BELLACIAO
samedi 29 juin 2019 (17h35) :
A propos de l’imam intégriste Rachid Abou Houdeyfa

De : Christian DELARUE
2 commentaires

A propos du célèbre imam brestois surtout intégriste Rachid Abou Houdeyfa

(de son vrai nom Rachid el-Jay)

Il ne méritait évidemment pas son agression physique (que je laisse de côté - voir article Médiapart ), il méritait par contre une sévère et franche critique de la part des forces d’émancipation, des milieux progressistes (croyants ou non). Aucune exploitation raciste n’est tolérable de cette agression (puisqu’après l’attaque de Brest l’inquiétude grandirait dans la "communauté" musulmane dit l’article de Mediapart) !

Ceci dit retour obligé sur le personnage !

D’autres vont discuter de son trajet avec pertinence (ou pas). Je me limite donc ici à (re)poser une DISTINCTION NECESSAIRE dans la lutte idéologique contemporaine à laquelle je participe.

 NEGATIVEMENT : Il ne s’agit PAS pour l’imam Rachid Abou Houdeyfa de vouloir poser des bombes car il n’est pas un musulman terroriste . Et élément important , nul ne l’accusait d’être musulman terroriste ! Je vois alors dans ce procédé de désignation du pire en sachant que c’est faux un vulgaire procédé d’amalgame entre intégriste et non intégriste chez certains idéologues communautaristes. C’est une façon de couvrir l’islam intégriste qui n’est pas acceptable. Les forces progressistes ou d’émancipation ne sont pas dupes !

 POSITIVEMENT : Il s’agit nettement d’un intégriste religieux défendant un sexisme foncier, en mode sexyphobique (haine des femmes non voilées et sans jupe longue car indigne ) et sexoséparatisme (femmes à la maison et hommes dehors comme le veut Erdogan en Turquie) avec volonté de créer un hyperpatriarcat contre les conquêtes féministes traduites dans certains pays (de patriarcat réduit) en lois d’égalité hommes-femmes et de liberté des femmes !

Ce n’était DONC pas un extrémiste voulant envoyer des guerriers dans des zones troubles du Sud mais c’était NEANMOINS un intégriste religieux musulman très très réactionnaire, qu’aucune gauche digne de ce nom ne saurait défendre !

Si on ne critique pas un tel intégriste - qui n’est pas seul en son genre (des millions) - alors on ne critique pas grand chose de nos jours face à une peste transnationale montante ! On va certes critiquer le capitalo-patriarcat - ok pour moi - mais laisser faire des intégristes comme lui car çà n’arrange que les secteurs autoritaires pudibonds de droite et de gauche !

Quant à son « évolution », le minimum requis est le doute car la duplicité (takya) de ces intégristes est notoire ! Minimum !

Christian DELARUE

Reprise aménagée d’un commentaire plus succinct sous un article de Mediapart


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
A propos de l’imam intégriste Rachid Abou Houdeyfa
30 juin 2019 - 11h09 - Posté par Pedro - 84.***.195.**

Effectivement il n’ a jamais appelé à poser des bombes. "En même temps", je ne vous le fais pas dire : "la duplicité (takya) de ces intégristes est notoire".
Le PIR menace de pogroms, ce qui n’empêche pas de gens de gauche de le trouver fréquentable :
" Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous  ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux  ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant”
Il est d’ailleurs passé à l’acte à Marseille avec l’agression contre Mille Bâbords.




A propos de l’imam intégriste Rachid Abou Houdeyfa
30 juin 2019 - 15h43 - Posté par Raymond H - 88.***.207.**

Certes ce n’est pas (comme tant d’autres), un terroriste en ce qu’il ne pose pas de bombes mais, idéologiquement, il contribue (comme d’autres) à la formation politique des poseurs de bombe. Il a donc une part de responsabilité dans le climat délétère que les intégristes islamistes (violents ou non) ont contribué à mettre en place.
Comme le fait remarquer Pedro dans son commentaire, ils ont déclaré la guerre à tous les "blancs", sans distinguo ; des militants révolutionnaires et communistes sont dans le lot, y compris leurs idiots utiles, comme Médiapart quand il s’agit de ce sujet ; sauf à ce qu’ils aient passé un accord.





> Version web de cet article