Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
de : Paris
vendredi 2 octobre 2009 - 18h35 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
GIF - 28.9 ko

La "votation citoyenne" sur la Poste s’achève samedi 3 octobre. Sans valeur juridique, ce scrutin vise à mobiliser la population contre la réforme du statut de l’entreprise publique. Si le résultat du vote ne fait aucun doute, il a surtout servi à mobiliser les troupes.

62 organisations de la CGT au NPA en passant pour le PS avaient organisé une "votation citoyenne" sur l’avenir de la Poste lancée le 28 septembre. Ce vote doit se terminer samedi, journée qui sera le point d’orgue de l’opération.

Les organisateurs, regroupés dans le Comité national contre la privatisation de la Poste (CNCCP), veulent mobiliser la population contre le projet gouvernemental qui vise à transformer la Poste une société anonyme. Le scrutin n’a toutefois aucune valeur juridique.

Les votants devaient répondre à une seule question : "Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser, êtes vous d’accord avec ce projet ?".

La victoire du Non ne fait aucun doute

Plusieurs personnalités voteront samedi : Martine Aubry (PS) à Lille, Marie-George Buffet (PCF) en Seine-Saint-Denis, ou Bernard Thibault (CGT) à Draveil (Essonne). Olivier Besancenot (NPA) tiendra, lui, un bureau de vote devant La Poste de Château Rouge (Paris, 18e).

Au-delà du résultat, connu lundi, dont l’issue ne fait aucun doute, les organisateurs insistent sur l’importance de la mobilisation, qui doit permettre de demander au gouvernement un véritable référendum.

"L’intérêt n’est pas le résultat. Les gens qui viennent voter, ils ont une démarche volontaire, motivée, la plupart du temps pour marquer leur opposition à la privatisation", reconnaît Régis Blanchot (Sud-PTT).

Alors que le comité tablait sur 2000 points de vote, le chiffre a augmenté au fil de la semaine. Selon Razzy Hammadi (PS), "il y aujourd’hui 6000 points de votation. Si nous avions à l’origine un objectif d’un million de participations, aujourd’hui l’objectif est de savoir de combien le million va être dépassé".

Flou sur le nombre de points de vote

"On ne sait pas combien il y a de lieux de vote, on n’arrête pas d’en rentrer à tour de bras" sur le site Internet appelpourlaposte.rezisti.org, a ajouté Nicolas Galépidès (Sud-PTT).

Prudent, Régis Blanchot table sur 4000 points, énumérant "les urnes installées dans les mairies PS, PCF, Verts, etc., devant les bureaux de poste et sur les marchés".

Mais, selon lui, "la population s’est emparée du sujet, on ne maîtrise plus". Ainsi, une dame a organisé elle-même dans son immeuble une votation, appelant ensuite le comité pour savoir que faire des bulletins. A Vitry, un bande de copains a fait la sortie des supermarchés avec une urne.

Des votations ont également eu lieu dans des gares, musées ou hôpitaux jusqu’à la cantine de la Banque de France.

Mais les organisateurs reconnaissent volontiers un écueil important : si chaque votant émarge, impossible de vérifier s’il n’a pas déjà voté ailleurs.

Des préfets contestent la tenue du scrutin

Des membres du gouvernement ont aussi dénoncé, à l’instar d’Eric Woerth (Budget), une question "caricaturale", car la réforme ne vise pas à privatiser La Poste, mais à la transformer en société anonyme (SA) à capitaux publics.

Avec une "question posée par M. Besancenot" et "les socialistes qui sont chargés de dépouiller, j’émets de sérieux doutes sur la crédibilité et la légitimité du scrutin", a dit vendredi Christian Estrosi (Industrie) sur RTL.

Des préfets ont aussi assigné en référé devant les tribunaux administratifs les maires de communes ayant organisé une consultation, comme en Gironde.

En Isère, où le préfet avait demandé l’annulation des consultations, le tribunal administratif de Grenoble les a finalement autorisées, estimant qu’elles n’avaient pas valeur de "référendum local" comme le reprochait la préfecture.

http://www.lexpress.fr/actualite/po...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
2 octobre 2009 - 18h41 - Posté par Viktor

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une véritable action largement unitaire contre une logique capitaliste. Je ne suis pas certain que le PS, par exemple, l’apprécie à sa juste valeur, lui qui a "réussi" le même tour de passe passe avec France Télécom (c’est ennuyeux d’avoir de la mémoire).



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
2 octobre 2009 - 19h50

"62 organisations de la CGT au NPA en passant pour le PS avaient organisé une "votation citoyenne" sur l’avenir de la Poste lancée le 28 septembre. Ce vote doit se terminer samedi, journée qui sera le point d’orgue de l’opération."

>> Du côté de Rouen le PS a été plutôt inactif toute cette semaine. En revanche le PC ...



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
3 octobre 2009 - 22h14 - Posté par Copas

37200 votes sur le 06, pour l’instant.

Assez exceptionnel et ce sont + les bras de militants qui ont manqué que les personnes prêtes à signer et dire non.

L’unité là qui s’est faite est également exeptionnelle.

La question qui restera c’est : qu’en ferons nous ?

Accélerer le mouvement, faire converger les résistances, passer à l’étape supérieure c’est impératif.

Sur la question du PS on sait bien ce qu’il fait là, il ne gène pas particulierement. On sait qu’on ne peut compter sur eux quand ils retourneront aux affaires.

Dans le 06 également ils ont alterné présences et absences totales suivant les endroits.

Mais c’est un petit à coté de ce gros mouvement permettant de tenter de repousser l’agression sarkoziste , à condition de continuer d’armer ce mouvement, de continuer de l’étendre , de l’élargir à d’autres revendications et couches de travailleurs.

D’emblée, une ouverture s’est faite, puissante, il n’y a plus qu’à souhaiter que l’électoralisme, le nomenclaturisme, ne se mettent pas en travers, ne diluent pas la mobilisation dans les sables.

Ne vous laissez pas faire !

Ce qui a réussi unitairement par la mobilisation d’équipes militantes est plus précieux que tout !

Et ce n’est qu’un début, si on le veut bien.



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
4 octobre 2009 - 11h07 - Posté par le seinomarin

tous ne vient pas du haut la votation citoyenne appelle bien sur un referundum mais les syndicat et les partie de gauche ne sont rien sans militant ou adherent pour informer le peuple ,en seine maritime 70 000 votant 98% pour le non une motivation pour la suite et la defense de notre proprieté le service les service publics.



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
4 octobre 2009 - 11h08 - Posté par Cop

Tu l’as eu le référendum, sur les marchés et devant les bureaux de poste !

Rien n’oblige le pouvoir à en organiser un, décrets d’application ou pas !

Ils ne sont pas cons, ils ne vont pas l’organiser si ils pensent se prendre une tannée !

Ce qui renvoie à la question du rapport de force sur le terrain et c’est cela qui domine.

Courir pour un référendum qui ne se fera pas n’est qu’un argument de + mais peut être un piège qui fait tourner en rond la protestation.

C’est bien donc de repousser la privatisation qu’il est question, et pour l’instant et ça sera ainsi : c’est dans la rue que ça se passe, c’est dans les entreprises que ça se passe (l’argument bulletin de vote n’est qu’une des cerises sur le gâteau d’une mobilisation massive, elle n’en est pas le centre).

Le pouvoir et la bourgeoisie, eux, ne se laissent pas ficeler par le cadre institutionnel et le piétinent à leur convenance , ne nous battons pas les mains ficelées dans le dos.

Le référendum n’est donc qu’un argument de la bataille qui se joue bien évidemment sur un autre terrain, et ce terrain concret c’est bien là dessus qu’il faut compter.



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
4 octobre 2009 - 13h02 - Posté par Copas

et amicalement je te dis que toute la journée de tôt le matin jusqu’au soir j’étais sur le pont à faire signer, puis compter, ...

Donc" le très radical mais qui ne fait rien dans la pratique" tu te le gardes, il est insultant et pitoyable.

Plus de 400 signatures sur ma table, avec mes camarades sur une matinée.

Pourquoi et comment des gens de ton genre se permettent de dire de telles conneries sur d’autres qu’ils ne connaissent pas ?

Je ne me permets pas d’appréciation perso sur qui tu es et ce que tu fais.

Je pense qu’une bataille pour un référendum n’est probablement pas la bonne, simplement un argument dans une bataille, mais penser que sarko nous offrirait cette opportunité me semble improbable.

Le réferendum nous l’avons fait sur les marchés et devant les bureaux de poste.

La question de la suite se pose et l’argument réferendaire n’est qu’un outil dans cette bataille. C’est ce que je pense de cela.

Passer à une autre étape nécessitera d’autres voies. Soit le gouvernement recule là après ce succès, soit il faudra hausser le ton.

Maintenant si la majorité veut aller vers cela, "on" fera, à nouveau...

Mais les attaques bovines sur les autres, faut arrêter...



La "votation" contre la "privatisation" de La Poste se finit samedi
4 octobre 2009 - 15h53 - Posté par sylviane

belle initiative. il ne faut pas s’arrêter là reprenons la parole organisons une votation "pour ou contre l’engagement de la france en afghanistan", "pour ou contre la taxe carbone" etc.... noyons ce semblant de démocratie sous un flot de votations populaires sans oublier de s’abstenir à tous votes officiels






Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
5 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En surface, vous ne voyez peut-être encore rien, mais clandestinement, c'est déjà en feu. Y.B. Mangunwijaya, écrivain indonésien
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite