BELLACIAO
vendredi 5 juillet 2019 (20h16) :
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]

De : Ernest London
1 commentaire

Les soldats du 14e régiment de tirailleurs sénégalais, engagés dans les Ardennes, sont faits prisonniers par les Allemands, dispersés dans des Frontstalags, fermes et usines en France occupée, avant d’être embarqués et ramenés en Afrique. Comme ils réclamaient le versement de leur solde, ils furent exécutés par leur propre armée, jetés dans des fosses communes, effacés, oubliés, « évaporés ». L’histoire s’est arrêtée à Thiaroye, au Sénégal, en 1944. Pour les victimes de la tragédie. Pour leurs descendants, sur plusieurs générations, ignorant ce qu’y s’est réellement passé. « Un parent humilié donne toujours un enfant en colère. » Pour les « bourreaux », aussi, incapables de vivre avec ce trop lourd secret. Pour leurs familles qui vont en supporter le poids sans rien en savoir. Certains essayeront de « remettre les bouts ensemble », de découvrir la vérité, de comprendre comment et combien elle a entravé leur existence : « Le présent ne peut pas exister à l’ombre de ce passé flou. » Avec leurs récits croisés, Alexandra Badea tente de comprendre la puissance folle de ce « point de non-retour ».

Article complet sur le blog de la Bibliothèque Fahrenheit 451 : https://bibliothequefahrenheit.blog...

POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE] Alexandra Badea 98 pages – 13 euros Éditions L’Arche – Paris – Août 2018

JPEG - 45.3 ko

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
6 juillet 2019 - 11h35 - Posté par Pedro - 84.***.195.**

Dans le film de Sembene Ousmane, il est fait état d’un massacre de la police pétainiste dans un village diola qui s’opposait à une réquisition de riz.





> Version web de cet article