Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels


de : Slovar
jeudi 30 octobre 2008 - 15h30 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

de Slovar

Pendant que le Chef de l’Etat continue à jouer au "super héro" qui va terrasser la crise et "refonder" le capitalisme en un outil à "visage humain", officiellement quelques ministres importants se lâchent.

JPEG - 52.9 ko

Eric Woerth déclare : "La réalité des choses, c’est qu’il y a un ralentissement extraordinairement fort de l’économie et qu’il faut surtout combattre contre ça", "On est en train d’essayer d’agir puissamment pour essayer (...) de faire en sorte que le choc de la crise soit le moins fort possible pour les Français et en même temps qu’il y ait une réponse mondiale"

Cool !!!

Christine Lagarde de son côté est une fois de plus ... contente ! : "Je suis contente de voir que pendant la crise, le crédit continue"... / ... "Le gouvernement souhaitait soutenir toute l’économie", a-t-elle rappelé. "La seule façon de le faire (...), c’était de permettre aux banques de continuer à faire leur métier", a-t-elle ajouté, avant de déclarer : "Je suis heureuse de voir (...) que tout le monde joue le jeu". "Aujourd’hui, les prêts sont disponibles aux guichets", a-t-elle affirmé. "Par ailleurs, je me réjouis qu’il n’y ait pas plus d’exigences, qu’on ne demande pas plus de cautions, (...) de garanties" Toutefois, du côté de la CGPME et de l’Association française des usagers de banque (AFUB), on faisait néanmoins état de difficultés à obtenir des prêts.

Oui, d’accord, mais elle est contente ! C’est dommage que ce ne soit pas communicatif.

C’est dans ce contexte de plus en plus néfaste que les sénateurs ont voté le texte sur les "revenus du travail" Le vote a été précédé d’une intervention de Xavier BERTRAND.

Discours de Xavier BERTRAND

Parce que pour partager des richesses, il faut d’abord les créer, et que c’est par le travail que l’on crée des richesses et donc du pouvoir d’achat. C’est par le travail que l’on prépare mieux l’avenir de la société et c’est par le travail qu’on peut améliorer sa situation professionnelle et personnelle ... / ...

Il est évident que le capital et le travail sont tous les deux indispensables au développement économique et à la vitalité d’une entreprise : l’un ne va pas sans l’autre et les opposer n’a jamais rien produit de positif.

La participation, ce sont 5 millions de salariés qui ont touché un peu plus de 7 milliards d’euros en 2006. L’intéressement, ce sont 4,3 millions de salariés, qui ont bénéficié de 7 milliards d’euros. Voilà des outils importants pour continuer à améliorer les revenus des Français.

L’intéressement et la participation donnent donc déjà des résultats, mais nous devons faire plus et mieux. Car aujourd’hui ce dispositif reste essentiellement limité aux grandes entreprises : seul 1 salarié sur 10 dans les PME de moins de 50 salariés bénéficie de ces dispositifs ... / ...

Alors que nous traversons une conjoncture économique difficile, il est d’autant plus crucial d’élargir les marges de manœuvre des entreprises et d’offrir davantage de possibilités pour augmenter les revenus.

6 millions de salariés aujourd’hui ne bénéficient ni de l’intéressement ni de la participation. C’est cela qu’il nous faut changer ! ... / ...

Je veux maintenant vous présenter les détails qui concernent l’intéressement, la participation et le SMIC, avant que Laurent Wauquiez vous présente plus précisément la conditionnalité des allégements de charge pour les entreprises et les branches ... / ...

Nous voulons développer l’intéressement. Et pour cela, nous mettons en place un crédit d’impôt de 20% sur les sommes versées en plus : c’est simple et c’est immédiat. Si un chef d’entreprise distribue en plus 1 000 euros d’intéressement à ses salariés, il bénéficiera de 200 euros de crédit d’impôts.

GIF - 41.3 ko

Pour inciter les entreprises à jouer le jeu sans attendre, et pour que les salariés puissent percevoir immédiatement une prime, le projet de loi permet aux entreprises qui auront signé un accord d’intéressement avant la mi-2009 de verser aux salariés une prime de 1 500 euros exonérée de charges et d’impôt ... / ...

Et vas-y dans le déficit !!! au point où on en est. Il n’est qu’à lire le sénateur DASSAULT (et oui ...) qui déclarait en commission le 22 octobre 2008 : " le crédit d’impôt en faveur de l’intéressement, prévu à l’article 1er du projet de loi, représentait une perte de recettes pour l’Etat évaluée entre 800 millions d’euros et 1,2 milliard d’euros .... / ... A l’appui de sa position, il a mis en exergue l’aggravation du déficit du budget de l’Etat, lequel pourrait dépasser 60 milliards d’euros en 2009, et de creusement de la dette publique, sur le point de franchir le seuil de 1.300 milliards d’euros en 2009, soit plus de 65 % du produit intérieur brut (PIB). A cet égard, il a précisé que la charge de la dette avoisinerait les 50 milliards d’euros, soit un montant équivalent aux recettes provenant de l’impôt sur le revenu. Enfin, il a regretté la progression constante depuis 1993 des allègements de charges, dont le montant actuel est actuellement évalué à 23 milliards d’euros ... / ...

Il n’a pas communiqué par contre sur l’augmentation du budget de la défense dont il sera sans nul doute un des bénéficiaire. Allons, allons ne mélangeons pas la politique de défense de la nation avec les aides 35H00 qu’évoque en partie M. DASSAULT dans la dernière partie de son intervention et dont son entreprise n’a certainement jamais bénéficié.

Notre deuxième objectif est de faire confiance aux salariés en leur laissant la liberté de choix : au moment où ils percevront leur participation, ils pourront soit disposer de leur épargne tout de suite, soit la bloquer. Il est temps de sortir d’une conception qui consistait à choisir à la place du salarié, pour lui constituer une épargne automatique sans prendre en compte sa situation, ses projets ou même ses besoins ... / ...

Permettre le déblocage systématique de la participation est particulièrement inadapté. Les salaires n’augmentant plus alors pour relancer la consommation on remet dans le circuit l’argent de la participation. Or, il est notoire que pour beaucoup de salariés le déblocage de la participation permettra de simplement payer leurs charges fixes. Au bout du compte, les sénateurs avalisent un système dans lequel le salarié n’aura quasiment rien capitalisé et ne pourra pas (comme c’était le cas jusqu’à présent) bâtir avec la somme accumulé des projets de vie ou de retraite) Compte tenu de la faiblesse des salaires, comme pour les heures supplémentaires, les français approuveront (de toute façon que peuvent-ils faire ?)

J’ai bien dit « ajouter », car l’intéressement et la participation ne remplacent pas les salaires. C’est en plus des salaires ! C’est d’ailleurs pourquoi ce projet de loi est un tout : il dynamise également la politique salariale, l’échelle des salaires et la négociation sur les salaires ... / ...

On se demande bien pourquoi et comment ? Mais puisque Monsieur BERTRAND le dit, ça doit être vrai

Nous pensons aussi à ceux dont la rémunération se situe en bas de l’échelle des salaires et c’est pourquoi nous voulons moderniser la manière de fixer le SMIC. Depuis trop longtemps, la fixation du SMIC est devenue un rendez-vous politique de plus en plus déconnecté de la réalité économique et sociale.

Les coups de pouce gouvernementaux, les multiples SMIC liés aux 35 heures, le rendez-vous annuel autour de partenaires sociaux, qui plaident les uns pour une augmentation significative, les autres pour un statu quo, n’ont pas vraiment conduit à améliorer la situation des salariés et des entreprises. Ils n’ont pas davantage permis de disposer d’une rémunération plancher dynamique tant pour la croissance des entreprises que pour l’échelle des salaires. Il faut donc que l’évolution du SMIC soit davantage en phase avec les conditions économiques et le rythme des négociations salariales, et qu’on sorte d’un jeu de rôle. En avançant la date de la revalorisation annuelle au 1er janvier, nous voulons donner enfin de la visibilité aux négociations salariales annuelles dans les entreprises et les branches.

Le SMIC : Dernier rempart avant la pauvreté. Il est la cible des organisations patronales depuis longtemps. Les mesures votées préparent "en douceur" sa disparition au profit de salaires négociés de gré à gré. On aura donc un SMIC par activités professionnelles ou branches ou entreprises. Malheur à ceux qui travailleront dans des branches à "faible rentabilité" ou qui se déclareront en trop forte concurrence avec des pays à faible coût de main d’oeuvre.

Devront-ils à terme "donner" un bout de leurs salaires pour continuer à travailler ? Seront-ils tous à termes de titulaires d’un RSA bis en attendant de connaître le vrai RSA ?

Nous proposons que des experts indépendants soient consultés et remettent chaque année à la Commission nationale de la négociation collective et au Gouvernement un rapport sur les évolutions souhaitables du SMIC. Il s’agit de faire en sorte que la fixation du SMIC soit l’objet d’une analyse sereine, objective et indépendante, comme chez nos voisins européens. L’Assemblée Nationale a voulu qu’il s’agisse d’un groupe d’experts indépendants et non d’une commission supplémentaire et je veux vous assurer que ces moyens seront mutualisés avec ceux d’une instance existante.

Nous vous donnons ci-dessous un extrait de l’intervention de Nicole PRINZ Sénatrice PS au cours des débats sur ce sujet

En avançant au 1er janvier de chaque année la fixation annuelle du SMIC, on se dirige vers un lissage annuel depuis longtemps revendiqué par le MEDEF. Nous n’y sommes pas favorables. De plus, ce texte vise à confier à un groupe d’experts un avis annuel sur l’évolution du SMIC et de l’ensemble des revenus. Un décret devra fixer les conditions de leur désignation afin de garantir leur indépendance. Il y a de quoi se poser des questions sur les intentions réelles du Gouvernement, d’autant que, selon certains experts, le SMIC serait trop élevé par rapport à la productivité des salariés peu qualifiés et que, dans son rapport du 23 juillet 2008, le Conseil d’analyse économique émet de vives critiques sur l’efficacité du SMIC et propose de modifier les règles actuelles : « une commission d’experts pourrait être créée, les membres en étant nommés dans des conditions garantissant leur indépendance

Xavier BERTRAND - Enfin, nous allons conditionner les allègements de charges, pour qu’ils soient versés à ceux qui jouent le jeu de la négociation salariale ... / ... Est-il normal que presque le quart des entreprises qui ont l’obligation légale de négocier chaque année sur les salaires n’en fasse rien ? Bien sûr que non !

Il ne s’agit pas d’augmenter les salaires par la loi. Mais l’État peut en revanche choisir de retirer des allégements de charges sociales à ceux qui ne respectent pas un engagement minimal, à savoir dialoguer et échanger avec les représentants des salariés sur les possibilités de revalorisations salariales. Les entreprises qui ne respecteront pas leur obligation de négociations salariales se verront retirer 10 % des allégements de charges dont elles bénéficient. En outre, il n’est pas admissible que des minima de salaires fixés par la négociation de branche soient encore inférieurs au SMIC ... / ...

Tout d’abord, qui viendra vérifier ? Et, de toutes façon, le ministre parle " d’un engagement minimal, à savoir dialoguer et échanger avec les représentants des salariés sur les possibilités de revalorisations salariales " qui pourront aboutir à un constat de non revalorisation. ça coute pas cher mais ... ça a de la gueule.

Source Discours intégral : Ministère du Travail

Nous ajouterons le commentaire suivant :

Pourquoi le gouvernement et la majorité présidentielle proposent-ils ces projets au moment ou comme le dit Eric Woerth : "il y a un ralentissement extraordinairement fort de l’économie" ? Les français qui ne sont pas sot (même si on leur prépare des émissions de propagande économique) savent parfaitement qu’en fait de participation, d’intéressement ou de primes de fin d’année, il seront contents si leur emploi est maintenu. Ce texte est donc pratiquement caduc pour les salariés dans le contexte actuel.

Il n’en reste pas moins que le mécanisme voté induit pour les salariés la fin des augmentations de salaires. On viendra un jour au bout de la crise et là, en fonctions des accords et des taux de rentabilité de chaque entreprise, on observera des disparités plus qu’importantes.

Pas d’inquiétude puisque Xavier BERTRAND a également déclaré dans son discours : "Avec ce texte, comme l’a rappelé le Président de la République, il s’agit de donner au travail la juste part des richesses qu’il contribue à produire et dans le cadre du dialogue social" Comme disait Coluche : "Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts" c’est exactement la sensation que nous avons.

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Crédits montages

Remerciements à Roots73



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels
30 octobre 2008 - 16h21

Alors que nous traversons une conjoncture économique difficile, il est d’autant plus crucial d’élargir les marges de manœuvre des entreprises et d’offrir davantage de possibilités pour augmenter les revenus.

Ca ça pue l’allègement des charges patronales sur les salaires et la fin du smic/smig. Avant de se faire berner par ces charlatans, les organisations syndicales ont intérêt de bien expliquer ce qu’il y a sur un bulletin de salaire et d’où provient la source des charges sociales. Ca doit être absolument clair dans la tête des salariés, notamment des jeunes de façon à contrer le projet du merdef en connaissance de cause, ça aura plus de gueule et de force.

Instruire, informer les salariés c’est urgent.



Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels
30 octobre 2008 - 16h33

Monsieur,

sur votre site sous l’epitaphe recuperatrice :

"Soyez réalistes : demandez l’impossible"
Ernesto "Che" GUEVARA

vous affichez les liens de tous les sites “socialistes” en competition aux places au prochain congres ...

Dans toute votre prose denonciatrice vous n’avancez jamais d’objectifs concrets mobilisateurs, vous contribuez seulement a la sinistrose ambiante par votre fausse indignation recuperatrice...

quelques propositions que vous n’avancez jamais de crainte de froisser vos amis :

SALAIRES ET REVENUS GARANTIS pour tous meme en cas de GREVE GENERALE

salaire minimum garanti europeen 1500 € pour 30H/semaine

revenu garanti europeen inconditionnel de 1000 € pour toutes et tous

droits sociaux garantis gratuits : santé education justice et transports collectifs

echelle mobile des salaires et des revenus

logement loyer 10% du revenu

moratoire sur tous les interets des dettes privées et publiques ;
50 Milliards d’interet de la dette publique a payer aux banques dans le budget de l’etat français pour 2009 !!!

souveraineté populaire a tous les niveaux de pouvoir y compris BCE,a commencer par la monnaie et le credit ;

controle populaire permanent partout

medias publics

etc



Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels
30 octobre 2008 - 19h28 - Posté par Slovar

Bonjour Monsieur .. 86.***.53.***

Vous avez un avantage sur moi. Vous pouvez visiter mon blog alors que moi j’ignore jusqu’à votre ... pseudo.

Vous écrivez : "sur votre site sous l’epitaphe recuperatrice : "Soyez réalistes : demandez l’impossible" Ernesto "Che" GUEVARA.

vous affichez les liens de tous les sites “socialistes” en competition aux places au prochain congres ...

En etant honnête vous auriez également pu parler des sites communistes, NPA, CGT ainsi que de nombreux sites citoyens de gauche et si vous aviez bien regardé deux sites de centre droit (honte à moi !!!) Sachez monsieur 86.***.53.*** que ces sites correspondent au spectre politique de mes amis. Quant aux socialistes, même si, visiblement, vous ne les aimez pas, sachez qu’il n’existe pas de victoire possible sur la droite réactionnaire sans eux. Alors j’assume la totalité de la liste en proposant aux internautes qui me font l’amitié de me visiter la plus large palette de propos et propositions. J’ajouterais de surcroît que j’ai le droit de revendiquer la parole d’Erenesto Guevara auatnt que vous.

"Dans toute votre prose denonciatrice vous n’avancez jamais d’objectifs concrets mobilisateurs, vous contribuez seulement a la sinistrose ambiante par votre fausse indignation recuperatrice..."

Vous êtes vraiment un habitué de Bellaciao ? Alors vous devez souvent être atteint de sinistrose en lisant les très nombreux articles de conflits et plans sociaux. La sinistrose n’est pas provoquée par ceux qui dénoncent les injustices mais bien par ceux qui la provoquent tant au gouvernement que dans les milieux économiques

Ma "prose" n’est pas que dénonciatrice comme vous l’indiquez est est d’investigation. Ainsi étiez-vous au courant du texte scélérat voté par el Sénat ? Etiez-vous au courant que le déclassement d’un fonds d’investissement dirigé par un ancine président du Medef risque de ruiner Saint Gobain ? Denoncer des informations que les media traditionnels résument à 2 ligne ou occultent est le droit et dans certains cas l’obligation de tout citoyen engagé.

"quelques propositions que vous n’avancez jamais de crainte de froisser vos amis :
Vous les connaissez vraiment monsieur 86.***.53.***

SALAIRES ET REVENUS GARANTIS pour tous meme en cas de GREVE GENERALE
salaire minimum garanti europeen 1500 € pour 30H/semaine
revenu garanti europeen inconditionnel de 1000 € pour toutes et tous
droits sociaux garantis gratuits : santé education justice et transports collectifs
echelle mobile des salaires et des revenus
logement loyer 10% du revenu
moratoire sur tous les interets des dettes privées et publiques ; 50 Milliards d’interet de la dette publique a payer aux banques dans le budget de l’etat français pour 2009 !!!
souveraineté populaire a tous les niveaux de pouvoir y compris BCE,a commencer par la monnaie et le credit ;
controle populaire permanent partout"

D’un autre côté, il est plus facile de lancer des chiffres sans aucune justification et dans le plus parfait anonymat, ça fait plaisir et ça ne coute rien.

Bonsoir monsieur ... le censeur


Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels
31 octobre 2008 - 07h52

Après le Karcher pour le bas...
A quand le lance-flamme pour le haut ?...



Revenus du travail : Vers des salaires de plus en plus ... conditionnels
1er novembre 2008 - 20h05 - Posté par bop

Les gens ne sont pas stupides et sont parfaitement conscient du hold-up en cours.

Ce qui est maladroit de la part des alliés du PS, c’est de faire croire qu’avec des ajustements même légèrement en défaveur des entreprises, cela changera quoi que ce soit au futur sort des futurs chomeurs.

Ce qui est maladroit de la part des alliés du PS, c’est de continuer à dialoguer avec des menteurs professionnels.

Avec cette stratégie maladroite, vous donnez des arguments au néo-poujadisme en cours de gestation.
Tous pourris, alors plus rien à foutre, tout le monde sauve ce qui être sauvé.

Le jour où le premier "PS" a dit "sociétal" au lieu de "social", il a creusé sa tombe.

bop.






UN ESPACE INDÉFENDABLE - L’Aménagement urbain à l’heure sécuritaire
mardi 25 - 07h03
de : Ernest London
Élections, piège à cons ?
lundi 24 - 13h28
de : jean1
A paris . 24 février 2020 : Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente
lundi 24 - 12h18
de : jean1
2 commentaires
La Bourse de Paris s’affole face au coronavirus
lundi 24 - 10h55
de : nazairien
6 commentaires
Retraites : « avec le 31 mars, nous voulons refaire une très, très grosse journée »
lundi 24 - 09h12
1 commentaire
AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
3 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt-à-penser". Hubert Reeves
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite