Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
de : Slovar
vendredi 19 septembre 2008 - 16h38 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

de Slovar

Un intéressant livre vient de sortir et porte comme titre « les superprivilégiés de la République ». C’est Le Monde qui nous l’annonce et nous en présente un extrait. Cet extrait nous a immédiatement attiré l’oeil puisqu’il évoque nos amis sénateurs dont Slovar vous a parlé dans son précédent article : Charcutage et découpage sont les deux mamelles (électorales) de la France

Il faut dire que le Sénat est en ébullition puisque le poste de Président est en jeu et attire (c’est le moins qu’on puisse dire) toutes les convoitises au point de faire voler en éclat la belle unité de l’UMP :

Florilège

JPEG - 41.6 ko

Gérard Larcher, sénateur maire de Rambouillet, vient de lancer quelques coups de fleurets un peu mouchetés tout de même à son principal rival Jean-Pierre Raffarin. « Je n’ai pas entendu son programme », a dit l’ancien ministre du Travail, interrogé jeudi par Public Sénat, ajoutant qu’il ne considérait pas la présidence du Sénat « comme l’achèvement d’une carrière ». Le même jour, dans un entretien publié par LeParisien, il déclarait qu’il n’avait « rien demandé au président de la République ». « Je ne lui demande pas de signe, cela n’a pas de sens », ajoutait-il.

Des déclarations que Jean-Pierre Raffarin pouvait difficilement ne pas prendre pour lui, alors que, deux jours plus tôt, interrogé sur LCI, il s’était dit « encouragé par le président de la République » dans cette élection, même s’« il n’y a pas de candidat officiel de l’Élysée ».« Je respecte les concurrents et les règles de la primaire, je ne participe à aucune polémique », a répondu hier l’ancien premier ministre, interrogé par Le Figaro.

« Je suis sur le terrain avec tous les candidats », a-t-il ajouté, en indiquant qu’il est allé ou qu’il ira cette semaine dans l’Ain, en Ille-et-Vilaine, en Côte-d’Or, dans l’Hérault et dans le Cantal. Et jeudi, à La Rochelle, il a présenté à Nicolas Sarkozy les trois candidats UMP aux sénatoriales de Charente-Maritime. Le sénateur de la Vienne fait tout de même valoir que son projet est prêt, et que cette brochure de 180 pages sera adressée à tous les sénateurs lundi prochain ... / ...

Il n’en va pas de même d’Alain Lambert, sénateur UMP de l’Orne, qui pourrait se présenter directement le 2 octobre. D’où le rappel à l’ordre du président du groupe UMP : « L’exercice de la liberté appartient évidemment à tout parlementaire », « Alain Lambert, comme les autres, a la possibilité de déposer sa candidature. Je me permets simplement de lui suggérer de réfléchir sur le point de savoir si cette façon de procéder est la meilleure. » « Pour faire gagner ses idées, il vaut mieux les faire relayer par le vote du groupe. Le parcours individuel n’est en général pas propice à la réussite dans un organisme collectif. » Source Le Figaro

On en tremble ... Mais, le pire est à venir

Une note confidentielle du ministère de l’Intérieur, qui pronostique la réélection ou l’élection de 150 sénateurs UMP dimanche prochain, pointe trois éléments qui pourraient donner à Gérard Larcher l’avantage sur Jean-Pierre Raffarin dans la bataille pour la présidence du Sénat. D’abord, la présence d’un fort socle d’ex-RPR, l’ancien parti de Larcher. Ensuite, un report égalitaire des voix obtenues par Philippe Marini (de 8 à 12) entre Raffarin et Larcher. Enfin, le fait que le maire de Rambouillet, contrairement à l’ancien premier ministre, ne revendique pas le soutien de l’Élysée constitue un atout, même si son rapport sur la réforme de l’hôpital a été très apprécié par Nicolas Sarkozy - Source Le Figaro

Mais que fait la police ?

En bref, on va assister jusqu’au vote à des propos de plus en plus vifs sur la compétence de chaque candidat à la primaire de droite. Compte tenu de l’enjeu les noms d’oiseaux ne devraient pas tarder à survenir.

Réjouissant ?

Pas tant que ça puisque pour en revenir au livre présenté dans le préambule de cet article, nous sommes navré de vous donner des éléments qui vont vous permettre de mieux comprendre pourquoi les Raffarin, Larcher, Lambert ou Marini (et peut être le légendaire Jean-Claude Gaudin) seraient prêts à communiquer au grand public les turpitudes de des uns et des autres afin d’atteindre le «  nirvana » de la République

JPEG - 16.9 ko

Extrait :

... / ... Un budget de plus de 300 millions d’euros, une réserve budgétaire qui échappe à tout contrôle, un patrimoine immobilier florissant, des réceptions, des manifestations, des colloques, en général accompagnés de buffets convenables : le Sénat mène grand train, mais ses activités législatives et de contrôle restent les parents pauvres.

Si nos grands élus ne se bousculent pas en séance, s’ils ne sont guère plus nombreux à suivre les travaux en commission, ils ont en revanche une curiosité sans limites pour la géographie transcontinentale : pas moins de soixante-dix-huit groupes d’amitié destinés à favoriser les échanges et les relations avec les pays du monde, depuis les îles Fidji et le Vanuatu jusqu’à Belize et au Costa Rica. Un sénateur peut adhérer à autant de groupes d’amitié qu’il le souhaite, moyennant une cotisation annuelle de 19 euros par pays. Le recordman est le vénérable François Trucy, sénateur (UMP) du Var, inscrit dans... soixante-douze d’entre eux. La bibliothèque du Sénat ne croule pas sous le poids des rapports que nos touristes à cocarde rapportent de leurs voyages d’étude, tous frais payés, dont certains, même, ont la délicatesse de faire profiter leur famille.

Le Sénat sait être reconnaissant à ses meilleurs serviteurs. Au terme de son bail de vingt-quatre ans à l’hôtel du Petit Luxembourg, Alain Poher ne se retrouva pas à la rue. Son successeur eut l’élégance de lui allouer un appartement acquis sur les deniers de l’institution, rue Garancière, de l’autre côté de la rue de Vaugirard. René Monory, lui, n’utilisa guère les bureaux qui avaient été mis à sa disposition dans le quartier de Montparnasse.

Pour Christian Poncelet, l’institution ne recule devant aucun sacrifice. Non pas que, après quarante-six années de mandat politique, le sénateur des Vosges fût dans le besoin : à ses indemnités cumulées de sénateur et de conseiller général s’ajoutent les primes supplémentaires pour ses fonctions de président du Sénat (une dizaine de milliers d’euros mensuels, tous frais pris en charge) et de président du conseil général des Vosges (2 718 euros) et ses pensions de retraite.

Il n’empêche : le Sénat a accepté de mettre à sa disposition, à vie, et ce depuis 2004, un appartement situé dans un immeuble de la rue Bonaparte, à un jet de pierre du Palais du Luxembourg. Seul inconvénient, le logement initialement prévu était situé au sixième étage : trop haut. Qu’à cela ne tienne, un échange fut fait avec l’appartement de fonction occupé au rez-de-chaussée par un collaborateur. Ce dernier, heureux retour des choses, deviendra peu après secrétaire général du Sénat.

Un pied-à-terre de 200 mètres carrés, une voiture avec chauffeur, un bureau et une secrétaire, plus une prime supplémentaire que la questure a décidé d’ajouter à sa retraite de sénateur, Christian Poncelet peut se décider enfin à quitter le Petit Luxembourg. A ce prix-là, son retrait n’en sera que plus paisible... / ... Source Le Monde

LE SÉNAT, ENQUÊTE SUR LES SUPERPRIVILÉGIÉS DE LA RÉPUBLIQUE de Robert Colonna d’Istria et Yvan Stefanovitch -

Enfin jusque là, espérons quand même que nous n’aurons pas à subir une deuxième fournée de réflexions et maximes picto charentaises telles :

"Je n’aime pas beaucoup ne pas être dans le logiciel central de moi-même"

"Il vaut mieux un bilatéral approfondi qu’un multilatéral confus"

"Il faut avoir conscience de la profondeur de la question du sens."

"Le citoyen est un piéton de la République"

Néanmoins, le fait d’avoir comme Président un des autres candidats de droite ne nous emballe pas plus que cela .... Va vraiment falloir se décider à à faire quelque chose, vous croyez pas ?

Comme le dit Régis Laspalles dans un de ses sketchs : "C’est vous qui voyez "

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
19 septembre 2008 - 17h12 - Posté par oeil de bison

Les médiacrados vont nous amuser pendant un petit bout de temps ,

les infos se font tellement rares



Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
19 septembre 2008 - 19h10 - Posté par René LE BRIS

Il fut un temps où les Verts réclamaient la suppression du Sénat.
Personellement je me suis aussi prononcé pour mais le PCF est tellement
dépendant de ces alliances à contribution financière avec le PS qu’il se
contente de réclamer une meilleure représentation géographique !!!



Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
21 septembre 2008 - 06h01 - Posté par

Il faut dire aussi que les sénateurs/trices sans faire de populisme , ont une super couverture santé complémentaire , dents, lunettes, cures etc... pas étonnant qu’ils ne soient pas très mobilisés pour améliorer la secu , restant juste sur la compassion pour les plus pauvres.

Et les élus du PCF et apparentés ont du mal à revenir sur les fondamentaux , CNR, financement sur les salaires, élections, secu universelle, etc... !

Toujours ce sacré complexe d’être coco qui leur fait jouer le rôle des cathos .

Boris


Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
21 septembre 2008 - 09h41 - Posté par kounet

Le sénat est un scandale ambulant, il devrait etre aboli depuis longtemps ;
Là encore, le peuple fait ce qu’on lui dit, il tape sur les fonctionnaires, facteurs, instits, profs, il oublie ceux qui les ruinent et qui ont d’énormes privilèges é hontés : Les sénateurs par exemple, qui ne servent à rien sinon à pomper du fric aux salariés qui, eux, gagnent des clopinettes .


Présidence du Sénat : Faites chauffer la colle
26 septembre 2008 - 19h34 - Posté par PICASSO

HONTEUX DS LE CLIMAT SOCIAL AMBIANT JE PENSE QU IL EST SOUHAITABLE QU UNE PETITION SOIT MISE EN OEUVRE CONTRE CE PRIVILEGE JE LES CROYAIS ABOLIS DEPUIS 1789. ET NS N AVONS PAS DE LOGEMENTS SOCIAUX ? ET ON FLANQUE DES GENS A LA RUE HONTEUX






(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite