Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE


de : Claude Mesplède
mercredi 6 octobre 2004 - 01h42 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

de CLAUDE MESPLEDE

Monsieur Delanoé,

Attentif à votre élection comme maire de Paris, j’ai toujours apprécié votre façon d’être, de dire et de faire, aussi votre sens de la démocratie, de ce que je peux en percevoir depuis Toulouse où je réside et bien que je ne sois pas adhérent de votre parti. C’est pourquoi je suis déçu d’avoir découvert dans le livre que vous venez de publier deux affirmations qui m’ont atterré. Comment l’homme avisé que vous êtes a-t-il pu les écrire sans en mesurer les conséquences.

Il s’agit de votre déclaration à propos de Battisti qui me touche d’autant que je suis membre d’un comité qui agit pour empêcher son extradition et pour que la parole donnée par le président Mitterrand soit respectée comme elle n’a cessé de l’être pendant 18 ans.

Première erreur dans votre livre : vous qualifiez Battisti de membre des brigades rouges. Il appartenait au PAC (prolétaires armés pour le communisme) un groupe d’une soixantaine de membres. Si ce groupe a commis exactions et quatre homicides à la fin des années 70, depuis, Battisti n’a jamais fait l’apologie de la lutte armée, ni dans ses romans, ni dans ses propos.

Au contraire, même s’il a mis quelques années à le comprendre, il considère cette voie comme une tragique erreur. C’est le message qu’il transmet aux jeunes d’aujourd’hui.

Mais j’ai reçu le coup de grâce en lisant sous votre plume : « il est vraiment regrettable qu’elle [la majorité du conseil de Paris] ait exprimé de la complaisance, voire de la sympathie pour son passé. ».

Durant ces derniers mois, j’ai eu plusieurs rencontres avec des représentants de votre majorité dans ses trois composantes (PS, PC et verts). Je n’ai jamais ressenti chez mes interlocuteurs la moindre complaisance, ni de la sympathie pour le passé de l’accusé. Invité à une émission de France Inter sur cette affaire, en mars dernier, où j’étais opposé à Max Gallo, mes premiers mots ont été pour condamner toute violence armée d’où qu’elle vienne.

Toutefois, sans approuver le passé de l’accusé, je n’accepte pas davantage que soit bafouée la parole de la France alors que celle-ci a été respectée depuis 1985. Cette atteinte au droit d’asile, cette angoisse accablant des dizaines de familles qui s’étaient construites à la suite des engagements de la France, ce stress, ces douleurs, ces peurs ressentis par ces réfugiés, n’épargnent ni leurs conjoints, ni leurs enfants.

Tous ceux là sont innocents et aucun ne devrait avoir à souffrir pour des faits vieux de trente ans qui auraient dû être depuis longtemps amnistiés comme ils l’ont été pour tous les membres de l’extrême droite italienne malgré les attentats aveugles commis.

Il est évident que vous n’avez jamais envisagé l’innocence de l’accusé. Le recueil « La vérité sur Cesare Battisti » rédigé par Fred Vargas, que nous vous avions adressé, révèle entre autres qu’il n’y a jamais eu aucun témoin pour l’accuser. Le seul accusateur (et ceci quelques années après les faits) fut un ancien membre du groupe, arrêté lui même pour homicide.

Ce « repenti » accepta facilement de tout coller sur son ex-copain. Ce dernier, réfugié au Mexique, ignorait tout de son procès. Il découvrit sa condamnation en 1991, en rentrant en France et croyant à une farce déchira le dossier.

Récemment, Battisti a réclamé un vrai procès en présence d’observateurs. Il est en effet troublant qu’on lui refuse ce qu’on accorde à des criminels de guerre comme Milosevitch ou Sadam Hussein.

Par ailleurs, comment pouvez-vous trouver de la complaisance dans vos rangs et ne rien dire à propos de l’attitude des juges de la cour d’appel qui, non seulement ont déjugé leurs prédécesseurs en accordant une extradition vers un pays dont la loi sur la contumace reste une anomalie en Europe, mais ont aussi accepté de rejuger une affaire qui l’avait déjà été une fois.

Vous ne dites pas non plus ce que vous avez ressenti en entendant, le ministre Perben, en direct à la télévision, annoncer son verdict la veille du jugement alors que la plus extrême discrétion de sa part s’imposait.

Je suis donc déçu par vos petites phrases. Elles nous blessent de façon personnelle même si nous ne sommes pas des élus de votre majorité. En laissant entendre que certains défenseurs actifs de Battisti pratiquent une sorte de double jeu, vous n’avez pas contribué à clarifier la situation.

Je dirai même mieux, vous nous avez fait reculer ; je sais bien que vous ne l’avez pas fait de façon délibérée, mais votre prise de position influence du monde comme vous devez le savoir.

Si des personnes se sont comportées de façon anormale, il fallait s’en prendre à ces personnes plutôt que de jeter la suspicion sur tout un mouvement qui n’a jamais fait l’apologie de la lutte armée.

Enfin, renseignez-vous davantage sur cette affaire car la majorité de la presse n’a vraiment pas été à la hauteur pour donner des points de vue qui éclairent les faits, rien que les faits.

Salutations déçues



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
6 octobre 2004 - 10h49
> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
6 octobre 2004 - 12h27

Il n’y a vraiment rien à ajouter, bravo.

Roland



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
6 octobre 2004 - 12h46

Remarquable de précison, de conviction et de dignité. Bravo.

Nelson



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
6 octobre 2004 - 14h20

Mais après celà, CLAUDE MESPLEDE sera t’-il le prochain invité mystère de Drucker aux côtés de Delanoë et Bernadette Chirac ???

Fanch



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
6 octobre 2004 - 20h00

Pour moi qui suis une" fan" de Delanoe et depuis longtemps, j’ai pris de plein fouet ses propos qui sont incompréhensibles, venant d’un homme qui a fait de Cesare un citoyen d’honneur de sa ville.
Tous les politiques se taisent, c’est lamentable.
Le courage est dans la citoyenneté.
Rien à dire de plus, sinon MERCI à CLAUDE MESPLEDE pour cette lettre.
Mimi



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
7 octobre 2004 - 00h45

Un entretien avec F. Guérif, éditeur de Battisti : "Quatre meurtres lui étaient reprochés dont deux, commis le même jour à la même heure, l’un à Venise, l’autre à Milan." Battisti aurait-il le don d’ubiquité ?

http://archquo.nouvelobs.com/cgi/ar...

Battisti n’étant pas présent à son procès, et pour cause, n’a pas pu se défendre. D’une part, Mitterand Président a donné sa parole et chirac, président, se devrait de la respecter (mais j’ai des doutes sur sa compréhension du mot respect), d’autre part l’extrader, c’est l’envoyer pour toute sa vie en prison, sans l’espoir d’un procès équitable, il n’y a pas d’appel !



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
8 octobre 2004 - 17h57

bravo pour la justesse de ton propos



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
9 octobre 2004 - 13h45

A la différence des autres co lecteurs de cet article, je trouve celui ci déplorable. En gros on défend Battisti parce que c’est un dissocié de la violence politique ! J’ignore si battisti lui même défend cette position ( bien que laisser parler à un meeting de soutien un individu tel que B.H Lévy, dénonçant la lutte de classe ouvrière, assimilant le mouvement des années 70 au totalitarisme et au terrorisme etc., c’est plus que trouble). Si c’était le cas, alors qu’il aille rejoindre les prisons italiennes. Car il faut être conséquent : respecter le racket de la démocratie bourgeoise, c’est aussi respecter ses décisions de justice. Soit on est contre ce système, et alors on s’oppose à toute extradition de ce type. Soit on est pour (même avec quelques nuances pseudo critique) et alors on jour le jeu jusqu’au bout.



> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
10 octobre 2004 - 23h35 - Posté par

Que tu juges ma lettre déplorable, c’est ton affaire. Que tu me reproches de défendre Battisti en usant d’arguments qui ne correspondent pas à mon attitude, c’est également ton affaire.

Mais tu devrais toutefois essayer de clarifier ta pensée et ton argumentation car je suis un peu perdu dans tout ça.

Par exemple, je ne vois pas ce que vient faire BHL avec lequel je n’entretiens aucun rapport. Cette comparaison est aussi nulle que de dire que je défends Battisti parce que c’est un dissocié de la violence politique. Terme au demeurant totalement abscons pour moi.

J’ai défendu Battisti dans l’heure qui a suivi son arrestation le 10 février parce que je trouvais cela injuste. Point barre.

Si je fais un effort pour tenter de définir le sens de ta conclusion ; tous ceux qui ne sont pas des puristes de la lutte de classe n’ont pas le droit de défendre la parole de la république française ni le respect de ses engagements à l’égard des réfugiés italiens. J’ignore ce qui peut générer un tel sectarisme car les attitudes de ce type sont généralement suicidaires.

Rappelle-toi ce texte venu d’Allemagne :

Quand ils sont venus arrêter un juif
Je me suis dit : "un juif de plus ou de moins, il n’y a pas de quoi s’inquiéter".

Quand ils sont venus arrêter un catholique
Je me suis dit : "un catholique de plus ou de moins, il n’y a pas de quoi s’inquiéter".

Quand ils sont venus arrêter un communiste
Je me suis dit : "un communiste de plus ou de moins, il n’y a pas de quoi s’inquiéter ".

Quand ils sont venus m’arrêter
Il n’y avait plus personne pour s’inquiéter
Claude Mesplède


> CESARE BATTISTI : LETTRE DE CLAUDE MESPLEDE A BERTRAND DELANOE
12 octobre 2004 - 20h40

Bravo à Claude Mesplède pour cette excellente lettre. Tout à fait d’accord avec lui.
Gérard Streiff, journaliste, écrivain






Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite