Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Venezuela : "Tous les partisans de Chavez veulent la justice sociale"


de : Bernard Duraud
vendredi 13 août 2004 - 17h38 - Signaler aux modérateurs

Entretien réalisé par Bernard Duraud

Ce dimanche, les électeurs votent pour ou contre la destitution du chef d’État. Tour d’horizon des forces politiques en présence.

Carmen Teresa Navas Reyes, politologue et professeur à l’Université bolivarienne du Venezuela (UBV), répond aux questions de l’Humanité.

A la veille du référendum révocatoire, quel est votre sentiment sur la situation du Venezuela ?

Carmen Teresa Navas Reyes. Je crois que les gens, massivement, se sont identifiés aux mesures promises par le président au début de son mandat, notamment en matière de justice et de programmes sociaux, et ces promesses ont été tenues. Tout indique que cette relation va être consolidée à l’occasion du référendum de dimanche. En cette période de tensions et de crise, beaucoup pensent que le problème c’est le président Chavez et qu’à un moment donné il n’est plus nécessaire. Les partis et les dirigeants de l’opposition, je dirai également les États-Unis, estiment qu’en le révoquant le problème prendra fin. Ils ont d’ailleurs tout fait pour s’en débarrasser, qu’il s’agisse du coup d’État d’avril 2002, de la déstabilisation économique du début 2003, et maintenant de la carte référendaire qui, je le rappelle, tourne autour de la figure exclusive du président Chavez.

L’opposition regroupée dans la Coordination démocratique peut-elle gagner ?

Carmen Teresa Navas Reyes. J’en doute fort. Les partis politiques traditionnels, comme l’Action démocratique (sociaux-démocrates) et Copei (démocrates chrétiens) ne réussissent plus à mobiliser les opposants au gouvernement. Et la création de la Coordination démocratique est une tentative désespérée de répondre à ce problème. On assiste à un phénomène de dégénérescence de la nature de l’opposition elle-même, dans le sens où elle a cédé son champ d’intervention à des acteurs comme le patronat, les médias ou l’Église qui, eux, ont su tirer profit de l’affaiblissement des partis traditionnels. Quant au programme de la Coordination démocratique, " Consensus pour le pays", c’est une copie conforme de ce que Carmona a voulu mettre en oeuvre au moment du coup d’État raté de 2002 : privatisation du pétrole, ce qui pour Chavez n’est pas négociable, réduction des coûts sociaux et, le comble, suppression du référendum révocatoire !

Quelles sont les forces qui soutiennent Chavez ?

Carmen Teresa Navas Reyes. À l’intérieur de ce courant, coexistent des forces très mûres avec des projets bien définis, et d’autres plus centrées sur l’image présidentielle. Le peuple, dont une partie de la classe moyenne (les fonctionnaires, particulièrement les enseignants), c’est indéniable, appuie le président car il a la conviction d’avoir trouvé en lui un allié. Le référendum va décanter ce soutien populaire. Il y aura aussi des ruptures, car on ne peut pas indéfiniment survivre sur la seule relation d’exploitation de l’image de Chavez, sans projet politique. Quant au MVR (mouvement pour la Ve République), qui comprend aussi des gens de droite et du centre, il est resté sous la forme d’un parti qui prend les gens par la main pour avancer. Mais ses membres ne se sont pas vraiment préoccupés de proposer une alternative claire et de former des militants. Chavez n’avait pas de parti, il lui fallait une machine.

Il y a ensuite Patria por Todos, plus petit mais plus cohérent dans sa vision et dans la formation des cadres. Il a fourni le plus gros contingent pour les ministères ou la haute administration. Il est minoritaire en voix, ne disposant que d’un seul député à l’Assemblée nationale. Je le rapprocherai du PT brésilien, avec une doctrine de gauche, voire une base syndicaliste, notamment dans la sidérurgie. A leurs côtés, il y a une collection de petits partis dont le Parti communiste vénézuélien (PCV) à la légitimité historique et dont est issu le vice-président Rangel. On trouve aussi Podemos, scission du MAS (Mouvement vers le socialisme) qui a un rôle de pivot à l’Assemblée.

Et les cercles bolivariens ?

Carmen Teresa Navas Reyes. La première formation reste le MVR. Mais il n’a pas vraiment réussi à canaliser les forces populaires. C’est pour combler ce vide qu’ont été créés les cercles bolivariens. Avec plus d’un million d’adhérents, ils ont une grande capacité de mobilisation. Mais la faiblesse de ce mouvement serait de n’être qu’une étiquette, perdant de son énergie en luttes internes. J’ajouterai qu’en essayant d’institutionnaliser les cercles, on a affaibli le mouvement. Cela se vérifie chez les étudiants et au sein de la Fédération des travailleurs bolivariens. Toutefois si l’on prend l’ensemble de ces partis et mouvements que l’on trouve derrière Ch vez, je voudrai souligner que tous veulent la justice sociale, ce qu’on appelle nous " l’inclusion ". C’est le dénominateur commun. On ne peut pas parler de communisme.

Hugo Chavez est-il un populiste ?

Carmen Teresa Navas Reyes. Le président revendique parfois haut et fort des concepts en total divorce avec les concepts qui dominent aujourd’hui : globalisation, flexibilisation, mise sous tutelle de la souveraineté nationale ou réduction des politiques sociales. Dans cette vision-là, l’État doit être faible. Chavez au contraire réaffirme la force de l’État pour impulser les grands choix politiques et économiques et pour en corriger éventuellement les erreurs. Je sais qu’en Europe on parle souvent de populisme à son endroit. Mais ici c’est la garantie d’inclure dans la société 80 % de la population qui, ne l’oubliez pas, vit dans la pauvreté.

Où placez-vous l’armée dans cet échiquier ?

Carmen Teresa Navas Reyes. C’est une force en totale rupture. Pendant longtemps le commandement militaire a été très distant de la réalité. Seuls les soldats et les militaires de rang avaient un lien avec la population. Le travail des militaires c’était le théâtre des opérations à la frontière et contre la guérilla. Dès l’arrivée de Ch vez, il y a eu une véritable révolution. Le plan Bolivar 2000 marque le début de ces changements où l’armée et le peuple entrent véritablement en contact. Je crois que c’était une façon d’effacer le précédent de la répression de la révolte populaire de 1989, le " Caracazo ", qui fit des centaines de morts. Le ressentiment a été très fort au sein de la population et même au sein de l’armée. Le président s’est présenté issu des forces armées mais au service de la population. Si l’on compare à la Colombie ou au Pérou, les officiers sont issus des milieux populaires, une minorité provient des classes moyennes ou supérieures. Le militaire subit les mêmes situations que le peuple, son salaire est toujours assez bas. Seuls quelques grands officiers, certains liés à l’oligarchie qui les pousse à agir, ont gardé leurs privilèges. Évidemment il y a eu beaucoup de résistances. Beaucoup de soldats ont voulu revenir dans les casernes tout en n’étant pas préparés à accomplir leurs tâches dans la rue au contact de la population. Il ne faut pas oublier non plus que la cible favorite des médias, c’est l’armée. L’armée et Chavez naturellement.

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
1 commentaire
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude
Reportage en direct sur la manif. à Paris
samedi 27 - 14h23
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite