Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
de : LA LOUVE
mardi 17 février 2009 - 15h49 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires
JPEG - 108.9 ko

de La Louve

Assez rigolé, oui.

Ce qu’il faut désormais, ce n’est pas "seulement" manifester une fois par ci une fois par là.

A quoi sert-il de sauter dans tous les sens en disant "grève générale" si on ne propose pas AUSSI comment la construire, cette grève générale, et si on n’identifie pas ce qui nous manque pour y parvenir aujourd’hui ?

Qui ne sait pas qu’une grève, a fortiori "générale", ne se décrète pas ?

Encore pire, quels objectifs poursuivent celles et ceux qui prétendre la construire DURABLEMENT sans les syndicats, et en s’appuyant sur des associations-croupions du MODEM de Fr. Bayrou, et en faisant des références tronquées et hasardeuses à la Révolution de 1789 ??

Alors, assez rigolé, oui, vraiment.

Entendons nous bien camarades, je ne me permettrais pas de donner ici des conseils aux déjà très nombreux camarades qui sont entrés de plain-pied dans la lutte, au contraire, (ils me servent de boussole depuis des mois, et qu’ils soient ici encouragés et remerciés) !

Mon propos concerne plutôt ceux et celles d’entre nous qui sont actuellement encore un peu trop "passifs" et irrésolus face à l’action, dans leurs professions.

Certains avaient des excuses "circonstancielles" - je pense que dès le début de mars 2009, ces excuses auront disparu, car c’est à partir de là que ça va commencer à "péter" à grande échelle ( ce n’est pas moi qui le dis, mais la plupart des organisations économiques mondiales dirigées par les capitalistes eux-mêmes).

Pour construire valablement cette mobilisation qui va s’imposer de plus en plus, s’imposer comme une nécessité personnelle pour chacun d’entre nous, il faut d’abord partir d’un bon état des lieux.

Cet état des lieux devrait souligner notamment un taux de syndicalisation ridicule en France, et un quasi désert syndical dans le PRIVE notamment, et dans le secteur tertiaire en particulier (on note aussi que la mobilisation dans le public était moindre qu’attendue le 29 janvier dernier).

Donc, ce qu’il faut que nous parvenions à mettre en œuvre, c’est que le 19 mars prochain, nous soyons toutes et tous massivement entrés en grève reconductible, dans les entreprises publiques ET PRIVÉES.

Dans toute la France.

Et préparés pour y rester longtemps.

Les luttes contre ce gouvernement fascistoïde sont et seront DURES. On le voit tous les jours, partout. D’autant qu’à de nombreux égards, cette lutte est contre un ennemi à la stature européenne,sinon mondiale.

Je ne dirais pas que "la Gwadloupe montre la voie", car de mon point de vue, il y a un problème spécifique aux Antilles qui est celui de la colonisation au sens strict ( dire que les békés sont les mêmes ici et là bas est de ce point de vue une erreur qui fait l’impasse sur la lutte pour l’indépendance nationale qui accompagne cette lutte des classes, même si elle ne dit pas encore tout à fait son nom comme cela).

Nous devons certes être complètement solidaires, mais également, tirer les enseignements de ces mouvements, comme ceux des Kanaks (tirés à bout portant, arrêtés, emprisonnés etc), et de tout ce que nous voyons de nos yeux depuis Sarkozy notamment :

RÉPRESSION - AGRESSION - VIOLENCES D’ÉTAT etc. IL FAUDRA DONC ÊTRE PRÊTS.

C’est la classe ouvrière dans son ensemble, en général, ici en métropole, et dans les pays d’outre-mer, qui est entrée en lutte depuis bien longtemps (GOODYEAR, FORD, SBFM, CHANTIERS NAVALS, RENAULT....) qui montre la voie.

Et OUI, IL VA ÊTRE TEMPS, AU SENS STRICT, DE REJOINDRE TOUS NOS CAMARADES.

Pas seulement par "solidarité", par mimétisme, pour "fabriquer une lutte des classes", mais pour que chacun d’entre nous défende enfin ses intérêts, intérêts qui, au delà des différentes lois promulguées et des spécificités de certains corps de métier, sont ceux de notre classe sociale toute entière, celle des salariés, des prolétaires.

Ce qu’il faut, d’urgence, c’est donc syndiquer autour de nous, dans une perspective de luttes (dures), et c’est que, particulièrement là où la dramatique loi sur la représentativité nous interdit désormais de désigner des délégués syndicaux, là où il n’y a pas (encore) de CGT, dans le privé notamment et dans les PME du tertiaire en particulier, nous créions des coordinations départementales par grandes branches (métiers de la santé, métiers du droit, métiers de l’éducation...) avec l’aide de nos UL, les UD et des Fédés !

Le 19 mars, nous devons être dans la rue d’une manière différente de celle du 29 janvier :

- plus déterminés, plus en grève ( pas de RTT ou de jours de congés), plus unis, plus organisés.

Le 29 janvier ne peut pas servir de référence absolue, et notre seul but ne peut pas être de faire nombre dans la rue ce jour là.

De même, "l’unité syndicale pour l’unité syndicale" n’est pas un but en soi.

Le 19 mars, nous devrons aussi avoir prévu, dans nos organisations, l’hypothèse que, à nouveau, beaucoup de monde voudra poursuivre la manifestation à l’Elysée ou à Matignon ou devant les Préfectures- et que ferons-nous alors ?

Que fera la CGT notamment (mais pas seulement elle) ? Où seront nos orgas ? Au côté du peuple, écoutant et accompagnant sa légitime colère ? Participant à sa défense contre les milices du capital ? Ou ailleurs, estimant que ce sont des "provocations gauchistes" ?

Je l’espère, cette fois, nous serons très nombreux à être plus officiellement "du bon côté", comme à Saint Nazaire, c’est à dire du côté des représentants de notre classe, contre la police provocatrice et agitatrice.

Nous verrons bien alors si, EN FRANCE, DANS LA "MÉTROPOLE", les forces de l’ordre iront jusqu’à prendre le risque de castagner en masse des syndicalistes qui leur ressemblent (les envoyer "casser du nègre" en Gwadoupe ou en Kanakie, c’est un peu "facile" pour eux pour l’instant, on soulage sa mauvaise conscience raciste, hein les gars ?).

Des syndicalistes, hommes, femmes, vieux, jeunes, qui ressemblent à leur frère, à leur épouse, à leur grand mère, et qui défendent leurs familles, leurs boulots, leurs gagne-pain....

Et on sera "fixés" pour "la suite".Comptez sur nous, nous serons partout avec nos caméras, et les médias menteurs pourront aller se rhabiller.

Alors, oui, le 19 mars est loin, semble loin - mais est-il si loin que ça en fait quand on a une analyse sérieuse de la journée du 29 janvier et qu’on mesure l’ampleur du travail à accomplir d’ici là pour construire des luttes ayant une chance d’être réellement victorieuses ?

Et plutôt que de râler qu’une partie de la direction de notre CGT semble suivre d’un peu trop près la CFDT et "les Jaunes", il faut se relever les manches pour construire un vrai mouvement, et pas une "protestation sociale-démocrate" visant à changer les accompagnateurs du capitalisme, une protestation qui va aller faire un petit tour, se faire éparpiller et prendre cher, pour pas grand chose.

Nous n’avons que faire "d’appel des appels" qui ne doivent surtout pas être promus par nous mais au contraire combattus de façon positive par des propositions réellement de classe pour NOUS.

Quiconque s’est déjà battu contre un patron sait qu’il y a des gens sur qui on peut compter dans la bataille p et d’autres sur lesquels il vaut mieux éviter de s’appuyer.

Quiconque s’est déjà battu contre un patron sait qu’arrive un moment où le patron en question ne recule plus devant aucune saloperie, aucune lâcheté, aucune manipulation pour torpiller une lutte.

Ne laissons plus le choix à nos organisations, - si tant est que ce soient exclusivement elles le problème (et pas aussi nous) -, et contraignons-les par nos luttes de terrain à entrer définitivement "dans la danse" à nos côtés à fond.

La force de la plupart des camarades syndiqués à la CGT (pour ce que je connais) a toujours été d’avoir su se remettre en question, de s’engager et de prendre leurs responsabilités quand il le fallait.

J’espère pour ma part bien autre chose le 19 mars que le 29 janvier.

C’était un début sympathique, mais on ne peut pas se contenter de viser "plus de monde".

Non !

Ce qu’ il faut avant tout viser pour le 19 mars, c’est bien

PLUS DE LUTTES, plus de solidarité et de coordination DES LA BASE.

Pour ma part, j’appelle donc tous les camarades employés dans une profession juridique, publique ou privée, à se rapprocher de leurs fédés, de leurs syndicats, de leurs UL, pour "mettre la main à la pâte" et construire une coordination "Salariés des métiers du droit publics et privés" et à mener une campagne de syndicalisation en ce sens.

AVANTI POPOLO !

Nous nous fraierons un chemin vers la démocratie réelle, celle du peuple du travail par le peuple du travail, contre les bourgeois oisifs, en arrachant aujourd’hui au Capital ce qu’il nous vole depuis des siècles.

Fraternellement à tous les camarades

LL



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ASSEZ RIGOLE ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 15h53 - Posté par Slovar
ASSEZ RIGOLE ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 16h02 - Posté par

Drôle ! J’ai vu que nous avions eu la même idée à peu près au même moment !!!!!

 ;-)

@ + LL


ASSEZ RIGOLE ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 16h25 - Posté par Slovar

Comment ne pas avoir à l’esprit la mystification du 18 ?

Deux écrits valent mieux qu’un, surtout s’ils parviennent à mobiliser largement et faire reculer (en attendant mieux) ce gouvernement de pacotille

@mitiés

Slovar les Nouvelles


ASSEZ RIGOLE ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 16h41 - Posté par

Ah oui c’est clair - la fumisterie du 18.... Mais je crois qu’on était obligés d’en passer par là - on ne peut pas aller plus vite que la musique, il faut faire monter et exploser les contradictions - ça demande du temps surtout quand on a une conscience de classe quasi dévastée.

Le truc bien sûr c’est de pas les louper, ces contradictions....

Sauf que de mon point de vue (je pense que c le tien aussi) ce ne sont pas des écrits qui feront reculer les charognards qui nous gouvernent, mais NOTRE mobilisation massive, à toutes et tous en tant que salariés, retraités, chômeurs... en souhaitant que certains écrits puissent contribuer à mobiliser.....

... mais celles et ceux qui écrivent (ou qui parlent) doivent aussi être des exemples positifs, des "exemples en acte" dans les luttes, et ne pas se contenter de la posture des "intellectuels".

On continue à bosser donc, on "passe la seconde" même

IL FAUT CONSTRUIRE PARTOUT LES PONTS QU’EMPRUNTERA NOTRE RÉVOLTE POUR CONVERGER VERS LE CŒUR QU’IL FAUDRA FRAPPER.

LL


ASSEZ RIGOLE ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 17h07 - Posté par Slovar

Tu écris : "ce ne sont pas des écrits qui feront reculer les charognards qui nous gouvernent, mais NOTRE mobilisation massive, à toutes et tous en tant que salariés, retraités, chômeurs..."

C’est vrai. Je pense néanmoins que tous les outils de communication du Web sont un formidable relais d’information et de parole pour tous ceux qui en sont privés.

Nous devons compter sur TOUS les relais. n’oublions pas que nos Ministres, députés et sénateurs disposent tous d’un email public sur lequel il est permis de leur exprimer son "contentement"

@mitiés

Slovar les Nouvelles


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 17h53 - Posté par pilhaouer

"Nous verrons bien alors si, EN FRANCE, DANS LA "MÉTROPOLE", les forces de l’ordre iront jusqu’à prendre le risque de castagner en masse des syndicalistes qui leur ressemblent"

La réponse est oui !

Un lien sur la lutte des métallos de Saint-Nazaire en 1955.
Ca a cogné très fort.

http://boomer-cafe.net/version2/ind...



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
17 février 2009 - 19h43 - Posté par paul

euh...

bon

j’ai pas compris ce que tu veux construire !

bref je suis vachement inquiet

pas simplement du au fait de l’angoisse dingue de ma situation de
personne de cinquante ans dont aucun employeur ne veut parce qu’il n’a
rien fait dans son parcours de parlant pour eux qui ne fonctionnent que
par interprétation mimétique d’un parcours, incapables de reconnaître les
compétences transversales adaptatives manifestées par les expériences et
surtout la réflexion méthodologique du travailleur.

Tant que vous ne développerez pas un discours amenant cette prise de
conscience méthodologique des fonctionnements économiques sociaux et
professionnels des acteurs, vous ne discourerez pas sur les éléments
réels du fonctionnement et des disfonctionnements des relations
d’inderdépendance du système.

Ce qui fait qu’il n’y a pas de création de valeur et de dégagement de
salaire ce n’est pas tant la division du travail qu’une volonté de
hiérarchiser la société en réduisant à néant les classes intermédiaires
entre les possédants et les esclaves.

Ce qui fait qu’il n’y a plus de valeur du travail n’est pas tant la
division du travail poussée à l’extrème, faisant de l’acteur même au
niveau des cadres, des agents monotâches dont la paie, la rétribution
est minimisable,

c’est le refus intentionné de reconnaître le savoir
faire, de reconnaître méthodologiquement les processus en oeuvre dans
toutes interactions d’agents de système et prouvant que malgré la
division du travail, une monotâche exige des compétences beaucoup plus
larges du travailleur et donc sont vaolrisables en tant que telles !

Tant que l’on n’axera pas les revendications sur celle de la
reconnaissance des réelles compétences des individus, transversales et
spécifiques, tant que l’on ne contredira pas cet esprit d’interprétation
mimétique, qui fait que la polydisciplinarité efficiente et riche n’est pas prise en compte,
on ne reconnaîtra aucune valeur au travailleur, ni à l’individu, ni à la
tâche, ni au travail.

Tant que l’on restera à des discours revendicatifs superficiels sur des
éléments émergeants et conséquents du système (comme 35h, âge de retraite,
système de retraite...), tant que l’on revendiquera des éléments
détournés du système comme le pouvoir d’achat, on donnera tout ce que le
système capitaliste attend de complicité concurrentielle dont il se
valorise de pervertir pour contrer.

Car à la base, le pouvoir d’achat
est un élément de conception capitaliste n’ayant rien de constructif
puisque ne définissant pas le citoyen sur sa capacité à participer à la
vie économique et sociale collective, mais sa participation passive à
l’engraissement du système marchand et donc à sa propre marchandisation.

De même, l’idée de retraite sans autre forme que rétribution après un
parcours d’agent du système, est une revendication typiquement
capitaliste. On est terminé en tant que travailleur mais pas en tant que
consommateur.

Or tout projet de société réellement contestataire du système
capitaliste doit être fondé sur l’activité interdépendante de tout
élément structurel du système social donc en particulier de l’individu.

La vie ne se termine pas après l’activité proprement professionnelle :
elle doit se poursuivre par des investissements culturels, sociaux,
pédagogiques, affectifs, de sorte que le vieillard continue d’être
participant reconnu par les autres membres : sinon, on poursuit ce
mécanisme de création d’individualisme égoïste du capitalisme qui divise
tout pour ne dominer que du sable sur lequel rien ne peut se construire !

Je pense qu’il faut attaquer radicalement les visions bourgeoises et
populaires au sens large de l’humain et ne pas se contenter de parler de
lutte !

Il faut parler de construction et de fonctionnement car eux luttent pour
détruire !

ce que je veux dire en fait c’est que ce que le capitalisme et le
féodalisme auquel il nous mène nous vole ce n’est pas notre travail et
nos sous : c’est notre réelle identité et aussi le comment penser notre
identité en nous forçant à penser selon ses propres termes qui sont
fallacieux.

donc il faut repenser le discours !

Il faut centrer le discours sur ce sur quoi nous voulons construire l’identité de l’individu et de la société : fonder l’individu et la société sur l’activité de chacun selon ses aptitudes et sur l’interdépendance non hiérarchisée mais structurée de toutes les activités.

donc ne plus revendiquer les éléments émergeant du système capitaliste.

Mais revendiquer une activité pour chacun selon ses aptitudes et une structuration des rétributions de chacun selon l’interdépendance des activités et des besoins des individus !



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 11h35 - Posté par momo11

Ne t’en fait pas le sommet social va te sauver,tu n’auras plus besoin de te poser des questions.....momo11


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 00h42

Alors là,voila de la grande expression militante ! Salut ma soeur,

Je rigole pas,mais souri de plaisir à te lire.J’aurai pas fait mieux (humour).

Juste quelques mots pour apporter du pastis à ton moulin révolutionnaire.

Dans toutes les boites,le combat de classe est engagé contre ceux qui théorisent sur l’aménagement d’un capitalisme à visage humain,en ménageant l’auditoire quant à la loi du marché,de la concurence et de la productivité.

Le contre-poison,c’est nous ! engageons le débat,et si chaque militant se fixe l’objectif de convaincre 2 ou 3 salariés,je pourrai mettre le doigt là ou ça fait du bien au soir du 19. ( j’allai pas la laisser passer celle la,mais n’y vois aucune allusion salace ).

Donc prenons garde à ce spécimen" d’HOMOMANAGERUS" qui semble capable de réguler la naissance des BONOBOS,dans le bassin du fleuve CONGO,rien qu’avec la méthode OGINO.

La formule d’EINSTEIN devrait faire réfléchir :

" La théorie,c’est quand on sait tout,et que rien ne marche.La pratique,c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.Si la pratique et la théorie sont réunis,rien ne fonctionne et on ne sait pas pouquoi."

Bise

LE REBOURSIER



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 14h21 - Posté par loux

Je serai présent le 19 et je m’active chaque jour pour faire venir encore plus de monde de mon entourage.

Je prévois de rester le temps qu’il faudra en fin de cortège pour se diriger vers l’elysée.



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 14h37 - Posté par

Je prévois de rester le temps qu’il faudra en fin de cortège pour se diriger vers l’elysée.

mort de rire ! laissez aussi vos nom et adresse, ca facilitera le boulot des keufs !

la manif ne va pas à l’elysee... à vous d’assumer ce qui sera donc une manif non-autorisée...


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 15h08 - Posté par

à vous d’assumer ce qui sera donc une manif non-autorisée...

OOOUUULLLLAAAAAALLLLAAAAAAAALLLLLAAAAAAAA

Le GROS MOT est lâché : NON AUTORISÉE

Waaaaooowwww purée comment c’est pas bien quand on est un syndicallliiisssstteeee responssssaaaaabbblllleee d’oser envisager éventuellement des "actions non autorisées".

Mais comme c’est mal de faire des choses contraires à la Loi.

Entendez-vous bien notre "ami" ? Vous êtes des VOYOUS ! HORS LA LOI.

Or, un bon syndicaliste réformiste et bien jaune se doit de respecter toujours scrupuleusement LA LOI. Et même il doit faire tout son possible pour DURCIR la loi quand elle est trop favorable aux syndicalistes. Non mais.

LA LOI. L’ORDRE. LA LOI DES PATRONS. L’ORDRE DES PATRONS.

Camarades, vous devez respecter tout cela, l’aimer, le chérir, que dis-je, LE DÉFENDRE même, contre ces salauds de petits gauchistes de merde - z’ont qu’à aller se faire péter la gueule tout seul ces cons du "peuple".... "S’ils y perdent la vie, la liberté, la santé... et ben.... bien fait pour leurs gueules - regardez, nous on n’a pas bougé et il ne nous est rien arrivé ....alors ?"

C’est comme les grèves - autorisées ou pas ? Et les occupations ? Autorisées ou pas ? Attention hein.... TRAVAIL FAMILLE PATRIE

Hmmmm.... Rassure moi "camarade" tu n’es pas syndiqué à la cégète ?

Ou alors décidément on file un mauvais coton et on retourne à une histoire qu’on a déjà vue il y 60 ans et quelques ? Je pensais que le problème était réglé non ?

ALORS JE RAPPELLE A CERTAINS QUE LA BRANCHE COLLABO DE LA CGT ( celle qui se coucha devant l’ennemi et qui vota la Charte du travail pétainiste qui abrogea le droit de grève etc ) A DIRECTEMENT DONNE F.O..

La scission se produit lors de la seconde conférence nationale des groupes FO les 18 et 19 décembre 1947. Le 19 décembre, Léon Jouhaux et quatre secrétaires confédéraux quittent la CGT et créent FO (avec l’aide de la CIA via l’AFL-CIO américaine sous l’égide de son tout récent FTUC - Free Trade Union Committee - et d’Irving Brown, membre éminent de la CIA qui souhaite « créer en France et en Italie des syndicats non communistes pour affaiblir la CGT et son homologue italienne, la CGIL ») .

Le Congrès constitutif de FO a lieu le 12 avril 1948. FO devient parallèlement une des chevilles ouvrières de la confédération internationale des syndicats libres (CISL), scission de la fédération syndicale mondiale rejetant l’influence communiste.

Sur ce "camarade" retourne d’où tu viens et mets toi comme d’hab’ bien derrière les flics le 19 mars hein - avec un peu de chance, tu pourras te farcir un ou deux gauchos et quelques éléments rebelles de la cégète....


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 15h27 - Posté par

je crois que ce que voulait dire le gars, c’est qu’il n’est pas bien malin d’annoncer des actions "illégales" sur un site déjà bien fliqué...

mais je me trompe peut etre....


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 15h41 - Posté par

Pardon mais la personne qui a écrit le message auquel répond le camarade jaunâtre ce n’est pas : "Je vais à l’Elysée et leur péter la gueule à coups de boulons, de manche de pioche et de CM" ou un truc du style, (qui, évidemment ne serait pas passé, car évidemment BC, le collectif, le site, n’appellent pas et ne prendront pas la responsabilité d’appeler publiquement à l’insurrection ouverte et encore moins armée !!!).

Il n’y a là rien de tel.

La personne disait seulement : "Je reste en fin de cortège pour aller à l’Elysée".

Va falloir m’expliquer pourquoi cette simple phrase en fait paniquer certain-e-s à ce point là !

Quoi ? Qu’est ce qu’elle ou il a dit de si grave ou dangereux ?

On n’a plus le droit de vouloir pousser une ballade PACIFIQUE après une manif’ SYNDICALE jusqu’à certains endroits de nos belles villes de France ???????

Je passe devant certains lieux de pouvoir tous les jours, y compris parfois en rentrant de manif. Ça fait de moi une criminelle ?!? J’espère bien que nous n’en sommes pas encore là ?

C’est pour ça que ce commentaire me fait "marrer" - je pose une question pour résumer mon état d’esprit par rapport à la notion "d’illégalité" dans ce contexte précis....

Si demain, la grève devait devenir interdite, il y aurait ceux qui d’un côté se couchent devant cette "LOI", (les mêmes que ceux qui ont voté la Charte du travail pétainiste il y a 60 ans) et d’autres qui ne s’y résoudront pas (les mêmes grâce à qui comme Séguy, par exemple, la France a été sauvée de l’invasion des Allemands...).

M.. faut quand même pas abuser et faire dire ce qu’on n’a pas dit. Cette personne jaunâtre tend des pièges - ok faut pas tomber dedans.

Mais on a le droit d’avoir une discussion sur l’illégalité et le syndicalisme non ? Ou alors y’a un paquet de bouquins qu’il va falloir BRULER :-))

LL


ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 16h03

Je partage le contenu de ton article. Il est bien et correspond à ma volonté révolutionnaire de lutter. Mais je suis un vieux "con" de communiste et je me pose peut être trop de questions. En effet, je ne suis pas persuadé que nous soyons face à un pouvoir politico/capitaliste du même accabit que ceux que nous avons supporter de l’après guerre aux années 80 (années Mitterrand, années des grandes illusions où la France a été vendue au capitalisme néolibéral). Je pense que luttes, actions, rassemblements, manifestations sont essentiels, mais qu’une alternative politique au capitalisme doit naître de ces mobilisations et que le peuple s’en approprie le contenu, son fonctionnement, son contrôle.
Le pouvoir actuel dans le contexte de crise systémique du capitalisme ne peut céder sous peine de remettre en cause ce pourquoi il agit (tout acquis est remis en cause le lendemain par de nouvelles lois, ou autres). C’est donc vers plus de répression et d’atteintes aux libertés fondamentales que le pouvoir va s’orienter. Ce pouvoir ne peut pas s’accomoder de démocratie, il faut qu’il l’explose progressivement, après les doses homéopatiques, le baton.
Je serais dans les manifs, je travaille à la mobilisation, mais je travaille aussi aux réponses que nous devons apporter.

J Cl de Marseille



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 16h22

ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT

mais personne ne rigole ont n’a même jamais été aussi sérieux et déterminés



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 21h46 - Posté par chris44

Je me permettrai d’emprunter deux expressions à mes amis lyonnais :

"Laissons du temps au temps"

"Aller au bugne à bugne"

Le 19 mars peut être un début d’une grève générale reconductible. Tant mieux si tel est le cas, j’y serai comme en janvier. Je ne crois pas que les conditions soient réunies pour ce type de mouvement à cette date là.

Je pense que la maturité, la colère enfermée convertie en désir d’en découdre, de lutter, de prendre conscience où est son camp, d’accepter de perdre pour gagner, d’accepter de s’engager pour soi avec les autres, toutes ses conditions ne sont pas réunies.

Je me permets de dire également que ce ne sont pas les états-majors qui décident, ils ne peuvent que proposer, c’est moi, vous, tous et toutes qui acceptons et entrons dans NOTRE mouvement.

Entrer dans une grève dite générale pilotée par des états-majors, c’est déjà remettre l’issue inconnue à l’appréciation de ceux-ci, voire leur donner quitus pour conduire le mouvement.

A cet endroit l’équation est difficile quand on dirige, c’est d’écouter, et d’avoir l’intelligence quand c’est possible de précéder pour avertir, mettre en garde, analyser les risques, en un mot prévoir tout en étant soumis à toutes les pressions.

Je ne donne pas ici une leçon de conduite de mouvement, je m’en garde par respect pour toutes celles et ceux qui sont engagés et le font bien mieux que moi.

Ce sur quoi j’apprécie votre article, c’est son dynamisme, sa volonté de convaincre, sa clairvoyance sur l’engagement qui ne peut qu’être individuel pour devenir collectif et s’engager collectivement.

La dimension révolutionnaire ne se décrète pas. Ce qui est révolutionnaire c’est ce qui est. La réalité sur laquelle le mouvement pèse pour la changer.

Le 19 mars est par son essence même un moment de la lutte syndicale, aux limites imposées par cette nature.

Les choses ne seront révolutionnaires que si et seulement si le Peuple le fait. Pour moi, ce serait un changement de politique, donc de pouvoir pour décider autrement et pour choisir d’autres voies conformes à une autre société.

Les propos empruntés à mes amis lyonnais soulignent combien la patience fait Loi dans le changement en cours, et combien l’engagement individuel tel que le votre est absolument nécessaire et essentiel pour gagner.

En mars, j’y serai comme j’en suis depuis maintenant quelques décennies.

Oui, vous avez raison, sans souligner suffisamment à mon gout combien l’opportunité est grande d’enfoncer les brèches ouvertes et d’élargir la voie au plus grand nombre.

La conscience ne se partage pas, elle a une dimension individuelle tellement forte que la parole, l’écrit ne peuvent la lisser.

Seul le combat lui donne sa brillance, sa texture, sa forme.

Seul le combat la rend réelle.

Amicalement



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 22h07 - Posté par LOUX

Le modeste militant que je suis voulais dire que la Louve a fait allusion dans son texte au fait que des militants pourraient avoir envie d’aller plus loin que la fin du cortège. Je ferai partie de ces militants la.

Je n’appartiens à aucun mouvement, je ne réponds à aucune consigne ou proposition, je le ferai de mon propre chef comme je l’ai fais en d’autres circonstances.

Oui ce site est surveillé, et j’en ai parfaitement confiance.

Actuellement le pays est en état de guerre et on ne peut appliquer les lois comme en tant de paix (sourire).



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
18 février 2009 - 23h11

Mes contributions doivent être publiés aussi

RAPPEL : Suite à des actes de malveillance, les contributions "sous proxy" (anonymisers, TOR...) ne seront désormais plus validées, et ce quel que soit le contenu du message.



ASSEZ RIGOLÉ ! CONSTRUISONS LE 19 MARS SÉRIEUSEMENT
19 février 2009 - 09h14 - Posté par BOU 91

je vais être traité de "jaune " voir censuré, peut être mais je ne peux m’empêcher en lisant certains écrits d’exprimer ce qui suit : en mai 1968 qui étaient les "chefs" pour ne pas écrire les "meneurs" ? pas des ouvriers ou des fils d’ouvriers et l’on a vu comment cela c’est fini.Qui a fait le premier gouvernement dit d’ouverture avec des hommes tel JP Soisson QUI A bien fréquenté le FN EN Bourgogne ? il ne faut pas avoir une mémoire sélective, il faut du passé retenir les leçons pour ne pas répéter les mêmes erreurs . la société socialiste que vous rêvez, que je rêve aura t elle des règles ? si je ne respecte celles ci que va t il m’arriver ?
Vive le débat .
BOU 91






TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d'y penser. Blaise PASCAL
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite