Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Patrick Mignard (147 articles)
TRAVAIL SOCIAL : MISSION IMPOSSIBLE ?
de : Patrick MIGNARD - 21 avril 2004
2 commentaires
Les travailleurs sociaux ne savent plus exactement où ils vont dans leur pratique et ce que l’on attend réellement d’eux. Quelle est leur mission ? Quelle est la commande sociale à laquelle ils se doivent de répondre ? Quelles sont les limites de leur travail ? Les contradictions qui les fait s’interroger sur l’efficacité, mais aussi sur la nature de leur travail. Le dernier épisode sur « la délation » a fini de jeter le doute sur un travail qui devient apparemment (...)
Lire la suite, les commentaires...
VIOLENCE ET CHANGEMENT SOCIAL
de : Patrick MIGNARD - 16 avril 2004
de Patrick MIGNARD La question de la violence est récurrente de tout processus de transformation sociale. La violence est partout dans l’Histoire, sa condamnation aussi d’ailleurs, et il est de bon ton aujourd’hui de croire, de faire croire ou de feindre de croire que, la transformation sociale étant terminée (que mettre à la place du marché ?), la violence doit l’être également. L’Etat, l’autorité, s’est toujours attribué le monopole de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
LE SERVICE PUBLIC A L’EPREUVE DU MARCHE
de : Patrick MIGNARD - 12 avril 2004
1 commentaire
de Patrick MIGNARD Le service public « fond », aujourd’hui, « comme neige au soleil ». Attaqué de toutes parts par les gestionnaires du système marchand, il est en passe de succomber à la marchandisation généralisée . Victime de la loi du marché et des discours trompeurs et mensongers sur l’efficacité et la rentabilité, les « usagers » vont devenir des « clients »… désormais il ne faudra plus « avoir besoin de… », mais « pouvoir et/ou devoir payer ». Le service (...)
Lire la suite, les commentaires...
VERS UNE SOCIETE POLICIERE ?
de : Patrick MIGNARD - 7 mars 2004
3 commentaires
Contribution de Patrick MIGNARD La généralisation des politiques sécuritaires dans tous les pays développés ne peut que faire s’interroger le citoyen conscient. Comment expliquer cette dérive dans des pays qui n’ont de cesse de se réclamer « démocratiques » et « respectueux des droits de l’homme ». Evitons toute vision policière de l’Histoire et essayons de comprendre. A moins de partir de l’hypothèse que nous sommes sur la voie de l’établissement (...)
Lire la suite, les commentaires...
TRANSITION
de : Patrick MIGNARD - 17 février 2004
1 commentaire
TRANSITION C’est le processus qui consiste à passer d’un système social à un autre système social. Moment délicat à analyser et… l’Histoire l’a prouvé, impossible à prévoir… seule l’étude à posteriori donne des éléments d’explication. C’est en étudiant ce « passage » que l’on se rend compte en quoi l’Histoire… et toutes les « sciences » afférentes (économie, sociologie, psycho-socio, science po.…) n’est (...)
Lire la suite, les commentaires...
VITAPOCHE : LA PAUVRETE MISE EN EQUATION
de : Patrick MIGNARD - 8 février 2004
Mais, voyons, mais c’est bien sur, comment ne pas y avoir pensé plus tôt ? ? Voilà la véritable solution à la pauvreté : le VITAPOCHE. « Puisque, d’une part, les personnes sans abri ne mangent pas assez et que, d’autre part, les structures d’accueil ne fournissent qu’une fraction des apports énergétiques, l’idéal serait que la quasi-totalité des vitamines et minéraux nécessaires pour la journée soit présente dans la fraction donnée. [...] Seul le recours (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA PUB OU LA VIE
de : Patrick MIGNARD - 8 février 2004
de Patrick MIGNARD La publicité s’est emparée de la vie pour l’insuffler à un objet mort, la marchandise. La publicité croit être la vie (il suffit d’entendre parler les publicitaires !) alors qu’elle la tient prisonnière comme le possesseur d’un oiseau qui projette sur l’animal encagé ses visions de liberté. Elle envahie notre univers et apparaît comme l’expression de la vie alors qu’elle n’en est que l’occupante indésirable. (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes se sont donnés des chefs pour défendre leur liberté ! Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite