Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !


de : Jean-Paul LEGRAND
mardi 3 février 2009 - 00h24 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Devenons des millions à décider de l’avenir !

La crise du capitalisme secoue le monde. Notre pays n’est pas épargné. La catastrophe des licenciements, des fermetures d’entreprises, de la paupérisation d’une partie de plus en plus importante de la population vient détruire les certitudes bien établies de millions de gens.

Le capitalisme n’est pas l’Eldorado promis, il ne l’a jamais été. Il est le système qui en exploitant de façon privée le travail de plus en plus socialisé de millions d’hommes réalise une accumulation de capital jamais connue dans l’histoire de l’Humanité. La masse de capital accumulée est telle qu’elle ne peut être rentabilisée du point de vue capitaliste que par un accroissement de cette exploitation. Cependant cette augmentation de l’exploitation entre en contradiction avec la nécessité de socialiser de plus en plus la production en formant les hommes, en finançant la recherche, en investissant. Les coûts dans la production deviennent plus élevés que dans l’accumulation financière. La production n’offrant plus des taux de rentabilité suffisant, le capital s’est financiarisé et est devenu de plus en plus un capital utilisé sous la forme argent comme un instrument d’usure. Les capitalistes ont choisi la bourse, les placements financiers, les opérations spéculatives plutôt que les salaires, la formation, l’emploi et l’investissement. Tout cela a conduit à la crise que nous connaissons, qui était inéluctable car elle est intrinsèque au capitalisme lui-même.

Du point de vue politique la classe capitaliste qui détient le pouvoir est prête aux pires violences, guerres, crimes et assassinats pourvu que la rentabilité du capital soit assurée . Les idées dominantes sont celles de ce système : elles le proclament comme éternel, comme la fin de l’histoire, elles nous racontent une histoire invraisemblable du point de vue de l’évolution historique qui pourrait se résumer ainsi « hors du capitalisme, il n’y aurait rien, plus rien ». Pour preuve toutes les tentatives d’en sortir ont échoué. Ce que ne dit pas l’idéologie dominante c’est que pour passer d’un système d’organisation sociale à un autre, les choses ne se font pas automatiquement. L’histoire c’est du concret, c’est douloureux, c’est tragique. L’histoire c’est l’affrontement violent entre des intérêts antagoniques, totalement inconciliables. Et nous sommes dans l’un des pics historiques à la veille d’une transition d’un mode de production vers un autre. Car l’histoire ne s’arrête pas avec le capitalisme. Au contraire elle se déroule depuis des millénaires dans le contexte d’une lutte de classe, et les tentatives de changer de société qui échouent sont les expériences historiques des dominés à devenir dominants. Aucun mode de production n’est passé à un autre mode sans conflit, sans contradiction, sans lutte entre les classes sociales.

Personne ne peut prédire l’avenir. Mais chacun peut essayer de le prévoir. En émettant des hypothèses. En se questionnant. Les réponses ne viendront pas des spéculations des uns et des autres mais de l’action de chacun dans la défense de ses intérêts de classe. Seule l’action donnera des clefs pour comprendre ce qu’il appartient à chaque individu d’entreprendre. L’action politique prend dans les circonstances actuelles une singulière importance. Chacun pressent qu’il va se passer quelque chose. Mais il faut le redire ici, le meilleur moyen de ne pas être happé par le courant inexorable du mouvement historique c’est certainement d’en devenir acteur. C’est pourquoi je prône l’autogestion de la lutte politique. J’appelle au renversement de l’ordre capitaliste qui est en définitive le désordre criminel qui règne sur notre planète. C’est pourquoi j’appelle mes concitoyens à n’accorder aucune confiance aux partis ou institutions politiques qui prétendent changer la vie et le monde à leur place. La situation peut ouvrir des possibilités immenses de transformer la société. Il ne s’agit pas de contester puis de s’en remettre aux politiciens. Il s’agit de devenir nous-mêmes les décideurs de la société, collectivement, démocratiquement et d’abord en exigeant notre droit de décider dans les assemblées élues, dans les conseils d’administrations, dans les lieux où se prennent sans nous consulter les décisions sur notre avenir. Nicolas Sarkozy et le grand patronat peuvent craindre la préparation de cette immense révolution. Les travailleurs, les retraités, les jeunes, ceux qui chaque jour craignent pour l’avenir de leur famille, peuvent se préparer à devenir la grande force qui balaiera le capitalisme qui est la cause de leurs souffrances. Des événements importants vont conduire des millions de gens à devenir ceux qui décident à la place de la petite poignée de responsables de la crise qui dominent le monde et notre pays. Déjà en Islande, en Grèce, ,au Venezuela, en Bolivie, et ailleurs des peuples entiers commencent à prendre leur destin en main et ils n’ont demandé la permission à personne, surtout pas à ceux qui prétendent être les maîtres du monde et qui ont plongé l’Humanité dans le désastre. Personne ne peut prédire l’avenir, mais chacun peut essayer par son action de le construire.

Jean-Paul LEGRAND militant communiste maire-adjoint de Creil



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 00h33

j’aime beaucoup ton texte , il est tres clair et tres compréhensible par tous , a quand un tract national ?

Pour ma part , je vais déjà l’imprimer si tu me le permet et aussi le divulguer sur le net si tu me le permet ..

UN COMMUNISTE UNITAIRE



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 01h19 - Posté par

Ce texte est fait pour circuler, donc pas de problème. Merci. JPL


le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 01h16

Personne ne peut prédire l’avenir. Mais chacun peut essayer de le prévoir. En émettant des hypothèses. En se questionnant. Les réponses ne viendront pas des spéculations des uns et des autres mais de l’action de chacun dans la défense de ses intérêts de classe.

Certes la crise du capitalisme est là qui demande du fric d’un côté, et des sacrifices insupportables de l’autre. On voit en ce moment, complètement éberlués, sans voix, des Etats se déclarer carrément en faillite comme l’Islande, et d’autres pays ultra-libéraux comme la Grande-Bretagne, dont Sarko et sa bande nous vantaient tant les mérites, affronter une tempête, que dis-je un cyclone hallucinant, alors que nous, les français avons encore un beau reste de services publics qui vont nous protéger un minimum.

C’est désolant que Sarko n’ait pas l’honnêteté d’admettre, au moins une fois dans sa vie, que de bons services publics, c’est mettre à l’abri toute la population surtout par temps de crise.

J’en conclus, qu’il faut absolument préserver notre système public, lui rendre ses lettres de noblesse, et même l’universaliser. C’est la caution, la garantie minimum à laquelle tout humain devrait avoir droit.

La crise nous fait une superbe démonstration que du fric il y en a plus que de raison, et qu’il est possible d’assumer ces fameux services publics.

Fillon déclare qu’il faut que "les citoyens se serrent les coudes". Je ne vois pas comment. Pourquoi ne lance-t-il pas un appel aux nantis, qui eux ont largement les moyens, moyens volés aux salariés.

En fait, "se serrer les coudes" trouve sa place, sa dimension, dans les manifs, les grèves et la solidarité entre salariés. Pour ce qui est du reste, c’est-à-dire de payer, de supporter de nouveaux impôts, de travailler pour des nèfles, ou de s’écraser devant la politique sarkozyste, ce n’est plus possible. Nous avons atteint le seuil du supportable, au delà duquel il y a péril en la demeure.

Il est suicidaire de vouloir continuer les réformes par les temps qui courent. Aucun pays n’est plus en situation de quoi que ce soit, hormis de soutenir, protéger les salariés et les citoyens, car pas de salariés = pas de production de richesses = pas de bénéfices = mort de l’entreprise donc du patron et de ses actionnaires. Adieu fonds de pensions, stock options, bonus, salaires mirobolants hors normes, richesses accumulées, paradis fiscaux, châteaux en Espagne, etc...

Contrairement à ce qu’essaie de nous faire croire la droite, la crise mondiale met en évidence l’utilité salvatrice des services publics, tout en appelant un contrôle massif des citoyens dans la gestion et l’anticipation des affaires de la cité et de l’Etat, qui ne doivent plus rester entre les mains des capitalistes, si peu respectueux de la vie des autres et des biens communs. A nous d’écrire la suite.



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 01h50

C’est pourquoi je prône l’autogestion de la lutte politique. J’appelle au renversement de l’ordre capitaliste qui est en définitive le désordre criminel qui règne sur notre planète.

pas besoin de plus je suis en parfait accord avec vous , le changement c’est nous pour nous ,merci Monsieur vous me donnez une lueur d’espoir .



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 08h32 - Posté par 23 creuse 23

ET pas un mot sur le rejet global de l’Union européenne (entant qu’institutions et directives au service de ce même capital !)

Des élections pour ce truc vérolé approchent : saisissons-nous de la démarche de
PG,tous,en guise de levier ;faisons démonstration de notre force :NON à"Maastricht-Lisbonne"...aprés,les travailleurs,forts d’une nouvelle unité d’action aviseront.

PCF PG LCR-NPA LO POI ...ensemble


le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
19 janvier 2010 - 16h40 - Posté par robert paris

Robert Paris :

merci de votre message à notre site Matière et révolution

l’omission de votre source est corrigée

merci de nous l’avoir fait remarquer

salutations révolutionnaires


le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 08h36 - Posté par espoir

merci pour ce texte qui ouvre la voie à ce qui devrait être le liant entre tous ceux qui prônent le socialisme.
voilà une démarche qui devrait démarquer les politiciens qui veulent le pouvoir
pour eux-mêmes, dans le cadre des institutions et ceux qui veulent redistribuer le pouvoir .
Oui, la voie vers une véritable démocratie sera cahotique, semée d’embuches par les politiciens de droite comme de gauche dailleurs !!!
j’dhère ! et je fais circuler !



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 09h13

Excellent post ! Il est temps de trouver des alternatives au pire système qu’ait connu l’humanité, fondamentalement injuste et destructeur.



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 10h49

j’espere que ce texte sera en "une" longtemps sur bellacio



le capitalisme est malade, il est temps d’en finir !
3 février 2009 - 15h04

Jean-Paul Legrand reste sur une ligne autogestionnaire des luttes populaires,ce qui rejoint la ligne de beaucoup de révolutionnaires aujourd’hui.Pourtant les directions des partis de gauche,y compris au PCF,ne changent pas fondamentalement la délégation de pouvoir en élisant des premiers secrètaires à tous les niveaux sans passer rapidement à la collègialité.Dans notre section d’Aubagne divisée nous recherchons cette nouvelle voie depuis le choc des présidentielles ou certains d’entre nous ont soutenu Bové(recyclé aujourd’hui dans le groupe Cohn-Bendit).L’alliance municipale avec le Modem a aussi entériné la rupture avec ces camarades,même si aujourd’hui certains reviennent à une ligne plus conséquente sur une voie révolutionnaire .Les remises de cartes que nlous effectuons aujourd’hui le prouve .

Alors notre camarade Legrand est sur une voie stratégique d’avenir pour le travail militant..Espérons que les directions fédérales suivront cette voie si prometteuse pour l’avenir de la construction de la socièté communiste.

bernard SARTON,section d’Aubagne






Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
4 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite