Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Salaires : le chantage à l’emploi fait école

de : Jacqueline Sellem
lundi 23 août 2004 - 19h55 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Jacqueline Sellem

À Châlons-en-Champagne, une entreprise met ses salariés en demeure de travailler 4 heures de plus payées 1 heure sous peine d’être licenciés.

" Comme nous vous l’avons indiqué lors de la réunion du personnel du 22 juillet dernier, la société Ronzat rencontre d’importantes difficultés financières (.). Dans ce contexte, nous avons décidé de ramener la durée collective du travail à 39 heures par semaine pour l’ensemble des salariés. Cette augmentation de la durée collective du travail va produire des effets sur la structure des rémunérations. " Datée du 29 juillet, cette lettre, envoyée recommandé avec demande d’accusé de réception, que les salariés - une trentaine, dans cette petite entreprise de Châlons-en-Champagne, spécialisée dans le revêtement intérieur des bâtiments - ont reçue à la veille de leur départ en congé, était assortie d’une proposition d’augmentation de leur temps de travail de 4 heures payées 1 heure. Et elle était accompagnée d’un coupon-réponse constitué de cases à cocher, à retourner dans un délai d’un mois. " À défaut de réponse dans ce délai, le changement de structure de la rémunération sera réputé accepté ", était-il précisé.

La lettre indiquait aussi : " En cas de refus, et à défaut de possibilité de reclassement, nous serons contraints d’envisager la rupture de votre contrat de travail dans le cadre d’une procédure de licenciement pour motif économique. " La boucle est bouclée, après les exemples de Siemens, en Allemagne, et de Bosch, à Vénissieux en France, le chantage à l’emploi devient un argument que certains patrons se montrent prêts à utiliser sans scrupule. Et le gouvernement Raffarin qui, sur les injonctions du MEDEF, cherche toutes les occasions possibles pour mettre en cause les 35 heures, diminuer le coût du travail et court-circuiter l’action des syndicats, s’est bien gardé jusqu’à maintenant de mettre le holà à de tels comportements. Pour Jean-Pierre Langlet, le secrétaire général de la CGT dans la Marne, à qui se sont adressés, sous couvert de l’anonymat, des salariés de Ronzat, le patron se sent d’autant plus les mains libres dans ce cas qu’aucun syndicat n’est présent dans l’entreprise. Le responsable départemental de la CGT qui a rendu public ce nouveau cas de chantage ne manque pas de souligner l’illégalité de la procédure. " Elle va à l’encontre de la convention collective et de l’accord de branche qui précise que la durée du travail doit être de 35 heures ", s’insurge-t-il en ajoutant que " même si la loi Fillon de 2003 a élargi le contingent d’heures supplémentaires, celles-ci ne sont pas faites, comme le rappellent des arrêts de la cour de cassation, pour augmenter la durée légale du travail. "

À Châlons-en-Champagne, la balle est aujourd’hui dans le camp des pouvoirs publics puisque, au nom de l’union départementale CGT, Jean-Pierre Langlet s’est adressé au préfet pour lui demander " de faire cesser ce chantage à l’emploi et d’organiser, s’il le faut, une table ronde afin d’examiner d’autres solutions pour assurer la pérennité de l’entreprise ". Mais pour mettre en échec ce chantage, il sera certainement nécessaire que, dans les jours qui viennent, la solidarité et la détermination s’élargissent et se manifestent autour des salariés de Ronzat. Pour l’heure, selon l’AFP, la préfecture de la Marne a annoncé qu’elle organiserait début septembre une réunion du comité départemental de l’emploi afin d’étudier le dossier.

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Salaires : le chantage à l’emploi fait école
23 août 2004 - 20h22

Voir aussi :

François Chérèque préfère "adapter" les 35 heures que d’accepter des licenciements

A quand la signature par un éphémère délégué syndical CFDT, dont les cotisations auront été payées par le patron ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite