Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
de : Gérard Filoche
samedi 4 septembre 2004 - 02h26 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

de Gérard Filoche

... Et on plaint le pauvre fermier ?

La façon dont le sujet est traité comme un fait divers fait mal au coeur.
La presse ne cherche pas a expliquer comment cela a pu être possible. Comment et pourquoi le cerveau dérangé d’un patron qui fraude, exploite honteusement des pauvres "saisonniers "au noir", ne les déclare pas, peut être amené a assassiner deux agents de contrôle chargés de faire respecter les lois de la République, le Code du travail... Sans doute que le Medef voulant supprimer, comme il le dit, dans son université d’été, le Code du travail, finit par conditionner les esprits, pour banaliser ainsi, au rang de "faits divers", un crime sans précédent ! C’est la première fois dans l’histoire que le fanatisme libéral, anti-règle, anti-loi, anti-droit des salariés, aboutit à ce que deux inspecteurs du travail soient abattus comme des chiens, l’un de face, au fusil, l’autre, une jeune femme de 40 ans, de dos alors qu’elle tentait de s’enfuir...

C’est la barbarie de la chienlit libérale qui se traduit là... Le patron, ancien, militaire, avait annoncé à l’un de ses proches " Tu va voir, je serai dans les journaux et pas en bien..." il a tenté de se faire justice, mais il s’est raté, alors qu’il n’a pas raté nos deux collègues... Le patron esclavagisait des cueilleurs de prunes, il ne voulait pas respecter leurs droits, leurs salaires, leurs contrats, alors il a tiré lâchement... Que l’on ne nous dise pas qu’il était "dérangé", son acte était prémédité, en refusant le code du travail et un contrôle , il appliquait le programme ultra-libéral du Medef...

Comment traiter cela comme un fait divers, dans ce contexte, où l’on rabaisse les salariés, où l’on explique qu’ils doivent travailler plus en gagnant moins, ou l’on accable le Code du travail en affirmant qu’il empêche de faire des profits encore plus immenses ? Il faut casser les 35 h selon le gouvernement ? Mais 25 % des 800 000 saisonniers travaillent illégalement 56 h par semaine, et 18 % d’entre eux n’ont pas de contrat de travail , ne sont pas déclarés...

Il y a seulement 427 inspecteurs du travail et 813 contrôleurs pour faire respecter 400 lois et 8000 décrets, pour défendre le droit de 7,8 millions de salariés qui travaillent dans 97 % des entreprises qui ont moins de 50 de salariés, et au total pour 15,5 millions de salariés du prive, qui n’ont guère de syndicats, pas de délégués du personnel, pas de comite d’entreprise dans leur immense majorité...

Que fait la République pour défendre le droit contre la fraude quand un patron sur deux est un délinquant et ne paie pas les heures supplémentaires au taux légal ? Des milliards d’heures supplémentaires passent ainsi à l’as, ce qui produit moins de cotisations sociales, moins de retraites, moins de santé, moins de salaire, plus de chômeurs..

Lorsque deux journalistes sont odieusement menacés, on sait tout d’eux, de leur famille, de leur combat pour l’information... Il y a une mobilisation nationale pour les sauver, on s’unit tous pour cela, ils vont peut-être revenir... mais nos deux collègues ne reviendront jamais Là il y a deux inspecteurs du travail, un homme, une femme, abattus comme des chiens et on ne sait rien d’eux, de leur famille, de leur travail...

Où sont l’émotion, le scandale, l’indignation, la révolte ?

Quand deux gendarmes sont abattus, cela fait la "une " des journaux. Mais quand il s’agit de la sécurité au travail, le ministère de l’agriculture plaint "toutes les familles des victimes" (et donc celles de l’agriculteur) et le ministre du travail attend six heures avant de faire un communique, les médias du soir ne reflètent pas en "une" le crime commis à 16 h 30 !

Ou est l’occasion de dire stop au délire libéral qui voudrait supprimer l’inspection du travail ? N’est-ce pas l’occasion d’expliquer au public ce qu’est ce métier, cette mission ?

Les organisations syndicales vont-elles laisser faire sans appeler à une mobilisation, des esprits, des salariés ? C’est la premier fois dans l’histoire qu’un tel assassinat se produit, atteinte aux fonctions de l’inspection, pourtant protégée par l’Oit et chargée "d’alerter les gouvernements en place sur le sort qui est fait aux salariés".

Les accidents du travail augmentent, les maladies professionnelles aussi. Les licenciements abusifs aussi, on ne peut laisser traiter cet évènement comme un fait divers... Il faut en tirer toutes les leçons, expliquer le rôle essentiel de l’inspection dans le monde (trois inspecteurs ont été abattus au Brésil il y a quelques mois) et en France.

Gérard Filoche,
inspecteur du travail, pour Démocratie & Socialisme.

www.legrandsoir.info/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 08h55

et ça vous étonne ?



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 11h18

Vendredi 3 septembre 21h 17

Comment évolue la déjà scandaleuse version média sur l’assassinat des deux inspecteurs du travail...

On ne parle toujours pas d’assassinat. Nulle part.

Òn oublie le patron, ex militaire, embrouillé dans des affaires, délinquant déjà, qui, pendant une semaine ( au moins...) se dit : je vais en tuer un, puisqu’il affirme une semaine avant à Dominique Bagard, témoin direct du drame, (demandez lui son témoignage) : " on va parler de moi dans le journal et pas en bien".

Ce patron, excédé par des histoires familiales, rumine, esprit étroit, entretenu par les discours, sur la "liberté du travail" (la liberté d’exploiter) ( la liberté d’avoir des esclaves qu’on exploite, dont on ne respecte pas les droits... Pour s’en sortir soi-même)

Gaymard n’a pas toujours pas condamné
Raffarin n’a toujours rien dit...

Ni Chirac, deux inspecteurs du travail assassinés, pas un mot de Chirac,
Il aime trop les agriculteurs ?

Deux agents de contrôle,
un homme de 45 ans
Une femme de 41 ans,
Leur famille, la presse n’en parle pas comme il faudrait, certes, elle en parle, en insistant elle en parle, mais pas à la hauteur de l’évènement !

C’est pas comme s’il s’agissait de deux journalistes Ou de deux enfants en Ossetie,
Pourtant ils ont été ASSASSINES
Chez nous,
pas au Brésil (3 inspecteurs ont été assassinés au Brésil en janvier parce qu’ils contrôlaient des propriétaires terriens)
Où est la sécurité ?
Où est l’impunité zéro ?
Qu’est-ce que ce serait sur Tf1 si on voulait prôner l’insécurité ? En montrant les deux pauvres victimes dont nul n’a mentionné le nom, dont nul n’a parlé de la famille dont nul n’est allé interviewer un proche, un compagnon, une femme ?

TF1 vient avec prudence de dire à 20 h 23 ce vendredi 4 au soir que 4 des ouvriers saisonniers, "selon eux" disent que l’agriculteur assassin n’avait rien à se reprocher..
Alors pourquoi a t il tué ? Et pourquoi y avait-il 12 saisonniers ?
Ou sont passés les autres, qui ne parlent pas devant la caméra ?
Forcément , il n’y a pas eu de contrôle, le meurtrier a fait son oeuvre avant !
Ca continue avec ceux qui préfèrent parler de "la désespérance paysanne" invoquée par ceux qui disent qu’il a "pété les plombs", c’est pas grave, quoi, y’a réciprocité de "valeur" entre un (patron) paysan inquiet et des fonctionnaires tracassiers n’est-ce pas ?
Défendre les droits c’est tracassier ? Contrôler les lois de la république, les droits des salariés, c’est tracassier ? Ce “pauvre” exploitant du Périgord a la sympathie de “France bleu”, de “France info” local...
On n’interviewe pas la famille des assassinés mais les voisins du criminel !
On ne saura rien sur les pauvres diables de fonctionnaires, ils n’ont qu’à pas être fonctionnaires !
Si c’était un pauvre ouvrier agricole, pas pote du maire, pas exploitant Fnsea, pas ancien militaire, que dirait-on ?

On se croirait dans l’Amérique sudiste !

Si un saisonnier avait tué son patron qui le faisait cueillir des prunes au noir, ca ne serait pas traité comme ça, n’est-ce pas ?

Après les prunes l’assassin se préparait aux vendanges.

Quel journal, quelle dépêche a fait le lien avec les 800 000 saisonniers dont 18 % ne sont pas déclarés, et dont 25 % travaillent 56 h sous payées , surtout pas Raffarin, ni Boorlo, ni le Medef et pas Gaymard bien sûr !
Aucun journal, aucune radio, n’a fait ce lien !

Tout le monde essaie de traiter cela comme un cas isolé, spécial, à part, d’un fou, sans lien avec les questions sociales, avec le droit du travail, avec la sécurité, avec les lois de la republique !

Mais “on” a assassiné pour la première fois en France deux inspecteurs de 45 et 41 ans comme des chiens et on croit que ca va passer à l’as ? On ne laissera pas faire ?

L’afp a fait son boulot, cinq dépêches y compris la reprise des communiqués syndicaux mais que fait l’audiovisuel ?

Que fait Libé, que fait Le Monde ?

Traitement routinier de ce "fait divers".
Alors que c’est un crime social !
C’est un assassinat historique !
Un crime au nom du libéralisme contre le respect du droit du travail...
Raisins de la colère à l’envers !

"Paysan désespéré", mais tous les paysans ne sont pas les mêmes,
Propriétaires et ouvriers agricoles !
Et ce propriétaire assassin pourquoi l’excuser en disant c’est un cas isolé, il a pêté les plombs, il etait trop contrôlé, et puis quoi encore ?

Amis journalistes cette actualité n’est pas bouclée, les obsèques, c’est mardi, mercredi, la vérité doit se faire jour

Le scandale de l’assassinat de deux inspecteurs du travail pour la première fois dans l’histoire de notre pays doit éclater !

Bien à vous, Gérard filoche



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 13h03

Puisqu’il n’y a que 1200 contrôleurs pour 8 millionsde salariés, pourquoi les déplace-t’on par 2 ?
Pour être en surnombre ? Un par un, on diminuerait les cibles et doublerait les contrôles.
Condoléances.
Schneider



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
4 septembre 2004 - 15h31 - Posté par

ET SI PLUTOT ON MULTIPLIAIT PAR 10 LE NOMBRE D’INSPECTEURS, ET SI ON LEUR DEMANDAIT DE S’OCCUPER DES PATRONS VOYOUS QUI FONT DU CHANTAGE A LA DELOCALISATION, PRECARISENT A TOUT VA .....
...... ET SI ON CHANGEAIT LE MONDE ???????


> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
6 septembre 2004 - 17h02 - Posté par

Appel au brassard noir dans la France entière...lu sur www.legrandsoir.info :

http://www.legrandsoir.info/article...


> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
8 septembre 2004 - 18h06

Paradoxe !
Comment Filoche peut-il écrire cela tout en restant au PS quand on sait qu’un député PS n’a rien trouvé de mieux que de proposer le jour des obsèques de nos deux camarades, la création d’un groupe de travail sur "la détresse des agriculteurs" ?



> Deux inspecteurs du travail abattus comme des chiens...
3 juin 2006 - 14h13

on ne peut respecter que ce qui est respectable...
seul l’irreprochable peut montrer l’exemple.






A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
1 commentaire
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faudrait, dans le Code Civil, ajouter partout 'du plus fort' au mot loi. Alfred Jarry
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite