Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Défendre la "Terre-Mère" à Cochabamba


de : http://cmpcc.org/
mardi 23 février 2010 - 23h57 - Signaler aux modérateurs

Le séminaire organisé à Porto Alegre pour les 10 ans du Forum Social Mondial a été l’occasion de préciser le principe de la Conférence sur le changement climatique, convoquée par la Bolivie, après l’échec de la conférence de Copenhague.

Dans la nuit du 18 et 19 décembre, à Copenhague, peu de gouvernements se sont ouvertement opposés au texte présenté par les Etats-Unis, la Chine, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud. Parmi ceux-ci la Bolivie, représentée par Evo Morales, président réélu largement un mois plus tôt, qui condamna en termes très ferme l’accord présenté tant sur la forme – un texte discuté en petit comité sans respecter le processus de travail des Nations-Unies – que sur le fond : un texte en retrait au regard des recommandations du GIEC, sans aucun engagement contraignant et sans réelles garanties de financements pour les pays les plus pauvres.

Quelques jours après les réseaux militants recevaient une invitation signée d’Evo Morales pour une "Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la "Terre-Mère"" à Cochabamba du 19 au 22 avril 2010. Un site web existe http://cmpcc.org/ mais, si l’expérience bolivienne soulève beaucoup d’espoirs et d’intérêt parmi les mouvements militants, beaucoup d’interrogations restaient présentes sur la nature et l’objectif de cette conférence. Pablo Solon, ambassadeur de Bolivie auprès des Nations-Unies, militant de longue date et habitué des Forum sociaux, est venu à Porto Alegre ce qui a permis de mieux comprendre la proposition bolivienne.

Devant l’échec de Copenhague et la pression des grands pays pour convaincre le maximum de gouvernements de signer malgré tout le texte d’accord issu de la Conférence sur le climat, la Bolivie entend prendre l’initiative et construire un rapport de force suffisant pour infléchir l’agenda international. L’idée est originale : inviter largement, sans aucune condition, tous les gouvernements du monde avec les institutions internationales, les scientifiques et tous les mouvements sociaux et ONGs pour travailler à un texte final qui ferait état des points de consensus et des questions qui resteront en débat.

D’ores et déjà de nombreux gouvernements ont annoncé leur présence, venant y compris d’Amérique du Nord et de l’Union Européenne, l’objectifs des boliviens étant d’avoir plusieurs chefs d’états et de nombreux ministres. Dans la même logique les boliviens sont certain de la présence des organisations de la famille des Nations-Unies, la question non réglée restant, comme pour les gouvernements, le niveau de leur représentation. Beaucoup de mouvements militants et de scientifiques ont également fait état de leur intérêt, certains ayant déjà confirmé leur présence.

La conférence a six objectifs :

analyser les causes structurelles qui provoquent le changement de climat et proposer des solutions qui permettent le bien être de l’humanité en harmonie avec la nature,

discuter des décider d’un projet de "Déclaration universelle des droits de la Terre-Mère",

discuter de propositions pour un nouvel accord dans le cadre de l’ONU,

travailler à l’organisation d’un Référendum mondial des peuples sur le changement climatique,

avancer sur un plan d’action pour la création d’un tribunal international pour la justice climatique,

définir les stratégies d’action et de mobilisation face au changement climatique et pour les droits de la "Terre-Mère".

Les débats sont organisés par thèmes, certains d’entre eux découlant directement des discussions au sein de l’ONU, d’autres ayant une porté plus générale. D’ores et déjà seize thèmes sont identifiés (plus de détails sur http://cmpcc.org/), mais d’autres vont s’y rajouter, avec une limite de vingt qui correspond aux capacités en terme de salle et de traduction (qui sera assurée en anglais et en espagnol). L’objectif de ces débats est d’écrire de courtes déclarations qui seront agrégée dans le texte final, le débat commençant dès le début février sous la forme d’échanges de mail. A côté de ces débats thématiques, toute une série d’activités auto-organisées pourront avoir lieu et des conférences scientifiques seront également organisées. Il est enfin recommandé de constituer des comités nationaux de préparation de la conférence, ce qui facilitera l’éventuelle création d’un mouvement ou d’un réseau pour l’après Cochabamaba.

Toute une série d’objections peuvent d’ores et déjà être formulées devant cette proposition. Les délais sont très courts et aller à Cochabamba est coûteux en temps et en argent. Un tel mélange entre représentants de mouvements sociaux, de gouvernements et d’institutions internationales va poser problèmes à beaucoup de structures qui tiennent, de chaque côté, à conserver leur autonomie la plus totale. L’organisation même de la conférence, sans comités organisateur, a l’avantage de ne pas heurter les susceptibilités (qui en est… ou n’en est pas !) mais posera inévitablement des problèmes de légitimité pendant la conférence elle-même. Rien ne serait possible pour les mouvements militants sur le plan international sans Internet et les emails, mais tout le monde sait à quel point il est difficile d’organiser les débats avec ces instruments.

Mais, en même temps, il est clair, ici, à Porto Alegre, que tout ce que l’Amérique Latine compte de mouvements sociaux sera représenté à Cochabamba, ainsi que de nombreuses délégations d’autres continents qui ont conscience de l’urgence de constituer le front le plus large possible pour imposer de réelles mesures, sur le plan international, face au changement de climat. Et nous savons tous que, dans des périodes d’incertitudes et de transitions comme celle que nous traversons, les initiatives qui peuvent apparaître comme les plus folles et les plus irréalisables sont parfois celles qui changent le cours de l’histoire…

Publié par Mouvements, le 31 janvier 2010.

http://www.mouvements.info/Defendre...



Imprimer cet article





journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
2 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
2 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires
Etats-Unis : Daniel Prude asphyxié par des policiers dans l’Etat de New York (video, photos)
vendredi 4 - 10h58
Des tags islamophobes sur la mosquée de Tarbes - MRAP
jeudi 3 - 21h34
de : Christian DELARUE (MRAP)
3 commentaires
Le plan de relance enchante le patronat sans trop convaincre les syndicats de salariés
jeudi 3 - 17h38
A LA RENTREE FAIS GAFFE A LA RECRE
jeudi 3 - 10h02
de : Nemo3637
La grande descente - Si c’est pas l’heure de l’mettre, ça y ressemble !
mercredi 2 - 22h37
de : Hdm
1 commentaire
Tita Nzebi, femme de parole et de chant
mercredi 2 - 17h28
L’universalisme, seule boussole de l’antiracisme - HPR répond à JLM (Marianne)
mercredi 2 - 07h34
de : Christian Delarue
La République En Masques : une armada de collabos !
mardi 1er - 15h25
de : Claude Janvier
3 commentaires
Le PCF du Tarn agressé par l’extrême droite, le PRCF 81 apporte son soutien et sa solidarité antifasciste.
mardi 1er - 12h01
de : jodez
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite