Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Privatisation de La Poste : exigez un référendum !


de : Harry
dimanche 26 octobre 2008 - 13h33 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Marianne

Signez en ligne la pétition initiée par Marianne pour réclamer l’organisation d’un référendum d’initiative populaire sur l’ouverture au privé du capital de la Poste. Laurent Neumann, directeur de la rédaction de Marianne, explique cette initiative.

JPEG - 131.1 ko

Un séisme financier fait vaciller l’ensemble du système bancaire international et, au-delà, l’économie mondiale. Et, malgré cela, le gouvernement français persiste à vouloir privatiser La Poste.

L’administration américaine « nationalise » des pans entiers de la finance pour éviter la débâcle, mais l’État français, lui, est prêt à céder au privé une partie au moins d’un service public auquel les Français sont attachés. Et, avec lui, la banque des classes moyennes et des tout petits épargnants.

Comme dans le cas du fichier Edvige, Nicolas Sarkozy, sentant la montée des oppositions, a repris les choses en main et créé une commission de réflexion. En réalité, c’est tout réfléchi : une fois transformée en société anonyme, La Poste ouvrira son capital aux investisseurs privés pour lever en bourse les fonds nécessaires à sa croissance - dans un marché totalement ouvert à la concurrence d’ici 2011.

Pour nous faire avaler la pilule, les promoteurs de cette idée de génie nous promettent que l’État restera majoritaire – même si on nous a déjà fait le coup avec France Telecom dont l’État ne possède plus aujourd’hui que 27 % du capital ! Ils nous jurent que La Poste conservera toutes ses missions de service public. Sans jamais dire lesquelles et pour combien de temps ! Ils nous assurent que les tarifs n’augmenteront pas – contrairement aux prix des péages depuis la privatisation des autoroutes. On nous certifie que l’usager y trouvera son compte - contrairement au fiasco des renseignements téléphoniques privatisés. Le tout, bien évidemment, sans supprimer le moindre emploi. Tout juste fermera-t-on quelques centaines de bureaux de poste dans les zones rurales ou les quartiers populaires (après avoir fermé casernes, tribunaux et hôpitaux…). Au nom de la rentabilité !

Pour toutes ces raisons, Marianne a décidé de relayer l’idée d’un référendum d’initiative populaire, comme le permet la réforme de la Constitution. La Poste est un service public. A ce titre, elle appartient à l’ensemble des citoyens-usagers-contribuables. C’est donc à eux - à nous, à vous - de choisir si cette entreprise doit ou non demeurer à 100 % dans le giron de l’État. Dès aujourd’hui, vous pouvez signer cette pétition en faveur de ce référendum ici.

Quant à la question « faut-il privatiser La Poste ? », pour notre part, la réponse est non.


Je soussigné, réclame l’organisation d’un référendum d’initiative populaire sur l’ouverture au privé du capital de la Poste et signe la pétition ici :

http://www.marianne2.fr/Privatisati...

http://internationalnews.over-blog....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Privatisation de La Poste : exigez un référendum !
26 octobre 2008 - 17h12

oui excellent,aprés en faire un autre sur l’immigration, que l’on rigole



Privatisation de La Poste : exigez un référendum !
26 octobre 2008 - 17h34

Franchement est ce qu’un référendum suffit à arrêter le démantèlement du Service Public. Dans ce cas proposer un référendum contre les démantèlements de tous les Services Publics et de la Protection Sociale. Attendre d’un référendum un moyen de lutte contre la privatisation, la marchandisation et le capitalisme ça me fait quand même rire !!! Marie54



Privatisation de La Poste : exigez un référendum !
26 octobre 2008 - 18h53 - Posté par momo11

Quand tu obtiendras ton référendum,ce sera juste pour le poids de tes chaines.momo11



Privatisation de La Poste : exigez un référendum !
26 octobre 2008 - 20h55 - Posté par Christian Delarue

11 THESES SUR LA MOBILISATION COLLECTIVE DES TRAVAILLEURS

Quoique de portée assez générales ces positions sont celles d’un secteur national : l’administration des Impôts et au dessus des Finances. La question de la mobilisation collective se pose différemment dans mon secteur que dans une boite du privé plus petite mais qui compte sur le "débrayage" des boites similaires voisines. Autre précision, mon secteur est relativement syndiqué et actif. Je ne me souviens pas d’une année sans grève ou manifestation. Je connais même les périodes d’intensification de la lutte. Contrairement à ce que peut suggérer le titre, ce que je dis n’a aucune prétention à valoir ailleurs. Et même pour mon secteur, il n’y a pas de "thèses" immuables comme si le champ social ne bougeait pas. Il y a toujours à apprendre des conditions de la mise en mouvement.

1 - J’ai sondé les cœurs. Je sais que les travailleurs dans leur grande majorité refusent de subir la crise de la finance et les politiques de Sarkozy . Il est donc faut de dire que les salariés n’ont pas envie de contester la politique menée. Ils refusent massivement de subir la crise.

2 - Entre la passivité affichée et l’envie profonde il y a l’expérience de luttes sans résultat. Le nombre de grèves et de manifestations n’ayant pas eu de débouchés concrets ou du moins n’ayant pas eu d’effets visibles et jugés suffisants est un frein à l’action,


3
- C’est trois paramètres - envie de réagir, passivité affichée, expérience de l’échec - sont à la base du travail de mobilastion collective des équipes syndicales. Rappeler que toute grève ou toute manifestation a quelque part un effet même non visible ne suffit pas à éveiller le gout pour l’action car beaucoup font une sorte de "calcul d’efficacité" sur la base d’une analyse spontanée de la situation.

4 - Les salariés qui voient nettement que les conditions sont réunies pour un rapport de force efficace partent dans l’action. Les syndicalistes savent cela. C’est le quatrième élément à déployer pour enclencher l’action.

5 - Les conditions de la mobilisation collective touchent à deux registres : les revendications estimées justes, le sentiment du probable soutien massif .(Sur ce besoin de "masses en lutte", certains ne se mettent jamais en grève le premier jour : ils veulent voir. Si tous faisait la même chose...).

6 - La réunion de ces conditions appartient en générale aux syndicats en lien avec les syndiqués et les salariés : Quand les syndicats ne font cette tâche correctement les coordinations apparaissent à partir des salariés les plus expérimentés et les plus déterminés.

7 - La tâche de toute équipe syndicale est d’élaborer des propositions revendicatives à soumettre à la discussion en AG. Cette tâche peut être complexe car elle nécessite des rencontres avec les syndiqués et des rencontres avec les autres syndicats avant d’aller en AG avec tous les salariés syndiqués ou non ; du moins le maximun de salariés.

8 - Tout ne dépend pas de la démocratie à la base. Il est arrivé a des AG de partir trop tôt et d’épuiser des forces certes déterminées mais non suffisantes sans résultats. Les salariés se souviennent plusieurs années après de ce genre d’erreur. Cela ne signifie pas pour les équipes syndicales qu’il faille être "attentiste". Il importe simplement de bien juger l’état de la mobilisation . Un travail d’information "pour exporter la grève" est nécessaire pour susciter le mouvement là ou il peine à se mettre en branle.

9 - Les salariés d’un secteur d’ampleur national ont aussi et toujours un oeil rivé sur ce que disent les directions nationales des syndicats et sur l’ensemble du mouvement de grève et de manifestations. Si un appel unitaire clair et franc est lancé pour la mobilisation, cette dernière aura plus de chance de parvenir à ses fins et ce indépendamment de ce qui a été voté en AG. Je risque de décevoir ici mais le fait est avéré. Il n’est systématique non plus. Il y a un jeu dialectique entre le local et le national.

10- Dans un mouvement revendicatif, il faut voir à quel moment se fait le passage entre revendications sectorielles et revendications de l’ensemble de la classe. Lorsque la question se pose évidemment. Un collectif revendicatif n’est pas une entité figée. Les grèves peuvent démarrer sur des revendications strictement professionnelles et ensuite vouloir se déployer dans un mouvement de masse porteur de quelques grandes revendications phares pour l’ensemble des travailleurs privés et publics, chômeurs et retraités.

11- Aujourd’hui, ce qui freine la mobilisation c’est la multiplicité des initiatives diverses. La demande semble bien être au "tous ensemble, le même jour". Ce qui implique plus les directions syndicale pour allumer haut et fort le grand feu rouge de la lutte . Mon propos n’est pas le résultat d’un clacul scientifique mais il est issu de débats avec des syndicalistes chevronnés, qui ont ménés des luttes variés pendants plusieurs décennies . Ils ont signé l’appel "Assez de confusion, Assez de division !" C’est un appel local.

CINQ REVENDICATIONS UNIFIANTES PRIVE-PUBLIC
travailleurs, chômeurs, retraités, jeunes, hommes, femmes, résidents étrangers !

UN APPEL UNITAIRE CLAIR ET FRANC POUR UNE GRANDE MANIFESTATION LE MEME JOUR

Christian Delarue - Rennes

Membre de la CGT Impôts Ille-et-vilaine
Membre du collectif UGFF 35.

Assez de confusion ! Assez de division ! Appel de syndicalistes d’Ille et Vilaine - Rennes info

http://rennes-info.org/Assez-de-con...


Privatisation de La Poste : exigez un référendum !
27 octobre 2008 - 11h48

Bof.. Un référendum pourquoi faire ? Dejà on risque de perdre (les médias seront encore pire qu’en 2005), et puis c’est encore faire croire aux gens que l’arme absolue c’est un bulletin de vote.

Le mieux c’est la grève, avec le soutien de ceux qu’on appelle "usagers" qui sont avant tout des travailleurs, tout comme les trieurs, les facteurs, etc. Bref des prolos quoi.






Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite