Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Au Fou de Bassan (49 articles)
JPEG - 75 ko
où sont les HOMMES du FOU ?
de : une folle du FOU - 17 mars 2007
133 commentaires
Où sont les hommes ? Avec leurs gestes plein de charme Dites-moi où sont les hommes ? Hommes, hommes, hommes, hommes Où sont les hommes ? Qui ont des rires pleins de larmes Auraient-ils perdu leur flamme ? Flamme, flamme, flamme, flamme Où sont les hommes ? Ils ne parlent plus d’amour Ils rêvent et courent toujours Ils fument le cigare Et parfois par hasard Rencontrent une femme Ils courent dans le néant Se téléportent dans le vent Où sont nos hommes ? Qui nous embrassent et qui (...)
Lire la suite, les commentaires...
PRINTEMPS des POETES au FOU
de : une folle du FOU - 9 mars 2007
183 commentaires

Lire la suite, les commentaires...
FOU du PINCEAU
de : une folle du FOU - 3 mars 2007
10 commentaires
mes amis du FOU,la samaine dernière vous avez déliré sur les pinceaux.... ;petite contribution.... Tout tout tout Vous saurez tout sur le pinceau Le rond, le plat La brosse, le badigeon Le dur,le souple En poils de loutre L’appuyeux de la dorure Le rondin en putois Le pinceau en p’tit gris La brosse à réchampir Tout, tout, tout, tout Vous saurez tout sur le pinceau Des pinceaux y’en a de tout’ sort’ de poils O gué, ô gué Du poil de chèvre au poil de chien O (...)
Lire la suite, les commentaires...
Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
de : Pingouin de Magellan - 2 mars 2007
29 commentaires
J’étais tout seul au Fou. Thom m’avais refilé les clés alors, bien que je n’aime pas boire un coup tout seul, devant le spectacle calamiteux de cette campagne où les candidats se vendent comme du savon à barbe, je me suis dit que ça me ferait un peu oublier. Et puis j’avais rencart avec Cricri, rebaptisé plus récemment Pingouin 2. C’est que j’étais impatient qu’il me raconte car il est parti deux semaines en mission diplomatique secrète. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Au Fou de Bassan : inventaire à la prévert...d’un week-end qui ne fut pas ordinaire
de : une folle du FOU - 15 février 2007
449 commentaires
Un bel adonis Un comte de Toulouse Deux ribaudes et trois manants Un baron de Tsiganie Des larmes épandues sur des grappes de jonquille Un pêcheur à la mouche Une bombinette, et deux coucougnettes et des zigounettes Un bel adonis Une bouche avide Un bain de minuit Un étendard sans gland élevé Un pirate qui fait l’amour avec la mer Un appeau d’Ephèse La route d’el aouira Un bel adonis Ma nudité frissonnante Un mojito royal, un p’tit coup de blanc des ogers Des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Sea, sex and love au Fou de Bassan
de : Esteban - 9 février 2007
509 commentaires
de Esteban Tout commence un matin Un jour pas commun D’un été pas commun. On marche nonchalant Le long du rivage Où s’ébrouent quelques baigneurs. On regarde sans voir On entend sans écouter Pourtant il suffit d’un instant Pour sortir de l’absence. La " mer " m’a ébloui ! Calme et scintillante Bleue et brillante Transparente… Seulement quelques petites vaguelettes Pour capter mon attention. Je détourne mes yeux Et toujours ces (...)
Lire la suite, les commentaires...
Ce soir le fou fait escale sur nos terres .
de : claude de toulouse - 3 février 2007
283 commentaires
Pour juliette et pour avoir droit à un big bisou , et pas à deux pauvres petites moitiés . Pour boire des vins de notre vallée si riche en la matiere , et surtout parce que j’adore nicole ! ""Nicole Croisille La garonne Les villages s’appellent Sauternes, Saint-Estève, ou Saint-émilion. Les pierres sont belles, et la lumière est bonne, Entre les vignes, et la braconne. Toute une enfance à l’ombre de la maison de mon grand-père, J’étais si jeune, et je regardais (...)
Lire la suite, les commentaires...
Pour le "FOU DE BASSAN" : "Ne touchez pas au pinard, Bordel !"
de : Blacksting - 28 janvier 2007
309 commentaires
Cette conversation est-elle une fiction réelle ou une réalité fictionnelle ? de Blacksting Conversation No 3 - Ne touchez pas au pinard, Bordel ! Hector - Dis, patron, c’est quoi comme vin ce que tu m’as servi là...il est fameux. Un joli premier nez, assez long en bouche, d’harmonieux arômes de fruits rouges. Un tout petit peu trop alcoolisé mais c’est sans doutes le millésime... Luc, attrape la bouteille sous le zinc et la pose devant lui ...un côte du Rhône (...)
Lire la suite, les commentaires...
AU FOU DE BASSAN
de : NOSE DE CHAMPAGNE - 20 janvier 2007
416 commentaires
AU JARDIN DES DELICES, LE FOU AVEC HIERONIMUS BOSCH... Ce soir j’ouvre le Fou pour qu’on puisse se retrouver dans nos élucubrations à la fois fantaisistes et sérieuses... Il y a matière et j’ai choisi d’illustrer avec une partie d’un triptique d’un peintre néerlandais fabuleux de la première moitié du XVI° siècle, qui est aussi le peintre préféré de Michael CONNELY... Je pose égelement sur la platine lecteur de CD un disque de Gato Barbieri : (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA NEF DU FOU EST À QUAI !
de : NOSE DE CHAMPAGNE - 13 janvier 2007
254 commentaires
de NOSE DE CHAMPAGNE Voilà... Lulu est rentré du jardin après que j’aie reçue la petite dame venue à la maison pour préparer avec moi son entretien préalable au licenciement "économique" qui est prévu pour le 23 janvier au matin, à 17 kilomètres de chez moi. Ce sera le premier de l’année... Elle a 49 ans et elle était remariée après un divorce il y a deux ans. Elle effectuait en CDI à temps partiel, 11H de service à domicile par semaine, pour un salaire d’environ 450 (...)
Lire la suite, les commentaires...
FOU de BASSAN : OU SONT LES FOUS ? le café sera-t-il ouvert ?
de : anna - 24 décembre 2006
229 commentaires
Mes amis du FOU de BASSAN je vous attends que joyeux soit Noël que la soirée soit belle que le champagne de Nose pétille dans nos verres que les vagues et la mer à vos pieds se déposent que léa et juliette se perdent en goguette l’adonis à leur pied se retrouve en miette !!! pour claude toujours petits baisers d’amour ........ à sa petite lula ! vite ...le père noël est là ! anna , je vous aime tous mes chers (...)
Lire la suite, les commentaires...
AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
de : NOSE DE CHAMPAGNE - 1er décembre 2006
204 commentaires
À cinq heures ce matin, comme chaque jour, je quitte ma femme et les draps chauds. J’enfile mes pantouffles et Marcel bondit dans mes pieds et viens se frotter les moustaches à mes jambes tout au long du couloir... Je vais prendre mes médicaments dans la cuisine. Marcel et moi, on passe devant les yeux barbouillés de longs poils noirs de mon chien Lulu, qui dort devant la porte de communication avec le garage. Marcel saute sur le plan de travail et rejoint son petit bol à croquettes (...)
Lire la suite, les commentaires...
AU FOU DE BASSAN, RENDEZ-VOUS DES PASSANTS QUI AIMENT LA VIE ET FÊTENT LEURS PROCHAINS !
de : NOSE DE CHAMPAGNE - 28 octobre 2006
126 commentaires
Claude m’a donné rendez-vous au Fou... Je suis passé, mais ni lumière, ni compagnie : personne dans les locaux... Aucune trace ni de promesse d’activité... Où êtes-vous, tous ? N’y a-t-il pas un moment ce week end où nous pourrions nous congratuler ou nous encourager... Bref, un peu de tendresse dans ce monde de brutes ! Comme dit le Rebelle dans "Les Armes Miraculeuses" d’Aimé CESAIRE : "Et le monde ne m’épargne pas... Il n’y a pas dans le monde un (...)
Lire la suite, les commentaires...
AVIS DE RECHERCHE AU " FOU DE BASSAN "
de : claude de toulouse - 18 septembre 2006
143 commentaires
Que sont mes amis devenus Que j’avais de si près tenus Et tant aimés Ils ont été trop clairsemés Je crois le vent les a ôtés L’amour est morte Ce sont amis que vent me porte Et il ventait devant ma porte Les emporta Avec le temps qu’arbre défeuille Quand il ne reste en branche feuille Qui n’aille à terre Avec pauvreté qui m’atterre Qui de partout me fait la guerre Au temps d’hiver Ne convient pas que vous raconte Comment je me suis mis à honte En quelle (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le vendredi 18 août, réouverture du Fou de Bassan
de : claude de toulouse - 17 août 2006
150 commentaires
Après quatre semaines de congés que le Yeti a passé dans une chaise longue, à déguster de grands crus ou de petits vins de pays, je crois qu’il est largement temps de procéder à la réouverture du Fou. A cela plusieurs raisons d’après moi : La première raison, c’est que quatre semaines de congé pour un tenancier de bistrot, me semblent largement suffisantes. La deuxième, c’est que la clientèle du Fou commence à s’impatienter, n’avons nous pas vu, (...)
Lire la suite, les commentaires...
DU FOU CHIC au CHIK AU FOU !
de : claude de toulouse - 17 juin 2006
27 commentaires
Voilà prés de deux semaines, que personne n’a poussé les portes du « Fou de Bassan ». Il est vrai, que la dernière initiative du propriétaire des lieux, réservant tout le bistrot aux femmes pour tout un week end, n’avait pas rencontré, c’est le moins qu’on puisse dire, un franc succès ! Depuis quelques personnes y passent de rares moments, leur mine est longue de trois pieds, de profondes rides barrent leur front, en un mot comme en cent, l’ambiance (...)
Lire la suite, les commentaires...
POUR LES DAMES DU FOU DE BASSAN
de : claude de Toulouse - 2 juin 2006
48 commentaires
A VOUS DE JOUER , PRINCESSES ! Désespéré par la fréquentation presque exclusivement masculine de son troquet, le YETI , lance pour le week end du 3 et 4 juin, une opération porte ouverte pour la gente féminine du site. En effet, depuis des semaines, il voyait sa clientèle féminine dépérir à vue d’œil ! Etaient ce les rotomondades de certains marseillais, la tentative d’occupation des locaux par une SCOP vite défunte, ou tout simplement l’atmosphère empuantie par (...)
Lire la suite, les commentaires...
TENTATIVE DE COUP D’ETAT AU FOU DE BASSAN !
de : claude de toulouse - 25 mai 2006
52 commentaires
Il devait être onze heures, et le Fou était déjà plein d’habitués mais aussi de nouvelles têtes. Depuis que le bouche à oreille s’était mis à fonctionner, ce bistrot était devenu l’endroit tendance de la ville. Les tournées de pastaga voyaient leur rythme s’accélérer, somme toute, une matinée ordinaire commençait. Dans le brouhaha naissant, j’entendis clairement le YETI dire à ARLEQUIN, « creusons », je commençais à tendre l’oreille, ce creusons (...)
Lire la suite, les commentaires...
MASSES MOLLES
de : Le Yéti - 2 mai 2006
33 commentaires
de Le Yéti Au comptoir du Fou de Bassan, Ahmed, l’épicier de nuit, était furibard. - Ah, il avait raison, Pierre Bourdieu, quand il disait que les médias du microcosme faisaient tout pour limiter le champ politique à ce qui leur paraissait acceptable ! Après les émeutes de banlieues, les manifestations anti-CPE, et maintenant cette affaire Clearstream qui fait vaciller le pouvoir de droite, les voilà qui montent en épingle la seule personnalité de "gauche" susceptible de ne pas (...)
Lire la suite, les commentaires...
AU FOU DE BASSAN : SORTEZ LE CHABLIS, LE CHEVRE, ET LE FOIE GRAS !!!!
de : claude de toulouse - 21 avril 2006
7 commentaires
NOSE DE CHAMPAGNE À NOUVEAU DEBOUT POUR UN PETIT MOMENT ! Et bien le revoila , de nouveau avec nous , aprés dix jours d’absence remarquée . Alors NOSE , il faut que je t’avertisse , le marseillais , tu sais l’adonis , il a l’intention de t’entrainer ,bien que tu sois convalescent ,dans une histoire avec plein de jolies filles , j’ai pas trop compris pourquoi faire ! Le YETI , JP , et moi meme , on preferaient faire une bouffe un peu arrosée , pour te (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite