BELLACIAO
mardi 25 septembre 2018 (05h36) :
aquarius appel au blocage du port autonome de Marseille

De : rodolphe nettier
1 commentaire

BASTA ! terminé les « solutions européennes » à la Macron-Collomb : la riche Europe doit accueillir les exilés de l’ AQUARIUS A MARSEILLE …. 58 exilés , il ose !

Ce sont des millions d’exilés Syriens Irakiens Soudanais Erythréens Afghans et… qui sont entassés, violentés et bloqués au plus loin de nos frontières à la demande de LA RICHE EUROPE dans ces camps de la honte et guerres que nous armons ,

Non à ces hot spots ! Stop à l’externalisation des camps des exilés au plus loin de nos frontières. :

PAS DE MURS ENTRE LES PEUPLES

PAS DE FRONTIERES MARITIMES ENTRE LES PEUPLES

NON A FRONTEX

DE L’AIR OUVRONS LES FRONTIERES !

MACRON ose « chercher une solution européenne » : MACRON CHECHERAIT UNE REPARTITION SOLIDAIRE ? … mais pas en France ! …. 58 exilés : pitoyable.

A Marseille une centaine de mineurs isolés dorment sur nos trottoirs tous les soirs , malgré des décisions de placement assorties d’ astreintes journalières . Le gouvernement préfère encore payer ( quoique) que d’accueillir et protéger dignement ces enfants comme la loi l’oblige…. Avec L’Aquarius avec 58 exilés : plus lourd comme charge que le service de vaisselle de Jupiter ?

URGENCE MOBILISATION/ tous sur le port de Marseille , Non au blocage de l’ Aquarius

Solange, Marseille

L’Aquarius avec 58 exilés à bord se dirige sur le port AUTONOME de Marseille mais va se voir refuser l’accès au PORT DE MARSEILLE ( source vérifiée)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
aquarius appel au blocage du port autonome de Marseille
28 septembre 2018 - 01h41 - Posté par jicé - 109.***.249.**

"A Marseille une centaine de mineurs isolés dorment sur nos trottoirs tous les soirs , malgré des décisions de placement assorties d’ astreintes journalières "

C’est aussi le cas à Paris ; ils ne veulent pas aller en foyer. Que faire ? C’est facile de jouer les grands coeurs avec yaka et ilfo.

On ne règle pas des situations aussi complexes et graves uniquement avec de l’humanitaire.

Il y a une position claire à décider et débattre puis des mesures et une doctrine à établir suivant les principes de la loi et de l’état de droit.





> Version web de cet article