Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A qui profite la loi liberticide du net
de : mireille
jeudi 27 mai 2004 - 16h33 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Bonjour
face à la recrudescence d’attaques contre des sites soutenant la cause palestinienne et pour certains leur suspension temporaire , ci dessous un article paru dans libe dans la rubrique rebonds tres explicite sur à qui profite la loi liberticide du net ; cet article est signé par l’avocat de la licra Marc Levy qui se pose en donneur de leçon de " civilité ". il n’y a que la licra pour applaudir cette loi. j’ai lançé un sos il y a peu ; organisez vous pour contrer cette atteinte à la liberté d’expression car c’était prévisible avec le crif devenu juge et partie en matière de ce qui doit être publié sur le net . Je remarque néanmoins un point important c’est une forte sanction penale pour les signalements abusifs.

Mimi Marseille


REBONDS

Respectant la tradition juridique française, la nouvelle loi sur l’économie numérique ne bride pas la liberté d’expression. Elle entend juste enrayer les formes de délinquance propres au support. L’Internet de plus en plus net

Par Marc LEVY

Le pari audacieux de civiliser l’Internet a-t-il été tenu par la nouvelle loi sur l’économie numérique ? Cette loi a réactivé le débat sur la liberté d’expression, comme si la tradition républicaine depuis 1881 n’avait pas fixé les nécessaires limites à cette liberté. De fait, il ne s’agissait que de trouver les moyens d’en appliquer les principes à l’Internet, en transposant, bien tardivement, la directive européenne du 8 décembre 2000 sur le sujet.

Trois défis devaient être relevés : celui de la masse des contenus et par conséquent de la difficulté de responsabiliser les hébergeurs, celui de l’abolition de l’espace et donc des « cyberparadis » et, enfin, celui de l’éternelle présence des contenus illicites, donc de la prescription.

D’autres mesures relatives à la sécurisation du commerce électronique ou à la lutte contre le spamming ont été prises, mais le débat a porté sur ces trois défis.

S’agissant du premier, la responsabilité des hébergeurs et des fournisseurs d’accès, le principe a été de ne pas les rendre responsables des sites illicites qu’ils hébergent. Ce principe libertaire, a priori contraire à notre tradition juridique, s’est imposé du fait de l’immense quantité des sites et des pages en cause. Mais le risque des pires dérives et excès a cependant été évité par la possibilité pour chacun de signaler à l’hébergeur un contenu illicite, signalement qui place alors l’hébergeur devant ses responsabilités. L’on retrouve ainsi le principe qui veut que l’éditeur (ici l’hébergeur) décide en connaissance de cause de publier tel ou tel texte. Pour éviter les signalements abusifs, il a été prévu une forte sanction pénale.

Le second défi était celui posé par l’abolition de l’espace sur l’Internet, puisque par un simple « clic » l’on accède à un site hébergé au bout du monde. De ce fait la quasi-totalité des sites illicites est hébergée dans des « cyberparadis ». Pour éviter que tout notre ordre juridique, et notamment la répression de l’apologie des crimes contre l’humanité, de l’incitation à la haine raciale, de la pornographie enfantine, les atteintes aux droits d’auteur..., restent lettre morte, une solution équilibrée a été imaginée : elle consiste à confier à l’autorité judiciaire gardienne des libertés la possibilité de faire cesser l’accès au contenu illicite en s’adressant directement aux fournisseurs d’accès. Ceux-ci sont en effet les seuls agents efficaces : c’est par leur intermédiaire obligé que l’on accède au réseau et ils sont dans la quasi-totalité des cas situés sur le territoire national.

Le dernier défi était lié à l’éternelle présence des contenus sur le réseau, accentuée par l’efficacité redoutable des moteurs de recherche. Ces contenus peuvent justifier un droit de réponse ou porter atteinte aux droits des tiers, par exemple en les diffamant, ouvrant droit à une action judiciaire. La prescription de trois mois, à compter de la publication, instaurée pour ces actions par la loi 1881 avait une justification évidente car il s’agissait alors de répondre d’infractions commises dans des textes publiés dans la presse quotidienne et /« on ne relit jamais le journal de la veille »/. Mais, sur l’Internet, la publicité d’un texte s’accroît avec le temps. D’où la solution imaginée par le législateur tant pour le droit de réponse que pour les actions judiciaires : il a conservé le délai de prescription de trois mois mais a prévu que ce délai ne démarre qu’à compter de la date à laquelle cesse la mise à disposition du message sur le réseau. Pour les textes d’abord publiés sur papier avant d’être mis en ligne, ce qui est le cas de nombreux journaux, le législateur a prévu que la prescription reste acquise lorsqu’ils sont ensuite diffusés en ligne. L’on peut craindre que cette mesure favorable à la presse soit la porte ouverte à des abus  : une publication papier confidentielle destinée à faire courir la prescription, puis la mise en ligne définitivement intouchable. Il eût été préférable de limiter le bénéfice de la prescription acquise aux seuls sites d’archives.

Même si l’on peut regretter cette timidité et certaines formulations laborieuses qui rendent sa lecture difficile, la nouvelle loi a su s’inscrire dans la tradition juridique française tout en s’adaptant aux nécessités de la lutte contre les formes de délinquance propres à l’Internet.

De son application effective dépendra en bonne part la civilité du XXIe siècle.

Marc Levy avocat de la licra



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Un emballage pratique
27 mai 2004 - 18h53

Oui il n’est pas normal que des sites internet fassent l’apologie des crimes contre l’humanité, de l’incitation à la haine raciale, de la pornographie enfantine, les atteintes aux droits d’auteur...

Non il n’est pas vrai que la prescription de trois mois, instaurée par la loi de 1881, ne concerne que les journaux. Elle s’applique aussi aux livres.

Non cette nouvelle loi ne s’inscrit pas dans la tradition juridique française. La remise en cause du délai de trois mois a déjas été "retoqué" par le conseil constitutionnel.

Non l’internet n’a pas besoin d’être civilisé. C’est un média, un essemble de machine. Les machines obéissent encore aux hommes. Seul ceux qui y publient et y pratiquent des choses pénalement punissables, ont besoin d’être sanctionné.
Les lois en place sont déjas capables de réprimer ces abus.

Si les hébergeurs sont sanctionnés, alors qu’ils ne fournissent qu’une technologie, il serait aussi important de sanctionner les imprimeurs, les fabricant / transporteur / vendeur / concepteur de papier - d’encre - d’appareil photo - de pélicule photo - de stylo - de photocopieuse - de logiciel - d’armes ...



> Un emballage pratique
27 mai 2004 - 21h03 - Posté par

Le cyber paradis n’existe pas quoiqu’en dise Marc Levy contrairement au paradis fiscaux [ comme monaco par exemple pour n’en citer qu’un a nos portes ] ou l’argent le plus sale du trafic de la drogue , des autres trafics , des maffieux , de la prostitution et autres trafics d’êtres humains Se Blanchit pourtant en toute légalité

Il n’y a rien de plus transparent que le net n’importe quel individu créant un site internet au contenu raciste , anti sèmite , pédophile , négationniste peut se faire repérer sur le réseau , n’importe quel créateur de ce genre de sites peut très bien cacher par exemple malgré une page d’accueil les plus anodine des contenus plus que douteux dans ses autres pages nombres de sites français d’extrême droite négationnistes on dèja pratiqués cette forme de pages " cachées " , n’importe qui y compris a l’autre bout du monde peut être reconnu par son ou ses Ip et cela que le net passe par les cables de telephone , le wi fi , les fibres optiques , ou le satellite , dèja la plupart des états [ européens compris ] possèdent un arsenal technologie permettant de connaître a peu près tout ce qui se passe sur le réseau , rappelez vous comment le créateur du virus sasser s’est fait rapidement arrêter , avec l’aide " désintéressée " de microsoft et probablement celle tout aussi " désintéressée " de certains gros fabricants d’anti virus .

la Len n’a donc pas a nous dire ce que nous avons droit de voir , de lire , ou d’écouter c’est une loi complètement hyppocrite et liberticide ne répondant qu’aux appétits de censures des lobbies de pressions politiques et ultra libéraux [ ceux qui veulent censurer l’opinion libre qui circule sur le réseau ] comme aux lobbies de l’industrie des 4 ou 5 majors mondiales du disque qui ont-elles même contribuées comme a l’époque des K 7 audio et vidéos en inventant le mp3 et les cd enregistrables a ne pas anticiper le soit disant piratage des qui viendrait des internautes , qui pourtant reste minime face au vrai piratage industriel

Une loi qui ne fait rien contre le Spam puisque elle l’encourage et l’officialise ce véritable fléau moderne . spams qui rappelons vous proposent souvent toutes sortes de " services " parmi les plus douteux , comme par exemple celui de vous vendre des médicaments [ souvent faux ou falsifiés ] , des dopants quand ce n’est pas des drogues dures ou d’autres produits des plus dangereux quand ils ne sont pas interdits ou illicites en France , qui n’a jamais été sollicité par ce genre de courriers et d’offres des plus douteuses , des millions d’internautes voient leurs boites e mails pollués par ce genre d’offres , mais cela ne semble pourtant ne pas trop interpeller mr dames fontaine , nascal pègre , devidjian , et marc levy , il ne faut pas gêner le spam a caractère commercial , car se serait ces messieurs dames faire un obstacle au " commerce " a la " liberté " publicitaire et à l’économie numérique même quand celle-ci ne semble pas des plus éthiques

Marc lèvy qui " oublie " de nous dire dans cet article c’est que souvent si ce n’est pas en général que la plupart de ces sites racistes , négationnistes , anti sémites , néo nazis voire pédophiles sont hébergés aux états unis qui jusqu’à présent n’est pas vraiment connus pour être un pays ayant beaucoup de " principes libertaires " si ce n’est ceux de son libéralisme économique qui permet de " tout vendre " et de faire de l’argent même avec les choses les plus abominables comme celles d’objets nazis de sinistres mémoires

Une fois de plus cette loi nous montre qu’elle est complètement liberticide puisque elle ferait du net français , un net bridé et censuré comme celui qui existe dans des pays , fort peu connus pour leurs esprits " démocratiques " tels l’iran. , l’arabie saoudite , la birmanie , la chine populaire , la corèe du nord , qui eux aussi pratique la censure en obligeant les Fai a le faire , ou en pratiquant le " filtrage " aux frontières , filtrages au frontière qui ceci dit en passant est contournè par des milliers d’internautes et de hackers des pays cités plus haut , arrivant très bien a faire sauter ces " filtres " .

Non au lois fascistes de la Len , non a la censure marchande de l’internet français


> Marc LEVY et la LICRA
27 mai 2004 - 21h51 - Posté par

Marc Levy a ses raisons de se réjouir de cette lois, en tant qu’avocat de la LYCRA.

Ses raisons sont nobles et louables, l’antisémitisme est un fléau comme l’est le racisme.
et autres débilités abjectes.

Mais la LEN est peut-être, ou certaimenment, un Fléau comparable aux maux qu’elle revendique éradiquer.


> Marc LEVY et la LICRA
27 mai 2004 - 23h48 - Posté par

Il y a un truc que j’aimerait bien comprendre avec le crif , la licra , l’uejf ou des gens comme marc lèvy c’est pourquoi laissent ils la parole et la rue aux vrais fascistes , nèos nazis , et autres tarès sattelites du f haine et du mnr

Est ce que c’est parce ce qu’ils partagent la même haine primaires des arabes et des musulmans , est ce cette même haine primaire et irrationelle qui fait que depuis quelques annèes on voit par exemple des " ex " extremistes de droite fraterniser avec l’extrème droite israelienne

Est ce que quelqu’un pourrait rèpondre a ça





15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite