Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La société du "non dialogue"


de : Patrick Mignard
mercredi 20 mai 2009 - 09h09 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 33.7 ko

de Patrick Mignard

Les "partenaires" sociaux parlent sans cesse de "dialogue" comme moyen de résoudre les problèmes sociaux, mais au fil des conflits on se rend compte que ce soit disant dialogue est complètement piégé. La dernière expérience que viennent de faire les salariés, mais aussi les étudiants français est particulièrement instructive à cet égard.

Il ne s’agit pas de dramatiser ou de prendre une position maximaliste, il s’agit de comprendre exactement ce qu’il se joue et quel est l’état des forces en présence.

LES CONDITIONS DU DIALOGUE SOCIAL

Il n’y a pas une définition précise et "officielle" de ce qu’est un dialogue social, mais essayons tout de même de le définir.

Le dialogue social se fonde sur un consensus implicite entre plusieurs parties susceptibles et d’accord pour faire des concessions.

Le fondement de tout dialogue est la possibilité d’aboutir à une entente, à un compromis, un accord dans lequel chaque partie trouve un intérêt.

Pour qu’il y ait dialogue il faut une triple condition : une situation qui fasse problème des interlocuteurs, « quelque chose » à négocier

La situation, nous la connaissons tous : un système économique fondé sur le profit et qui, dans les conditions actuelles de mondialisation marchande – et qui plus est, de crise - fait que, les anciens pays industriels, voient leur puissance économique relativisée.

Les interlocuteurs nous les connaissons également mais ils prennent une configuration nouvelle :   l’État, considéré à tort comme neutre dans le rôle de l’arbitre joue de plus en plus évidemment en faveur des possesseurs du capital ;   les possesseurs du capital, de plus en plus exigeants – fonds de pensions, Hedge Funds, en particuliers – et qui jouent leurs intérêts sur une plus grande échelle.   les interlocuteurs : les représentants institutionnels des salariés – les syndicats – qui ne se sont pas rendu compte – ou bien ils mentent – que les actions d’antan sont aujourd’hui des impasses.

Quelque chose à négocier : là est le cœur du problème. Ce qui se négocie, ce n’est plus des avancées sociales comme se fut le cas jusqu’à il y a une dizaine d’années, mais le recul des acquis sociaux. En effet, l’époque est finie, celle où les pays développés industrialisés avaient le monopole de l’économie mondiale et dictaient leur loi.

Les conditions du dialogue social, contrairement aux époques passées, est problématique

LE DIALOGUE SOCIAL EST-IL ENCORE POSSIBLE ?

Et d’abord, a-t-il encore un sens ?

Le seul sens que l’on puisse, aujourd’hui, lui trouver c’est de garder le contact et d’éviter la rupture entre « partenaires sociaux ». À proprement parler, il ne s’agit plus là de sens, mais du constat d’une exigence partagée : donnons nous l’impression de dialoguer pour éviter de nous affronter.

Or, ce qui prétend être un dialogue social actuel est fondé sur une situation complètement déséquilibrée qui peut se résumer à la manière du Pouvoir en place de poser le problème : « OK pour dialoguer, mais nous maintiendrons nos positions et nos décisions quoi qu’il arrive ». Ce qui montre que le soit disant dialogue n’est qu’un prétexte qui n’est absolument pas ce qu’il prétend être.

L’occultation du réel par le discours est une constante permanente de tous les pouvoirs, à toutes les époques. Aujourd’hui, on est dans cette situation dans la mesure où le pouvoir n’a plus rien à négocier, ne cèdera plus rien,… et sait qu’il peut ne rien céder.

L’attitude de l’État est parfaitement logique. En effet, garant de la pérennité du système marchand, fondé comme nous l’avons vu, sur la réalisation du profit, il se doit de gérer ce système – encore qu’il a abandonné une grande partie de ses prérogatives – dans des conditions de mondialisation nouvelles par rapport à la période précédente. Cette garantie, il l’assure par la référence exclusive aux lois du marché (libéralisme) et le renforcement de la répression (l’État gendarme succédant à l’État providence).

Il a, face à lui, des partenaires qui, non seulement sont dispersés et en désaccord sur les mesures tactiques, à fortiori stratégiques, à prendre et qui n’ont recours qu’à de vieilles méthodes (manifestations, grèves, pétitions, protestations, délégations) dont on sait, par la pratique, qu’elles sont totalement obsolètes.

NON DIALOGUE ET AFFRONTEMENT

Est-ce à dire que la situation est bloquée ?

Oui, certainement, en ce sens qu’elle ne peut générer aucun changement. Les forces « conservatrices » au pouvoir n’ont face à elles aucune force ayant un projet et une stratégie alternative. Nous en avons aujourd’hui un parfait exemple.

Les trépignements d’impatience, les défilés à répétition, la radicalité des discours, qui tiennent lieu d’une soit disante stratégie politique, ne sont que des manifestations d’impuissance qui veulent donner l’illusion d’une dynamique qui en fait n’existe pas.

Ce blocage est incontestablement générateur de violence sociale. L’exaspération succède tout logiquement au piétinement.

Cette violence, si elle est logique et compréhensible, est parfaitement stérile. Certes, elle alimente chez certains les fantasmes du « grand soir », ou de l’ « insurrection qui vient »,… pour d’autres elle doit être canalisée vers les urnes. Pour le pouvoir, elle est une aubaine, lui permettant de faire un « pot pourri » de « violence-délinquance-irresponsabilité politique-terrorisme,…. », le tout, avec l’appui des médias complaisants, aboutissant à une remise en question des libertés publiques et un renforcement de l’arsenal répressif.

Allons nous vers un affrontement social, un conflit ouvert entre possesseurs et leurs valets et victimes de ce système qui nous conduit à la ruine ?. Peut-être ! Qui peut l’affirmer ?

Une chose est cependant sûre : l’affrontement, aussi logique soit-il, s’il se produit, sera écrasé par les possédants qui disposent d’un arsenal et de bandes armées prêts à celui-ci, mais savent aussi également qu’aucune alternative sérieuse à leur système n’est prête à prendre la relève… autrement dit les hésitants, la majorité, dans tous les cas de figure, se retournera vers eux et non contre eux – ce qui explique aujourd’hui la situation apparemment absurde qui fait que la majorité vote contre ses propres intérêts.

En attendant,… quoi au juste ? … on nous fait patienter en organisant des manifestations folkloriques et colorées, des pétitions par centaines et des élections… ; jusqu’aux vacances qui joueront le même rôle que les massages sur des membres endoloris par l’effort.

Soyez cool,… « on » s’occupe de tout !

Patrick MIGNARD mai 2009

Voir aussi : « ILS NE CÈDERONT PLUS RIEN ! » « CES LUTTES À BOUT DE SOUFFLE » « LE SENTIMENT TRAGIQUE DE L’INUTILE » « MANIFESTE POUR UNE ALTERNATIVE »

http://www.altermonde-sans-frontier...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La société du "non dialogue"
20 mai 2009 - 09h49 - Posté par momo11

Dialogue social ?Avec l’intersyndicale,l’impression est plutot de COLLABORATION sociale.Qu’avons a négocier ,le poids de nos chaines,la couleur de nos habits de "bagnard".Non,revenons a nos acquis ,pour lesquels des personnes sont mortes et ne négocions pas l’injustice et le martyr !Tout est a nous rien est a eux !momo11






Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
4 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO
Mouvement social cherche grève reconductible
vendredi 10 - 08h34
3 commentaires
Pour 2020, mobilisons nous pour nos retraites ! Exigeons le retrait du projet de loi !
jeudi 9 - 23h49
de : Christian DELARUE (Conv SP)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L’histoire, c’est la passion des fils qui cherchent à comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite