Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Sergio (120 articles)
L’art populaire et les "CoBrA". (2) Seconde partie
de : sergio - 7 juillet 2009
1 commentaire
Première partie ici L’art populaire et les "CoBrA". (2) Seconde partie Introduction : Comme tous les courants contestataires, CoBrA, est le résultat de la fusion (sur une très courte période, trois ans) entre un groupe d’artistes (des créateurs) et des théories révolutionnaires (bien que certains réduisent ces théories à de simples contestations générationnelles, sans plus d’importante qu’une poussée acnéique par exemple.) Il avait été écrit en fin de première (...)
Lire la suite, les commentaires...
Stratégie et tactique : Troisième volet
de : sergio - 5 juillet 2009
Stratégie et tactique. Troisième volet (1) Préalable : Lors de l’écriture des "Commentaires sur la société du spectacle", en exergue, Ernest-Guy Debord affiche une courte citation d’un grand stratège mondialement connu et dont tout le monde s’accorde pour dire qu’il était le meilleur, Sun Tse. Pourquoi Sun Tse en exergue ? _ La réponse à cette question Ernest-Guy Debord l’a emporté dans la tombe. Toutefois, certains exégètes éclairés en ont tiré (malgré (...)
Lire la suite, les commentaires...
Axiome de base. "Le centre directeur est devenu maintenant occulte : on n’y place jamais plus un chef etc
de : sergio - 3 juillet 2009
Axiome de base. "Le centre directeur est devenu maintenant occulte : on n’y place jamais plus un chef connu, ni une idéologie claire." (axiome extrait de « Commentaires sur la société du spectacle ») D’abord, deux précisons importantes : a) Les partis politiques traditionnels, ou des structures comme par exemple, les centrales syndicales, fonctionnent sur un modèle de commandement hiérarchisé et pyramidal. Leurs structures ou modems (un chef, un leader, un meneur, un (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’art populaire et les CoBrA Première partie
de : sergio - 2 juillet 2009
L’art populaire et les "CoBrA" Première partie (1) En hommage à Alain Bashung l’un des plus grand poète de langue française. Introduction : Comme tous les courants contestataires, CoBrA est le résultat d’une fusion (sur une très courte période, trois ans) (2) entre des artistes (des créateurs) et des théories révolutionnaires (bien que certains réduisent ces théories à de simples contestations générationnelles, sans plus d’importante qu’une poussée acnéique (...)
Lire la suite, les commentaires...
Plus un sous pour Sarkozy !
de : sergio - 28 juin 2009
6 commentaires
Le si peu premier ministre Fillon déclare : « …les déficits compromettent "la survie même" de nos économies… » Et malgré cette affirmation de bon sens, que fait Sarkozy le dépensier ? Il lance un emprunt ! Et selon la presse aux ordres : « …Sur le niveau global de l’emprunt, aucun montant n’a été officiellement évoqué. Mais la presse a parlé de 80 à 100 milliards d’euros. Un chiffre mirobolant dans un contexte marqué par un assombrissement constant des (...)
Lire la suite, les commentaires...
marrant, ça fait penser à Manuel Valls !
de : sergio - 28 juin 2009
marrant, ça fait penser à Manuel Valls ! Lu dans le journal : Au prétexte de lucidité, Manuel Valls se la joue "calme et lucide", mais actif quand même ; faut pas déconner ! (on n’y croit pas trop, et pour tout dire, on n’y crois pas du tout, du tout) Il pense fortement à la prochaine élection présidentielle de 2012. Pourquoi s’arrêter à 2012, il y a aussi 2017 etc. ( là, pour certains ça devient incertain, et peut-être même qu’à ce moment là « (...)
Lire la suite, les commentaires...
Une idée sarkorigène, bien pire que la peste et le choléra réunis.
de : sergio - 24 juin 2009
1 commentaire
Après le succès de l’abstention, voilà une excellente occasion qui nous est offerte de résister (la désobéissance civile est aussi une action politique, et résister c’est créer !), passer outre le bluff sarkozyien, c-à-d, refuser et dénigrer de toutes les manières possibles et imaginables (1) l’emprunt Sarkozy, puisque c’est de cela dont il s’agit ; l’imagination au pouvoir ! (1) L’emprunt ? Ne s’est-il pas déjà servi en pillant les maigres (...)
Lire la suite, les commentaires...
Elle (l’Europe) s’occupe de ce qu’on lui donne à s’occuper !
de : sergio - 13 juin 2009
Après la victoire écrasante des abstentionnistes On peut gloser à l’infini sur telle ou telle méthode, cela ne change rien sur le fond. Le combat politique est avant tout une démarche et une décision personnelle, que l’on adapte à son environnement et qui s’accommode des connaissances dont chaque individu dispose. LE peuple a pris conscience de certaines réalités, pourquoi devrions nous nous en plaindre ? On lui a seriné qu’il n’aurait plus son mot à dire (...)
Lire la suite, les commentaires...
Sarkozy fait passer sa défaite pour un plébiscite !
de : sergio - 7 juin 2009
1 commentaire
Sarkozy fait passer sa défaite pour un plébiscite, l’arrivée de son parti en tête du peloton des perdants ne peut évidemment pas donner le change, alors ils (les dirigeants de l’ump) appellent les autres perdants à faire front commun pour sauver les institutions républicaines ; en fait il s’agit de sauver les apparences. C’est ce qu’on appelle une fuite en bon ordre, pour sauver la face. C’est un signe excellent, leur 5e République ne s’en (...)
Lire la suite, les commentaires...
chiffons rouges (et noirs)
de : sergio - 2 juin 2009
2 commentaires
En réponse à un questionnement intéressant. je te suis tout à fait dans ta lucidité et ta déception de voir comment l’intelligentsia sociale ne répond pas à ceux-là même qu’elle est censer représenter. Réponse : C’est là le drame, pas ou peu de réactions adaptées à cet enjeu (on pourrait écrire, ce défi), les partis institutionnels pour des raisons idéologiques : 1) leur approche différenciée des perspectives socio-économiques et dialectiques (1) 2) (...)
Lire la suite, les commentaires...
Premiers résultats des "élections" européennes
de : sergio - 30 mai 2009
3 commentaires
Les partis institutionnels UMPS sont crédités d’environ un (plus ou moins) quart chacun de votants (1), c’est à dire entre trois et quatre millions (3.000.000 à 4.000.000) d’électrices et électeurs (exprimés) chacun , alors que les inscrits sont environ quarante trois millions (43.000.000 millions). Sarkozy (en particulier, car il s’est investi personnellement dans cette tartufferie) et l’UMPS ont réussi l’exploit de faire fuir loin des urnes vingt huit (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’appel du 7 juin
de : sergio - 28 mai 2009
3 commentaires
L’appel du 7 juin Après le 7 juin il est aisé de deviné ce qui va se passer. Suite à leur déconvenue électorale les partis politiques, vont s’empresser de faire cause commune, en faisant l’impasse sur ce fiasco prévu par les plus clairvoyants. Les nouveaux théoriciens de la défaite vont se multiplier et feront florès avec presque rien, du vent, et déclareront qu’il n’y a pas grand chose à faire, qu’hélas l’ordre établi s’en est encore une (...)
Lire la suite, les commentaires...
AMÈRE VİCTOİRE (Probable défaite de tous les partis politiques.)
de : sergio - 23 mai 2009
2 commentaires
AMÈRE VİCTOİRE Probable défaite de tous les partis politiques. Selon les uns la responsabilité en incomberait au seul gouvernement, selon d’autres se sont les "antis" européens (les étiquettes sont bien commode pour évacuer les problèmes) qui à eux seul en porteraient l’entière responsabilité, et enfin pour d’autres encore se serait le jeu stratégique et personnel de quelques dirigeants charismatiques qui en serait la cause principale. Mais de quoi (...)
Lire la suite, les commentaires...
Liberté de la presse ou encadrement de l’information ?
de : sergio - 21 mai 2009
4 commentaires
AVERTISSEMENT : Il n’est pas question de mettre tous les médias dans le même sac, certains sont authentiquement indépendants, et les journalistes* de ces rédactions sont d’honnêtes et vrais investigateurs, (c-à-d, qu’ils font un travail d’enquête sans concession si ce n’est qu’à la vérité). Leur travail s’apparente à un authentique exploit, car pour exercer aujourd’hui ce métier il faut avoir une sacrée dose de courage ; les autres sont aux (...)
Lire la suite, les commentaires...
La société du spectacle (intégré et diffus)
de : sergio - 18 mai 2009
1 commentaire
Les méthodes sont issues de la pub (via les agences d’opinions), et relayées par les médias. Et là on distingue nettement deux méthodes (types de vente, puisqu’il s’agit de vendre de l’info). La première, réservée aux professionnels bonimenteurs, qui vantent indifféremment tel ou tel produit (l’actualité : l’info complaisante, l’info bidon etc.), c’est du vent. Elle correspond à une période située avant la seconde guerre mondiale. (...)
Lire la suite, les commentaires...
et celle là, tu la connais ?
de : sergio - 25 avril 2009
et celle là, tu la connais ? Dans deux articles de Jean-Luc Porquet et intitulés : « C’est tellement pratique » , « Je ne suis pas un numéro » paru dans le "Canard" (mercredi 14 et 21 janvier 2009), avec l’air "de-ne-pas-y-toucher", l’ami Jean-Luc y va de son couplet « 1984, Big Brothers vous regarde… » de George Orwell (on le trouve aussi en "livre poche"). Jugez plutôt (ça fait froid dans le dos ces histoires) ; dans cet article « C’est tellement pratique (...)
Lire la suite, les commentaires...
Résister, c’est créer !
de : sergio - 12 avril 2009
1 commentaire
Résister, c’est créer ! Puisque vous n’avez ni le courage ni la force d’éteindre le poste pour vous informer autrement (1), peut-être serait-il plus simple pour vous de garder le secret ? Axiome : « Sans le secret généralisé ils ne peuvent pas se maintenir au pouvoir, et c’est pour cela qu’ils cultive l’art du secret quasi maladivement. A priori, tout le monde sait conserver des secrets. Aussi, lorsqu’une agence d’opinions (2), vous (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les "think thanks" comment vont-ils ? Bien, merci !
de : sergio - 6 avril 2009
1 commentaire
Les "think thanks" comment vont-ils ? Bien, merci ! Les "think thanks", ce sont rapidement remis de la claque qu’ils avaient pris en ne prévoyant pas la catastrophe qui a ravagé l’économie mondiale. D’ailleurs dans un premier temps, ils en ont nié la portée mondiale, déclarant péremptoirement qu’elle ne concernait absolument pas les Européens puisqu’il s’agissait d’un problème exclusivement étatsunien. Puis dans un deuxième temps, ils ont nié (...)
Lire la suite, les commentaires...
D’une pierre deux coups ! OTAN (NATO) - ONU = nada
de : sergio - 5 avril 2009
3 commentaires
D’une pierre deux coups ! Ou, comment les Etats-Unis éliminent en contournant une organisation gênante pour leur stratégie mondiale, l’ONU. Si on prolonge l’analyse faite dans les années quatre vingt huit par Ernest-Guy Debord, dans ses commentaires de "La société du spectacle" parut dix ans avant eux, nous avons comme perspectives probables : a) La première forme concentrée (1), issue de la contre-révolution stalinienne et nazie, disposait de nombreux avantages (lors (...)
Lire la suite, les commentaires...
Et les "think thanks", comment vont-ils ? Bien, merci !
de : sergio - 26 mars 2009
2 commentaires
Les "think thanks", comment vont-ils ? Bien, merci ! Les "think thanks", ce sont rapidement remis de la claque qu’ils avaient pris en ne prévoyant pas la catastrophe qui a ravagé l’économie mondiale. D’ailleurs dans un premier temps, ils en ont nié la portée mondiale, déclarant péremptoirement qu’elle ne concernait absolument pas les européens puisqu’il s’agissait d’un problème exclusivement étatsunien. Puis dans un deuxième temps, ils ont nié (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite