Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

VENEZUELA - Chávez entre les mains du peuple


de : Lisa-Marie Gervais
vendredi 13 août 2004 - 17h34 - Signaler aux modérateurs

de Lisa-Marie Gervais

Dimanche 15 août 2004, la présidence de Hugo Chávez sera soumise à référendum. Plus de 14 millions d’électeurs se rendront aux urnes pour décider si le mandat de six ans du chef de l’Etat doit être révoqué avant son terme de janvier 2007.

La tension entre les pro- et les anti-Chávez est palpable dans tout le pays et plus particulièrement dans les rues de Caracas, la capitale. La ville est placardée d’affiches de propagande électorale pour le "si" ou pour le "no". L’emblématique place Candelaria est le théâtre de nombreuses altercations violentes entre militants. La semaine dernière, des manifestants pro-Chávez s’en sont pris à des membres de l’opposition et l’affrontement issu de ce "fanatisme incontrôlé", explique El Diario de Caracas, s’est dissous dans les vapeurs des gaz lacrymogènes.

Les deux camps s’accusent mutuellement d’abus, de manipulation et de pratiques déloyales. Ceux qui soutiennent le président vénézuélien voient rouge, comme en témoignent les pancartes et banderoles pro-Chávez de la même couleur qui inondent le pays. Le gouvernement met en garde la population contre un triomphe de l’adversaire, qui signifierait l’interruption immédiate des "missions" chères au chef de l’Etat, telles que les programmes ayant permis à des millions de Vénézuéliens d’être alphabétisés ou de bénéficier de soins médicaux, dispensés notamment par des professionnels cubains.

Néanmoins, le message le plus récurrent du président à ses électeurs consiste à leur rappeler les liens étroits existant entre l’opposition vénézuélienne et la politique du président des Etats-Unis, George W. Bush, souligne le quotidien espagnol El País. "Dites non à l’impérialisme !" martèle Hugo Chávez. En effet, que Chávez soit à couteaux tirés avec la Maison-Blanche n’est un secret pour personne, surtout depuis que "les ambassades des Etats-Unis et d’Espagne ont instrumentalisé un coup d’Etat contre le gouvernement de Chávez, en avril 2002", remarque le quotidien mexicain de gauche La Jornada. Coup d’Etat mené par l’opposition actuelle, et qui a d’ailleurs échoué après bien des péripéties.

Au sein de la Coordination démocratique, groupe d’opposition composé de 20 partis politiques et 20 organisations non gouvernementales (ONG), la bataille est plutôt teintée de jaune, de bleu et de rouge, les couleurs du drapeau vénézuélien. Au moyen d’affiches hypermachistes sur lesquelles on aperçoit des femmes très sexy en train de se déshabiller pour le oui à la révocation du chef de l’Etat, l’opposition tente de discréditer le président vénézuélien par tous les moyens. Sa stratégie est de persuader les électeurs pauvres que l’éviction du président est nécessaire pour laisser les entreprises créer des emplois et freiner ainsi un chômage alarmant", explique El País.

Les détracteurs de Chávez n’y vont pas de main morte. Pour preuve, les propos de l’ex-président vénézuélien Carlos Andrés Pérez, aujourd’hui poursuivi par la justice, qui est allé jusqu’à proférer des menaces de mort contre Hugo Chávez, rapporte La Jornada. "Nous, les Vénézuéliens, devons liquider Chávez par la violence, il n’y a pas d’autre choix possible", a-t-il lancé à la presse en mai 2004. Un mois plus tard, Carlos Andrés Pérez renchérissait en déclarant au quotidien vénézuélien El Nacional : "Chávez doit mourir comme un chien, c’est tout ce qu’il mérite, avec le pardon de ces nobles animaux."

Pour sa part, le gouverneur de l’Etat de Miranda, Enrique Mendoza, chef de l’opposition, a vertement critiqué Hugo Chávez, l’accusant d’être un dictateur ayant ruiné le pays et dilapidé l’argent du pétrole, l’accusant encore d’imposer des lois et de mettre tous ses opposants sur une liste noire. Henry Ramos, autre important leader de la Coordination démocratique, qualifie plutôt Chávez de "délinquant et de dérangé" et prétend que "depuis son divorce, il comble ses carences affectives et sexuelles en se montrant cruel avec le peuple vénézuélien".

Si les tenants du non à la révocation sont accusés d’avoir usé à l’excès des fonds publics pour leur campagne de publicité, la Coordination démocratique, elle, est pointée du doigt pour un financement massif en provenance des Etats-Unis. La National Endowment for Democracy, une ONG américaine, aurait versé plus de 53 000 dollars à une entreprise vénézuélienne convertie en "bras technologique et cerveau de l’opposition", révèle La Jornada. Dans un éditorial, le Washington Post a toutefois qualifié d’"indépendante" l’entreprise en question, tout en fustigeant Chávez et en déclarant le référendum "vicié".

Tout ceci n’est pas sans susciter l’ire du principal intéressé. "Plus une goutte de pétrole ne parviendra en territoire américain", a affirmé Hugo Chávez au journal espagnol ABC, si Washington continue de vouloir s’ingérer dans les affaires de Caracas. Une véritable corde sensible car le Venezuela exporte vers les Etats-Unis la moitié des 2,7 millions de barils de pétrole brut qu’il produit quotidiennement. Le président vénézuélien a également laissé entendre qu’il n’avait pas l’intention de laisser son pays devenir une "colonie" des Etats-Unis.

Des instituts de sondage indépendants prévoient une participation très importante et le gouvernement se prépare scrupuleusement à ce référendum révocatoire. Des effectifs nombreux seront déployés et un comité de 98 personnalités internationales invitées par le Conseil national électoral surveillera le déroulement du vote, conjointement à des observateurs de l’Organisation des Etats américains (OEA) et du Centre Carter. L’élection de 2000, qui a vu triompher Hugo Chávez, avait déjà bénéficié d’un ensemble similaire de mesures destinées à assurer la validité et la transparence du scrutin. A l’époque, la victoire du leader populiste avait été démocratique.

Pour remporter le référendum, l’opposition a besoin de récolter davantage de voix que le gouvernement, mais aussi d’obtenir au moins une voix de plus que les 3,75 millions obtenues par Chávez à l’élection de 2000. Jusqu’à présent, la majorité des instituts de sondage prédisent la victoire du président, avec une avance de 10 à 20 points. Ils annoncent également près de 20 % d’indécis, les "ni-ni" (ni pro-, ni anti-Chávez), sur lesquels reposera la décision finale.

Quoi qu’il en soit, tout ce branle-bas de combat témoigne de l’importance de l’enjeu de ce référendum. Si Chávez perd, les apparences laisseront suggérer une simple défaite. S’il gagne, ce sera une double victoire parce qu’il aura prouvé au monde entier, plutôt deux fois qu’une, sa capacité à incarner un président démocratiquement élu.

http://www.courrierinternational.co...



Imprimer cet article





Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite