Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
de : slovar
mercredi 10 juin 2009 - 19h10 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

Manuel Valls, veut liquider le Parti Socialiste (parti dont on se demande, s’il en est membre ... honoraire), dans sa forme actuelle et déclare : "Il faut se régénérer. Il faut changer de méthodes. Il faut changer de direction. Il faut changer de génération. Il faut changer de programme. Il faut changer de nom" car "le mot socialiste ne veut plus rien dire"

On peut dire que l’homme a de la suite dans les idées puisqu’il avait déjà conseillé de changer le nom du parti en juillet 2007, après la défaite de Ségolène Royal à l’élection présidentielle.

JPEG - 34.3 ko

Décidant d’aller plus loin encore, il nous crédite de : "C’est minuit moins le quart, là, avant la mort clinique du Parti socialiste", a-t-il affirmé, se disant "un peu fatigué qu’on ne nous écoute pas" Source Nouvel Obs

Mais savez-vous seulement, Monsieur Valls que le chemin de la sociale démocratie "moderne" que vous semblez appeler de vos voeux vient d’être crucifiée partout en Europe ? Vous êtes vous un instant demandé si la "Tony Blair touch" que vous défendez (voir plus bas) à l’occasion était une demande des militants et sympathisants du PS ?

Et bien, Monsieur Valls, laissez-nous vous dire que si les électeurs du PS ont fuit pour cette dernière élection, c’est parce qu’il ne représente plus le grand parti en tête des luttes sociales, que vous réfutez, au nom d’une rénovation "parfois judicieuse" voulue par le "Bonaparte en Ray Ban" (comme le qualifiez sur votre blog)

Oubliez-vous qu’au référendum pour le projet de traité constitutionnel l’électorat socialiste avait en majorité rejeté le OUI que lui demandait les instances du PS. Il nous semble même nous rappeler que vous étiez pour le NON avant de vous déjuger en appelant publiquement à voter OUI lors du référendum !

Et c’est de la part d’un homme de "conviction" passé de : Rocard dans les années 80, à Jospin longtemps, Hollande ensuite et Ségolène Royal (avec laquelle vous venez de prendre vos distances), comme vous que nous devrions recevoir des leçons ?

Vos déclarations ne sont que du miel pour l’Elysée ou une fois de plus on n’en demandait pas tant. Est-ce une façon de vous signaler auprès du Président qui compte bien "faire son marché" pour le prochain remaniement gouvernemental ou de le remercier des propos qu’il tenait à votre égard ?

"Dans dix ans, ce sera le meilleur des socialistes, mais d’ici là, ils l’auront tué." Ces propos tenus par Nicolas Sarkozy à l’égard de Manuel Valls dans Le Parisien, traduisent bien la relation et l’état d’esprit des deux hommes.

Qui répondait à : "La présidence est marquée par une hyperprésence. Cela ne me choque pas. Les Français souhaitent un président de la République très actif" - "Cette action, cette présence correspondent à une société moderne, à une démocratie moderne même si cela change la nature progressivement de nos institutions".- Source LCI

Nous réfutons ce que vous déclarez et surtout dans cet extrait d’interview au Monde et "jouissivement" reprise par un blog de l’UMP :

La plupart des socialistes sont aujourd’hui décomplexés à l’égard du marxisme. Mais le PS compte encore des responsables et des militants, sans doute sincères, qui restent hantés par les Spectres de Marx : conception binaire de la société, vision violente de l’Histoire… D’où ce goût commun pour les grandes fresques avec l’extrême gauche : la crise économique devrait dégénérer nécessairement en crise sociale avant d’aboutir à la crise politique…

Parce que la société dans laquelle nous vivons n’est pas binaire ? La crise financière, mère de la crise économique ne fait-elle pas payer aux seuls salariés le prix de sa saloperie ?

Pour ma part, je me suis toujours méfié du lyrisme politique et des visions totalisantes. L’Histoire nous apprend que la crise engendre plutôt le repli sur soi et le populisme. Je préfère porter le débat sur notre capacité à dégager des propositions crédibles et utiles pour les Français. - Source Blog sarkozynicolas

Et bien, Monsieur Valls, ce que reproche une grande partie de l’électorat traditionnel du Parti, c’est justement de plus être assez socialiste !

Comme l’écrit notre ami Gérard Filoche : "Le PS manque au salariat. Il aurait fallu avancer des revendications précises en matière de salaire, de contrôle des licenciements, de durée du travail, de Sécurité sociale. Pas du baratin ! « stop » ou « Changeons maintenant ! » ça ne veut rien dire (quoi, qui, pour qui, comment)"

Le Parti dont les instances se sont embourgeoisé au point de ne plus pouvoir compter sur les classes moyennes, les jeunes, les chômeurs et tous les "assistés que vous fustigez dans une une interview au Figaro :

Nous sommes dans une économie de marché, il faut l’admettre définitivement. Nous devons dire également que le travail est une valeur, que nous ne sommes pas favorables à une société de l’assistanat. Nous devons tirer le bilan des 35 heures, être au clair sur les retraites et reconnaître que nous avons perdu une grande partie des salariés, séduits par le discours de Nicolas Sarkozy. Nous devons être aussi le parti de l’entreprise et des entrepreneurs, créateurs de richesses

Seriez-vous le co auteur du "travailler plus pour gagner plus" et autres "gimmicks" de l’hôte de l’Elysée ?

Alors, le social, le solidaire, la défense de l’emploi et du salarié, les garde fou anti-misère ça pèse quoi à côté de votre ambition de transformer le parti en boutique ouverte à tous les vents centristes et UMP "sociaux"

Comme l’ami Filoche : Nous sommes pour une économie mixte et contre une société de marché. Nous sommes pour rompre avec le capitalisme financier type FMI/OMC. Nous sommes pour une VI ième République sociale, pas pour une République conservatrice néolibérale. Nous sommes pour arrêter avec le « libre-échange », la « concurrence libre et non faussée », et remplacer la « main invisible du marché » par la main visible de la démocratie. Les salariés sont plus nombreux que les actionnaires et les patrons : c’est le salariat que nous devons écouter !"

Contrairement à vos déclarations, les socialistes sont toujours vivants, nombreux et prêts à foncer. Il en existe à l’intérieur du PS (Voir : Un monde d’avance) et nous leur conseillons de réussir la fusion avec le Parti de Gauche, le PCF et le NPA pour montrer qu’il est encore possible de gagner des élections en se basant sur les fondamentaux édictés par les grands socialistes.

Non, Monsieur Valls, ce n’est plus le nom qui ne veut rien dire, c’est vous qui n’êtes plus à votre place dans ce parti. On vous dit proche des centristes du MODEM et peu hostile à gouverner avec notre Président ?

Rejoignez les, si vous le souhaitez. Et surtout, emmenez avec vous, ceux qui seraient tentés de suivre vos idées et approches.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 19h32 - Posté par airelle

Tout à fait d’accord avec vous, ce Monsieur (avec d’autres !!!) malheureusement ont "pollué" le P.S ,il est plus que temps de faire le "grand ménage" !!! Une militante de base, et de gauche, la vraie !!!



Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 20h37 - Posté par

Juste, "Monsieur Valls" faisait partie du groupe Bilberger. A part ça, no comment.


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 20h44 - Posté par Chris D

Ces PS pro-MODEM ne veulent pas de la République sociale alors encore moins de la République socialiste !

Mon point de vue (le dernier)
Crise systémique : Pour qu’une branche de l’altermondialisme déploie le drapeau du socialisme !

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Il y a trop d’hétérogénéïté dans ce PS bcp plus à la base qu’au sommet, mais c’est le sommet qui impose la ligne. Mntenant que le déclic de sortie vers la gauche a été donné, c’est le début de la perte d’hégémonie. Ce n’est pas la mort du PS, ni même la fin de la perspective de bons scores mais la domination forte sur le reste de la gauche est peut être en passe de s’éteindre.

CD


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 20h37 - Posté par himling

Si les militants du PS sont si convaincus de maintenir le PS tel qu’il est, est-ce parce qu’eux sont dans le réel quand des gens comme Valls sont ailleurs ? C’est ce que vous semblez penser. Personnellement, ancien militant, ancien permanent fédéral (qui avait donc le listing complet des adhérents de ma fédé...) j’ai quitté le PS. Ce parti me semble définitivement coupé du monde réel. Plus de 50 % de fonctionnaires, si on ajoute les retraités et les élus "professionnels", on a 80 % des militants. Quand un employé du privé veux s’exprimer, il se fait traiter d’imbécile. Je ne parle même pas des commerçants, des artisans ou des professions libérales !

Le Ps se meurt de se renfermer sur lui-même. Il a aujourd’hui a peu près autant de membres (pour un pays de 60 millions d’habitants) que le PS wallon (pour une wallonie de 4,5 millions d’habitants).

Quand Valls dit qu’il faut combattre les ghettos, dites vous bien que tous les immigrés qui souhaitent s’intégrer sont d’accord.

Qui est raciste ? Valls qui veux mixer la population, ou ceux qui ont crées des ghettos ethniques où les habitants sont, de fait, enfermés ? Pour moi, (français d’origine espagnol marié à une marocaine) la réponse ne fait aucun doute. La ségrégation raciale est un crime, si certains bobos la défendent, c’est uniquement pour que les "minorités visibles" restent loin de chez eux.



Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 23h48 - Posté par t

Manuel Valls sera rejeté par l’histoire comme son parti collaborateur de la bourgeoisie...Mais il existe parce qu’il a ses entrées à la télé-carpette.Plus dure sera la chûte ....

Bernard SARTON,section d’Aubagne


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
10 juin 2009 - 21h57 - Posté par Patrice Bardet

sauf erreur (merci de corriger si je me trompe), le PS a abandonné officiellement toute référence au marxisme depuis 1983, et a adhéré au "Marché" "régissant" (comme un Dieu) l’Humanité.

C’était rappelé très récemment par Henri Emmanuelli

Alors, il ne reste du socialisme au PS que quelques vagues débris, en décrépitude

Le "Socialisme" du PS n’existe plus. Valls a parfaitement raison.

C’est devenu une imposture, une injure

Le nom de ce parti est usurpé.



Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
11 juin 2009 - 05h35 - Posté par ara kiri

Le P.S. signifie bien "Pépinière Sarkozyste" ! Non ?


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
11 juin 2009 - 06h48 - Posté par

ce type a toute sa place à l UMP il n’est pas de gauche Nous ne voulons pas
de ces guignols à gauche.


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
11 juin 2009 - 11h37 - Posté par hueb

Par ailleurs je ne connais aucun socialiste (au sens d’adhérent du PS) capable de me dire ce qu’est le socialisme (dont le marxisme n’est d’ailleurs qu’un sous-produit), quel est le sens profond de ce terme. Et partout à gauche c’est la même chose , les utopies abstraites ou concrètes du socialisme et du communisme n’existent plus, j’en veux pour preuve que la LCR est devenu le NPA, qu’elle est passée du communisme à l’anticapitalisme : elle sait encore à quoi s’opposer, mais même elle n’a plus de projet.


Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
11 juin 2009 - 16h28 - Posté par momo11

C’est la Valls a mille francs !!!!!momo11



Mais si, Monsieur Valls : Le mot socialisme veut encore dire quelque chose !
12 juin 2009 - 00h38 - Posté par Chien Guevara

Valls est un sous-marin de l’UMP : il n’est au PS que pour foutre la pagaille et l’auto-détruire encore plus vite de l’intérieur. Il est ultralibéral, pour la capitalisme, et limite raciste . Faut qu’il rejoigne Besson ... VITE !!






Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. Francis Picabia
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite