Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Développement durable : marketing ou révolution


de : Jean-Paul LEGRAND
dimanche 11 octobre 2009 - 23h48 - Signaler aux modérateurs

par Jean-Paul LEGRAND Maire-Adjoint PCF de Creil

Le DD ? Connaissez vous le DD ? Vraiment pas ? Pourtant on en parle partout de ce DD... Il est dans toutes les revues, dans tous les discours et surtout dans tout ce qui se vend. Si vous voulez accomplir votre BA vous devez penser à DD. Car même quand vous ne le savez pas DD vous accompagne partout, dans votre maison, dans votre alimentation et même dans vos sous-vêtements, DD s’immisce partout. J’ai mené mon enquête et j’ai compris que le nouveau DD était l’objet de toute une une culture ou plutôt d’une idéologie au service du Divin Dollar ou de ses équivalents . J’ai compris que DD qui nous veut du bien et prépare le bonheur des générations futures était devenu le nouveau fétiche marketing de la société du fric. 5 octobre 2009

Développement durable : marketing ou révolution ? ou DD et écologie, élu couple de l’année ! Développement durable (DD) : sous ces deux mots se cache bien souvent une escroquerie marketing à la mode. Qu’est-ce qui n’est pas DD aujourd’hui ? Je me souviens de l’allocution d’un Conseiller régional de Picardie Vert qui vantait devant les patrons du MEDEF lors d’un colloque au golf d’Apremont les avantages du DD pour faire des profits !

Par contre je rappellerai ma proposition d’utiliser de façon rationnelle le pétrole par les pouvoirs publics en étudiant des accords avantageux et directs avec les pays producteurs et leurs collectivités (comme le Venezuela) en échange de technologies nouvelles et d’un prix conventionné qui permettraient par exemple d’utiliser les économies réalisées de la sorte pour équiper notre parc social de logement en ampoules à basse consommation électrique et/ou d’agir sur les tarifs de nos transports collectifs comme ce fut le cas à Londres.

De telles propositions font sourire certains qui hélas restent toujours coincés dans des schémas et des dogmes qui, on peut le parier, seront bousculés bientôt par l’imminence de trouver une issue à la crise générale du capitalisme. Car ce sont dans les moments de transition historique que naissent les idées qui peuvent paraître utopiques et qui demain s’ancreront dans le réel. Ce sont aussi en ces moments que se produisent des bonds dans les consciences qui s’émancipant des idéologies passéistes peuvent se transformer en actions révolutionnaires.

Ainsi les citoyens sont de plus en plus nombreux à penser que des coopérations même à des niveaux régionaux, voire locaux, dans le domaine énergétique, sont non seulement possibles mais indispensables afin que l’énergie ne soit plus le monopole de multinationales mais tombe dans le domaine public !

Entre l’utilisation capitaliste du concept de Développement durable et la lutte nécessaire pour que l’énergie soit maîtrisée par les gens et à leur profit, il y a un abîme. J’entends les bailleurs sociaux expliquer qu’ils vont réaliser du Développement durable dans leurs futures opérations de construction comme l’exige le "Grenelle de l’environnement " pour aussitôt rajouter "mais je ne vous dis pas la facture !" car évidemment, au passage, il y en a quelques uns qui vont profiter de l’aubaine. C’est que le DD rapporte beaucoup d’argent. Et l’on comprend pourquoi l’écologie est devenue une préoccupation si chère aux capitalistes : tout simplement parce que ça peut rapporter gros ! On voit même aujourd’hui des revues qui vous invitent à réaliser votre "green business !" autrement dit à réaliser du profit sous l’étiquette "100% DD".

Le capitalisme est une formidable machine à récupérer et à recycler.

Historiquement c’est sans doute la société la plus performante dans la sophistication idéologique. Dans le domaine du recyclage, le capitalisme est un champion. Il va même à utiliser les idées « vertes » pour en faire de l’argent avec la vente et l’achat des « droits à polluer » ... Quelle ingéniosité perverse n’est-ce pas !

La bourgeoisie possédant les moyens de production mais aussi les moyens de diffusion des idées travaille des "prêts-à-penser" pour éviter que la connaissance scientifique des phénomènes sociaux et naturels soient maîtrisés par les gens. Chacun a le droit à sa dose quotidienne "d’idées préconçues et d’affirmations non scientifiques" rabachées par la télévision et autre média qu’elle possède. Elle récupère toutes les idéologies qui ne remettent pas en cause son rapport social de domination. Ce n’est pas nouveau depuis les années 70, la défense légitime de la nature est recyclée pour pérenniser l’ordre social.

Evidemment la lutte pour un développement durable des services publics, pour le passage en régie publique et nationalisation des secteurs énergétiques afin que les gens aient une maîtrise réelle de ceux-ci, cela est absolument inefficace et ringard aux yeux des capitalistes et autres affairistes.

Il y a des pays où l’on ne fait pas du DD pour le fric mais réellement par nécessité pour la société. C’est le cas de Cuba qui est obligée d’en passer par là d’autant qu’elle souffre du blocus inhumain des Etats-Unis que poursuit Obama. Tout observateur de bonne foi reconnaîtra qu’un pays comme Cuba a réussi avec peu de moyens des progrès extraordinaires dans le domaine énergétique favorisant l’éducation et l’économie d’énergie pour le bien de l’ensemble de la société offrant un exemple intéressant pour la mobilisation citoyenne sur ces questions.

Personne ne nous demande d’être un fanatique du socialisme cubain, mais force est de constater que les efforts entrepris ont payé. Et tout observateur de bonne foi sait qu’il a beaucoup à apprendre des autres, que son habit de suffisance, et sa condescendance colonialiste si fréquente en France, il doit les laisser au vestiaire, surtout quand il s’agit d’inventer des solutions radicalement nouvelles et efficaces face aux défis planétaires de production de matières dangereuses agissant sur l’écosphère et surtout d’une accélération de l’exploitation du travail humain que ce soit l’intolérable esclavage des enfants ou l’inadmissible pression par le stress dans le management du personnel qui conduisent comme à France Telecom aux suicides des travailleurs.

Le capitalisme est opposé par sa nature au Développement durable de l’homme d’abord et du reste ensuite car il est fondé sur le principe même du gâchis et non de la rationalisation de la production et de la consommation. En effet dans le capitalisme la nature de la production est anarchique, elle dépend de la solvabilité des consommateurs qui elle même dépend du crédit. Un capitaliste n’apporte ses capitaux qu’en fonction de la rentabilité prévue et effective. Le même qui hier avait placé son capital dans la production de chaussettes, le retire aujourd’hui des usines de confection pour le placer dans des prêts à haut rendement, et demain peut être dans la production de milliards de médicaments pour combattre le virus de la grippe ou carrément dans des celle d’armes qui peuvent détruire la vie de dizaines de millions d’êtres humains en quelques minutes !

L’anarchie générale du capitalisme qui entraîne un accroissement de la concurrence nationale et mondiale entre les entreprises et les salariés, conduit à la dévalorisation du travail, provoquant une accélération de la crise car le capital se place alors dans le système financier au détriment des salaires, de l’emploi, de la production réelle.

L’anarchie économique du capitalisme ne peut se réguler par les capitalistes puisque par nature et intrinsèquement leurs intérêts s’opposent aux besoins de rationalisation, d’organisation efficiente de la production et de la consommation d’énergie notamment pour que l’Humanité puisse vivre en surmontant les défis de notre époque.

Une nouvelle organisation économique et politique fondée sur la démocratie est pourtant une exigence de civilisation. La première des exigences écologistes.

L’anarchie capitaliste ne peut être régulée qu’à des époques où des compromis entre capitalistes et classe productrice peuvent s’établir, moments de la lutte de classe où le capitalisme concède aux exploités des acquis sociaux produits de la lutte, comme à l’époque des 30 glorieuses. Mais nous sommes entrés dans l’époque de la crise générale et mondiale du capitalisme où les marges de manœuvre du système sont quasi-nulles, où les concessions quasi-impossibles, parce que la crise de la rentabilité du capital est à son comble et que la classe dominante avance une telle masse de capital qui lui est impossible d’accepter une baisse de rentabilité de celui-ci qui affaiblirait son pouvoir et sa domination,et cela d’autant plus lorsque ceux-ci sont contestés par la classe des producteurs et que ces derniers s’organisent politiquement.

Nous arrivons à l’époque charnière , transitionnelle, d’un capitalisme destructeur à celle du socialisme qui pour se développer doit inventer une démocratie inédite.

Seul le socialisme démocratique dirigé par les travailleurs peut permettre une rationalisation globale de l’économie c’est à dire une intervention politique massive des acteurs de la production et de la consommation de telle sorte que la propriété des moyens de production et l’organisation et la gestion de ceux-ci deviennent sociales. C’est l’enjeu fondamental de la lutte de classe actuelle qui par la révolution qu’il convient de préparer, commencera à apporter une solution à un développement fondé sur les besoins des êtres humains et de leur écosphère.

Note :

La récente révolution énergétique de Cuba l’a aidé à devenir un vrai modèle de développement soutenable. Le rapport Living Planet 2006 évalue le développement soutenable en utilisant l’Indice de Développement Humain (IDH) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’empreinte écologique. L’IDH est calculé à partir de l’espérance de vie, l’alphabétisation et l’éducation, et le PIB par tête. Le PNUD considère une valeur d’IDH supérieure à 0,8 comme un haut niveau de développement humain. Une empreinte écologique, qui est une mesure des exigences sur la biosphère, inférieure à 1,8 hectares par tête dénote la soutenabilité. Le seul pays au monde à satisfaire les deux critères ci-dessus est Cuba ” Cuba a atteint un bon niveau de développement humain selon les critères des Nations Unies, grâce à son niveau d’éducation et son espérance de vie élevée”, explique Jonathan Loh, un des auteurs du rapport, ajoutant : “Alors que l’empreinte écologique n’est pas grosse, puisque c’est un pays avec une basse consommation d’énergie”

Les statistiques sont impressionnantes : le pays consomme aujourd’hui 34% du kérosène, 40% du gaz naturel et 80% de l’essence qu’il avait l’habitude de consommer avant la mise en œuvre de la révolution énergétique, à peine deux ans plus tôt. La consommation d’énergie par tête de Cuba est maintenant à un niveau d’un huitième de celle des États-Unis, tandis que l’accès aux services de santé, les niveau d’éducation, et l’espérance de vie sont toujours parmi les mieux classés du monde.

http://creil-avenir.com



Imprimer cet article





Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite