Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’unité, oui. Mais comment ?


de : Raoul-Marc JENNAR
mercredi 24 décembre 2008 - 09h26 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

Je partage, comme tant d’autres, l’espoir de voir se construire ce que Pierre Bourdieu appelait une « gauche de gauche » qui, sans complexe, reconnaîtrait la réalité de la lutte des classes, dénoncerait le capitalisme comme responsable de l’exploitation des humains et de la nature et porterait un projet alternatif conduisant vers une société consacrant l’autogouvernement des humains en harmonie avec la nature.

J’ai, comme tant d’autres, souffert de l’échec rencontré lors de la tentative de donner au « non » de gauche au TCE une traduction politique. Un échec dont la responsabilité première revient au Parti Communiste Français qui, une semaine après le référendum du 29 mai 2005, annonçait la candidature de MG Buffet, ce qui a conditionné l’attitude de la LCR et toute la suite.

Je tire, à l’inverse de beaucoup d’autres, des leçons différentes de cet échec. Et je ne veux pas revivre le scénario de 2006 qui n’a laissé, à gauche, qu’un champ de ruines. Et d’immenses déceptions. Or, j’observe que l’illusion, créée par les 125 propositions, d’une possible unité sur un projet alternatif, amène certains à reprendre le même scénario. Ces 125 propositions, dont certains aujourd’hui font une sorte de bible, restent pour moi comme le plus petit dénominateur commun dont je retiens surtout les sujets passés sous silence, les ambiguïtés et les concessions, toutes faiblesses consenties dans l’espoir de voir le PCF renoncer à imposer sa candidature.

Il faut tirer les conséquences de l’échec de 2006 :

1. il n’y a pas aujourd’hui de projet alternatif précis sur l’essentiel d’une perspective anticapitaliste. Mais seulement des ébauches telles qu’elles apparaissent dans le processus du NPA, dans le processus dit de Miremont des écologistes radicaux et dans les intentions exprimées en termes généraux par les protagonistes de la « Fédération » en gestation.

2. il n’y a pas, à la gauche du PS, de stratégie commune pour éviter de (re)tomber dans les pièges du carriérisme politique et de l’alliance mortifère avec la social-démocratie. Il n’y a que de la confusion, des incohérences et des ambiguïtés dont l’appel de Politis fournit l’exemple le plus spectaculaire.

Le désir d’unité est à ce point fort que beaucoup préfèrent ne pas regarder cette double réalité et se précipitent à nouveau dans ce qui, les mêmes causes produisant les mêmes effets, reproduira l’échec de 2006.

Je propose une démarche différente de celles initiées jusqu’ici. Elle consiste à définir les caractéristiques d’une unité possible en privilégiant le contenu et la démarche. A mes yeux, la recherche de l’unité doit privilégier trois caractéristiques :

1) une unité sur un contenu réel qui ne renie pas les raisons pour lesquelles on a combattu ce projet de société que fut le TCE, qui couvre à la fois la question sociale et la question écologique et qui s’inscrive en rupture avec le système et non en accompagnement du système et de ceux qui le défendent ; autrement dit l’unité pour porter un projet anticapitaliste au contenu précis et pas seulement l’unité pour l’unité qui ne débouche sur rien ;

2) une unité qui s’inscrive dans la durée et ne se limite pas aux élections européennes. Quel sens aurait une unité qui, d’emblée, s’arrêterait après les élections européennes faute d’accord sur les enjeux nationaux ? L’unité doit être un processus continu. Sinon, elle n’est qu’une posture et un prétexte pour la formation d’un cartel électoral occasionnel réduisant la démarche à du pur électoralisme sans véritable volonté transformatrice. Il n’y a pas davantage d’unité à géométrie variable, une fois avec les uns, une fois avec les autres, au gré de calculs électoraux qui s’appuient sur un contenu réduit à des généralités. Il ne faut pas prendre les gens pour des idiots, les décevoir et risquer de les voir de nouveau se tourner vers de prétendus sauveurs ;

3) une unité qui ne soit pas seulement électoraliste et qui se retrouve sur le terrain, dans les luttes sociales et écologiques, contre la casse sociale, contre le démantèlement du droit du travail et des services publics, mais aussi contre le productivisme, le nucléaire, la marchandisation du vivant. La crise du capitalisme exploiteur et productiviste est une crise de civilisation que la démarche électorale seule ne pourra résoudre. Les résultats historiques du Front populaire ont dépassé le programme électoral limité du Front populaire parce qu’il y a eu un puissant mouvement social accompagnant le processus électoral et son résultat. Mais au final, le Front populaire a échoué parce qu’il ne remettait pas en cause la capitalisme et tentait, provisoirement, d’en atténuer les effets.

En toute bonne, foi, est-il impossible de se parler et de commencer à construire l’unité sur la base de ces trois caractéristiques ? Si certains veulent bien oublier leurs vieux contentieux personnels dont on n’a rien à faire. Si d’autres sont prêts à faire ce qu’ils disent. Si tous font passer à l’arrière plan leur préoccupation de boutique, que celle-ci soit minuscule ou en pleine croissance.

J’ai la conviction que c’est possible. Et je m’y consacre là où je milite.

RMJ

Membre du Comité d’Animation Nationale du NPA



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 10h30 - Posté par Stéphane POUSSIER

En te lisant on se surprend à espérer... Mais comme tu l’insinue, tant que nos cadres se cracheront à la figure (PS-PCF-NPA-Verts) et que nous autres militants continueront de relayer bêtement leurs querelles, l’Unité restera un mirage. L’Electoralisme n’est pas un piège par nature, c’est nous qui en faisons une impasse. L’Unité n’est pas l’abandon de nos diversités, c’est un projet politique pour la conquête du pouvoir, par les voies démocratiques. L’Unité n’est possible que si nous militants nous souhaitons l’imposer, et sommes prêts à l’abandon de nos préjugés partisans.
http://ablogm.org/soupires



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 11h16

Ce que 2009 nous revelera et que les partis se refusent a voir :

LE SYSTEME FINANCIER MONDIAL EST UNE VASTE et TOTALE FRAUDE dont les consequences pour l’humanité sont incalculables.

Il n’y a aucune reforme possible,meme la plus “utopique”alternative concrete : les monnaies locales non speculatives ne resistera pas a l’ampleur de l’urgence .

Tout programme et projet qui fait l’impasse sur cette realité encore camouflée par la propagande du systeme participe a l’imposture....



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 12h01

On ne va pas ressacer 50 ans le référendum et ses suites...

Ayant toujours considéré que le non unitaire de gauche ne déboucherai pas sur un "oui" programmatique.
De fabius à la LCR... Mort de rire...

maintenant MRJ a bien raison d’en appeler à la cohérence...

la première d’entre elle étant d’en finir avec le curieux cycledes années pairs (Municipales : union avec le PS... Régionales 2010 quid ?) et impairs (2009, le large front à la "gauche du PS"...)

Paco LCR/NPA



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 13h26 - Posté par TIC

raoul-marc, toi que j’ai entendu pourfendre les "léninistes" comment peux tu être à l’aise au NPA... ?



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 13h42

Peut on lancer un tel appel en falsifiant les faits les plus vérifiables. MGB n’a jamais annoncé sa candidature en 2005 puisque les militants communistes ont été appelé à choisir leur candidat par vote secret enseptembre ou octobre 2006( il y avait 3 ou 4 postulants)

BG



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 17h16 - Posté par

Exact, Villejuif octobre 2006, vote confirmé en decembrepar les militants. On a connu RMJ plus rigoureux !


L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 13h43 - Posté par Copas

Ce n’est pas pour moi une question de présidentiables , ni la candidature de MG Buffet qui rendait difficile l’unité de la gauche du non, mais bien la relation à ce que j’appelle "l’illusion institutionnelle" et les manœuvres pour remettre en selle , sur le canasson, le cavalier PS.

Il y eut les comités ET la politique menée sur d’autres terrains montrant que ce qui prévalait demeurait la tentation de garantir des postes, rechercher une union de la gauche reconduite.

Quelque part, pour la majorité du PCF, comme pour beaucoup d’autres (qu’on a trouvé derrière Bové), tout se passait comme si il fallait reconstruire un pôle à gauche du PS, puissant électoralement, afin de recommencer l’alliance avec le PS, afin de définir un bloc majoritaire dans le pays.

Là, avec le père noël Mélenchon et l’appareil du PCF râvi, nous avons à nouveau la même démarche qui pointe son nez. Et cette démarche est mal définie .

Car elle reste au niveau politicien, prenant mal en compte la bataille du concret, la bataille sociale, qui doit être au cœur et raison d’être de la bataille politique , et non un supplément d’âme, un effet de catalogue .

Ce qui manque en France , ce n’est pas seulement un mouvement de gauche puissant, c’est surtout la (re)construction d’une classe ouvrière , dans ses organisations, contrôlée par la base et seule apte, par son tour de taille plantureux, à remettre à l’endroit les rapports de force avec la classe bourgeoise en face.

Dans la situation, la travail de mobilisation de ce qui compte, passe par l’utilisation des élections pour renforcer la mobilisation sociale et écologique.

Nous avons besoin d’un camp puissant.

Pas d’une campagne qui n’aurait d’autre objectif que de piquer quelques voix au PS et obtenir des députés.

Dans cette bataille des uns et des autres, une unité exige de se rendre compte qu’il y a des forces incontournables, le NPA et LO en font partie.

Si le Parti de Gauche comme le PCF veulent s’allier avec eux il faudra bien qu’ils fassent des concessions réelles et pas se planquer derrière un discours unitariste de façade. On ne peut vouloir tout et son contraire.

L’alliance avec ces partis ne peut se faire qu’en cessant les ambigüités avec le PS, en cassant les majorités de gauche locales, départementales et régionales, quand elles mènent des politiques de droite.

Les alliances doivent être reconsidérées et cesser d’être sur des pratiques de droite.

Ce n’est pas la révolution mais des minimas.

La clameur que j’entends poindre c’est l’unité, mais surtout sans parler de ce qui sent pas bon.

Comment faire une campagne qui touche réellement le camp populaire et l’aide à s’organiser ?
En étant crédible. Et pour l’être il faut bien cesser d’apparaitre comme si rien n’avait changé et il faut lever les ambigüités qui peuvent faire penser qu’on refait ce qui a déjà été fait .



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 17h08

Mais au final, le Front populaire a échoué parce qu’il ne remettait pas en cause la capitalisme et tentait, provisoirement, d’en atténuer les effets.

Reste à définir les objectif du FP, révolution sociale ou blocage de l’extrème droite ?



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 18h07 - Posté par B.A.BA.

"Je tire, à l’inverse de beaucoup d’autres, des leçons différentes de cet échec. Et je ne veux pas revivre le scénario de 2006 qui n’a laissé, à gauche, qu’un champ de ruines. Et d’immenses déceptions."

Non faut arrêter là ! "Echec", "champ de ruine", "déceptions".

Je ne vois rien de tout cela !!!

J’ai juste constaté des Peuples qui ont dit non, des élites qui font ce qu’elles veulent et des politiques sous pressions et menaces.

Et des citoyens désinformés.

Nous avons justement évité l’échec, le champ de ruine et les grandes déceptions !

Cela aurait pu être pire ! Et peut l’être encore !

Ce discours négatif est vraiment caractéristique d’une génération proche de la retraite.



L’unité, oui. Mais comment ?
24 décembre 2008 - 22h40 - Posté par Ben

Ce n’est pas un hasard si MRJ a rejoint le NPA avec tant d’autres, avant même son premier congrès.

C’est un premier pas vers la seule unité qui vaille : celle avec un contenu révolutionnaire à la mesure de la crise du capitalisme, celle de la lutte des classes, pas des places.

Cela implique de mettre les élections au service des luttes et pas l’inverse ;

Cela implique surtout de se battre pour mettre à bas le capitalisme, pour un pouvoir des travailleurs mettant l’économie au service des besoins durables, cad ceux qui respectent l’environnement ;


L’unité, oui. Mais comment ?
25 décembre 2008 - 12h56 - Posté par VINZ PCF PARIS

"Un échec dont la responsabilité première revient au Parti Communiste Français qui, une semaine après le référendum du 29 mai 2005, annonçait la candidature de MG Buffet, ce qui a conditionné l’attitude de la LCR et toute la suite"

Un echec dont la responsabilité première revient a ceux qui ont inventé la règle dite du double consensus et qui l’ont maintenus jusqu’au bout permettant a quelques individus de bloquer la volonté de dizaine de milliers de militants.

A ce petit jeu des responsabilités et des coupables, je pense que OUI le PCF a une part dans l’echec de la candidature, mais vraiment pas plus que RMJ ou que touS les autres membres de la coordination nationale des collectifs unitaires..

Alors on arrete les lecons, les querrelles stériles et on fais des propositions pour arriver a construire en partant de chacune des parties en est.

Si pas de possibilités de faire des pas les uns vers les autres = pas d’unité

si on continue de se caricaturer (les uns ne cherchent que des élus pour la lutte des places, les autres ne seraient que des contestataires sans cerveaux) = pas d’unité

Pendant ce temps la, Sarko a fais un gros cadeau de noel en avance aux banques et nous fais déjà payer sa crise..






Rencontre Macron/Gilets Jaunes ? Jérôme, éborgné, se confie !
vendredi 28 - 18h30
Un député de LREM mise à fond pour la réforme des retraites, et pour cause !
vendredi 28 - 18h15
Reportage : Quel cadre juridique pour la chirurgie esthétique dans les pays gouvernés par la gauche ou la droite
vendredi 28 - 10h55
de : Stella2
Du pain contaminé et des jeux, Boycott des JO radioactifs TOKYO 2020
vendredi 28 - 10h22
de : JY Peillard
La Bourse de Paris dévisse de 3,36% et ça continue ... !
vendredi 28 - 10h11
de : gutknecht
1 commentaire
Le Dow Jones perd près de 1.200 points, panique persistante autour du coronavirus
jeudi 27 - 23h20
de : nazairien
AVOCATS EN GRÈVE : LA RÉSISTANCE CONTINUE
jeudi 27 - 16h36
de : JO
LE VENIN DANS LA PLUME - Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République
jeudi 27 - 14h13
de : Ernest London
1 commentaire
Contre l’interdiction du parti communiste polonais
jeudi 27 - 09h23
de : jodez
2 commentaires
Suppression de tournées : La Poste invente le facteur qui traverse les murs
jeudi 27 - 07h58
Désencerclement : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 27 - 07h28
de : Hdm
Mme. Belloubet pressentie pour le Cour des Comptes ?
mercredi 26 - 11h22
de : joclaude
3 commentaires
Anti-racisme à gauche et signes religieux. (Fr - Deutsch)
mercredi 26 - 00h26
de : Christian DELARUE - Monique DEMARE
UN ESPACE INDÉFENDABLE - L’Aménagement urbain à l’heure sécuritaire
mardi 25 - 07h03
de : Ernest London
Élections, piège à cons ?
lundi 24 - 13h28
de : jean1
1 commentaire
A paris . 24 février 2020 : Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente
lundi 24 - 12h18
de : jean1
2 commentaires
La Bourse de Paris s’affole face au coronavirus
lundi 24 - 10h55
de : nazairien
6 commentaires
Retraites : « avec le 31 mars, nous voulons refaire une très, très grosse journée »
lundi 24 - 09h12
2 commentaires
AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
3 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. Anatole France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite