Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Dans l’étau de Jabalya
de : MICHELE GIORGIO
vendredi 8 octobre 2004 - 18h03 - Signaler aux modérateurs

di MICHELE GIORGIO, Jabalya(Gaza)

Sous le feu des chars israéliens, des milliers de nouveaux « réfugiés » du camp de réfugiés

Ils s’enfuient, ils sont des centaines, peut-être des milliers, les réfugiés de Jabalya qui quittent le camp des réfugiés pour échapper au feu des chars israéliens et aux combats, maintenant plus sporadiques, qui font rage dans le secteur. « Jours de Repentir », la dévastatrice offensive militaire déclenchée par Israël il y une semaine, qui riposte apparemment au lancement du côté palestinien des missiles artisanaux Qassam, laisse derrière elle non seulement 90 morts palestiniens, dont de nombreux civils innocents, mais aussi une longue étendue de gravats et de destruction.

Sur une bande de terre d’une largeur de 7 à 9 km au Nord de Gaza, que les forces d’occupation sont en train de transformer en une « zone tampon », des dizaines de milliers de palestiniens restent pris au piège. Les bulldozers travaillent ici jour et nuit, ils aplanissent des terrains, ils démolissent des édifices et déracinent des arbres, ils repoussent vers l’arrière les centres habités. Après Rafah et Khan Yunis, maintenant Jabaliya et les villages de Beit Hanun et de Beit Lahya ressemblent aussi à un giron de l’Enfer de Dante. « Nous avons quitté la maison il y a trois jours, raconte Mohammed Shalabi, un des nombreux déplacés, mais je n’ai pu emmener avec moi que ma femme et mes enfants. Mes parents sont malades et ils ont choisi de rester à la maison, même au risque de leur vie ». Le chaos règne à la périphérie de Jabaliya, le plus connu et le plus bondé des camps palestiniens (110 000 habitants) où, il y a 17 ans, démarra la première Intifada contre l’occupation israélienne. Des camions chargés de pauvres choses bougent lentement le long des rues étroites du camp de réfugiés tandis qu’une foule de gens confus qui hurlent sans but, se déplacent comme un essaim d’abeilles.

« C’est comme cela depuis une semaine, désormais à Jabaliya on ne vit plus, les personnes ne savent pas quoi faire, comment se comporter », explique Abu Jamil, un commerçant de pièces détachées pour voitures. Au loin, à l’intérieur du camp, on aperçoit les silhouettes de combattants palestiniens, le visage couvert et armés de mitraillettes M6 et de kalashnikov. Ils ouvrent le feu avec leurs armes automatiques qui ne peuvent rien contre les cuirasses des chars israéliens. De l’autre côté, ils tirent même des coups de canon. Comme c’est arrivé mardi dans la nuit à Beit Lahya, où Hamdan et Hammude Obeid, père et fils, ont été mis en pièces par un coup de canon contre leur habitation. « Terroristes » à éliminer pour Israël, les shebab qui se battent les armes à la main sont des héros pour la population locale. « Ils essaient de nous défendre des attaques israéliennes, ils font ce que devraient faire les militaires de l’Autorité palestinienne qui ne viennent même pas dans ces parages », dit Sadiyye Abu Allayan, 56 ans, qui admet aider les combattants en leur faisant passer de l’eau et de la nourriture.

C’est Nizar Rayan, responsable du Mouvement islamiste de la zone Nord de Gaza qui coordonne les shebab de Hamas, la majorité des jeunes armés à Jabaliya. Pour des raisons de sécurité, il envoie ses ordres par SMS ou grâce à des messagers, souvent des garçonnets qui défient la mort dans les étroites ruelles du camp de réfugiés. « Chaque fois que Sharon envoie ses soldats dans nos rues, c’est une victoire pour Hamas parce que cela confirme que les Palestiniens ne se rendent pas et qu’ils défendent leur terre », soutient Rayan. Hamas a communiqué hier qu’il disposait de Qassam renforcés, capables de frapper à 14 km de distance et leur nouvelle version aura une portée de 18 km. Raja Surani, directeur du Centre pour les droits humains de Gaza est opposé au lancement de Qassam vers Israël mais en même temps, il montre Sharon du doigt : « Il n’est capable que de provoquer des destructions, la mort et une colère encore plus grande.

Les Israéliens par leur opération militaire ont créé de nouveaux kamikazes ». Les hôpitaux de Gaza city sont pleins de blessés, dont un grand nombre d’enfants. Depuis le 28 septembre, 24 enfants palestiniens ont été tués par le feu israélien, a calculé l’ONU, dénonçant le fait qu’Israël refuse au personnel humanitaire une entrée sûre à Gaza, ce qui a rendu impossible la distribution de rations de nourriture au Nord de Gaza. De dures critiques au gouvernement Sharon, à cause des accusations de collusion avec le terrorisme palestinien lancées à l’Onu, sont apparues hier dans la presse israélienne. Vendredi dernier Israël avait soutenu qu’ un missile Qassam avait été chargé sur une ambulance de l’Unrwa. Maintenant Israël se corrige : l’objet allongé filmé par un avion espion pourrait être un brancard comme le soutenait l’Unrwa-Onu.

Selon l’agence Onu, depuis le début de l’Intifada, il y a quatre ans, Israël a démoli 2571 maisons palestiniennes (dont 40% durant les huit premiers mois de cette année), déracinant et brûlant 382 000 arbres (dont 30 % en 2004 selon le ministère de l’agriculture palestinien). « Jours de repentir » se poursuivra « tant que la menace des Qassam ne cessera pas », répète le gouvernement Sharon. Et à Gaza on continue à mourir. Trois Palestiniens armés ont été tués dans un raid à la colonie de Kfar Darom. L’ouvrier thaïlandais qu’ils avaient pris en otage, blessé dans les fusillades, est mort vidé de son sang.

Traduit de l’italien par Karl et Rosa - Bellaciao

sourse : http://bellaciao.org/it/article.php...



Imprimer cet article





Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
7 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite