Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

CONTESTATION POLICIERE


de : Patrick MIGNARD
lundi 14 décembre 2009 - 12h49 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Il est rare que la contestation, du moins sous la forme que l’on connaît habituellement, gagne les rangs de la Police. Généralement la « contestation policière » est beaucoup plus feutrée et se règle – quand elle se règle – sur les tapis moelleux des palais de la République entre responsables syndicaux et autorités.

Plus rarement, cette action prend la forme de manifestation. On assiste alors au spectacle stupéfiant de « policiers manifestants » contrôlés par d’autres policiers. Le clou du spectacle - et qui ne manque pas de sel - étant l’estimation du nombre de manifestants par les deux « camps ».

Il faut noter que les organisations politiques de « gauche » et d’ « extrême-gauche » sont d’une prudence de Sioux pour s’exprimer sur ces faits, quand ce n’est pas un silence éloquent qui les habite.

Au delà de l’aspect « surréaliste » de ce type de manifestation et des réactions, ou non réactions qu’elles suscitent, se posent deux questions essentielles :

Quel sens véritable a ce type de contestation ?

Doit-on ou non soutenir ces revendications ?

SUR LE SENS

Le Policier en tant que fonctionnaire – c’est-à-dire employé de l’Etat – est un salarié qui a tous les problèmes des fonctionnaires : conditions de travail, moyens pour l’accomplir, grille indiciaire pour le traitement, avancement, mutuelle,… A ce titre on peut considérer ses revendications et les moyens – légaux – qu’il utilise comme « normaux » et légitimes. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’agissent les syndicats de Police, comme tout autre syndicat de salariés.

Il est sûr, et ce serait malhonnête d’affirmer le contraire, que les policiers ne sont pas avantagés – sur le plan matériel - de manière exorbitante par rapport aux autres fonctionnaires. Ils n’ont rien à voir avec ce que serait un groupe particulier qui, du moins sur le plan matériel, bénéficieraient de privilèges, car au service de la classe dominante.

Les conditions de travail, d’avancement, et là-dessus les syndicats de police ont raison, sont loin d’être satisfaisantes,… on peut même parler d’économies faites sur leur dos et même d’exploitation.

La contestation syndicale a donc un sens au sens syndical et même salarié du terme. Et c’est bien cette situation qui est gênante pour celles et ceux qui éprouvent à la fois un sentiment de répulsion pour la fonction policière répressive et de compassion pour ces salariés en lutte pour leurs conditions de vie. Il est vrai que, de surcroît, lorsqu’un conflit les oppose au simple citoyen ils bénéficient d’une longueur d’avance car quasi systématiquement soutenus par leurs syndicats ( ce qui est logique), mis aussi et surtout, leur hiérarchie et le Pouvoir en place… et c’est la Police qui enquête sur… la Police…

UNE CONTESTATION MOLLE

Manifestement la Police met moins d’ardeur à lutter contre la « politique du chiffre » du Gouvernement qu’à expulser des travailleurs de leur entreprise qu’ils occupent., ou à rafler les « sans papiers »…

Cette « politique du chiffre » est aux policiers ce que les cadences sont aux travailleurs à la chaîne.

"Jour après jour, les policiers nationaux s’épuisent à réussir des objectifs inatteignables - la politique du chiffre - loin des réalités d’une délinquance mobile, violente, dont vous avez ou pouvez être victime" dit un tract distribué à Paris lors de la manifestation du 3 décembre 2009. La révision générale des politiques publiques (RGPP) est dans la ligne de mire, qui "n’a qu’un but : réduire les dépenses de l’Etat et démanteler les services publics essentiels".Précise-t-il et ajoute que la Police est la profession la plus touchée par les suicides.

A lire de tels propos on ne peut qu’être admiratif devant autant de lucidité, mais au-delà de cette brillante analyse,… que fait ce corps qui est au cœur de l’autorité de l’Etat ? Rien,… erreur, il gémit : «  Policiers usés, policiers démotivés » scandaient les manifestants parisiens.

On a peine à croire que cette force, et qui sait l’utiliser, se laisse asservir comme de vulgaires salariés rivés à leurs machines. Pourtant c’est bien cela qui se passe… Rares sont les débordements, rares sont les coups de gueule, rares – et même inexistantes - sont les occupations de commissariats et autres actions plus musclées. Ce grand corps si rapide à réprimer celles et ceux qui se battent est incapable de se battre pour ses propres revendications et appelle à son secours celles et ceux qu’il n’hésitera pas à réprimer au premier ordre qu’il recevra.

Le culte de l’obéissance et la certitude de l’impunité.

On est pour le moins hésitant à soutenir une telle profession.

SUR LE SOUTIEN

Il est, bien évidemment déterminé par la conception de la fonction que l’on a de la Police.

Si on la considère, dans son ensemble, Gendarmerie comprise (quoiqu’elle ait un statut militaire), comme un service public – ce qui est la version officielle diffusée dans le public, alors il n’y a pas de différence entre un policier et un autre fonctionnaire…. C’est l’attitude des principales formations politiques à vocation d’occuper le pouvoir : conservateurs, centristes et sociaux libéraux,… sans parler de l’extrême droite.

Si l’on considère par contre que la Police n’est pas un service public – au sens où on l’entend généralement – mais un groupe de mercenaires au service d’un système social inégalitaire et d’exploitation, alors, tout en reconnaissant le bien fondé matériel des revendications et même la situation de salarié, il est difficile et même impossible d’être solidaire avec la Police.

Soutenir les revendications d’une force de répression est en effet difficilement acceptable, d’autant plus que l’on a affaire à cette même police lorsque l’on revendique comme elle, les mêmes conditions de travail et de vie.

« Mais la Police n’est pas que la répression » vont proclamer en chœur les syndicats policiers et leurs soutiens politiques… Certes, mais c’est essentiellement ça dans un système où règnent les inégalités, facteurs de délinquance et conflits sociaux…et la tendance actuelle s’accélère.

A moins de faire croire, ce que voudraient certains, ou d’être persuadé, que l’on vit dans une société plus ou moins harmonieuse, simplement perturbée par des délinquants agissant sans raison, on peut difficilement imaginer que la « paix publique » et la « sécurité » ne soient pas, surtout et avant tout, un problème politique et social. Or la police, n’entre pas dans ce genre de détail et ne pose les problèmes que de manière technique : matériels, effectifs, rythmes de travail,… et se fait d’ailleurs un « honneur » d’être neutre… ce qui est une douce illusion, ce qui entraîne une confusion extrême dans ce qu’elle croit être et ce qu’elle veut faire croire qu’elle serait.

Situation d’autant plus complexe, comme on vient de le noter que fonction de répression et opérations « humanitaires » s’enchevêtrent au point de ne plus parler des unes au profit exclusif des autres,… ce que tout Pouvoir s’attache consciencieusement à faire.

Exemple : « Un CRS c’est quelqu’un qui risque sa vie sur la plage ou en montagne, mais pas du tout un cogneur de lycéen ou de d’ouvrier ». « Un policier est toujours une victime, jamais un agresseur ». Tous les reportages officiels sur le sujet montrent des policiers bien intentionnés, serviables, polis, presque des travailleurs sociaux. On comprend difficilement, dans ces conditions, que les policiers violentent des journalistes et leur confisque les images d’intervention au nom d’un droit à l’image qui n’existe pas, du moins dans ce cas.

Devant une telle malvoyance ou mauvaise fois on ne peut que mettre en parallèle les revendications des policiers avec leur véritable rôle dans la cité et ce d’autant plus que l’aspect social et politique est totalement passé sous silence au profit d’une pratique des plus suspecte (chasse aux « sans papiers » par exemple)… ce qui ne veut d’ailleurs pas dire efficace.

La contestation policière, et elle ne le fait pas exprès, présente cependant un réel intérêt : elle est un signe, parmi d’autres, de la décadence du système dominant. D’une certaine manière, les conditions de travail et le mépris affiché par le Pouvoir peuvent être – tous ne sont pas obtus – à l’origine d’une prise de conscience. Une faille dans ce corps apparemment monolithique est donc à exploiter, encore faut-il le faire avec tact et non dans un but bassement électoral.

A n’en pas douter nous n’entraînerons pas la Police dans une dynamique d’alternative de rapports sociaux, elle demeurera le dernier garant du système, mais on peut faire douter certains de ses éléments et fragiliser ainsi le Pouvoir…

Ce sera toujours ça de gagné.

Décembre 2007 Patrick MIGNARD

http://endehors.org/news/contestati...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
CONTESTATION POLICIERE
14 décembre 2009 - 15h04 - Posté par Ersatz

D’un point de vue purement personnel, je ne peux que me réjouir de cette "réaction", aussi molle soit-elle, à l’encontre d’une politique intérieure visant à gonfler des statistiques, à les biaiser. Et tout ceci pour encenser un bilan gouvernemental médiocre : l’absolue nécessité de faire du chiffre n’est qu’un coup de com’ en vue de la pérennisation statutaire des huiles en place. Je l’approuve donc comme contestation politique et déstabilisation du pouvoir en place, pouvoir qui se discrédite aux yeux de ses chiens de garde.

Cependant, ma solidarité n’ira pas à ces Pandores de la République. Quand cesseront les violences policières morales ou physiques, la répression et le contrôle par la peur, la distillation de la notion d’insécurité parmi la population, mon allergie aux forces de l’"ordre" se résorbera peut-être. Là, il n’est question que de gémissements face à des conditions de travail fragilisées par des objectifs politiques, et non à une réaction citoyenne quant à l’absurdité et la tendance immorale de ces objectifs. Le souci économique prime sur celui du bon sens. Étonnant.






Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
1 commentaire
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite