BELLACIAO
jeudi 13 septembre 2018 (19h26) :
Hivers nucléaire.

De : L’iena rabbioso
1 commentaire
JPEG - 5.4 ko
Décontractez vous , vous n’êtes pas en France
En cas d’incident, pensez à prendre une pilule d’iode. Si toutes les pharmacies sont en rupture, évitez de manger des champignons et faite confiance à l’état qui va bientôt envoyer des hélicoptères avec des combinaisons NBC qui vous maintiendraient en vie au moins 12 mois.

Des petits enfants de l’école publique sont invités à visiter le Visiatome. Je me rappelle très bien des années 1980, où des journaux comme Libération dénonçaient le lavage de cerveaux du monde soviétique.

De nos jours, en France, il faut entendre des choses absurdes comme : des fûts enterrés dans des sols jugés sans risque pourront avoir une durée de vie de 600 milles ans.

Le fait que personne ne puisse prévoir ce qui va se passer dans 600 milles ans a disparu sur la photo.

Alors que la construction d’un EPR est factuellement un désastre financier, et ne répondent même pas à la question des sous produits radio-actifs issus du retraitement du poison nucléaire produit par les centrales classiques ne constitue pas un débat sur les grandes chaînes médiatiques.

Encore une fois, on nous fait le coup de la bougie et d’une humanité qui remonte aux arbres.

Il y a pourtant des questions qui devraient se poser : au bout de 500 ans, le sarcophage de Tchernobyl va-t-il tenir le coup ?

Les tremblements de terre au Japon vont-il épargner les centrales nucléaires dont la technologie est identique à celle des centrales françaises ?

Que je passera-t-il si la température des eaux qui doivent refroidir la réaction en chaîne des centrales nucléaires ne suffisent plus à refroidir les violentes réactions d’atomes surchargés (enrichis c’est à dire plus violents) ?

Le béton des centrales durera-t-il 600 milles ans ?

Même si une petite catastrophe entraînait l’évacuation de la population autour d’une centrale, est-il certain que les pilules d’iodes soient d’un grand secours ?

Je pense que ceux qui se concentrent sur une menace terroriste sont des crétins.

La menace, elle aura lieu à long terme, et quand des choses tristes comme la destruction totale de toute vie autour d’une centrale qui avait une fissure inquiétante mais pas trop, il n’y aura comme en Ukraine, comme au Japon, aucun responsable.

Il n’y aura que des gens qui mourront d’un cancer 10 ans plus tard.

Construire d’autres EPR alors que la tentative d’une construire une seule est un désastre !

Tous ces types ont fait de longues études.

Et ils ont un objectif : Conserver leurs salaires et avoir une retraite confortable, de préférence loin de la France Nucléaire.


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Hivers nucléaire.
17 septembre 2018 - 12h30 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1 - 2.*.35.***

C’est à chusclan ?





> Version web de cet article