Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
de : Salim Lamrani
lundi 17 novembre 2008 - 12h51 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 97.2 ko

de Salim Lamrani

L’élection du démocrate Barack Obama à la présidence des Etats-Unis est un évènement sans précédent dans l’histoire de ce pays. Pour la première fois, un candidat de couleur a atteint le poste suprême dans une nation où le racisme était institutionnalisé il y a encore un demi-siècle, et où les discriminations à l’encontre des minorités sont encore trop nombreuses. Jamais un scrutin n’aura suscité autant d’intérêt et d’engouement non seulement aux Etats-Unis, mais également dans le monde entier.

Epuisés par les huit années catastrophiques de l’administration Bush qui a conduit l’économie mondiale au bord de l’abîme et plongé la planète dans une insécurité notable, les peuples du monde avaient unanimement fait le choix du jeune sénateur de l’Illinois au détriment de son adversaire républicain John McCain, considéré comme étant l’héritier de George W. Bush1.

La Havane n’a pas échappé au phénomène Obama et les Cubains ont suivi le processus électoral avec attention. Là encore, leur choix s’est porté sur le candidat demócrate2. « Il est sans nul doute plus intelligent, plus cultivé et plus impartial que son adversaire républicain », avait déclaré Fidel Castro à son égard. Il s’agit du « meilleur orateur politique des Etats-Unis de ces dernières décennies », avait-il ajouté, saluant ses « idées bien articulées ». En revanche, le candidat républicain John McCain est « vieux, belliqueux, inculte, peu intelligent et en mauvaise santé », a signalé le leader de la Révolution cubaine3.

En effet, Obama est le premier président depuis James Carter à faire part de sa volonté de rencontrer le président cubain Raúl Castro, sans imposer de conditions au préalable4. Il a également évoqué son souhait de « normaliser les relations et assouplir l’embargo qui a gouverné les rapports entre nos pays durant les cinq dernières décennies5 ».

Le nouveau président étasunien éliminera les sanctions relativement cruelles imposées par l’administration Bush en 2004. Celles-ci limitent les séjours des ressortissants cubains dans leur pays d’origine à 14 jours tous les trois ans, séparant ainsi de nombreuses familles, et réduisent le montant de l’aide financière qu’il est possible d’envoyer à seulement 100 dollars par mois6. « Il s’agit à la fois d’une question stratégique et humanitaire. Cette décision a […] un impact profondément négatif sur le bien-être du peuple cubain », a déclaré Obama. Dès le 20 janvier 2009, « j’autoriserai aux Cubains-américains des droits illimités pour rendre visite à leurs familles et envoyer de l’argent dans l’Île », a-t-il affirmé7.

A moyen terme, il est également envisageable que le Congrès, dominé par les Démocrates, mette un terme à l’interdiction de voyager à Cuba pour les citoyens étasuniens. En effet, actuellement, ils peuvent voyager partout dans le monde, y compris en Chine, au Vietnam et en Corée du Nord, mais pas à Cuba. Il est également probable que le Congrès élimine les restrictions imposées aux échanges académiques, culturels et sportifs.

Imposées en juillet 1960, les sanctions économiques étasuniennes sont le principal obstacle au développement économique de Cuba. Elles ont coûté la bagatelle de 93 milliards de dollars à l’économie cubaine depuis leur entrée en vigueur et 3,7 milliards rien que pour l’année 2007. Elles affectent également l’ensemble de la population, en particulier ses catégories les plus vulnérables. Ainsi, 70% des Cubains sont nés sous le régime des sanctions8.

La politique de sanctions est unanimement rejetée par la communauté internationale. Le 29 octobre 2008, pour la 17ème année consécutive, 185 pays sur les 192 que compte l’Assemblée générale des Nations unies se sont prononcés pour la levée de ce châtiment qui frappe les Cubains. Jamais une telle majorité n’avait été atteinte auparavant. Seuls les Etats-Unis, Israël et Palau ont voté contre la résolution. L’opinion publique étasunienne y est opposée ainsi que le monde des affaires (en particulier les multinationales pétrolières) qui voit un marché naturel tomber entre les mains des investisseurs chinois, européens et latino-américains9.

Wayne S. Smith, ancien ambassadeur étasunien à Cuba, a fustigé la politique étasunienne à l’égard de Cuba et s’est prononcé pour l’élimination des sanctions unilatérales. Cet acharnement « est stupide, contre-productif et rejeté au niveau international10 ». « Notre peuple demande que cesse le blocus contre Cuba. C’est également la réclamation unanime de la communauté internationale », a clamé Fidel Castro dans une réflexion du 7 novembre 200811.

Obama, dont l’intelligence et la sagacité ne font aucun doute, serait avisé d’étudier l’idiosyncrasie cubaine et comprendre que le langage de la force et de la menace est inutile. Fidel Castro l’a de nouveau rappelé : « Il en a encore qui rêvent de mettre Cuba à genoux en brandissant le blocus criminel comme instrument de la politique étrangère des Etats-Unis contre notre patrie. Si ce pays commet de nouveau une telle erreur, il pourrait appliquer pendant un autre demi-siècle cette politique inutile contre Cuba12 ».

Le gouvernement de La Havane a tendu à maintes reprises une main fraternelle à Washington, se heurtant à chaque fois à un refus obstiné. Raúl Castro a également tendu à deux reprises un rameau d’olivier à l’administration Bush, sans succès. Il s’est déclaré disposé à dialoguer ouvertement avec Barack Obama. « Nous espérons que le prochain président changera la politique à l’égard de Cuba [et] nous espérons une normalisation complète des relations », a souligné Felipe Pérez Roque, ministre cubain des Affaires étrangères13.

Obama a tout à gagner à reconnaître enfin que Cuba est une nation souveraine et indépendante, et à baser ses futures relations avec La Havane sur la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes. Il sera alors accueilli à bras ouverts par les Cubains et ne recueillera d’eux que des expressions de gratitude.

Barack Obama dispose d’une opportunité historique de changer une fois pour toute la politique cubaine des Etats-Unis et de normaliser les relations entre les deux pays. L’acharnement insensé contre le peuple cubain de la part de Washington est cruel, inhumain et injustifiable. Le jeune président Obama a l’obligation morale d’être à la hauteur des espérances que son élection a suscitées. L’humanité entière lui en serait reconnaissante.

Notes

1 John Leicester, « Obama Victory Sparks Cheers Around the Globe », The Associated Press, 5 novembre 2008.

2 Calvin Woodward, « Where Obama Stands on the Issues », The Associated Press, 5 novembre 2008.

3 Jeff Franks, « Obama Win Raises Cuban Hopes for Change », Reuters, 5 novembre 2008.

4 Fidel Castro Ruz, « Las elecciones del 4 de noviembre », Cuba Debate, 3 novembre 2008.

5 Barack Obama, « Our Main Goal : Freedom in Cuba », The Miami Herald, 21 août 2007.

6 Colin L. Powell, Commission for Assistance to a Free Cuba, (Washington : United States Department of State, mai 2004). www.state.gov/documents/orga... (site consulté le 7 mai 2004).

7 Barack Obama, « Our Main Goal : Freedom in Cuba », op. cit.

8 Edith M. Lederer, « UN Again Urges US to Lift Embargo Against Cuba », The Associated Press, 29 octobre 2008.

9 Ibid.

10 Anita Snow, « Analisis : Obama Changes Could Test Castros’ Grip », 8 novembre 2008.

11 Fidel Castro Ruz, « El tercer huracán », Cuba Debate, 7 novembre 2008.

12 Ibid.

13 Edith M. Lederer, « Cuba Expects New US President to Lift Embargo », The Associated Press, 30 octobre 2008.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
17 novembre 2008 - 16h08

Wait and see aussi et surtout sa position en Palestine occupée (exterminée !)



Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
17 novembre 2008 - 17h31 - Posté par Claude Deloume

Le problème est que l’opinion publique étasunienne n’est peut-être pas prête à un tel rapprochement, imprégnée qu’elle est de l’idéologie anti-castriste.

D’ailleurs, Obama aurait-il été élu s’il avait déclaré (contrairement à ce qu’il a fait) être favorable à la fin du blocus ?



Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
18 novembre 2008 - 17h48 - Posté par fcourvoisier

Cuba SI !

rappel:c’est à Cuba et à Cuba seulement dans tout l’axe Caraïbes -Amérique du Sud, que la Santé et l’Instruction Publiques sont au premier rang des soucis de l’Etat et avec succès. Il est aussi curieux de devoir constater que seul l’Etat Cubain assure la sécurité de ses ressortissants... en particulier lors des ouragans...

Mais c’est sans état d’âme que tour à tour ses "amis" l’abandonnent et l’URSS (encore existante à l’époque) fut la première.... ,personnellement,j’ai toujours regretté ce matraquage antiCuba généralisé:ceux et celles qui passent volontiers des vacances "somptueuses" à Saint Domingue" ne voient même pas "la misère du peuple Dominicain, ... qui serait heureux d’avoir le même niveau de vie que les Cubain(e)s lesquel(le)s n’ont pas assez certes,mais le partagent ... et personne n’y est privé de soins, de nourriture(un peu plus ne leur ferait pas de mal) ni de culture...

Obama a une bonne idée... mais quid de son "entourage" ?



Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
18 novembre 2008 - 21h03 - Posté par Jacques-François Bonaldi

"Le gouvernement de La Havane a tendu à maintes reprises une main fraternelle à Washington..."

Pesez vos mots, M. Lamrani. Je doute fort que le gouvernement cubain y souscrive !!!!



Vers une normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis ?
19 novembre 2008 - 10h27 - Posté par Mengneau Michel

Il est de bon ton à l’heure actuelle de faire de "l’obamamania". Atendons plutôt que celuI-ci soit en place au lieu de tirer des plans sur la comète qui pourraient s’avérer complétement illusoire.

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com






Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
13 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Trop souvent nous nous contentons du confort de l'opinion sans faire l'effort de penser. John Fitzgerald Kennedy
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite