Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Occupations - Blocages (1780 articles)
festival de medef avenue bosquet 2004
de : chomeur(ses) intermittent(es) - 1er juillet 2004
" Festival de medef " avenue Bosquet 2004 Plus fort que le " festival " de kannes Nous chômeur(ses) précaires intermittent(es) , futures victimes du Rma - Sto des fillon chéreque , futures victimes du " Revenu " d’activité - Sto des boorlo raffaradin , sans droit -toits -papiers, recalculé(es) des assedic Nous attribuons les prix caniches d’or et publicisdeplatine au " journal " Libérachions , pour sa servilité , et sa grande " déontologie " de marché , cette année précisons (...)
Lire la suite, les commentaires...
Intermittents : communiquer AC ! Chalon Sur Saône
de : AC! Chalon-Sur-Saône - 29 juin 2004
Depuis le vendredi 25 juin à 16h, le collectif des intermittents et précaires d’Ile de France occupe le siège du MEDEF rue Pierre Premier de Serbie à Paris. De nombreuses personnes sont venues leur apporter leur soutien pour exiger : du MEDEF le retrait du protocole du 26 juin 2003 du ministre Borloo l’abrogation dudit protocole du gouvernement une table ronde pour la renégociation de la convention UNEDIC, sur la base du nouveau contrat proposé par la Coordination des (...)
Lire la suite, les commentaires...
lundi 28 juin l’ordre du medef régne avenue bosquet
de : chômeur(ses) intermittent(es) - 29 juin 2004
Nouvelle de la journée d’hier Et appel a se rassembler aujourd’hui 29 juin a 11 h précises Cette après midi nous avons recu(es) le soutien de la coordination nationale des sans papiers ,ce qui a grandement réconforté(es) ceux et celles qui occupent les toits du Medef depuis trois jours vers 21 h ou 22 h après de longues négociations deux camarades très fatigué(es) sont descendu(es) du toit du Medef après plus de 70 heures d’occupation Aucune revendication de nos (...)
Lire la suite, les commentaires...
News occupation du toit du Medef
de : bill - 28 juin 2004
Quelques news rapides : on a réinvesti le trottoir vers 16h30 ; on a tenu vingt minutes (ou plus, j’ai pas regardé) avant d’être refoulé sans trop de violences et sans interpellation ; la croix rouge est montée ravitailler les personnes du toit mais a été refoulée par les forces de l’ordre ; toujours pas de réponse de la part du gouvernement ; Sud et AC ! sont présents en nombre, avec la smala habituelle en plus (cipiens, individus, libertaires...) Il faut continuer à (...)
Lire la suite, les commentaires...
Occupation. Des intermittents sur le toit du MEDEF
de : Dominique Widemann - 28 juin 2004
Une quarantaine de professionnels intermittents du spectacle occupent depuis vendredi soir le toit du MEDEF, avenue Bosquet, dans le 7e arrondissement de Paris, à l’appel de la Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France. Sur la banderole déployée, on peut lire " Abrogation, expertise, négociation ", en référence au protocole qui refonde leur système d’assurance chômage signé le 26 juin 2003 par l’organisation patronale et la CFDT.(voir notre édition (...)
Lire la suite, les commentaires...
Intermittents : du toit du Medef au chat de « Libération »
de : Paris - 28 juin 2004
Les intermittents qui occupent le toit du syndicat patronal depuis vendredi sont les invités d’un chat lundi à 17h. Les intermittents qui se sont installés vendredi sur le toit de l’immeuble du Medef, avenue Bosquet à Paris, viennent d’y passer leur troisième nuit et sont bien décidés à y rester. Un an après la signature du protocole réformant leur régime d’indemnisation. Ils réclament l’abrogation de ce protocole et une renégociation de leur régime (...)
Lire la suite, les commentaires...
Un lundi au MEDEF : LA REPRESSION NE SAURAIT SERVIR DE REPONSE
de : SUD CULTURE - 28 juin 2004
SUD CULTURE Union syndicale G10 Solidaires 65 rue de Richelieu / 75 002 Paris 01 40 15 82 68 sud@culture.fr Plusieurs dizaines d’intermittents et de précaires viennent de passer une troisième nuit sur le toit du siège du Medef à Paris. Pour unique réponse aux revendications posées par cette action symbolique, les forces de l’ordre sont intervenues hier soir afin de repousser jusqu’au métro la centaine de personnes présentes pour soutenir les occupants (une dizaine (...)
Lire la suite, les commentaires...
SUD Éducation soutient l’occupation du MEDEF
de : SUD Education - 28 juin 2004
Depuis le vendredi 25 juin à 16h, le collectif des intermittents et précaires d’Ile de France occupe le siège du MEDEF rue Pierre Premier de Serbie à Paris. De nombreuses personnes sont venues leur apporter leur soutien pour exiger : du MEDEF le retrait du protocole du 26 juin 2003 du ministre Borloo l’abrogation dudit protocole du gouvernement une table ronde pour la renégociation de la convention UNEDIC, sur la base du nouveau contrat proposé par la Coordination des (...)
Lire la suite, les commentaires...
ComPress Au 4eme jour de l’occupation du toit du MEDEF
de : AC! - 28 juin 2004
Au quatrième jour de l’occupation du toit du MEDEF, nous tenons a rappeler, comme l’exige les occupants, l’urgence nécessité de l’annulation de la convention assurance 2004 et des avenants à celle de 2003 et de l’ouverture immédiate de la négociation avec toutes les parties concernées. Dans l’urgence, nous exigeons également : § l’abrogation du décret du 30 décembre 2003 réformant l’ASS dont la simple suspension décidée par le Président de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
occupation du medef pas d’informations sur libérachions
de : Anarcho Ezln Punks paris - 28 juin 2004
Pour le " quotidien " libérachions " nous n’existons même pas Presse aux ordres et à la botte encore un exemple Occupation du medef Libération alias Libérachions le journal du suce micro et plumitif July , le torchon des nerdos bobos et des start eupes a la botte et aux ordres de la " république " de medef comme ses cons - frères Rance 2 et tf haine Les plumitifs et autres suces micros Jaunes de Libérachions ce matin n’ont même pas daignés écrire un article sur (...)
Lire la suite, les commentaires...
Tous sur le toit du Medef !!! (urgent)
de : Aurélia - 28 juin 2004
1 commentaire
Posté le : 28-06-04 à 00:40 IP : 81.51.115.xxx Titre : Occupation du MEDEF infos du 27.06 14 juillet 1789, prise de la Bastille. 25 juin 2004, prise du siège du Medef. Depuis vendredi 16h, une trentaine d’intermittents et précaires occupent le toit du siège du MEDEF pour exiger l’abrogation et une renégociation du protocole Unedic et du régime des intermittents (voir le communiqué ). Ils y ont passé deux nuits et sont décidés à y rester, soutenus par des gens venus les (...)
Lire la suite, les commentaires...
derniéres nouvelles des toits du medef
de : chômeur(ses) intermittent(es) - 27 juin 2004
Des nouvelles des Toits du medef Nous en revenons depuis pas longtemps 20 h 30 - 21 h Après de longues et harassantes négociations les répressifs nous ont laissés approcher du siége du baron pour que nous puissions parler et dialoguer par mégaphones , avec nos camarades chômeur(ses) , intermittent(es) et précaires qui occupent depuis vendredi 16 h les toits du Medef , avenue Bosquet a paris Plusieurs mois de luttes d’actions ont étés nécessaires avant qu’un sbire et (...)
Lire la suite, les commentaires...
dérniéres nouvelles des toits du medef
de : chômeur(ses) intermittent(es) - 27 juin 2004
Des nouvelles des Toits du medef 20 h 30 - 21 h Après de longues et harassantes négociations les répressifs nous ont laissés approcher du siége du baron pour que nous puissions parler et dialoguer par mégaphones , avec nos camarades chômeur(ses) , intermittent(es) et précaires qui occupent depuis vendredi 16 h les toits du Medef , avenue Bosquet a paris Plusieurs mois de luttes d’actions ont étés nécessaires avant qu’un sbire et conseiller de Borloo , accompagné d’un (...)
Lire la suite, les commentaires...
occupation medef suite rendez vous de soutien demain dimanche
de : chômeur(ses) intermittent(es) - 27 juin 2004
Appel urgent a solidarité Toute la nuit servez vous de vos téléphones fixes et portables , de vos sms , de internet relayez le plus largement possible cette information Depuis vendredi déjà, des intermittents occupent le toit du MEDEF, 55 avenue Bosquet dans le VIIème. Cette occupation se poursuit cette nuit encore Nos actions ne connaitront pas de pause Appel à soutien massif Dimanche à 15h http://paris.indymedia.org/article_... comités de chômeur(ses) précaires intermittent(es) de (...)
Lire la suite, les commentaires...
occupation des toits du medef la prefecture nous met la pression
de : chômeur(ses) intermittent(es) - 26 juin 2004
Il est 23 h 10 a l’heure ou je vous écris ce petit communiqué 39 éme ou 40 heures d’occupation des toits du medef par les intermittent(es) chômeur(ses) et précaire Ver 22 h 30 nous étions une bonne 100 aine a soutenir nos camarades bientôt rejoint par des membres de Attac et de diverses autres organisation de chômeur(ses) et précaire , de militant(es) syndicalistes , et d’autres électron(es) libres du mouvement social 22 h 45 des camarades installent une sono (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les intermittents du spectacle passent la nuit sur le toit du Medef à Paris
de : Paris - 26 juin 2004
Une quarantaine d’intermittents du spectacle s’apprêtaient à passer la nuit de samedi à dimanche sur le toit du Medef, bien déterminés à ne partir qu’une fois leurs revendications satisfaites. "Nous, Coordination des intermittents et précaires d’Ile de France avons investi le toit du Medef vendredi 25 juin à 16 h. Ce soir les 40 intermittents, chômeurs, précaires présents ont décidé de poursuivre cette occupation. Depuis un an, le Medef signataire du protocole (...)
Lire la suite, les commentaires...
Précaires, nous sommes la moitié du ciel...
de : harchives - 26 juin 2004
2 commentaires
Nous n’avons pas besoin de davantage de barbarie mais de nouveaux droits collectifs et de liberté. Pour tous. Venus du Nord, descendus de Marseille, Parisiens-nes, ils sont tous-tes là devant le siège de l’ Unedic. Et ils-elles chantent et dansent pour certains, tandis que d’ autres lisent tracts et publications. La voiture sono égrène les "tubs" de TactiKollecfif : "Hasta Siempré", "Motivés" et c’ est sur " Nekwni s warrach n lezzayer" que ceux et celles (...)
Lire la suite, les commentaires...
occupation des toits du medef besoin coup de main
de : chomeur(ses) et précaires - 25 juin 2004
Salut a tous et a toutes Actuellement a 22 h 57 une 30 aine de nos camarades intermittent(es) chômeur(ses) et précaires occupent toujours et depuis 16 heures les toits du siége du Medef a paris avenue Bosquet dans le 7 éme arrondissement métro école militaire Ils ont besoin de soutien car l’occupation risque d’être longue le baron Seillière n’ayant pas daigné leur répondre , et ayant donné cette mission a faire a l’un de ses sbires , nos camarades sont (...)
Lire la suite, les commentaires...
Occupation en cours des locaux parisiens du Medef
de : AC ! - 25 juin 2004
Le Medef, qui préside l’Unedic, a donc réuni ce vendredi 25 juin un Conseil d’Administration exceptionnel. S’agissait-il d’ouvrir - enfin - la véritable négociation afin de financer et mettre en œuvre l’indemnisation de toutes les formes de chômage ? D’arrêter la coûteuse guérilla juridique que mène actuellement l’organisme paritaire contre les recalculés en multipliant les procédures d’appels ? Non bien sûr. La misérable revalorisation (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les intermittents du spectacle sur le toit du Medef à Paris
de : Paris - 25 juin 2004
Une vingtaine d’intermittents du spectacle était installée vendredi en fin d’après-midi sur le toit du siège national du Medef à Paris, afin d’"exiger" la renégociation de leur convention d’assurance chômage. Les manifestants ont réussi à accéder au toit du bâtiment de la première organisation patronale de France en passant par celui d’un immeuble voisin. Les protestataires se sont installés peu avant 17h, déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire (...)
Lire la suite, les commentaires...

... | 1580 | 1600 | 1620 | 1640 | 1660 | 1680 | 1700 | 1720 | 1740 |...



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mise dans les mains d'un psychopathe. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite