Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite, commenter l'article...

OSSETIE DU NORD : au moins 150 morts, des ravisseurs résistent


de : Diane Heurtaut
vendredi 3 septembre 2004 - 20h10 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

de Diane Heurtaut

Des centaines d’otages retenus depuis 48 heures dans l’école de Beslan, en Ossétie du Nord, ont été libérés par les forces russes, mais il en resterait aux mains de 3 ravisseurs qui résistent dans l’enceinte. Au moins 150 cadavres ont été découverts dans le gymnase. Des membres du commando, qui exige l’indépendance de la Tchétchénie et dont 10 seraient morts, se seraient échappés.

Dénouement sanglant

Scène impressionnante et tragique. Des enfants courant en sous-vêtements, parfois en sang, se jetant sur les bouteilles d’eau que les ravisseurs leur interdisaient de prendre dans le gymanse surchauffé. Les brancardiers et civils courant sous les balles au secours des blessés. Des centaines d’enfants et d’adultes de l’école de Beslan, en Ossétie du Nord, retenus depuis plus de 48 heures par un commando exigeant l’indépendance de la Tchétchénie, ont été évacués vendredi (3 septembre). Mais les 1.000 à 1.500 otages ne seraient en fait pas tous hors de cause. Les forces armées russes ont pris à midi le contrôle de l’établissement scolaire, après un assaut qu’elles n’avaient pas programmé, mais les combats ne sont pas terminés.

Déjà une centaine de cadavres, sûrement même plus de 150 selon un conseiller proche de Vladimir Poutine, gisent dans le gymnase, où une partie du toit s’est écroulée, dont 10 voire 20 preneurs d’otages. Un bilan encore très provisoire. La moitié des ravisseurs seraient arabes, selon le chef régional du FBS (ex-KGB). 79 corps ont déjà été identifiés. Et plus de 400 personnes ont été blessées, dont 180 enfants, selon le ministère de la Santé.

Mais l’assaut n’est pas terminé, certains -ils seraient trois, le chef et deux autres - rebelles seraient toujours retranchés dans l’école -dans la cave probablement- et ont continué dans l’après-midi de tirer depuis l’intérieur du complexe scolaire. Ils retiendraient encore des otages, dont des enfants, selon le FSB, Service fédéral de sécurité, quelque part dans l’enceinte de l’école. La lutte active continue, une forte explosion a même été entendue dans l’enceinte de l’école 7 heures après l’engagement des combats. On ignore encore si elle provient du déclenchement accidentel ou au contraire volontaire d’une bombe posée par les ravisseurs.

13 ravisseurs sont recherchés dont certains seraient parvenus à s’échapper. Benjamin Quénel, sur place pour RTL, raconte que ceux-ci auraient pour cela changé de vêtements et se seraient fondus dans la masse des otages libérés pour s’échapper, créant un climat de panique dans les rues de la petite ville caucasienne. Car des ex-otages croyant reconnaître un ravisseurs ont lynchés l’homme. Les forces de l’ordre ont alors dû tirer en l’air pour libérer la victime. D’autres sources disent que les preneurs d’otage, qui pourrait avoir un lien avec Al-Qaïda selon l’agence Itar-Tass, se sont retranchés dans une maison de Beslan, non loin de l’école, où des échanges de tirs auraient encore lieu. Selon l’agence Itar-Tass, 10 preneurs d’otages auraient été tués. Pour tenter de les arrêter, l’Ingouchie -située entre la Tchétchénie et l’Ossétie du Nord- ferme sa frontière avec l’Ossétie du Nord.

Déroulement de la libération

Le scénario est encore confus. De très fortes explosions et des échanges de tirs ont été entendus dès 11h, heure française (13h, heure locale). Le chef de la Sécurité russe a précisé en début d’après-midi que l’assaut n’était pas prévu. En fait, l’hypothèse privilégiée est que l’échange de tirs a eu lieu alors que des hommes étaient autorisés par le commando à rentrer dans le bâtiment pour récupérer les corps de certains otages. Les deux explosions se font alors entendre. Ils seraient en fait tombés dans un piège. Ou alors certains otages en auraient profité pour s’évader provoquant l’échange de tirs. Ce vendredi matin encore, les autorités russes affirmaient ne pas vouloir faire appel à la force et compter sur les négociations, faisant primer la survie des otages. Mais jusque là, elles ont toujours régler la situation par la forces dans les prises d’otages à vocation indépendantiste.

Quoi qu’il en soit, la réponse du commando fut immédiate : il a fait sauter une partie de l’établissement qu’il a investi mercredi 1er septembre, comme il menaçait de le faire, et un morceau du toit s’est effondré. Il aurait même tiré sur les otages qui tentaient de fuir. En face, les forces russes aidées de soldats d’élites et d’hélicoptères ont pris le dessus, investi l’établissement scolaire et évacué les otages en faisant un trou dans le mur du gymnase où ils étaient retranchés, tandis que les infirmiers apportaient des civières dans l’établissement. Un garçon a confié qu’il a en été réduit à boire son urine tant la privation d’eau était insupportable dans le gymnase surchauffé. Un autre a eu la jambe arraché.

Entre 500 et 1.500 otages

La situation était d’autant plus inquiétante que le nombre d’otages était plus important qu’on l’avait cru initialement : ils auraient été, non pas 350, mais au moins 500 selon le président ossète, voire 1.500, selon les otages libérés jeudi et cités par la presse russe. Il s’agirait donc de la plus importante prise d’otages de l’histoire contemporaine, la dernière remontant à octobre 2002. Elle était déjà à l’actif des Tchétchènes qui avaient retenu 800 personnes dans un théâtre de Moscou. 129 étaient morts dont tous les membres du commando.

Les ravisseurs -qui pourraient de leur côté avoir été 40 hommes et femmes et non 17 comme initialement estimés- étaient toujours plus déterminés. Imposant de rudes conditions de détention aux otages -pas d’eau, pas de nourriture- ils avaient, selon les otages libérés jeudi, miné les panneaux de basket du gymnase.

Jeudi, le président russe avait affirmé que la priorité était la survie des otages. Chose inhabituelle de la part des autorités russes dans ce genre de situation, les négociations ont été privilégiées. Les pourparlers avaient donc repris vendredi matin (3 septembre) au lendemain de la libération de 26 femmes et enfants. La nuit dernière, les ravisseurs ont lancé des grenades contre les forces de l’ordre, croyant à un assaut.

A la demande du commando lui-même, les pourparlers étaient menés notamment par un pédiatre russe de renom, Lev Rochal, qui avait participé aux contacts avec les preneurs d’otages du théâtre de la Doubrovka à Moscou en octobre 2002. Refusant la médiation musulmane proposée par le mufti local Rouslan Valgatov, les ravisseurs ne voulaient parler qu’avec le médecin ou les présidents d’Ossétie du Nord et d’Ingouchie, Alexandre Dzasokhov et Mourat Ziazikov. Le Comité international de la Croix rouge a, de son côté, proposé de fournir "toute assistance humanitaire qui pourrait s’avérer utile".

Prise d’otages en pleine rentrée scolaire

Le choix du mercredi 1er septembre pour mener cette action n’est pas anodin. C’était la rentrée scolaire, jour de fête et de cérémonies dans les écoles russes. Le commando tchétchène a investi l’école n°1 de Beslan en Ossétie du Nord, petite républiqua caucasienne proche de la Tchétchénie, et ouvert le feu alors que parents et enfants étaient réunis dans la cour. Une cinquantaine d’enfants a réussi à s’échapper après s’être cachés dans la chaufferie du complexe scolaire.

Au moins sept personnes sont mortes lorsque le commando a pris d’assaut l’école. Selon la Croix-Rouge internationale, qui cite ses collaborateurs russes, 16 personnes pourraient avoir péri dans la prise d’otage. Les preneurs d’otages ont même obligé des enfants à se mettre aux fenêtres pour servir de boucliers humains. Mercredi après-midi, 13 autres ont réussi à s’échapper, 12 enfants et un adulte.

Les menaces du "commando noir"

Le commando réclamait la libération des combattants arrêtés lors de l’attaque sanglante en Ingouchie -entre l’Ossétie du Nord et la Tchétchénie-, fin juin dernier, sur un assaut de Tchétchènes dans cette république limitrophe. Et vendredi 3 septembre, il a réclamé en plus l’indépendance de la Tchétchénie. Les ravisseurs menaçaient de faire sauter l’école si les forces qui l’encerclaient donnaient l’assaut et ne leur donnaient pas satisfaction. Les assaillants avaient d’ailleurs empêché les otages blessés d’être évacués en ouvrant le feu à chaque fois. Ils affirmait qu’ils tueraient 50 enfants pour chacun de leur combattant tué, et 20 enfants pour chaque combattant blessé. Les preneurs d’otages avaient même demandé à des parents et des élèves d’enregistrer une vidéo dans laquelle ils appellent le président Poutine à accéder à la demande des terroristes.

Le président russe Vladimir Poutine a immédiatement interrompu ses vacances pour revenir d’urgence à Moscou et réunir le chef des services spéciaux et le ministre de l’intérieur, tandis qu’une cellule de crise était mise en place. Il affirmait que la priorité allait à la survie des otages et que ces actes condamnés par la France et les USA notamment étaient dirigés "pas seulement contre les citoyens russes mais contre la Russie entière". La méthode des prises d’otages a jusqu’ici déjà été utilisée par les indépendantistes tchétchènes. Le dirigeant indépendantiste de la petite république, Aslan Maskhadov, a bien précisé n’avoir rien à voir avec les preneurs d’otages de Beslan.

A la recherche d’une islamiste

La prise d’otage intervient au lendemain d’un attentat-suicide à Moscou. Mardi soir (31 août) une kamikaze s’est fait exploser sur un marché de la capitale russe au abords d’une station de métro faisant 10 morts et 51 blessés. Un attentat qui a été revendiqué par le même groupe islamique qui affirme avoir fait exploser deux avions russes la semaine dernière tuant 90 personnes. Un groupe, les "Brigades Islambouli", affirmant agir en soutien à la cause séparatiste tchétchène. Les autorités sont à la recherche d’une quatrième femme qui habitait un appartement de Grozny avec les trois kamikazes et qui avait disparu en même temps qu’elles.

http://www.rtl.fr/rtlinfo/article.a...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mort à la presse bourgeoise !!
3 septembre 2004 - 21h08

Citer un article complet de RTL ça crait vraiment. Vous n’êtes pas capables d’en écrire un vous même ? Vous auriez au moins pu prendre une source un peu moins foireuse...



indécence.....
3 septembre 2004 - 21h34 - Posté par

Il ne s’agit pas ici de critiquer des sources ou l’orthographe d’une actualité sous prétexte de se présenter comme anti-bourgeois mais bien de faire preuve d’un peu de décence quand on évoque des évenements aussi tragiques. Aussi, les censeurs faussement révolutionnaires feraient mieux de se taire et de faire preuve de plus d’intelligence dans leurs propos....


> OSSETIE DU NORD : au moins 150 morts, des ravisseurs résistent
3 septembre 2004 - 21h24

vous n’avez pas honte de faire une faute par ligne ? pour des spécialistes de l’actualité - donc à priori des gens lettrés - ça la fout mal...



> OSSETIE DU NORD : au moins 150 morts, des ravisseurs résistent
6 septembre 2004 - 16h03 - Posté par

ça la fout mal de réagir de telle manière sur un sujet si dramatique. Je ne comprends pas ce plaisir de critiquer aussi bassement sur le dos de 400 victimes. Va faire le reportage toi-même





Manif le 26/01 à 13h.- LUXEMBOURG
mardi 26 - 09h51
de : jean1
SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à contacter et visiter les retenus et à se mobiliser jeudi à 14h
dimanche 24 - 21h05
de : sôs Soutien ô Sans papiers
Manif contre les licenciements : gueules cassées, poings levés !
dimanche 24 - 11h29
3 commentaires
Brésil : "Il n’y a que des morts du Covid", les habitants de Manaus face au chaos sanitaire(vidéos)
samedi 23 - 22h21
de : nazairien
8 commentaires
Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
2 commentaires
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
4 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
6 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément
Bravo Antoine
samedi 9 - 15h20
de : jean1
Gérants du capitalisme : plus zélé que moi tu meurs !
samedi 9 - 14h41
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite