Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
3 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...


de : Gérard Filoche
samedi 4 septembre 2004 - 02h26 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

de Gérard Filoche

... Et on plaint le pauvre fermier ?

La façon dont le sujet est traité comme un fait divers fait mal au coeur.
La presse ne cherche pas a expliquer comment cela a pu être possible. Comment et pourquoi le cerveau dérangé d’un patron qui fraude, exploite honteusement des pauvres "saisonniers "au noir", ne les déclare pas, peut être amené a assassiner deux agents de contrôle chargés de faire respecter les lois de la République, le Code du travail... Sans doute que le Medef voulant supprimer, comme il le dit, dans son université d’été, le Code du travail, finit par conditionner les esprits, pour banaliser ainsi, au rang de "faits divers", un crime sans précédent ! C’est la première fois dans l’histoire que le fanatisme libéral, anti-règle, anti-loi, anti-droit des salariés, aboutit à ce que deux inspecteurs du travail soient abattus comme des chiens, l’un de face, au fusil, l’autre, une jeune femme de 40 ans, de dos alors qu’elle tentait de s’enfuir...

C’est la barbarie de la chienlit libérale qui se traduit là... Le patron, ancien, militaire, avait annoncé à l’un de ses proches " Tu va voir, je serai dans les journaux et pas en bien..." il a tenté de se faire justice, mais il s’est raté, alors qu’il n’a pas raté nos deux collègues... Le patron esclavagisait des cueilleurs de prunes, il ne voulait pas respecter leurs droits, leurs salaires, leurs contrats, alors il a tiré lâchement... Que l’on ne nous dise pas qu’il était "dérangé", son acte était prémédité, en refusant le code du travail et un contrôle , il appliquait le programme ultra-libéral du Medef...

Comment traiter cela comme un fait divers, dans ce contexte, où l’on rabaisse les salariés, où l’on explique qu’ils doivent travailler plus en gagnant moins, ou l’on accable le Code du travail en affirmant qu’il empêche de faire des profits encore plus immenses ? Il faut casser les 35 h selon le gouvernement ? Mais 25 % des 800 000 saisonniers travaillent illégalement 56 h par semaine, et 18 % d’entre eux n’ont pas de contrat de travail , ne sont pas déclarés...

Il y a seulement 427 inspecteurs du travail et 813 contrôleurs pour faire respecter 400 lois et 8000 décrets, pour défendre le droit de 7,8 millions de salariés qui travaillent dans 97 % des entreprises qui ont moins de 50 de salariés, et au total pour 15,5 millions de salariés du prive, qui n’ont guère de syndicats, pas de délégués du personnel, pas de comite d’entreprise dans leur immense majorité...

Que fait la République pour défendre le droit contre la fraude quand un patron sur deux est un délinquant et ne paie pas les heures supplémentaires au taux légal ? Des milliards d’heures supplémentaires passent ainsi à l’as, ce qui produit moins de cotisations sociales, moins de retraites, moins de santé, moins de salaire, plus de chômeurs..

Lorsque deux journalistes sont odieusement menacés, on sait tout d’eux, de leur famille, de leur combat pour l’information... Il y a une mobilisation nationale pour les sauver, on s’unit tous pour cela, ils vont peut-être revenir... mais nos deux collègues ne reviendront jamais Là il y a deux inspecteurs du travail, un homme, une femme, abattus comme des chiens et on ne sait rien d’eux, de leur famille, de leur travail...

Où sont l’émotion, le scandale, l’indignation, la révolte ?

Quand deux gendarmes sont abattus, cela fait la "une " des journaux. Mais quand il s’agit de la sécurité au travail, le ministère de l’agriculture plaint "toutes les familles des victimes" (et donc celles de l’agriculteur) et le ministre du travail attend six heures avant de faire un communique, les médias du soir ne reflètent pas en "une" le crime commis à 16 h 30 !

Ou est l’occasion de dire stop au délire libéral qui voudrait supprimer l’inspection du travail ? N’est-ce pas l’occasion d’expliquer au public ce qu’est ce métier, cette mission ?

Les organisations syndicales vont-elles laisser faire sans appeler à une mobilisation, des esprits, des salariés ? C’est la premier fois dans l’histoire qu’un tel assassinat se produit, atteinte aux fonctions de l’inspection, pourtant protégée par l’Oit et chargée "d’alerter les gouvernements en place sur le sort qui est fait aux salariés".

Les accidents du travail augmentent, les maladies professionnelles aussi. Les licenciements abusifs aussi, on ne peut laisser traiter cet évènement comme un fait divers... Il faut en tirer toutes les leçons, expliquer le rôle essentiel de l’inspection dans le monde (trois inspecteurs ont été abattus au Brésil il y a quelques mois) et en France.

Gérard Filoche,
inspecteur du travail, pour Démocratie & Socialisme.

www.legrandsoir.info/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 08h55

et ça vous étonne ?



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 11h18

Vendredi 3 septembre 21h 17

Comment évolue la déjà scandaleuse version média sur l’assassinat des deux inspecteurs du travail...

On ne parle toujours pas d’assassinat. Nulle part.

Òn oublie le patron, ex militaire, embrouillé dans des affaires, délinquant déjà, qui, pendant une semaine ( au moins...) se dit : je vais en tuer un, puisqu’il affirme une semaine avant à Dominique Bagard, témoin direct du drame, (demandez lui son témoignage) : " on va parler de moi dans le journal et pas en bien".

Ce patron, excédé par des histoires familiales, rumine, esprit étroit, entretenu par les discours, sur la "liberté du travail" (la liberté d’exploiter) ( la liberté d’avoir des esclaves qu’on exploite, dont on ne respecte pas les droits... Pour s’en sortir soi-même)

Gaymard n’a pas toujours pas condamné
Raffarin n’a toujours rien dit...

Ni Chirac, deux inspecteurs du travail assassinés, pas un mot de Chirac,
Il aime trop les agriculteurs ?

Deux agents de contrôle,
un homme de 45 ans
Une femme de 41 ans,
Leur famille, la presse n’en parle pas comme il faudrait, certes, elle en parle, en insistant elle en parle, mais pas à la hauteur de l’évènement !

C’est pas comme s’il s’agissait de deux journalistes Ou de deux enfants en Ossetie,
Pourtant ils ont été ASSASSINES
Chez nous,
pas au Brésil (3 inspecteurs ont été assassinés au Brésil en janvier parce qu’ils contrôlaient des propriétaires terriens)
Où est la sécurité ?
Où est l’impunité zéro ?
Qu’est-ce que ce serait sur Tf1 si on voulait prôner l’insécurité ? En montrant les deux pauvres victimes dont nul n’a mentionné le nom, dont nul n’a parlé de la famille dont nul n’est allé interviewer un proche, un compagnon, une femme ?

TF1 vient avec prudence de dire à 20 h 23 ce vendredi 4 au soir que 4 des ouvriers saisonniers, "selon eux" disent que l’agriculteur assassin n’avait rien à se reprocher..
Alors pourquoi a t il tué ? Et pourquoi y avait-il 12 saisonniers ?
Ou sont passés les autres, qui ne parlent pas devant la caméra ?
Forcément , il n’y a pas eu de contrôle, le meurtrier a fait son oeuvre avant !
Ca continue avec ceux qui préfèrent parler de "la désespérance paysanne" invoquée par ceux qui disent qu’il a "pété les plombs", c’est pas grave, quoi, y’a réciprocité de "valeur" entre un (patron) paysan inquiet et des fonctionnaires tracassiers n’est-ce pas ?
Défendre les droits c’est tracassier ? Contrôler les lois de la république, les droits des salariés, c’est tracassier ? Ce “pauvre” exploitant du Périgord a la sympathie de “France bleu”, de “France info” local...
On n’interviewe pas la famille des assassinés mais les voisins du criminel !
On ne saura rien sur les pauvres diables de fonctionnaires, ils n’ont qu’à pas être fonctionnaires !
Si c’était un pauvre ouvrier agricole, pas pote du maire, pas exploitant Fnsea, pas ancien militaire, que dirait-on ?

On se croirait dans l’Amérique sudiste !

Si un saisonnier avait tué son patron qui le faisait cueillir des prunes au noir, ca ne serait pas traité comme ça, n’est-ce pas ?

Après les prunes l’assassin se préparait aux vendanges.

Quel journal, quelle dépêche a fait le lien avec les 800 000 saisonniers dont 18 % ne sont pas déclarés, et dont 25 % travaillent 56 h sous payées , surtout pas Raffarin, ni Boorlo, ni le Medef et pas Gaymard bien sûr !
Aucun journal, aucune radio, n’a fait ce lien !

Tout le monde essaie de traiter cela comme un cas isolé, spécial, à part, d’un fou, sans lien avec les questions sociales, avec le droit du travail, avec la sécurité, avec les lois de la republique !

Mais “on” a assassiné pour la première fois en France deux inspecteurs de 45 et 41 ans comme des chiens et on croit que ca va passer à l’as ? On ne laissera pas faire ?

L’afp a fait son boulot, cinq dépêches y compris la reprise des communiqués syndicaux mais que fait l’audiovisuel ?

Que fait Libé, que fait Le Monde ?

Traitement routinier de ce "fait divers".
Alors que c’est un crime social !
C’est un assassinat historique !
Un crime au nom du libéralisme contre le respect du droit du travail...
Raisins de la colère à l’envers !

"Paysan désespéré", mais tous les paysans ne sont pas les mêmes,
Propriétaires et ouvriers agricoles !
Et ce propriétaire assassin pourquoi l’excuser en disant c’est un cas isolé, il a pêté les plombs, il etait trop contrôlé, et puis quoi encore ?

Amis journalistes cette actualité n’est pas bouclée, les obsèques, c’est mardi, mercredi, la vérité doit se faire jour

Le scandale de l’assassinat de deux inspecteurs du travail pour la première fois dans l’histoire de notre pays doit éclater !

Bien à vous, Gérard filoche



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 13h03

Puisqu’il n’y a que 1200 contrôleurs pour 8 millionsde salariés, pourquoi les déplace-t’on par 2 ?
Pour être en surnombre ? Un par un, on diminuerait les cibles et doublerait les contrôles.
Condoléances.
Schneider



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 15h31 - Posté par

ET SI PLUTOT ON MULTIPLIAIT PAR 10 LE NOMBRE D’INSPECTEURS, ET SI ON LEUR DEMANDAIT DE S’OCCUPER DES PATRONS VOYOUS QUI FONT DU CHANTAGE A LA DELOCALISATION, PRECARISENT A TOUT VA .....
...... ET SI ON CHANGEAIT LE MONDE ???????


> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
6 septembre 2004 - 17h02 - Posté par

Appel au brassard noir dans la France entière...lu sur www.legrandsoir.info :

http://www.legrandsoir.info/article...


> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
8 septembre 2004 - 18h06

Paradoxe !
Comment Filoche peut-il écrire cela tout en restant au PS quand on sait qu’un député PS n’a rien trouvé de mieux que de proposer le jour des obsèques de nos deux camarades, la création d’un groupe de travail sur "la détresse des agriculteurs" ?



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
3 juin 2006 - 14h13

on ne peut respecter que ce qui est respectable...
seul l’irreprochable peut montrer l’exemple.






Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Certains et certaines sont "au front de l’essentiel"
lundi 30 - 12h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Double peine pour la banlieue (video)
lundi 30 - 11h33
de : azard
1 commentaire
Les conditions idéales
lundi 30 - 11h15
de : UJFP via JYP
1 commentaire
Pour combattre le Covid-19, il faut des mesures radicales et un choc de solidarité !
lundi 30 - 08h56
ENORME Coup de Gueule du Dr Christophe Prudhomme vs un pitoyable C. Barbier Chien de Garde de Macron (video)
lundi 30 - 00h21
de : Jean REX
2 commentaires
Sauvez-nous du coronavirus Covid 19 avant que nos cellules ne se transforment en tombeaux !
dimanche 29 - 22h00
de : Jean Clément
Post-pandémie : refusons 40 ans de thatchérisation du monde !
dimanche 29 - 18h54
de : Christian DELARUE
En cours de tournage "Soigne et créve" (video)
dimanche 29 - 16h47
de : Mourad Laffitte
Incroyable mais vrai, Ian Brossat rend hommage à Patrick Devedjian...
dimanche 29 - 15h16
de : Raphael Da Silva
4 commentaires
La haine des riches (video)
dimanche 29 - 14h53
de : jean1
2 commentaires
Coronavirus : hors de la Chine, point de salut ?
dimanche 29 - 12h44
de : Jean-Marc ADOLPHE
1 commentaire
CORONAVIRUS : LE FRIC C’EST CHOC !
dimanche 29 - 12h25
de : Mickael Wamen
La Russie dévoile son médicament pour traiter le coronavirus
dimanche 29 - 11h54
COVID-19 : la loi organique d’urgence empêche-t-elle les recours devant le Conseil constitutionnel ?
dimanche 29 - 09h57
de : Tam Tran Huy
1 commentaire
Dans les favelas du Brésil, des habitants s’organisent pour freiner la progression du Covid-19
dimanche 29 - 08h46
Difficulté du confinement dans le mal-logement.
dimanche 29 - 00h00
de : Christian DELARUE (co-psdt INDECOSA 35)
Etats-Unis : Refusé de traitement, un adolescent décède du coronavirus (video)
samedi 28 - 18h08
de : JO
COVID-19 : LA COLÈRE MONTE CONTRE LES INCOMPÉTENTS ! (video)
samedi 28 - 17h56
de : Le Média
2 commentaires
CORONAVIRUS:Cuba, Venezuela : Pourquoi ces deux pays Socialistes démontrent leur supériorité au capitalisme ?
samedi 28 - 17h34
de : JO
Coronavirus : Les médecins Cubains seront autorisés d’aller en Martinique !
samedi 28 - 17h15
de : Serge Bilé
1 commentaire
L’Union Européenne survivra-t-elle au coronavirus ?
samedi 28 - 15h19
de : Fabien Buzzanca
PIB VS COVID
samedi 28 - 12h41
de : Mickael Wamen
CORONAVIRUS : COMPLEMENT D’ENQUËTE. DANS L’OMBRE DES DIRIGEANTS
samedi 28 - 12h33
de : Jean-Marc ADOLPHE
Coronavirus : des soignants somment le gouvernement de publier les commandes de masques et tests
samedi 28 - 12h18
2 commentaires
COVID-19 : Points de situation dans l’entreprise de Safran Dijon
samedi 28 - 11h47
de : CGT Safran Dijon
2 commentaires
Les usines non vitales doivent être mises à l’arrêt !
samedi 28 - 11h40
de : La CGT métallurgie Normandie
1 commentaire
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
samedi 28 - 11h25
de : Lorène Lavocat
Coronavirus - Saint-Nazaire : 29 personnes désormais positives sur le paquebot Celebrity Apex, dont une hospitalisée
vendredi 27 - 23h04
de : nazairien
5 commentaires
Pénurie de masques : un rapport de Santé Publique France accablant
vendredi 27 - 19h24
de : Jean-Marc ADOLPHE
Coronavirus, Confinement et Répression en Marche !
vendredi 27 - 17h27
de : Claude Janvier
1 commentaire
Des spécialistes russes commenceront à fournir une assistance aux patients atteints de Covid-19 en Italie (tr google vid
vendredi 27 - 16h48
de : nazairien
2 commentaires
Emeutes à Hubei après la quarantaine (Vidéo)
vendredi 27 - 16h46
CAPITALISME HONEYWELL et PRODUCTION de MASQUES en Bretagne
vendredi 27 - 15h35
de : Ch. DELARUE et S. LE QUEAU
1 commentaire
Macron : c’est pas moi qui suis responsable mais c’est mon prédécesseur...
vendredi 27 - 14h58
de : Christophe Prudhomme
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
3 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite