BELLACIAO
dimanche 23 septembre 2018 (09h39) :
Les approches libertaire de l’école du Rojava

De : Pierre Bance
1 commentaire
JPEG - 173.9 ko
Sortie d’école à Kobanî en mai 2018

C’est aussi la rentrée au Rojava et dans le Nord de la Syrie

Là-bas au Rojava et dans les territoires libérés du Nord et de l’Est de la Syrie, c’est aussi la rentrée scolaire. Une rentrée qui se fait sous les menaces d’invasion d’Erdogan et d’Assad. Une rentrée dans un pays cerné par la guerre, acculé à se défendre. Une rentrée avec de faibles moyens en personnel et en matériel. Mais tout cela n’empêche pas la révolution émancipatrice fondée sur les communes fédérées et la démocratie directe de se poursuivre. Révolution aussi dans l’enseignement, avec la promotion de l’égalité des langues et des cultures, le respect de la liberté d’opinion et de conscience. Révolution dans la pédagogie où maîtres et élèves ont chacun à apprendre de l’autre, où l’idée même d’examen est dépassée.

Dans l’enseignement comme dans la politique menée par les autorités d’auto-administration tout n’est pas parfait, loin de là, et personne, responsables comme enseignants, ne prétend le contraire, mais qui peut rester indifférent à la tentative de construire une société émancipée dans un milieu hostile avec des religions qui peinent à sortir de l’obscurantisme, des traditions patriarcales qui n’ont pas dit leur dernier mot, la menace d’un retour de la dictature.

L’article « Les approches libertaires de l’école du Rojava », publié par Autre futur et Questions de classe(s), tente de donner une idée de cette expérience. Pour le lire :

http://www.autrefutur.net/Les-approches-libertaires-de-l-ecole-du-Rojava

ou en pdf :

PDF - 115 ko

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Les approches libertaire de l’école du Rojava
23 septembre 2018 - 11h39 - Posté par Pedro - 79.**.80.***

La situation est hypercompliquée. Les Kurdes sont obligés tactiquement de tenir compte des rivalités et des interventions impérialistes. Il va leur falloir la jouer fine. J’espère qu’ils y arriveront.
Des gens d’extrême gauche (la LTF mais pas seulement) accusent les YPG d’être carrément des supplétifs de l’impérialisme US.

https://www.liberation.fr/debats/20...

Les Syriaques progressistes démentent que des difficultés seraient créées pour les écoles chrétiennes dans les zones libérées.





> Version web de cet article