Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Du LKP a l’USTKE, de la Martinique à la Polynesie... REVOLTES ULTRAMARINES ET CYCLONE SOCIAL
de : ELLE
jeudi 27 août 2009 - 11h12 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de FRédéric Gircour

1. L´emprisonnement de Gérard Jodar (1)

Les mois de juillet et août ont été très chaud en Nouvelle-Calédonie. Tout est parti d´une banale histoire de licenciement qui pourrait presque prêter à sourire : une employée de la compagnie aérienne Aircal découvrant que son père avait voyagé avec sa maîtresse sur un vol Aircal, en a fait part a sa mère, violant le secret professionnel auquel elle était tenue. Le syndicat auquel la jeune femme renvoyée est affiliée a alors demandé sa réintegration, mais le directeur s´est catégoriquement opposé à toute négociation.

Face à ce refus de dialoguer, le syndicat en question, l´USTKE a déclenché une grève qui n´a pas obtenu plus de resultats. Il a alors choisi d´occuper pacifiquement l´aéroport de Noumea pour dénoncer l´absence de dialogue social et l´enlisement du conflit. La reponse des autorités à cette action a été la répression violente. Face a la la brutalité des forces dites de l´ordre, une poignée de manifestants a reussi à se réfugier dans un avion qui était ouvert, pour echapper aux coups. C´est ce reflexe qui a conduit la cour d´appel de Noumea à condamner lourdement sept syndicalistes, dont le president de l´USTKE, Gérard Jodar. Ce dernier a ecoppé d´un an de prison ferme pour “entrave a la circulation d´un aeronef” !

JPEG - 18.9 ko

Gérard Jodar, ah mais non, pardon, ça s´est Alex Lollia, figure du LKP (ou plutôt opposant au LKP ? On s´y perd) Toujours est-il que le T-shirt ne fait pas le moine !

2. Faire taire l´USTKE

La lourdeur de la peine au regard de la futilité de l´infraction ne peut que prêter à conjectures et nombreux sont ceux qui considèrent Jodar comme un prisonnier politique, incarcéré plus pour l´expression de ses idées que pour un acte, finalement d´une portée dérisoire et non prémédité. L´USTKE par la voie d´un communiqué de presse publié sur son site le 18 août, s´insurge contre la criminalisation du mouvement syndical par “l´Etat sarkozien” et dénonce “une stratégie de l´Etat relayée dans ses positionnements par la fraction ultra-libérale du patronat calédonien et d´une manière generale de la droite locale pour qui l´USTKE et sa branche politique, le Parti Travailliste, sont devenues une menace persistante, susceptible de contrarier leurs projets d´enrichissements colossaux, au détriment d´un développement économique durable.”

JPEG - 12.4 ko

Ah voilà le vrai Gérard Jodar, président de l´USTKE. Et mais attendez, il est blanc ?! Ben mince alors, ça va pas faciliter la propagande gouvernementale pour présenter à l´opinion publique son syndicat indépendantiste comme un mouvement raciste... Ça c´est pas gentil, ça va obliger Frédéric Lefebvre, porte-parole du gouvernement à se creuser les méninges pour le discréditer et le trainer dans la boue autrement. Ne riez pas, ce n´est pas simple quand on n´a pas l´habitude de réfléchir. (source :Marc Le Chelard pour Liberation)

3. Solidarité

L´USTKE qui se revendique independantiste et altermondialiste a reçu notamment le soutien appuyé de José Bové qui entretient avec ce syndicat une relation étroite depuis de nombreuses années, du NPA, du LKP bien sûr, mais aussi de la CGT nationale qui considère, dans un communiqué de presse datant également du 18 août, que “ces condamnations sont injustifiables. Elles sont un déni de démocratie, un abus de pouvoir doublé de mepris à relent colonialiste. Elles s´inscrivent dans le contexte néocolonial qui est celui de ce territoire où le MEDEF local et les représentants de l´Etat français agissent de connivence pour tenter de réprimer le premier syndicat de l´archipel.” Le communiqué se poursuit en ces termes : “La CGT met solennellement en garde le gouvernement : en favorisant la répression, les autorités françaises prennent la responsabilité de créer les conditions d´une nouvelle période de troubles sur ce territoire. Au contraire, tout doit être mis en oeuvre pour rétablir les libertés syndicales sur l´île et favoriser le dialogue nécessaire entre toutes les composantes de la société civile.”

4. A feu et à sang

En réponse à l´arrestation de son leader, l´USTKE a appelé à la grève générale. Commencée le 27 juillet, celle-ci a degeneré quand la police a tenté de déloger par la violence les barrages erigés par les manifestants. Ceux-ci ont tenté de resister et s´en sont suivis des affrontements très durs. Les jeunes kanaks defavorisés, jusqu´à ce stade étrangers au conflit social, ont alors laissé exploser leur colère et pendant plusieurs jours, des émeutes ont secoué l´archipel : voitures brûlées, magasins pillés, etc. La police a essuyé des coups de feu et une trentaine de gendarmes a été blessée la plupart par divers projectiles (contre cinq blessés côté manifestants selon les chiffres officiels). Le calme est revenu momentanément aux alentours du 6 août, quand un protocole d´accord a enfin été trouvé avec Aircal, incluant le payement des jours de grève. Néanmoins, Gerard Jodar et ses compagnons demeurent derrière les barreaux.

5. LKP et USTKE dans la ligne de mire du gouvernement

Les similitudes avec ce qui s´est passé en Guadeloupe au cours des 44 jours de grève générale sont frappantes même si l´ampleur du mouvement initié par le LKP est sans commune mesure avec les événemets d´août en Kanaky : le pourrissement d´un conflit social avec un refus de dialogue de la part du patronat, une collusion entre les intérêts de l´Etat et des grands patrons, une répression violente des syndicalistes pacifistes et desarmés quand le conflit social deborde sur l´espace public, l´embrasement d´une jeunesse marginalisée, sans avenir qui repond à la violence institutionnelle par une violence desordonnée et incontrôlée, la criminalisation de l´action syndicale. C´est pas à pas le schema qu´a suivi la Guadeloupe en février et cela démontre de facon inquiétante que le gouvernement n´a retenu aucune leçon de ce qui s´est passé aux Antilles et est toujours aussi disposé à jouer avec le feu. Au lieu d´accompagner les demandes sociales et de tenter d´y apporter des réponses, le gouvernement de Nicolas Sarkozy, comme à son habitude, fait le choix du tout repressif (on en a encore eu l´illustration à Montreuil où un jeune homme a perdu un oeil suite à des violences policières injustifiées et injustifiables : http://www.rue89.com/2009/07/12/a-m... ).

6. L´oeil du cyclone et les périphéries

Malgré des coups d´éclats sporadiques, la France metropolitaine, tel l´oeil du cyclone, est jusqu´a présent demeurée relativement calme en dépit des milliers de licenciements quotidiens et des mesures qui visent a faire payer aux déjà victimes de la crise, ses conséquences (selon le principe desormais bien connu de la privatisation des profits mais de la mutualisation des pertes). Après les banlieues, ce sont les péripheries ultra-marines qui se rebellent les unes après les autres et pourraient bien finir par contagier un hexagone jusqu´à présent muselé par des directions syndicales bien serviles vis-à-vis du gouvernement. Après l´embrasement de la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie Francaise vient d´entrer en grève générale le 17 août pour demander l´arrêt des licenciements économiques et pour exiger des mesures contre la vie chère. En Martinique, la grande majorité des stations services sont à nouveau en grève pour exiger le respect des promesses faites par l´Etat et les patrons en guise d´accord de fin de conflit début mars. Si cette action, tel un coup de semonce, a des chances de paralyser l´île soeur, reprendre le mouvement en ordre dispersé, sans les autres composantes du Collectif du 5 février est certainement une erreur que le gouvernement ne manquera pas d´exploiter. Plus que jamais, l´union de tous les secteurs progressistes de la société est seule à même de déjouer les sombres desseins de l´appareil répressif et capable de faire triompher les légitimes revendications qui ont vu le jour ici et là.

7. Rentrée sociale en Guadeloupe

Maintenant, reste à connaitre quelle sera la suite que les Guadeloupéens donneront en septembre à leur mouvement. Peuvent-ils décemment courber l’échine, baisser les bras en plein combat alors que rien n’est résolu, que les promesses qui ont justifié la suspension (et non la fin) de la grève générale ont été bafouées. La victoire est à portée de main à condition de rester unis et déterminés. Il me parait difficile que l’on puisse continuer à fonctionner comme si les 44 jours de fierté et de dignité retrouvées n’avait pas existés. En tout cas, l’auteur de Chien Créole, qui n’a toujours pas été muté de force à Roubaix, est prêt à écrire cette nouvelle page d’histoire de la Guadeloupe sur son site et vous donne rendez-vous en septembre pour la rentrée sociale.

FRédéric Gircour (chien.creole@gmail.com)

(1) Gerard Jodar se presente lui meme comme "un militant qui se bat pour plus de justice sociale, pour une juste et effective répartition des richesses, pour le rééquilibrage en faveur du peuple kanak, pour la construction d’un pays multiculturel dans le cadre d’une communauté de destin" (source : [6>http://www.liberation.fr/politiques...])

http://chien-creole.blogspot.com/20...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Du LKP a l’USTKE, de la Martinique à la Polynesie... REVOLTES ULTRAMARINES ET CYCLONE SOCIAL
31 août 2009 - 14h09 - Posté par Guy Guioubly

Guy Guioubly : Tout est dans tout. Allez-donc voir ceci :

http://www.grioo.com/ar,avis_de_tem...

Avis de tempête sur les Antilles : un masque est tombé.

... A suivre ce fil comme, je crois, il convient de dire, on désespérerait de voir un jour les choses s’apaiser dans les D.O.M. et maintenant dans les T.O.M. puisqu’après la Nouvelle Calédonie avec tirs aux fusils sur des gendarmes la semaine dernière, on a appris que la Polynésie est depuis hier en pleine mobilisation pour ne pas dire ébullition.

Au sujet de la Nouvelle Calédonie, qu’il me soit permis de faire remarquer ce qui me semble-il, est passé superbement inaperçu. Il s’agit de la présence en Guadeloupe aux cotés de NICOLAS SARKOZY, de BERNARD PONS, Ministre des DOM-TOM, du gouvernement CHIRAC qui le 05 mai 1988, a ordonné l’assaut de la grotte d’Ouvéa. Il faut se souvenir de cet événement là, mais également de la mort tragique de l’indépendantiste Eloi MACHORO. (L’affaire de la grotte d’Ouvea vraiment du passé ?).
Certes, DOMOTA n’est pas MACHORO, mais quelles divergences les séparent-ils vraiment au fond ? Comment interpréter cette présence qui est dévoilée furtivement au hasard d’un reportage télévisé ? Etait-ce un message quasi subliminal à l’endroit de Mr DOMOTA et des Guadeloupéens dans leur ensemble ? S’agissait-il d’un avertissement que certains n’auraient pas manqué d’interpréter, pour le coup, comme une sérieuse menace ? Ce non événement qui, à mon sens, n’en n’est pas un en réalité, mériterait malgré tout une fine analyse qui dépasserait le cadre de ma présente contribution...






Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
2 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
5 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d'hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n'a de puissance que celle qu'ils lui donnent, qui n'a de pouvoir de leur nuire qu'autant qu'ils veulent bien l'endurer. Etienne de La Boétie, 1576
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite