Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
de : VIVE LE PCF
mercredi 3 mars 2010 - 14h06 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Par -http://vivelepcf.over-blog.fr/

VIVE LE PCF avec, sans ou contre la stratégie de sa direction.

Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?

Non au congrès extraordinaire pour imposer le Front de gauche jusqu’aux présidentielles !

Invitée sur I-Télé, le 22 février 2010, Marie-George Buffet a été interrogée sur la déclaration de Roland Muzeau, du 10 février. Le député PCF avait envisagé une candidature « du Front de gauche élargi » à l’élection présidentielle de 2012. Le Pg s’était alors empressé de saluer cette position (Voir notre article Muzeau (député PCF), après Mélenchon (PG), pour un « Front de gauche » jusqu’aux présidentielles et au-delà. Non merci ! du 14/02 en lien). MG. Buffet se garde bien de se prononcer. Mais l’AFP prend le soin de répandre largement une dépêche sous le titre « Buffet n’exclut pas qu’il y ait une candidature Front de gauche en 2012 ».

Car MG. Buffet a indiqué que cette question serait mise à l’ordre du jour du « congrès de juin » : « ce sera le débat que nous allons ouvrir à notre congrès de juin et, bien sûr ce sera une des options qui seront en débat dans le Parti ».

Cette annonce est inacceptable.

Le Conseil national du PCF est l’instance qui peut convoquer un congrès extraordinaire et en fixe l’ordre du jour. Il n’a même pas été informé de la « proposition » de l’équipe dirigeante. Ses membres en sont réduits à interpréter les orientations de la haute direction du PCF au fil des émissions de télévision. C’est inadmissible.

Préparé dans le secret, puis expédié en deux mois et demi, ce « congrès extraordinaire » serait censé définir une ligne politique jusqu’en 2012. Voilà qui s’apparente à un coup de force.

On peut imaginer pourquoi la direction n’a pas osé convoquer un congrès extraordinaire dans des délais décents. Il lui faut attendre le résultat du « Front » aux régionales. Maintenant que les sondages se font plus rassurants, la possibilité s’ouvre d’enfermer le PCF et les communistes dans la logique électorale et électoraliste du « Front de gauche » d’ici 2012.

Le mépris des militants est à son comble. On est en plein dans la campagne des régionales. Beaucoup de communistes s’y sont investis pour défendre le Parti, pour garder des élus, malgré tout, malgré les couleuvres qu’ils n’ont cessé d’avaler pendant la période interminable de préparation des listes du Front. Ils doivent encore supporter l’arrogance du Pg et des groupuscules qui sont encore présentés officiellement comme de simples alliés électoraux. Et voilà qu’on leur fait voir qu’un résultat électoral correct pourra être utilisé pour faire perdurer et structurer le « Front de gauche », contre le PCF.

Le Congrès normal du PCF doit avoir lieu fin 2011, c’est suffisamment tôt !

Sa préparation pourrait commencer en septembre ou en juillet 2011. Est-ce trop tard pour décider de la candidature aux présidentielles qui auront lieu fin avril 2012 ?

Bien sûr que non ! A moins que l’équipe dirigeante du PCF veuille faire, comme les autres partis, de la préparation de l’échéance électorale l’alpha et l’oméga de la vie de notre Parti.

Précipiter le congrès pour imposer le « Front de gauche » et forcer la main aux communistes.

Sans perspective électorale, le « Front de gauche », coalition déséquilibrée entre le PCF qui en représente plus de 90%, les socio-démocrates du PG et des groupuscules divers ne trouve pas de justification, notamment pour les communistes.

C’est une constatation. Sans objet électoral, qu’est-ce qui rassembleraient dans une même organisation les communistes et ces quelques autres ? Un rapport de force trompeur et illusoire par rapport au PS (en fait pour mieux canaliser vers lui) dans les urnes est la raison d’être du Front.

Fin 2008, le principe du « Front », téléphoné avec Mélenchon, est imposé aux communistes en court-circuitant le débat du 34ème congrès du PCF. Ensuite, les européennes et les régionales ont été les seules occasions de leur forcer la main à nouveau.

Le résultat des européennes a pourtant été peu concluant. Seulement après hésitation, il a été présenté comme un succès. Pourtant le « Front » progresse à peine (pas du tout par rapport aux inscrits) sur les listes PCF de 2004. Et la campagne électoraliste (derrière un partisan de Maastricht comme Mélenchon) est passée à côté de la colère exprimée au référendum de 2005 et des attentes des grandes luttes du début 2009.

Avec difficultés, en laissant le moins d’espace à la réflexion collective des communistes (cf. la suppression du CN d’octobre 2009), la direction du PCF est à peu près parvenue à imposer à nouveau le Front de gauche pour les régionales.

A la faveur d’une forte abstention, de la persistance du vote communiste et de l’action des communistes, il semble que les listes du Front s’approcheront des résultats du PCF aux élections locales. Voilà qui ne manquera d’être présenté comme une victoire. Pourtant, le « Front » s’est constitué, dans la douleur, mais sans contenu et sans objectifs précis. Sa campagne superficielle, loin de s’émanciper du PS, n’aura donné aucune piste, aucun point d’appui pour rompre avec la gestion sociale-libérale des régions (cette observation étant à nuancer selon les régions).

Pour continuer le Front, il faudra une relance électorale immédiate. Les présidentielles constituent la troisième étape du « paquet électoral » de Mélenchon. Il faut placer de force les communistes dans cette perspective, embrayer tout de suite après les régionales. C’est l’un des buts perceptibles du congrès extraordinaire.

Ne laissons pas les calculs électoraux esquiver encore les questions de fond !

Pour un parti communiste, les candidatures aux élections doivent relayer l’action dans les luttes, pour l’alternative politique et non l’inverse.

Sinon on fait comme Mélenchon qui, au cœur de la lutte pour La Poste, promet que cela ira mieux en 2012 si la « gauche » fait un bon score.

Dans une majorité des fédérations et des sections, la stratégie du Font de gauche, les tractations avec les « partenaires » pour les régionales, écartant les positions de fond, ont semé la division (des communistes sur 4 listes différentes dans certaines régions !) et un désarroi profond parmi les communistes.

La fuite en avant vers de nouveau calculs électoraux pour les présidentielles, deux ans à l’avance ne résoudra pas le problème. Tout au contraire, c’est la meilleure façon d’aggraver les choser d’éviter les remises en cause de fond salutaires.

Aux communistes, que va-t-on proposer ? De se prononcer sur un choix électoraliste, pire, présidentialiste.

Faudra-t-il une candidature du « Front de gauche en 2012 qui ne soit pas nécessairement communiste » ou une « candidature du Font de gauche qui soit si possible communiste » ? Dans des débats stériles, Mélenchon, Clémentine Autain voire Besancenot joueront à tour de rôle les alliés ou les repoussoirs.

En marge, certains « Refondateurs » réclameront une « candidature du Front de gauche qui ne soit surtout pas PCF ». Les media promouvront une ou deux candidats potentiels dits « orthodoxes » pour caricaturer l’identité communiste.

De cette soupe, les communistes ne tireront rien de bon. Ce qui ne veut pas dire que nous mettions tous les candidats éventuels sur le même plan ni que la nécessité d’une candidature communiste ne s’impose pas, mais sur la base d’orientations politiques et le moment venu.

Des primaires à la « gauche de la gauche » comme au PS, pendant deux ans, pour mieux esquiver le fond et rentrer dans l’électoralisme ? Cela ne vous dit rien ? Si ! Les communistes ont déjà donné. Pendant plus d’un an en 2006 et 2007, la vie du parti a été polluée par la stratégie des collectifs anti-libéraux tournée vers l’élection présidentielle et déjà la recomposition politique effaçant le PCF dans un nouvel ensemble de « gauche » social-démocrate.

Le « Front de gauche » se situe dans le droit fil de cette expérience. C’est un nouvel avatar de la stratégie de la direction, à l’œuvre depuis au moins le congrès de Martigues en 2000, d’effacement du PCF, de ce qu’il représente, de sa théorie et de son organisation. Le Pg est cette fois l’instrument de la nouvelle étape d’effacement du Parti. Auxiliaire recruté par la direction du PCF, Mélenchon aurait tort d’en rabattre sur ses prétentions démesurées à dépouiller le PCF, y compris en vue de 2012.

Ne rentrons pas dans ce jeu !

Dans ces conditions, nous invitons tous les communistes, quelle que soit l’option qu’ils privilégient, à refuser le coup de force du congrès extraordinaire en juin 2010.

Nous les invitons à refuser que soit mis au centre des débats du Parti la question des présidentielles de 2012 avant le congrès ordinaire (qui peut être avancé, si cela doit être décidé, en juin 2011).

Nous nous prononçons et insistons pour des initiatives du PCF, en tant que tel, réaffirmant son indépendance au service des travailleurs. Elles peuvent et doivent contribuer à ouvrir la perspective politique au moment où la contestation du capitalisme, le mouvement des luttes s’élèvent, à mettre en échec le gouvernement dès à présent. Sur les questions des retraites et des coupes budgétaires dans les dépenses sociales, on attend des positions du PCF indépendantes.

Depuis des années, on impose aux communistes aux élections des choix politiciens qui sapent le fondement du vote communiste, dilapident l’électorat communiste, acquis en des décennies de fidélité à notre parti pris révolutionnaire. La direction de notre parti méprise et gâche cet héritage au lieu de le consolider, de le reconstruire.

L’action dans la lutte des classes, c’est la raison d’être du PCF, c’est ce qu’on attend de lui, loin des calculs électoraux, notamment du « Front de gauche ».



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
3 mars 2010 - 15h15 - Posté par Viktor

Comme le dit Alévëque :
Parti communiste, sans laisser d’adresse
Dépenser autant d’énergie "verbale" à propos d’une organisation moribonde, à quoi bon ?
Il y a suffisamment à faire dans tout un tas de domaines où les effets calamiteux de l’économie de marché se font sentir durement.



Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
3 mars 2010 - 21h17 - Posté par dundy

lutte des classe de quelle classe sont les expulses de Bagnolet et dire que dans ma region la liste du front de gauche s’appel l’humain d’abord,les bla bla garde sa pour les incultes de la politique.



Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
3 mars 2010 - 22h58 - Posté par

L’action dans la lutte des classes, c’est la raison d’être du PCF, c’est ce qu’on attend de lui, loin des calculs électoraux, notamment du « Front de gauche ».

Ce que je retiendrai surtout dans cette analyse, ou plutôt cet "état des lieux", somme toute assez pertinent, c’est la phrase ci-dessus.

Après tout c’est parfaitement énoncer ce que devrait être le vrai rôle d’un vrai Parti communiste.

Le "hic" c’est qu’on ne sait pas qui est "Vive le PCF" qui poste ici, et ensuite on ne sait pas qui il représente dans le Parti, en admettant qu’il en soit encore membre, militant, et surtout membre influent.

Et même si il l’est vraiment reste à savoir si son niveau d’influence peut ou non "influer" au plus haut niveau ou au moins sur une fraction importante ou même majoritaire de la base et si cette base analyse comme-ceci majoritairement.

De plus cette analyse elle devrait surtout avoir un usage "interne". En effet c’est pas les lecteurs de BC, ou ceux qui ont quitté le Parti, qui pourront changer quelque chose dans la stratégie propre de la structure organisée.

Parce que faire un constat sur ce qu’il faudrait faire c’est une chose. Que ça soit au niveau de réelle influence que ça soit fait c’en est une autre. Et que ça soit mis en application ????

D’autant qu’il reconnait lui-même qu’au "plus haut niveau" on se fout de l’avis de la base comme d’une guigne.

Ce qu’on lit ici c’est un catalogue des coups bas de la Direction nationale, de coups bas qu’ils se font entre-eux à l’occasion, des dénonciations de ceux qui favorisent l’entrisme du PG... etc.

Mais au bout du compte, même un mec comme moi, qui suis en rupture depuis bientôt dix ans mais qui ai gardé le relationnel interne j’aurai pu écrire la même chose... Sans plus de résultats concrets, sinon de me faire accuser de me mêler de choses qui ne me concernent pas, ou plus.

Malgré tout, s’il est sincère, bon courage...

Mais l’est pas sorti de l’auberge. En admettant qu’on ne le "sorte" pas lui-même avant...

G.L.


Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
5 mars 2010 - 09h39 - Posté par marchal

Pour retrouver un vrai PCF, il serait utile de se référer au PC Grec (KKK) qui montre la voie à suivre.
Donc le mieu serait de regrouper les différentes factions ( PRCF,URCF, RCC, Communistes etc...Les Marxistes Léninistes et rebatir le PCF, laisser la partie pourrie démenteler le PCF dévoyé ( il n’ y en aura pas pour longtemps ).
Par un congré refondateur montrer aux travailleurs qu’enfin il y aura un vrai PC proche d’ eux et là on verra les résultats.
On n’ aura plus devant la porte d’ une usine un tract PCF, un PRCF, un CommunisteS etc... et les gens n’ y comprennent plus rien et je me demande si les tetes pensentent des partis et mouvements communistes sont conscientes du bordel.. ?


Le Front de gauche d’une élection à une autre élection ou le PCF dans la lutte des classes ?
4 mars 2010 - 11h08 - Posté par S.Bolivar

Heureusement qu’il y’a le Modem en épouvantail à moineaux pour que le Fdg ne s’allie pas avec les sociaux-libéraux du PS au 2e tour .

Ah merde,je rève encore,je suis trop utopiste .






LES BRUTES DE MACRON toujours à l’oeuvre !
lundi 23 - 19h34
de : joclaude
A propos de « l’islamophobie douce »
dimanche 22 - 23h16
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le "média" , nous propose dans une courte vidéo, l’acte 45 à Paris avec la convergence des luttes
dimanche 22 - 21h49
de : nazairien
1 commentaire
UN CAR PARIS-LANNEMEZAN POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH !
dimanche 22 - 19h38
de : jean clément
Manifestations Climat et Gilets Jaunes : Paris sous tension (vidéo)
dimanche 22 - 18h50
de : nazairien
7 commentaires
IMMIGRATION : refuser le duo-duel dégoûtant de Macron et de Le Pen ! Tous ensemble en même temps dans les luttes !
dimanche 22 - 18h26
de : jodez
La "flicaille" hors controle, n’entame pas, la détermination du peuple en colère (vidéo)
dimanche 22 - 18h10
de : nazairien
3 commentaires
Mardi 24 sept 2019 à 13h45 Soutien Vincenzo Vecchi
dimanche 22 - 17h44
de : fabiola
« Gazés en plein visage », un couple de touristes est évacué des Champs-Elysées
dimanche 22 - 17h18
de : joclaude
A propos des franchouillards dans les manifs.
dimanche 22 - 17h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA PEUR DU PEUPLE - Agoraphilie et agoraphobie politiques
dimanche 22 - 10h57
de : Ernest London
2 commentaires
Gilets jaunes : un acte 45 réussi ? L’avis de Faouzi Lellouche (vidéo)
dimanche 22 - 02h22
de : nazairien
4 commentaires
Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule. Andy Warhol
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite