause les liens de coopération entre l’Union européenne et Israël. A cet égard, une pétition soutenant cette position est parue lundi 15 avril dans la presse, à l’initiative d’intellectuels épris de paix. A terme, nous voulons contraindre Israël à respecter enfin les résolutions de l’ONU.

Il est tout de même ahurissant et insupportable de voir ce pays violer tranquillement le droit international, occuper, tuer et détruire tant qu’il peut, en toute impunité !

Quand il s’agit d’autres pays qui ne sont pas les alliés inconditionnels des Etats-Unis, nos dirigeants qui font actuellement la sourde oreille savent très bien employer la force pour contraindre ces Etats à se soumettre aux résolutions de l’ONU ! Aussi, cette impunité me paraît injustifiée autant qu’intolérable.

 Pour en revenir à l’impact de votre action en France, comment réagissez vous lorsque des représentants de la communauté juive de France ou des intellectuels issus de cette même communauté fustigent votre discours et vous accusent même d’attiser les « ressentiments » voire « l’antisémitisme » parmi la communauté musulmane de France ? Souhaitez vous leur opposer un démenti par voie de presse, par exemple ?

 J.B :

Bien sûr, si on me donne l’occasion de contredire publiquement ces accusations infondées, je le ferais volontiers. Je ne suis malheureusement pas surpris de ces prises de position que je réprouve bien sûr. Car ces mêmes représentants de la communauté juive de France se gardent bien de dire que j’ai condamné toutes les agressions commises contre tout lieu de culte que ce soit et considéré à cet égard que l’attaque de synagogues ne peut en aucun cas servir la cause palestinienne. C’est justement leur attitude qui est déplorable, elle déforme volontairement nos propos et le sens de notre action. Ce genre de comportement malhonnête sert justement le communautarisme. Nous sommes dans une optique complètement inverse. Le combat que nous menons est celui de tous les gens épris de paix et de justice quelle que soit leur communauté d’appartenance.

Pour vous donner un exemple, à Rodez dans l’Aveyron, des Chrétiens se mobilisent pour dénoncer les massacres commis contre la population palestinienne, ils jeûnent dans la cathédrale pour dénoncer cette injustice. La communauté musulmane est venue aussi en nombre pour leur exprimer son soutien. C’est ainsi que les communautés s’associent pour dénoncer le pire. Les représentants de la communauté juive QUI CONTREFONT LE SENS DE NOTRE ENGAGEMENT VONT A L’ENCONTRE DE CE MESSAGE DE PAIX. Mais ce n’est guère étonnant car leur discours camoufle en réalité un soutien déguisé à Sharon, une solidarité qui, eu égard aux crimes de ce gouvernement, me paraît insupportable.

http://www.oumma.com/






Referendum contre la monarchie et pour une République des peuples d’Espagne.
mardi 11 - 16h42
de : jodez
POLITIQUE ETRANGERE
mardi 11 - 15h24
de : Nemo3637
1 commentaire
SEXYPHOBIE à condamner, généralisation raciste aussi !
mardi 11 - 08h29
de : Christian Delarue
1 commentaire
La CGT cheminots a renoué avec Cuba socialiste
mardi 11 - 06h58
de : jodez
RASSEMBLEMENT D’ÉTÉ ZADENVIES NDDL et semaine intergalactique !
dimanche 9 - 22h32
de : Sala Mandre
Pour une masculinité non prédatrice
dimanche 9 - 14h29
de : Christian Delarue
3 commentaires
Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
2 commentaires
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite