Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cesare Battisti ou le destin d’Ulysse
de : louise
mardi 24 août 2004 - 17h28 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

de Louise Desrenards

Voilà, les amis, sortir de sa réserve... après l’attente. Il aurait pu être enlevé par les services secrets ; il aurait pu se suicider. Seulement voilà, le fond de ce bonhomme à lire sa vie, c’est le ressort de la vie elle-même... Vive la vie !

Je fais donc le pari qu’il a fui, sachant que si tel est le cas - probable - personne d’entre vous, et surtout pas les plus proches de Cesare, ne peuvent en parler plus ni moins qu’Oreste Scalzone ne l’a publié. D’ailleurs, Cesare lui-même n’a-t’il dit mot, sans doute, pour accomplir sa fuite en assurant la sécurité de ses êtres chers, restés sur place.

S’il s’agit d’une fuite (destin) et non d’un enlèvement (fatalité) alors, c’est tout ce que chacun l’ayant soutenu avait pu souhaiter secrètement à propos de ce personnage, sachant sa biographie... C’est la révélation d’un destin héroïque, non celui de l’assassin mais de l’éternel insoumis, celui qui désigne aux autres devant l’infamie (ici l’injustice et la parole rompue), ce qui est encore possible, en dépit de la transparence globale absolutiste du monde d’aujourd’hui.

Tous probablement tous, à un moment donné, nous avons compris que la demande d’extradition abusait la loi contre le pacte républicain, spécifiquement à propos des Italiens, puisqu’au contraire les dignitaires Malgaches n’étaient pas été inquiétés. L’extradition récente d’une ancienne militante d’action directe, cadrée par la démission mexicaine, prétendait donner un gage de la nouvelle cohérence française ; en fait, elle a confirmé en même temps l’amalgame des questions et des problèmes, et soudain que deux poids et deux mesures abolissant l’ordre symbolique du refuge politique, n’avait été possible que dans la rupture de l’indivisibilité républicaine des trois principes de liberté, d’égalité et de fraternité, représentée en chacun des trois pouvoirs séparés, respectivement garant politique de l’unité commune ; cette rupture a été commise comme un coup d’Etat contre le système judiciaire républicain en France, et de la même façon a imposé cette nouvelle règle sans mandat démocratique à l’étranger, à propos des réfugiés français. Tout cela régnait désormais en nous, ici même, sous l’influence et l’ingérence totalitaire d’autres puissances, et des lobbies au pouvoir, comme aux pires moments de notre histoire.

Le gouvernement français imita auprès du gouvernement mexicain la pression de similarité que l’Italie avait exercé sur lui. Dans la politique de l’otage, le ministre de la justice française aurait donc été victime du syndrome de Stockholm - ce qui aurait été le meilleur de sa tendance - ou de l’excès émergent des collaborateurs.

La cour des cassation dans un tel cas de démission de la justice républicaine n’était plus que l’antichambre de la cour Européenne. Schengen, quelle "cochonnerie", car ces accords relayés par la cour européenne des droits de l’homme, qui s’affiche strictement technique, ont cloturé les issues de secours comme le respect du droit local singulier.

Ayant jugé que Cesare n’avait aucune chance de ne pas être extradé - après l’avoir joué en y croyant, tant que la procédure n’avait pas découvert ses manipulations - et compte tenu de l’attendu de la cour Européenne confirmant les décisions italiennes en appel du procès Sofri, ce qui désignait clairement la fin de l’illusion européenne de l’issue équitable du procès Battisti, nous nous sommes dit, alors : "Mais enfin, Cesare, toi qui toujours t’es évadé de prison, tu vas te laisser enfermer à 55 ans, cette fois pour ta vie durant ?"

J’avais même imaginé qu’il put être assassiné une fois emprisonné, m’édifiant d’autant plus de l’impossibilité réelle qu’une vie entière vouée à l’insoumission, se fut-elle échouée virtuellement dans les livres, ne trouva cette ressource matérielle ultime, une fois encore, de l’évasion la plus radicale et la plus édifiante politiquement de toutes, dans sa réalité existentielle elle-même, puisque nul nouveau procès en Italie ne pouvait avoir lieu après la condamnation par contumace même sur l’accusation sans preuve, sinon des déclarations peu crédibles du repenti et du dissocié quasiment libres aujourd’hui, alors qu’ils furent parmi les (ou liés aux) précédents accusés pour les mêmes meurtres.

Au fond de soi, on attendait la merveilleuse insoumission possible - allait-elle être possible ? - mais on craignait d’autre part l’enlèvement (j’avais pensé aux circonstances de Goldman, j’ai pensé à celles de Ben Barka).

Libé dit qu’il avait disparu depuis une semaine, qu’il aurait quitté la France... la photo sous le titre "arivedeci" de Libé, où deux petites filles l’accompagnent, l’une fière à ses côtés et l’autre admirative face à lui, désigne l’espoir...

A toi Cesare, bonne route, tu l’as fait pour toi mais aussi pour Sofri et pour tous les autres réduits par l’injustice du pouvoir, prouvant aux citoyens de la vieille Europe que nulle transparence du monde ne peut abolir la détermination politique existentielle de l’insoumis par nécessité, ni réduire la marge de sa relative autodétermination et liberté d’agir.

Tous nos voeux t’accompagnent... te voici de nouveau parti en exploration, toi le grand voyageur loin de son terroir natal, nulle doute que tu sauras une fois encore innover ton moyen de vivre avec dignité et fierté où que tu sois. Nous nous occuperons de rappeler chaque semaine la vente de tes livres édités en France... Ces droits d’auteur ne seront tout de même pas morts pour tout le monde, tu as des enfants à nourir, ou alors ils attendront qu’un jour, comme Ulysse, tu puisses revenir paisiblement en ta demeure. L’amnistie pour tous viendra un jour...

Hormis les crimes imprescriptibles contre l’humanité, il faut créer des sanctuaires contre l’araisonnement et le contrôle technique du monde, et défendre les principes singuliers attachés au droit traditionnel symbolique de la duelle hospitalité, sans compromis.

Moratoire pour les réfugiés politiques étrangers en France et pour les réfugiés politiques français à l’étranger !

Sans liberté de penser, l’homme se meurt de ne pouvoir agir.

A nous, sédentaires, de continuer ce combat pour l’hospitalité radicale, contre l’ouverture de tous les abus.

A.G pour Louise Desrenards



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Cesare Battisti ou le destin d’Ulysse
25 août 2004 - 13h44

L’ancien activiste d’extrême gauche italien Cesare Battisti affirme qu’il "reste en France" après s’être soustrait à son contrôle judiciaire, dans une lettre reçue mercredi par ses avocats et dont l’AFP a eu connaissance."Je ne quitterai pas la France, je ne saurai pas le faire, c’est mon pays et je n’en vois pas d’autre dans mon futur. Ma vérité est ici, beaucoup de citoyens français me l’ont confirmé", écrit Cesare Battisti.Selon ses avocats Irène Terrel et Jean-Jacques De Felice, ce courrier a été "posté à Paris le 19 août" et son auteur, sous le coup d’une procédure d’extradition vers l’Italie pour des faits de terrorisme, leur a demandé de la "rendre public"."Je me soustrais au contrôle judiciaire, donc, mais je reste en France, parce que c’est d’ici, avec l’aide de tous ceux qui encore croient à cette justice qui avait fait de la France le pays des Droits de l’Homme, que je continuerai à me battre afin que justice soit faite et à l’homme et à l’histoire", écrit Cesare Battisti.Samedi dernier, l’ancien militant de 49 ans, condamné à contumace dans son pays, ne s’était pas présenté à son contrôle judiciaire.



> Cesare Battisti ou le destin d’Ulysse
25 août 2004 - 15h50 - Posté par

Tu es ici et là à la fois, nous, nous sommes ici et toujours pour toi !

Le combat continue...

Louise


> Cesare Battisti ou le destin d’Ulysse
25 août 2004 - 16h20 - Posté par

Merci de l’info. OK !

Toujours ici, le combat continue...

Louise


> Cesare Battisti ou le destin d’Ulysse
27 août 2004 - 11h21 - Posté par

LIRE et DONNER à LIRE les LIVRES de CESARE Brigitte





Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La difficulté, ce n'est pas de rêver, mais d'accepter et de comprendre les rêves des autres. Zhang Xianliang
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite