Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les libérations mettent la France sous pression

de : Vince
jeudi 30 septembre 2004 - 10h05 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Les libérations mettent la France sous pression

Luc de Barochez [30 septembre 2004]

Les libérations de deux otages italiennes et d’un Iranien ont mis à l’épreuve l’efficacité de la diplomatie française, qui ne ménage pas ses efforts pour obtenir la libération des deux Français retenus depuis 41 jours en Irak. Le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, a affirmé hier que la France se réjouissait de la libération des deux Italiennes et qu’elle agissait « avec détermination pour obtenir la libération » des journalistes français.

Quand la vie d’otages est en jeu, la diplomatie publique est un exercice à haut risque. Les délivrances en série ces derniers jours d’une dizaine de personnes séquestrées ont accru la pression sur le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. La tension a encore augmenté avec les déclarations d’un « médiateur » autoproclamé, présentant comme proche la remise en liberté de Georges Malbrunot (Le Figaro) et de Christian Chesnot (Radio France internationale).

Tentant de calmer le jeu, le gouvernement observait hier une discrétion totale. Le Quai d’Orsay a souligné que contrairement aux affirmations du « médiateur » Philippe Bret, il ignorait tout d’un accord pour la libération des deux Français et de leur chauffeur syrien. Le président Jacques Chirac a demandé à ses ministres de faire preuve de la plus grande prudence à propos des otages pour ne pas risquer de compromettre leur élargissement.

Philippe Bret, un homme d’affaires proche du député UMP Didier Julia, est membre fondateur de l’Office français pour le développement de l’industrie et de la culture. Cette association a milité dans le passé contre l’embargo imposé par l’ONU à l’Irak. Selon Bret, qui dit avoir rencontré Malbrunot, Chesnot et leurs ravisseurs, la remise en liberté des deux hommes ne dépendrait plus que d’une autorisation des forces américaines pour protéger leur évacuation. La thèse qui voudrait que les activités militaires américaines soient un obstacle à la libération des deux Français est cependant prise avec précaution par des experts, qui soulignent la très grande liberté de manoeuvre dont jouit la guérilla en Irak.

La France mise sur son influence dans le monde arabe et son opposition à la politique des Etats-Unis pour obtenir la libération de Chesnot et Malbrunot, enlevés le 20 août. Le succès obtenu par l’Italie avant-hier apparaît comme un défi pour Paris, alors que Rome ne semble ne rien avoir concédé sur sa présence militaire en Irak. Le ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini, a affirmé que l’Italie avait simplement suivi une stratégie « à la française » en misant sur « le grand réseau de contacts » qu’elle entretient dans le monde arabe. Ces contacts ont permis de « faire comprendre aux ravisseurs à qui ils avaient affaire : à l’Italie, un pays aimé et estimé dans le monde arabe », a déclaré Frattini. Le ministre a démenti que l’Italie ait payé une rançon, contrairement à ce qu’a écrit un journal koweïtien qui a mentionné la somme d’un million de dollars.

La libération des deux Italiennes et de l’Iranien ont malgré tout ravivé l’espoir d’une libération des Français. Dans un message non authentifié qui circulait hier sur Internet, le groupe s’intitulant « Armée islamique en Irak », qui détient Chesnot et Malbrunot, a salué la démarche « positive » de Paris, qui a proposé que la résistance participe à une conférence sur l’Irak. Maniant une fois de plus la tactique de la douche écossaise, ce texte ne faisait cependant aucune référence aux deux journalistes.

Source : Le Figaro


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Les libérations mettent la France sous pression
30 septembre 2004 - 10h13

Je tenais à afficher cet article absurde du Figaro :

La négociation pour la libération des otages ne doit pas être un concours de diplomatie politque entre Rome, Paris, Londres ou Washington, l’enjeu est bien trop important. On discute avant tout de la vie d’êtres humains, qu’ils soient italien ou français....
Les otages italiennes ont été libérés, c’est un signe positif mais cela reste insuffisant.

Vince







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite