Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Patrick Mignard (147 articles)
OSSETIE : LA RANCON DE LA TERREUR
de : Patrick MIGNARD - 4 septembre 2004
4 commentaires
de Patrick MIGNARD Lorsqu’en 1944, l’Armée Rouge à l’offensive à reconquit les territoires occupés par les nazis depuis 1941, le spectacle qu’ils ont vu a déterminé parmi les soldats soviétiques une haine aveugle qui a fait de l’entrée de ces troupes en Allemagne un long cortège d’horreurs et d’atrocités pour les civils. Il s’est même trouvé à l’époque, et encore même aujourd’hui, de bonnes âmes pour dire : « Les Allemands (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA MARCHANDISE CONTRE LA CITOYENNETE
de : Patrick MIGNARD - 31 août 2004
de Patrick MIGNARD Il est de bon ton, par les temps qui courent, de se gausser du terme « citoyen » qui fait aux yeux de certain-e-s un peu vieillot et poussiéreux. Il faut dire que le terme a été largement galvaudé, détourné (il n’est pas le seul) par des personnages politiquement peu recommandables. Mais même, dans la bouche de personnages au dessus de tout soupçon il flotte, à son évocation, un parfum d’anachronisme. Comme celles et ceux qui critiquent la défense des droits (...)
Lire la suite, les commentaires...
SOS ERNEST-ANTOINE
de : Patrick MIGNARD - 8 août 2004
4 commentaires
S.O.S ERNEST-ANTOINE On n’a jamais créé de cellules d’aide psychologique (c’est très tendance !) pour des licencié-e-s devra-t-on en créer pour les patrons ? Une déclaration du Président du MEDEF du 3 août est pratiquement passée inaperçue… il faut dire qu’il y a beaucoup plus important, comme la proximité des J.O et les élucubrations de Douste-Blazy attendant, de pied ferme, une canicule qui pourrait, enfin, le projeter en plein dans l’actualité. Ce (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA DECROISSANCE ? QUELLE DECROISSANCE ?
de : Patrick MIGNARD - 7 août 2004
4 commentaires
de Patrick MIGNARD Nous avons vu dans "LA CROISSANCE ? QUELLE CROISSANCE ?" comment se pose la question de la croissance économique dans le système marchand. Comment elle n’est pas une "erreur" de gestion du mode d’existence de ce système, mais l’essence même de son existence. Or, nous savons qu’une telle problématique de fonctionnement n’apporte ni le bonheur, ni l’égalité, ni l’harmonie sociale mais que, de surcroît, elle menace à terme (...)
Lire la suite, les commentaires...
SAUVE QUI PEUT... LA CAISSE !
de : Patrick MIGNARD - 4 août 2004
1 commentaire
SAUVE QUI PEUT… LA CAISSE ! ! ! ! ! Plus de 4OO morts dans un supermarché au Paraguay début août. Un fait divers direz vous. Certes une catastrophe, mais un fait divers tout de même ! En êtes vous bien sûr ! Les conditions de sécurité n’étaient certainement pas respectées allez vous préciser, ce qui n’est pas chose exceptionnelle dans ce genre de pays. C’est probablement vrai, mais l’extraordinaire ne se situe pas là. L’enquête à ses débuts révèle que (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA CROISSANCE ? QUELLE CROISSANCE ?
de : Patrick MIGNARD - 17 juillet 2004
2 commentaires
de Patrick MIGNARD Il y a deux manières d’aborder la question de la croissance économique : la croissance comment ? et la croissance pourquoi ?. Il peut paraître absurde de poser cette question à partir de deux interrogations qui dans l’esprit de la plupart ne font qu’une. C’est pourtant tomber dans l’illusion que les moyens (le comment) et la fin (le pourquoi), appartiennent au même champ. Si la pensée économique contemporaine, mais aussi la pensée qui la (...)
Lire la suite, les commentaires...
LUTTE SOCIALE ET REPRESSION
de : Patrick MIGNARD - 12 juillet 2004
de Patrick MIGNARD Il ne s’agit pas ici de s’étonner de la répression qui frappe les « contestataires sociaux », toutes celles et tous ceux qui veulent un monde plus juste. Il s’agit de comprendre tout le sens que prend la répression, pourquoi a-t-elle telle forme plutôt qu’une autre, et quel est le sens de son intensité. Au travers de deux exemples : l’EDF-GDF et les OGM nous allons voir se qui se joue pour ceux qui répriment et les réprimé-e-s. (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’HOMME APPARTIENT-IL A LA NATURE ?
de : Patrick MIGNARD - 2 juillet 2004
6 commentaires
de Patrick MIGNARD Question apparemment saugrenue. Pourtant, tout dans son attitude, dans ses rapports avec elle montre qu’il se situe, sinon en dehors de la Nature, du moins dans un statut qui le place en marge d’elle. Le rapport de l’homme à la nature n’a rien à voir, fondamentalement, avec les rapports qu’entretiennent les autres créatures vivantes avec celle-ci. L’Homme ne vit pas « dans » la nature, « avec » la nature…. il (...)
Lire la suite, les commentaires...
MEFIONS NOUS DES "MODELES DEPOSES" !
de : Patrick MIGNARD - 25 juin 2004
1 commentaire
de Patrick MIGNARD Penser le « politique » n’est pas simple, cet exercice se heurte à un certain nombre de pièges dans lesquels on n’a même plus conscience de tomber et qui altèrent largement à la fois notre analyse et les projets mis en place. La multitude des courants de pensée-s et des expériences vécues ne nous mettent que dans l’ « embarras du choix » pour ce qui est… du choix de références. Mais quels sont les critères de choix… s’il y en a, et,.. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Voter est un droit, mais est-ce véritablement un devoir ?
de : Patrick MIGNARD - 20 juin 2004
9 commentaires
de Patrick MIGNARD Que le droit de vote soit un progrès par rapport aux autres pratiques politiques, c’est une évidence. Que le système de la représentation politique soit une nécessité dans une société organisée, c’est également difficilement contestable. Pourquoi, en dépit de ces « évidences » une telle méfiance a fini par naître entre les citoyens et « la » politique ? Pour une raison apparemment fort simple : l’élection est incapable de répondre aux grands problèmes (...)
Lire la suite, les commentaires...
TEMPS ELECTORAL CONTRE TEMPS CITOYEN
de : Patrick MIGNARD - 20 juin 2004
de Patrick MIGNARD La vie politique, dans "nos démocraties", est rythmée par le processus électoral codifié dans la constitution ou ce qui en tient lieu. En dehors de ce moment, en principe, rien ne se passe puisque l’élection décide et a décidé de tout. On en arrive ainsi à la situation paradoxale dans laquelle le rythme du politique est différent du rythme de la vie. Les dernières élections européennes, et la période qui va suivre, sont une illustration lumineuse de ce paradoxe. (...)
Lire la suite, les commentaires...
PEUT-ON AVOIR CONFIANCE DANS LES HOMMES/FEMMES POLITIQUES ?
de : Patrick MIGNARD - 17 juin 2004
1 commentaire
de Patrick MIGNARD Cette question devrait être considérée comme saugrenue dans un régime démocratique. Pourtant, elle se pose avec de plus en plus d’acuité et d’insistance à toute citoyenne et citoyen qui regarde avec un minimum d’attention le fonctionnement de notre société. Comment en est-on arrivé là ? Que le pouvoir soit corrupteur est une évidence soulignée et prouvée à toutes les époques de l’Histoire. La mise en place d’un système démocratique pouvait (...)
Lire la suite, les commentaires...
MARCHANDISATION ET CITOYENNETE (2)
de : Patrick MIGNARD - 11 juin 2004
de Patrick MIGNARD MARCHANDISATION ET CITOYENNETE (2) Nous avons vu, dans « MARCHANDISE ET CITOYENNETE (1) », comment la marchandisation des rapports sociaux a été à l’origine d’une nouvelle rationalité sociale,… de toute une conception nouvelle de comportements désormais jugés « normaux » et « rationnels ». Cette nouvelle conception est trompeuse. Sous prétexte de rationalité, empreinte de « rigueur scientifique », elle se déclare non seulement naturelle, mais (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les mythes économiques
de : Patrick MIGNARD - 10 juin 2004
de Patrick MIGNARD Au Moyen Age, lorsqu’on voulait justifier et faire accepter leur situation à celles et ceux qui étaient les victimes du système politique et économique dominant, on leur expliquait deux choses. La première c’est que c’était la « volonté de Dieu ». La seconde c’est que « dans une vie future, après la mort, ils atteindraient la félicité et ce, en proportion de leur humilité et de leur obéissance ici bas » ; et ça a marché pendant quelques siècles. (...)
Lire la suite, les commentaires...
MARCHANDISATION ET CITOYENNETE (1)
de : Patrick MIGNARD - 9 juin 2004
de Patrick MIGNARD Les idéologues du système marchand ont coutume de confondre marché et responsabilité, marché et citoyenneté. Le consommateur « libre » serait la réplique parfaite de l’ « homo politicus », le citoyen, libre par essence. Le marché, ou plutôt, les lois du marchés, seraient, non seulement le meilleur moyens d’affectation des moyens de production, de répartition des richesses produites, mais aussi le meilleur moyen afin que s’ « exprime l’esprit (...)
Lire la suite, les commentaires...
LES AMBIGUITES DE L’ALTER MONDIALISATION
de : Patrick MIGNARD - 30 mai 2004
1 commentaire
par Patrick MIGNARD Ce que l’on a pris pour habitude d’appeler l’ « antimondialisation » puis l’ « altermondialisation » est incontestablement devenu une mode. Il n’est qu’à voir comment dans les grandes messes altermondialistes, les bureaucraties politiques, de droite comme de gauche, se précipitent pour jouer des coudes devant les médias complaisants. Chacun s’y retrouve, du révolutionnaire au nationaliste, du militant révolutionnaire sincère au (...)
Lire la suite, les commentaires...
LES LIMITES DE L’ALTERMONDIALISATION
de : Patrick MIGNARD - 30 mai 2004
1 commentaire
par Patrick MIGNARD Après plusieurs années d’apparition dans ce que l’on peut appeler le « débat public » ou le « mouvement social », il est temps de tirer des leçons de cette expérience… ce qui commence à se faire, timidement, dans les milieux concernés. Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui s’y sont impliqué-e-s, beaucoup également ont pris leurs distances (j’en suis), d’autres continuent à y venir. Ce texte est personnel et ne représenté que (...)
Lire la suite, les commentaires...
ALTERMONDIALISME ET ELECTIONS EUROPEENNES
de : Patrick MIGNARD - 29 mai 2004
de Patrick MIGNARD Certains le regrettent mais d’autres l’espéraient : les "listes altermondialistes" se retirent de la compétition électorale des Européennes. C’est un évènement qui va passer inaperçu dans l’inintérêt général et la cacophonie partisane de la campagne. Il est cependant de première importance pour celles et ceux qui veulent un "autre monde". Le texte de la conférence de presse des listes "100% ALTERMONDIALISTE" mérite d’être lu et médité : (...)
Lire la suite, les commentaires...
"JUSTICE" DE CLASSE
de : Patrick MIGNARD - 23 mai 2004
De : Patrick MIGNARD C’est une expression que l’on n’ose plus utiliser et/ou dont on ne voit plus l’utilité et le sens tellement la machine à produire de la mystification a fonctionné et fonctionne. Comment pourrait-on douter de la justice dans le pays des Droits de l’Homme dont la devise est « Liberté, Egalité, Fraternité ». Et pourtant... qui peut avoir confiance dans la Justice ? La Justice, c’est comme la médecine ou l’économie : les premiers (...)
Lire la suite, les commentaires...
DURA LEX, SED LEX "La loi est dure, mais c’est la loi" (1)
de : Patrick MIGNARD - 7 mai 2004
5 commentaires
Le rapport à la loi, et à la légalité en général est au coeur de la problématique du changement social. Le respect de la loi est-il incompatible avec le changement social ? Si oui, le changement social est-il alors plus légitime que la loi au point de pouvoir, devoir, la transgresser ? Ces questions fondamentales, essentielles sont aujourd’hui totalement ignorées par les forces politiques qui n’envisagent, que de manière purement symbolique, et propagandiste, le « changement ». (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite