Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Michel Husson (14 articles)
Sarkozy : un actif toxique.
de : Michel Husson - 20 novembre 2008
7 commentaires
Michel Husson, Politis n°1027, 20 novembre 2008. Face à la récession, les réponses du gouvernement sont hallucinantes : travail le dimanche et/ou jusqu’à 70 ans, distribution de stock options aux salariés, etc. Et il y a même eu un imbécile nommé Accoyer pour proposer l’amnistie aux exilés fiscaux. Comment expliquer alors que le gouvernement ne soit pas pleinement déconsidéré ? Il y a d’abord un effet de sidération devant la crise : on est au bord du précipice, on ne (...)
Lire la suite, les commentaires...
Je ne crois pas à l’effondrement du capitalisme - Michel Husson
de : 19 novembre 2008
7 commentaires
J’ai lu sur http://alternatives-international.n... un texte dont l’auteur est Michel Husson Je ne crois pas à l’effondrement du capitalisme Pékin a dévoilé dimanche un plan de relance colossal, de 600 milliards de dollars, pour contrer le ralentissement de son économie. En attendant le « G20 », à Washington, en fin de semaine, qui tentera de « réformer » le capitalisme financier, nous avons rencontré Michel Husson. Cet économiste de sensibilité altermondialiste, plus (...)
Lire la suite, les commentaires...
Une seule éthique : le profit.
de : Michel Husson - 12 mai 2008
4 commentaires
Une seule éthique : le profit. de Michel Husson Sous les applaudissements, de Sarkozy à Rocard, voilà Laurence Parisot qui s’attaque courageusement aux patrons voyous. Et tout le monde, ou presque, d’applaudir la nouvelle chevalière blanche qui va nettoyer les écuries d’Augias et moraliser le capitalisme. C’est oublier l’hymne à la précarité dont notre héroïne faisait un principe essentiel, en amour et dans le travail. C’est surtout ne rien comprendre (...)
Lire la suite, les commentaires...
180 milliards d’euros en moins aux salariés, autant en plus aux actionnaires.
de : Michel Husson - 26 avril 2008
4 commentaires
En 1982, la part des salaires dans la valeur ajoutée était de 66,5 %. En 2005, la part des salaires dans la valeur ajoutée n’était que de 57,2 % ! Ca fait une baisse de 9,3 % ! De 1982 à 2005, la part des profits dans la valeur ajoutée a augmenté de 9,3 %. Ca correspond à 180 milliards d’euros. De 1982 à 2005, les 180 milliards d’euros que les salariés ont perdus, ce sont les 180 milliards d’euros que les actionnaires ont gagnés. « Part des salaires : et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Pas mortes les classes !!!
de : charly - 11 février 2008
11 février 2008 Le réveil des classes sociales, interview de Roland Pfefferkorn. Le néolibéralisme a-t-il occulté la notion de classes sociales ? Ce n’est pas l’avis du sociologue Roland Pfefferkorn, auteur d’un essai sur les rapports sociaux, pour qui la conflictualité sociale connaît actuellement un regain. HUSSON Michel Politis, n°988, jeudi 7 février 2008. Qu’appelle-t-on le « paradoxe néolibéral » et comment s’explique-t-il ? Roland Pfefferkorn : Au (...)
Lire la suite, les commentaires...
Postulats alternatifs
de : Michel Husson - 21 octobre 2006
1 commentaire
de Michel Husson Dans le débat programmatique qui se déroule actuellement, on a besoin de repères permettant de bien distinguer les différents projets. Il faut en effet se démarquer clairement, d’une part du libéralisme pur sucre et, d’autre part du social-libéralisme. De claires lignes de partage sont d’autant plus nécessaires que les libéraux cherchent à récupérer les thèmes de la transformation sociale, tandis que les sociauxlibéraux prétendent offrir une alternative (...)
Lire la suite, les commentaires...
Attention aux contrefaçons !
de : Michel Husson - 14 octobre 2006
1 commentaire
de Michel Husson La "sécurité sociale professionnelle" réalise une curieuse unanimité. On se rappelle qu’un rapport libéral (Cahuc-Kramarz) y faisait référence, et recevait le soutien du FMI et du Medef. Le 12 décembre dernier, dans La Tribune, Nicolas Sarkozy proclamait "Retrouvons le plein-emploi grâce à la Sécurité sociale professionnelle" et peut-être ressortira-t-il ce discours à l’occasion. Or, il s’agit d’une notion élaborée par la CGT. On retrouve donc un (...)
Lire la suite, les commentaires...
Hirondelle présidentielle
de : Michel Husson - 3 septembre 2006
1 commentaire
de Michel Husson Tous les clignotants sont au vert, triomphe le gouvernement, qui se voit déjà porté par une nouvelle vague conjoncturelle. Mais de quoi dépend au juste la conjoncture ? Voilà une vraie question d’économie politique qui n’admet pas de réponse simple. D’abord, parce qu’une économie capitaliste est essentiellement cyclique : la dynamique de l’accumulation du capital conduit à une succession de phases de reprise et de récession. Marx avait le (...)
Lire la suite, les commentaires...
ATTAC : A propos du procès intenté à Thomas Coutrot
de : Michel Husson - 27 août 2006
de Michel Husson Avertissement La page "anomalie ou fraude ?" a été conçue pour mettre à disposition les principales contributions consacrées à l’analyse statistique des élections au CA d’Attac. Même si la distinction n’est pas forcément facile à établir, je voulais éviter toute interférence avec une analyse plus politique de la trajectoire suivie par l’association. C’est pourquoi je n’avais pas mis en ligne le texte de Thomas, qui lui a valu son procès (...)
Lire la suite, les commentaires...
Flexibilité = zéro emploi
de : Michel Husson - 25 août 2005
2 commentaires
de Michel Husson Toutes les politiques néo-libérales "de l’emploi" reposent sur un postulat unique : le chômage n’existe que parce que le travail n’est pas une véritable marchandise. Si c’était le cas, le salaire, considéré simplement comme le prix du travail, devrait pouvoir baisser et ajuster l’offre à la demande. Seulement voilà : toute une série de rigidités sur ce "marché" particulier y font obstacle, qu’il s’agisse du salaire minimum, des (...)
Lire la suite, les commentaires...
ILS N’AVAIENT PAS DE PLAN A !!!
de : Michel Husson - 25 juin 2005
de Michel Husson, économiste L’échec spectaculaire du sommet de Bruxelles résulte du télescopage de deux crises. Il y a évidemment la crise du « non » : après sa victoire en France et aux Pays-Bas, la première question à laquelle devaient répondre les gouvernements bourgeois était de savoir s’il fallait continuer ou non le processus de ratification. Les conclusions officielles du sommet affirment que « les développements récents ne remettent pas en cause la validité de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les procédés du oui et les raisons du non
de : Michel Husson - 19 avril 2005
3 commentaires
de Michel Husson article pour L’Ecole Emancipée Le principal argument du « oui de gauche » consiste à dire que le rejet du projet de traité constitutionnel (TCE) nous ramènerait à Nice, qui est moins bien. Comme la partie III du TCE n’est qu’une compilation des traités précédents, il ne faudrait s’intéresser qu’aux supposées améliorations contenues dans les parties I et IV (objectifs et institutions de l’Union) et dans la partie IV (Charte des droits (...)
Lire la suite, les commentaires...
DEBAT : FIN DU TRAVAIL ET REVENU UNIVERSEL
de : Michel Husson - 30 novembre 2004
de Michel Husson 1. La double nature du travail Le point de départ et le fil directeur de toute réflexion sur le travail doit être sa double nature. Sur son versant négatif, c’est un rapport d’exploitation, de domination, d’aliénation et certaines de ses formes, y compris les plus " modernes ", confinent à l’esclavage. Mais c’est en même temps un mode de reconnaissance sociale et un espace de réalisation. Ces deux facettes sont inégalement présentes dans les (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les mesures Sarkozy
de : Michel Husson - 20 mai 2004
Esbroufe Les mesures nouvelles proposées par Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse ont permis de voir les limites de sa méthode, tout entière fondée sur l’esbroufe. Si le ridicule tuait, la carrière politique de Sarkozy aurait dû s’achever sur le champ. Il commence d’abord par vendre l’argenterie, à savoir 100 000 m2 de bureau et 500 à 600 tonnes d’or de la Banque de France : une goutte d’eau dans l’océan. (...)
Lire la suite, les commentaires...

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre pouvoir scientifique a dépassé notre pouvoir spirituel. Nous savons guider des missiles mais nous détournons l'homme de sa voie. Martin Luther King
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite