Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF


de : roll
lundi 16 novembre 2009 - 16h48 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Cher-ères ami-e-s et camarades,

C’est en tant que simple militant, extérieur à vos organisations, que je m’adresse à vous.

La consultation des adhérentes et adhérents de vos partis sur les élections régionales est ouverte. Parce que les choix que vous allez faire engagent, bien au delà de vos rangs, l’ensemble de celles et ceux qui veulent contribuer, à la fois à combattre les politiques sarkoziennes et à disputer au parti socialiste son hégémonie sur « la gauche », il ne m’apparaît pas inconvenant que ces débats soient publics. Ce n’est pas seulement, ce n’est pas d’abord de vos partis qu’il est question, mais de la gauche radicale dans son ensemble.

Le projet de réforme des collectivités territoriales annoncé par Nicolas Sarkozy est tel que c’est peut-être la dernière fois que nous avons l’occasion d’utiliser le minimum démocratique que représente l’existence d’un scrutin de liste à l’occasion de ces élections ; il est en effet envisagé que les prochains « conseillers territoriaux » soient élus sur la base de scrutins uninominaux à un tour, organisés par cantons : un mode de scrutin dont la vocation est de laminer, dans les conseils généraux et régionaux, tout courant politique extérieurs au face à face du parti socialiste et de l’UMP.

Allons nous perdre cette occasion de manifester notre opposition au libéralisme brutal et au social-libéralisme, au pouvoir absolu et sans limite des tenants du système capitaliste ?

La gauche radicale a plusieurs visages, elle se divise en plusieurs courants entre lesquels existent des contentieux historiques, des désaccords et des malentendus, en plusieurs traditions longtemps séparées pour le plus grand profit de l’ordre dominant. Il n’est pas question ici pour moi de tranchersur la teneur de ces malentendus et de ces désaccords, de donner un satisfecit à tel courant ou à telle tradition. Non que ces débats soient sans intérêt, mais il sera toujours temps de les tenir demain ; et je préfère qu’ils aient lieu à l’issue d’un succès unitaire plutôt qu’à l’issue d’une défaite historique qui pourrait nous enfermer dans une longue période de reflux et d’isolement.

À chacune et chacun, il importe de prendre la mesure des avancées de notre situation commune. Alors qu’en 2004, le PCF avait dans 17 régions métropolitaines sur 21, choisi au premier tour une alliance de type « gauche plurielle » avec le parti socialiste, c’est dans un rapport inverse que les prochaines régionales pourraient bien se présenter. Alors que la LCR avait alors fait le choix d’une alliance sectaire avec Lutte Ouvrière, le NPA propose aujourd’hui da larges alliances, rassemblant l’essentiel de l’arcpolitique à la gauche du parti socialiste. Sur ce principe, comme le NPA, le PCF, le PG, les Alternatifs, la Fédération, le Forum Social des Quartiers Populaires, le PCOF, et nombre de militant-e-s engagées dans divers mouvements sociaux sont prêts à s’engager. Cela ne va pas sans concessions réciproques, et la question, pour chacune et pour chacun, est de déterminer jusqu’où peuvent aller ces concessions, au regard de l’enjeu décisif devant lequel nous nous trouvons.

Après de longues discussions, menées tant aux plans local que national, la seule hypothèque qui plane sur la possibilité d’un accord pour une grande campagne unitaire et dynamique doit pouvoir être levée. Il est clair qu’il ne s’agit pas d’un point mineur, mais d’un point qui engage la conception que chaque organisation se fait des voies de l’action politique institutionnelle. Elle a été posée sous la forme suivante : les élu-e-s de la gauche radicale, s’ils se trouvent en minorité dans des majorités degauche, derrière le bloc que constitueraient le parti socialiste et Europe Écologie, doivent ils accepter - et même revendiquer - de participer aux exécutifs régionaux, ou doivent-ils au contraire se mettre d’emblée en situation d’opposition ?

La fidélité aux engagements pris devant les électrices et les électeurs à l’occasion du premier tour me semble être un impératif indiscutable. Nous avons toutes et tous le souvenir cuisant du gouvernement de la « gauche plurielle », entre 1997 et 2002, et de la catastrophe politique qui a pu en résulter, dela démobilisation politique qui s’en est suivie. En renonçant aux objectifs politiques qu’il avait proclamés, en faisant preuve dans le gouvernement Jospin d’une solidarité gouvernementale et législative sans faille, le PCF a largement contribué à cette démobilisation. Les militant-e-s du parti communiste le savent bien, et dans leur grande masse, ils en ont retenu la leçon : ils n’envisagent pas de retomber dans la même ornière. Pour autant, ils n’estiment pas par principe impossible de faire progresser des politiques de ruptures par une participation aux exécutifs régionaux qui serait soutenue par le mouvement social. Ils entendent prendre leurs responsabilités, dès lors qu’ils sollicitent les suffrages des électeurs, pour faire effectivement avancer les propositions qu’ils auront faites lors de la campagne.

Dans le NPA, issu de diverses traditions anticapitalistes, nombreux sont celles et ceux qui s’interrogent, qui craignent les compromissions de leurs partenaires, et qui veulent éviter de nouvelles désillusions. Ils veulent que leurs élus conservent toute leur indépendance à l’égard du parti socialiste et plus généralement de la « gauche » d’aménagement du système.

Je partage cette crainte, tant il est vrai que chat échaudé craint l’eau froide, et que nous avons été suffisamment échaudés comme ça.

Cette crainte suffit-elle à faire le choix d’une division mortifère pour l’ensemble de la gauche radicale ? Je ne le crois pas. Il faut donner une chance à l’unité ; ceux qui la trahiraient, par exemple en acceptant des compromissions inadmissibles, en supporteraient les conséquences politiques.

Nous devons aller unis aux élections régionales. Nos candidat-e-s doivent affirmer clairement que leur engagement auprès des électrices et des électeurs sera celui qui aura été pris à l’occasion du premier tour ; que toute participation aux exécutifs ne pourra avoir d’autre but que de faire avancer les politiques pour lesquelles les listes d’union du premier tour auront été constituées. La politique d’un conseil régional n’est d’ailleurs pas tout d’un bloc, même si elle a une cohérence globale. Il sera toujours possible de soutenir certaines mesures, et de s’opposer à d’autres, avec le soutien du mouvement social. Aucun lieu, aucune fonction n’est incompatible avec cette attitude. Si l’histoire, en France comme à l’étranger, montre les conséquences désastreuses des compromissions et des abandons, l’expérience montre aussi que des élus peuvent participer à des exécutifs sans perdre leur âme, sans trahir celles et ceux qui leur ont fait confiance.

En outre, des listes unitaires garantiraient la présence dans les conseils régionaux de tout l’arc de la gauche radicale ; en cas de désaccords ultérieurs, chacun-e resterait libre de ses positionnements : il serait toujours temps de faire le point, de faire les comptes, et de laisser la masse de celles et de ceux qui aspirent à de vrais changements juger sur pièces. L’unité ne signifie pas l’abandon des débats nécessaires pour faire bouger les lignes et les rapports de forces à l’intérieur même de la gauche radicale. Elle est par contre une condition pour faire bouger les lignes et les rapports de forces entre la gauche d’adaptation et la gauche de transformation, d’une part, entre la gauche et la droite d’autre part.

Les victimes du système, les précaires, les chômeurs, les discriminés, les salariés dont l’emploi est menacé, les femmes, les usagers de services publics en danger, les travailleurs soumis à des conditions de travail qui les poussent parfois au suicide, les mal logés, mal lotis, mal nourris, maltraités par les politiques au service du capital ont besoin de pouvoir s’exprimer d’une voix claire. L’éparpillement des forces de changement est leur pire crainte, et une cause bien plus importante de démobilisation politique et de désillusion que l’attitude que tel ou tel élu, tel ou tel courant d’un large rassemblement pourrait adopter - à ses risques et périls - une fois les élections passées.

Vous avez, dans la consultation des adhérent-e-s engagée par vos partis, la possibilité de décider de l’unité ou de la division. Je crois exprimer un sentiment très largement partagé en vous demandant de manière solennelle de ne pas faire le choix de la défaite et de la démobilisation, mais celui de la dynamique unitaire. Il faudra prendre soin de gérer cette dynamique pour lui éviter les ornières qui ne manqueront pas de se présenter. Mais ce n’est pas en y mettant fin avant qu’elle ne soit réalisée que vous oeuvrerez dans ce sens. Vous n’êtes pas propriétaires de la politique. Je regrette que les structures de la politique vous donnent ce pouvoir immense de décider à la place des intéressé-e-s si oui ou non ils et elles pourront s’exprimer à l’occasion de ce scrutin pour dire : « Nous voulons combattre le régime de Sarkozy, nous ne faisons pas confiance pour cela au parti socialiste, nous voulons agir dans l’unité de toutes celles et de tous ceux qui, au delà de leurs différences ou de leurs divergences veulent aujourd’hui la même chose ».

Refuser l’unité aujourd’hui, à cause de possibles désaccords ultérieurs, c’est trahir celles et ceux qui attendent de nous que nous soyons parmi eux, dans leurs combats quotidiens, et que nous les considérions comme les véritables acteurs et actrices de la vie politique. Ce que je vous demande, c’est de ne pas commettre cette trahison. La balle est dans votre camp.

Laurent Lévy, Ivry-sur-Seine.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
16 novembre 2009 - 18h17

Salut Laurent (on se connait)

Dans cet article cela résume les choses http://www.republicain-lorrain.fr/f.....

La séquence électorale régionale fait suite à la séquence électorale des européennes ou le NPA demandait un engagement clair d’indépendance du PS sur le moyen terme. Qui tentait de dire la vérité sur ce qui allait venir ?

Le PCF veut et va rejoindre le PS et Europe écologie dans les exécutifs pour poursuivre la gestion actuelle sous total domination du PS voir (http://www.humanite.fr/2009-11-06_P....

Tu demandes une union au premier tour, pour que celle-ci "explose" au troisième tour lors des élections des exécutifs régionaux qui seront solidaires des politiques du PS. N’es-ce pas mentir au peuple que de faire croire que nous avons une "stratégie" commune avec le PCF ?

Et les mensonges au peuple coute cher, très cher politiquement sur le long terme.. Pas de mensonge construisons une véritable force de transformation sociale écologique cela appartiend à la FASE, Alternatif au PG et nos camarades du PCF avec qui nous nous battons quotidiennement.

Marco Gentilly



Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
16 novembre 2009 - 18h18 - Posté par

Pas de mauvais interprétation ".. nous nous battons .." veut dire nous luttons ensemble
Marco gentilly


Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
16 novembre 2009 - 20h32 - Posté par

Pas de mauvais interprétation ".. nous nous battons .." veut dire nous luttons ensemble Marco gentilly

Tu tends le "battons" pour te faire battre ! Vaudrait mieux discuter tranquillement à "battons" rompus...

Chico


Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
17 novembre 2009 - 00h46

TELLEMENT ÉVIDENT QUE :

Refuser l’unité aujourd’hui, à cause de possibles désaccords ultérieurs,

1 > c’est trahir celles et ceux qui attendent de nous que nous soyons parmi eux, dans leurs combats quotidiens,

2 > c’est trahir celles et ceux qui attendent de nous que nous les considérions comme les véritables acteurs et actrices de la vie politique.

R . B



Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
17 novembre 2009 - 13h40 - Posté par

Refuser l’unité de la gauche de transformation parce qu’on veut s’allier au PS, quand on sait ce qu’il a dans le ventre, c’est effectivement les trahir.

Donner du fric ou des avantages en nature à des boîtes privées pour qu’elles s’installent dans "notre région" plutôt que la région d’à côté, c’est aussi trahir. Trahir non seulement les travailleurs, mais aussi ses propres idéaux...

Chico


Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
17 novembre 2009 - 08h23

Si l’existense de partis ne garanti nullement la démocratie, celle-ci n’existe jamais là où il n’y a pas de partis. Si personne n’est obligé d’adhérer au NPA ou au PCF, personne ne peut leur reprocher de prendre l’avis de leurs adhérents avant de prendre une décision !



Lettre ouverte à mes amis du NPA et du PCF
17 novembre 2009 - 20h48 - Posté par figaro

C’est étrange cette façon comminatoitre de s’adresser au npa en lui supposant un pouvoir qu’à l’évidence il n’a pas, celui d’empêcher les gens d’exprimer leur volonté de lutte contre Sarkozy : "Je regrette que les structures de la politique vous donnent ce pouvoir immense de décider à la place des intéressé-e-s si oui ou non ils et elles pourront s’exprimer à l’occasion de ce scrutin etc." Si les secteurs combatifs de ce pays veulent demain s’exprimer dans l’unité et sont prêts pour cela aux concessions prônées par l’auteur de la lettre ouverte, ils pourront parfaitement le faire en votant Front de Gauche. Si toutefois ils ne le font pas, ce ne sera pas en vertu d’un quelconque pouvoir de blocage du NPA mais parce qu’ils partageront son point de vue. C’est qu’ils auront compris, comme le npa, qu’on ne peut pas peser sur les dirigeants du PS en les assurant d’avance qu’on votera pour leurs présidences de régions et qu’on cautionnera bon gré mal gré leur façon de gérer les territoires. Le PCF a cette ligne depuis des lustres, il y a laissé les plumes que l’on sait, Mélanchon pareil qui n’a jamais réussi à consolider une gauche dans le PS : ils n’ont pas encore compris ! C’est dommage, mais que faire ...






La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
1 commentaire
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
2 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
1 commentaire
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires
Communiqué de presse des Mutuelles de France : Encore un coup fourré en macronie !
vendredi 16 - 12h11
de : joclaude
Toulouse : couvre-feu et situation sanitaire décuplent la colère des soignants
vendredi 16 - 12h09
BOLIVIE : Second coup d’Etat ou fraude électorale ?
vendredi 16 - 11h52
de : joclaude
3 commentaires
COVID19:Perquisitions chez Edouard Philippe et Olivier Véran
vendredi 16 - 11h36
de : joclaude
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
vendredi 16 - 09h27
de : Luc JACOB
2 commentaires
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
vendredi 16 - 09h02
de : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire
Cuba est élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU (pour la 5° fois)
jeudi 15 - 17h11
de : joclaude
’Urgence de vous’ ou l’urgence de parler le 21/10 à Bruxelles
jeudi 15 - 15h51
BOLIVIE : Autre démonstration de félonie du régime capitalisme !
jeudi 15 - 12h00
de : joclaude
TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
jeudi 15 - 11h32
de : jean clement
Arkéa se met au dopage, il manquait plus que ça !
jeudi 15 - 09h37
de : Breton En Colère
La grande distribution - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 14 - 20h56
de : Hdm
1 commentaire
« Vous avez aimé la première vague et le confinement … ?
mercredi 14 - 19h25
de : Lepotier
3 commentaires
Sujets sociaux : cinq syndicats réclament des réponses à Jean Castex
mercredi 14 - 16h07
2 commentaires
Etrange... ! Corée du Nord : pourquoi tout le monde est maintenant masqué
mardi 13 - 16h40
de : nazairien
1 commentaire
Répression : la mobilisation pour les 4 de Melle prend une ampleur nationale
lundi 12 - 14h52
ANTIFASCISME : Faire barrage au retour de la bête, sous toutes ses formes !
vendredi 9 - 21h36
de : Lepotier
COVID19 : Le Syndicat National des Professionnels infirmiers
vendredi 9 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite