Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sommet social : Un tout petit "one shot"


de : Slovar
jeudi 19 février 2009 - 12h30 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Comme prévu, la montagne a accouché d’un ... souriceau.

Les syndicats ont demandé à évoquer le sujet de la Guadeloupe sans obtenir de dialogue puisque le Président considère qu’il s’agit d’une affaire locale. Cette attitude montre bien que le pouvoir cherche par tous les moyens à nier l’évidente jonction entre les mouvements sociaux des DOM TOM et ceux de la métropole.

En ce qui nous concerne, nous saluons la mémoire de Jacques Bino le syndicaliste de la CGT Guadeloupe tué par balle à proximité d’un barrage à Pointe-à-Pitre, dans la nuit de mardi à mercredi et exigeons que les pouvoirs publics incluent Elie Domota Le leader du LKP dans les négociations à venir.

En ce qui concerne les annonces savamment concoctées par le chef de Brice Hortefeux : Raymond Soubie, on reste un peu pour ne pas dire beaucoup sur sa faim. En effet, il ne s’agit que de mesures ponctuelles comme l’a confirmé Monsieur Soubie ce matin sur Europe1. La réponse du Président à la plus grave crise économique et sociale est donc un "one shot"

JPEG - 51.2 ko

Dans le détail, quelles sont les mesures "emblématiques" du Président ? - Source site du Premier Ministre

En direction les salariés précaires en contrat à durée déterminée ou d’intérim, et les jeunes. S’agissant de l’indemnisation du chômage partiel, Nicolas Sarkozy propose de "la porter, par exemple, jusqu’à 75 % du salaire brut" en procédant "par voie de conventions ad hoc entre l’Etat et les branches ou des entreprises données, comme pour l’automobile".

"Nous pourrons également mobiliser la formation professionnelle pour prévenir l’activité partielle ou l’accompagner", a-t-il suggéré, en se déclarant favorable à ce que les salariés en activité partielle puissent "bénéficier d’une modulation de leurs échéances pour le remboursement de leurs emprunts immobiliers".

Il reste à savoir si un ordre formel sera donné aux banques ou si on se contentera une fois plus d’incitations verbales.

Figure aussi parmi les propositions "une prime exceptionnelle de 400 à 500 euros" pour tous les chômeurs "pouvant justifier entre 2 et 4 mois de travail", dont le financement serait assuré par l’Etat. Les premiers concernés par cette mesure sont les jeunes pour lesquels des efforts ciblés de formation sont à réaliser.

Rappelons que cette prime ne sera accordée qu’une fois !!!

Un fonds d’investissement social pourrait être créé "afin de coordonner les efforts en matière d’emploi et de consolider différentes sources de financement". Ce fonds "pourrait atteindre entre 2,5 et 3 Mds €" et serait abondé pour moitié par l’Etat, a précisé le président de la République.

Cette idée émane directement de la CFDT qu’il faut peigner dans le sens du poil pour la faire revenir à ses bons sentiments "réformistes" A noter la fourchette et surtout l’emploi du conditionnel "pourrait être créé " qui en fin de compte n’est qu’une indication d’intention. On attend la réponse sur le financement des 50% restants qui seraient si on comprend bien à la charge des employeurs, dont le MEDEF, qui refuse absolument toute participation.

La protection des plus modestes au sein de la classe moyenne. "La première piste de travail consiste en la suppression d’un partie de l’impôt sur le revenu pour les personnes assujetties à la première tranche d’imposition". La seconde piste concerne les familles, pour qui le chef de l’Etat réfléchit à la possibilité de verser aux bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire, une prime de 150 euros.

C’est un geste. Ce qui est pris n’est plus à prendre. Cependant, les sommes qui représenteront environ 300 € d’un côté et 150 de l’autre sont sans commune mesure avec l’augmentation des prix et les bas salaires.

Une aide sous la forme de "bons d’achat de service à la personne (aide à domicile, garde d’enfant, soutien scolaire, ménage)" pourrait bénéficier aux ménages touchant l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile, à ceux percevant le complément de mode de garde, aux familles qui ont un enfant handicapé ou aux demandeurs d’emploi qui retrouvent du travail.

On reste dubitatif sur cette mesure et sur la capacité des services à la personne à devenir un réservoir d’emploi. Depuis leur lancement en fanfare par Jean Louis Borloo, ces services ne fournissent que des emploi de grande précarité. De plus, proposer à un ex chômeur de fournir quelques heures de travail à plus précaire que lui est assez cynique.

Le partage de la valeur ajoutée et du profit. Sur ce sujet, le chef de l’Etat souhaite confier une mission d’analyse et de concertation à Jean-Philippe Cotis et propose que les dirigeants de sociétés renoncent à leurs bonus "lorsque leurs entreprises recourent massivement à du chômage partiel ou décident un licenciement économique d’ampleur".

Clemenceau lorsqu’il déclarait : "lorsque je veux enterrer un problème je créé une commission" aurait du déposer cette phrase. Ses descendants seraient richissimes. Le MEDEF oppose une fin de non recevoir à toute mesure de redistribution de la valeur ajoutée. Compte tenu que le Président ne peut rien imposer et qu’il ne légiférera pas sur le sujet, Monsieur Cotis aura toujours le plaisir d’être rémunéré pour réfléchir.

Quant aux syndicats de salariés, leurs réactions sont reproduites par le journal Le Monde. Nous vous les donnons en intégralité ci-dessous

Selon François Chérèque (CFDT), "l’action syndicale a permis une première inflexion dans la politique gouvernementale". "Les quelques mesures annoncées aujourd’hui, en particulier pour les familles modestes, vont dans ce sens. Mais face à la situation des salariés, les mesures sont insuffisantes." "Comme l’action syndicale commence à payer, la CFDT estime qu’il faut continuer à mettre la pression sur le gouvernement et le patronat" pour "aller jusqu’à un vrai changement de cap", a-t-il ajouté.

Son homologue de la CGT, Bernard Thibault, a qualifié les décisions présidentielles de "série de mesures d’accompagnement social à la crise". Rappelant que le coût des mesures avoisine 2,6 milliards d’euros, il s’est dit "bien obligé de ramener ce chiffre à la somme de 8 milliards d’euros" au bénéfice des entreprises avec la suppression annoncée de la taxe professionnelle.

Jean-Claude Mailly (FO) a relevé "quelques éléments qui bougent un peu", sur le chômage partiel – même si "c’est encore insuffisant" –, la formation et les allègement fiscaux. "Mais c’est beaucoup trop court" et "nous avons essuyé une fin de non-recevoir sur le smic et les négociations salariales de branches", a encore affirmé M. Mailly, critiquant le "refus d’un moratoire sur les trente mille emplois publics" dont la suppression est programmée cette année".

Jacques Voisin (CFTC) a lui aussi jugé que si "les lignes ont un peu bougé", "le compte n’y est pas", notamment sur les salaires. "Il y a certes eu un effort sur les familles modestes mais c’est bien insuffisant."

Bernard Van Crayenest (CFE-CGC) s’est montré moins critique. "Il y a eu quelques avancées sur le dialogue social, un consensus sur l’emploi mais il y a encore beaucoup à faire pour améliorer l’indemnisation du chômage partiel", a-t-il dit.

Le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, s’est félicité que l’exécutif ait "fait attention à ne pas pénaliser les entreprises davantage, y compris les TPE et PME".

Par contre, nous n’avons trouvé aucune réaction ou communiqué ce matin sur le site Web du MEDEF.

Lors de son intervention hier soir à la télévision, le Président dans son préambule a indiqué que le SMIC ne serait pas augmenté et que l’Etat continuerait son travail de démantèlement des services publics en poursuivant l’allègement des effectifs, justifiant amplement le nouveau rendez-vous du 19 mars et une vigilance accrue de tous les salariés sur les réformes qui pourraient diminuer encore un peu plus leurs prérogatives.

On se demande encore si le souriceau d’hier soir ... a vraiment existé

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Crédit et copyright photo

Le Point



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sommet social : Un tout petit "one shot"
19 février 2009 - 13h43 - Posté par momo11

La question qui se pose:qu’allaient-ils donc faire dans cette galère ?Car,quoi le quidam lamda savait bien que l’artifice du 18 fevrier était un pétard mouillé.La position que devrait adopter les syndicats est plus de discussions stériles,plus de sommet qui n’en est pas.Bien au contraire ,prendre exemple sur nos camarades de la guadeloupe,y faire un stage syndicale si necessaire et enfin revenir a la lutte !!!!!!momo11



Sommet social : Un tout petit "one shot"
19 février 2009 - 13h46

Plutôt un pet de lapin ;mais qui semble convenir à certains. Quant aux autres rendez-vous dans la rue dès demain en solidarité avec nos camarades de Guadeloupe et parceque leur combat est aussi le notre.






VENEZUELA : Alerte de Mémoires des Luttes, Maduro mort ou vif !
mercredi 8 - 18h07
de : JO
Journal de confiné (8).
mercredi 8 - 16h57
de : L’iena rabbioso
Après la crise, les salariés devront reprendre le pouvoir aux actionnaires
mercredi 8 - 15h52
de : jean1
1 commentaire
GOODYEAR : VICTOIRE HISTORIQUE
mercredi 8 - 14h59
de : Mickael Wamen
1 commentaire
SEINE-SAINT-DENIS : notre monarque en recherche de provocations ?
mercredi 8 - 10h50
de : JO
2 commentaires
Moins d’économie capitaliste, plus d’économie de service public et d’ESS
mercredi 8 - 01h06
de : Christian DELARUE (Conv SP)
La pandémie capitaliste
mardi 7 - 22h22
de : VIA CAMPESINA
Journal de confiné (7).
mardi 7 - 20h54
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Coronavirus : à Hautmont, une aide-soignante mise à pied pour avoir interpellé sa direction
mardi 7 - 19h44
de : azard
COVID-19 : Les responsables devront payer !
mardi 7 - 16h44
de : JO
1 commentaire
Sois confiné et tais-toi !
mardi 7 - 16h27
de : Claude Janvier
La campagne 7 avril 2020 « Notre Santé n’est Pas à Vendre » - Réseau européen
mardi 7 - 00h17
de : Christian DELARUE (Conv SP)
1 commentaire
TRAVAIL SALARIE : ne pas dépasser la dose prescrite (35H)
lundi 6 - 21h01
de : Christian DELARUE
Journal de confiné (6).
lundi 6 - 18h54
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
La réponse de Cuba au coronavirus fait honte aux autres pays
lundi 6 - 15h40
de : JO
CHINE : durant l’Hommage aux morts du Covid19, BFM TV en manque de respect !
lundi 6 - 15h16
de : JO
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite