Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Quand les USA stoppent les poursuites contre leurs milices privées : BLACKWATER en Irak


lundi 4 janvier 2010 - 15h00 - Signaler aux modérateurs

Bagdad regrette l’annulation des poursuites contre Blackwater

Les autorités irakiennes ont déploré vendredi la décision de la justice américaine, qui a abandonné la veille les charges retenues contre cinq agents de la compagnie de sécurité Blackwater, poursuivis pour la mort de plusieurs civils irakiens lors d’une fusillade à Bagdad en 2007.

"Le gouvernement est déçu et regrette la décision du tribunal américain (...) Nous avons procédé à notre propre enquête et elle montre que Blackwater a commis un crime grave qui a causé la mort de 17 citoyens irakiens. Le gouvernement irakien envisage d’autres moyens de poursuivre la compagnie Blackwater", a déclaré Ali Al Dabbagh, porte-parole de l’exécutif.

Le juge fédéral Ricardo Urbina, qui mis fin aux poursuites jeudi, a estimé que l’administration américaine et les procureurs n’avaient pas respecté les droits constitutionnels des accusés.

Il reproche notamment aux procureurs d’avoir utilisé des dépositions recueillies par des enquêteurs du département d’Etat. Les enquêteurs auraient menacé les agents de Blackwater de les faire licencier.

La fusillade, source de tensions entre Bagdad et Washington, s’est produite le 16 septembre 2007 alors que les agents de sécurité escortaient un convoi de diplomates américains dans la capitale.

Les cinq employés de Blackwater avaient été inculpés il y a un an pour 14 homicides involontaires, tentatives d’homicides et infraction à la législation sur les armes.

Blackwater Worldwide, qui s’est rebaptisée Xe Services en février dernier, avait perdu par la suite le contrat passé avec le département d’Etat pour assurer la sécurité de l’ambassade américaine à Bagdad.

Le département de la Justice s’est dit déçu de la décision du juge Urbina. "Nous sommes en train d’étudier sa décision et d’évaluer nos possibilités", a déclaré Dean Boyd, porte-parole du ministère, prié de dire si l’administration ferait appel.

"Nous sommes évidemment déçus lorsque que nous estimons que des gens ont peut-être commis un crime et qu’ils n’ont pas à en répondre", a quant à lui déploré le général Ray Odierno, commandant en chef du corps expéditionnaire américain en Irak.

Mohammed Abbas, Jim Loney, Muhanad Mohammed et Khalid al Ansari, version française Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief

http://www.lepoint.fr/actualites-mo...


"BLACKWATER", puis "X", selon wikipédia :

"Xe (prononcé Zi) est une société militaire privée (SMP) américaine dont le siège se trouve à Moyock (Caroline du Nord), qui a notamment travaillé en Irak et en Afghanistan. Elle était précédemment connue sous le nom de Blackwater Worldwide et à l’origine sous celui de Blackwater USA. Elle a adopté le nom de Xe le 13 février 2009 [1]. Erik Prince, fondateur et PDG de Blackwater Worldwide, et Gary Jackson, président de l’entreprise, annonçaient leur démission le 1er mars, mais Prince demeure membre du conseil d’administration de Xe.

Histoire

Elle fut fondée en 1997 par Erik Prince, un ancien des forces spéciales de l’US Navy, les SEAL, et un fervent supporter du Parti républicain, qui a également fondé Total Intelligence Solutions. Elle possède un domaine de plus de 24 km² à Moyock, en Caroline du Nord, au sud de la base navale de Norfolk, où plus de 50 000 militaires ont déjà suivi un entraînement [2].

Fin mars, elle a déclaré avoir 450 hommes en intervention. Pour des raisons économiques, 30 % de son personnel n’a pas de formation militaire, mais vient de la police.

Ses activités ont débuté dans la sous-traitance de l’entraînement militaire.

Après la fusillade du lycée Columbine en 1999, Blackwater obtient des contrats avec des écoles de police pour des formations à l’intervention en milieu scolaire. Après les attaques terroristes contre le destroyer USS Cole en octobre 2000, Blackwater signe un contrat de 37 millions de dollars avec la Marine pour l’entraînement d’une force de protection, mais les grands contrats viendront après les attentats du 11 septembre 2001 [3].

Blackwater en Afghanistan et en Irak

Ce fut l’une des premières SMP (société militaire privée) à s’implanter en Afghanistan durant la guerre entamée en 2001. Bien que n’étant officiellement engagée que pour des contrats défensifs, les mercenaires de Blackwater ont participé à des raids offensifs et létaux organisés par la CIA ou les Special Forces de façon ad hoc [4]. Le 5 mai 2009, quatre salariés d’une filiale de Blackwater, Paravant, ont été responsable d’une bavure à Kaboul (un mort et deux blessés) ; ils ont été licenciés par la suite [5],[6].

Lors du conflit en Irak, le 31 mars 2004, quatre membres de la société furent tués lors d’une attaque aux grenades et armes légères à Falloujah. Les corps, brulés, furent pendus à des luminaires d’un pont sur l’Euphrate et ultérieurement démembrés par une foule en furie[7].

Ces contrats sont facilités par les nombreux liens d’Erik Prince avec les néoconservateurs de l’administration Bush, comme par exemple A. B. Krongard (en), directeur exécutif et numéro 3 de la CIA, qui signera avec Blackwater des contrats pour la protection de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan. L’ancien directeur du centre anti-terroriste de la CIA Cofer Black (en) a rejoint Blackwater en 2005 [3].

En avril 2004, elle a embauché 134 militaires chiliens. Pour 1 000 dollars par jour, ils doivent protéger les installations pétrolières en Irak.

Suite à une fusillade, le 16 septembre 2007, ayant causé la mort de dix-sept Irakiens et blessé au moins vingt autres, le gouvernement d’al-Maliki a, dès le lendemain, interdit à Blackwater d’opérer sur le sol irakien. Les circonstances de cette fusillade, qui n’est que la plus importante d’une série de bavures attribuées à la SMP, sont floues.

La porte-parole de Blackwater, Anne Tyrrell a déclaré que « les employés ont agi conformément à la loi en réponse à une attaque » et que « les civils sur lesquels il aurait été fait feu étaient en fait des ennemis armés et nos employés ont fait leur travail pour défendre des vies humaines ».

Le porte-parole du ministère irakien de l’intérieur, Abdul-Karim Khalaf, a pour sa part déclaré que « le fait d’être chargé de la sécurité ne les autorise pas à tirer sur les gens n’importe comment » [8].

Le quotidien suisse Le Temps résume ainsi la fusillade :

« La balle a traversé la tête de Haithem Ahmed. Pas de coup de semonce préalable, pas de tension particulière à Bagdad, mais ce projectile qui a tué instantanément l’Irakien alors qu’il circulait dans une voiture aux côtés de sa mère. Le conducteur mort, le véhicule s’emballe.

Et les « mercenaires » de Blackwater aussi : ils arrosent de centaines de balles la place Nisour, noire de monde, où les passants tentent désespérément de se mettre à l’abri. Des grenades sont lancées, et les hélicoptères des gardes privés interviennent rapidement pour achever le travail. Bilan : au moins 17 civils irakiens tués, 24 blessés. [9]. »

Les poursuites contre Blackwater ont été difficiles car les sous-traitants ont continué d’opérer jusqu’à fin 2008, en accord avec le mémorandum 17 de l’Autorité provisoire de la coalition, édicté par Paul Bremer, qui garantissait aux employés l’immunité vis-à-vis du droit irakien [10] La société a donc repris son activité, bien que des éléments concordants montrent que la fusillade n’aurait pas eu de justification militaire [11]. En janvier 2009, les autorités irakiennes ont annoncé qu’elles ne renouvelaient pas à Blackwater l’autorisation d’exercer dans leur pays.

Le 1er octobre 2007 un rapport de la Chambre des représentants des États-Unis est publié dans lequel est recensé, durant la période allant du 1er janvier 2005 au 12 septembre 2007, 195 fusillades impliquant Blackwater et dans 163 cas, les employés de Blackwater ont tiré les premiers [12].

Ce rapport mentionne également le meurtre le 24 décembre 2006 de l’un des gardes du corps du vice-président irakien Abdel Abdel-Mehdi par un employé ivre de Blackwater, Andrew Moonen[13]. Moins de 36 heures après, il a été autorisé par le Département d’Etat (le contractant de Blackwater) à retourner aux États-Unis sans être inquiété. Dans un premier temps le Département d’État a suggéré à Blackwater de verser 250 000 dollars à la famille de la victime, mais le service de sécurité diplomatique a pensé qu’une telle somme pourrait inciter des Irakiens à se faire tuer pour mettre ainsi leur famille à l’abri du besoin [réf. nécessaire]. Au final, la famille aurait reçu 15 000 dollars [14] ; Erik Prince évoquera quant à lui la somme de 20 000 dollars[15].

Concernant la prise en compte des multiples dérapages, le rapport a recensé 122 licenciements, dont 28 pour usage d’arme et 25 impliquant la drogue et l’alcool [16]. Mais les rédacteurs de ce rapport notent qu’ils n’ont aucune preuve que le Département d’État a tenté de restreindre Blackwater ou qu’il se soit interrogé sur le nombre de fusillades impliquant des employés de cette société [17].

Par rapport aux deux autres sociétés militaires privées, DynCorp et Triple Canopy, Inc. (en) présentes en Irak, Blackwater est à l’origine de plus de fusillades que les deux autres sociétés réunies[17].

Le 2 octobre 2007 Erik Prince, ainsi que trois représentants du Département d’État américain, ont été auditionnés par une commission de la Chambre des représentants des États-Unis concernant leurs agissements en Irak et Afghanistan [18]. Durant leur audition, des témoins, dont des militaires, ont qualifié les comportements de Blackwater comme « outrageants » et « contraires à la stratégie de l’armée ». Les employés de la société ont également été accusés d’avoir « la détente facile » [19].

Avant le début des auditions le 2 octobre 2007, le président de la commission de la Chambre des représentants, le démocrate Henry Waxman (en) s’est demandé si « Blackwater, une société de sécurité privée, nous aide-t-elle en Irak ou entrave-t-elle notre action ? ». Il considérait également que « Blackwater [était] responsable » de la fusillade du 16 septembre [20].

Le 31 mars 2009, elle a perdu son principal contrat en Irak au profit de Triple Canopy, Inc. (en). Xe était en charge de la sécurité au sol à Bagdad, notamment tout ce qui concernait la protection de personnalités. Il n’y a pas de somme précise pour ce contrat, mais il représenterait environ un tiers des revenus de Xe [21].

Blackwater dans le monde

En septembre 2005, la société intervient pour aider les ingénieurs de l’US Army à colmater les brèches des digues de la Nouvelle-Orléans, après le passage de l’ouragan Katrina, et participe au maintien de l’ordre. Le montant total des sommes perçues par Blackwater et provenant du gouvernement fédéral suite à cette catastrophe s’élevait, au milieu de l’année 2006, à 73 millions de dollars (l’équivalent de 243 000 $ par jour)[22].

En 2008, la société est présente dans plusieurs pays, effectuant de la protections d’installations sensibles tels les sites de radars militaires au Japon, de l’entrainement de membres de service de renseignement de Taïwan ou le sauvetage de civils au Kenya et se déclare prête à lutter contre la piraterie autour de la corne de l’Afrique [23].

Contrats avec la CIA

Le 20 août 2009, le New York Times a rapporté que Blackwater a réalisé des contrats, octroyés secrètement, pour le compte de la CIA dans le cadre d’une mission destiné à pourchasser des terroristes d’Al Qaïda. Elle s’occupait notamment de charger les bombes sur les drones[24] ainsi que de pourchasser et d’assassiner, si possible, les membres d’Al Qaïda. Aucun membre d’Al Qaïda n’aurait cependant été tué par les employés de Blackwater [25],[26].

Structure

Xe est un ensemble de 6 sociétés, ayant chacune une spécialité [27] :

* Blackwater Training Center, le centre d’entraînement de Moyock

* Blackwater Target Systems, le stand de tir

* Blackwater Security Consulting, la division protection

* Blackwater Canine, pour l’entraînement des chiens policiers

* Blackwater Air, pour le soutien aérien

* Total Intelligence Solutions’, service de renseignement privé [28].

Contrats

Contrats avec le gouvernement américain [29] :

Année Valeur des contrats :

2001 736 906 $

2002 3 415 884 $

2003 25 395 556 $

2004 48 496 903 $

2005 352 871 817 $

2006 593 601 952 $

Total 1 024 519 018 $

Alors qu’avant la guerre en Irak la société ne fournissait principalement que des séances d’entraînement pour les forces de l’ordre et les militaires, elle a depuis très largement étendu son offre à divers domaines liés à la protection des personnes et des installations.

Le principal contractant de Blackwater est le gouvernement américain via le Département d’État. Ainsi entre 2001 et 2006, l’entreprise a vu son chiffre d’affaire augmenter de plus de 80 000 %, rien qu’avec les contrats avec le gouvernement américain [30].

Le premier contrat obtenu en Irak l’a été lorsque l’Autorité provisoire de la coalition, dirigée par Paul Bremer, a demandé en août 2003 à Blackwater d’assurer la protection des civils américains envoyés officiellement en Irak par le gouvernement au premier rang desquels le même Paul Bremer. Ce contrat a été obtenu sans appel d’offre[31]. En janvier 2009, le contrat n’a pas été renouvelé suite aux exactions de ses employés[32]

Moins d’un an plus tard, en juin 2004, Blackwater a obtenu un contrat (toujours sans appel d’offre) bien plus important. Connu sous le nom de Worldwide Personal Protective Services (WPPS), ce contrat définissait que la société devait fournir protection aux citoyens américains et à certains responsables étrangers de haut rang. Les termes de ce contrat sont vagues et ne précisaient pas le type de protection que devait assurer Blackwater, ni le nombre d’interventions. Le contrat ne pouvait excéder 332 millions de dollars, mais du 14 juin 2004 au 6 juin 2006, Blackwater a reçu plus de 488 millions de dollars. Le 8 mai 2006, le Département d’État a passé un nouveau contrat similaire dans les termes (WPPS II) et incluant cette fois-ci deux autres sociétés (DynCorp et Triple Canopy). Il définissait les zones géographiques d’intervention de chacune des trois sociétés et le montant ne pouvait excéder 1,2 milliard de dollars par entreprise ou 3,6 milliards au total [30].

Controverse et critiques

Dans son livre, "Blackwater. L’ascension de l’armée privée la plus puissante du monde", le reporter américain Jeremy Scahill dresse un tableau accablant des activités de la société. Il l’accuse notamment d’agir telle une garde prétorienne en Irak, bénéficiant d’une immunité quasi totale face aux allégations de violence envers les civils irakiens.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Xe



Imprimer cet article





MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
1 commentaire
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO
17 ans de colères et d’espérances avec Jann Halexander, au Théâtre Michel
vendredi 7 - 23h55
Emission : Radio Manif – Des Gilets Jaunes sont toujours là … Et ils ont fait du chemin !
vendredi 7 - 19h53
de : Emission Polémix et La Voix Off
4 commentaires
Les schleus reprennent leurs vielles habitudes, ils commencent à la frontière belge néerlandaise.
vendredi 7 - 07h05
de : André
12 commentaires
L’intégrité du corps humain est un droit absolu - MRAP
jeudi 6 - 23h36
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite