BELLACIAO
jeudi 11 juillet 2019 (22h15) :
BURQINI de droit bien que contestable !

De : Christian DELARUE
3 commentaires
JPEG - 97.2 ko

BURQINI (ou BURKINI) de droit bien que contestable !

Dire que la laïcité est « hors jeu » à propos du burkini en piscine hors scolarité j’en suis d’accord (puisque ce ne sont pas des fonctionnaires de l’Etat dans leurs fonctions ni des assimilés fonctionnaires agissant officiellement comme faisant-fonction) mais dire que la religion n’a rien à voir là-dedans c’est aller un peu vite en besogne, alors que c’est très manifestement ce qui est affirmé par les intégristes musulmans et les croyant.e.s qui les suivent . Cela ne tient donc pas la route.

 Religion : praxis progressiste et praxis intégriste

Toute religion est source de normes plus ou moins aménagées par les croyant.e.s et de pratiques très variables. Il existe des interprétations et des pratiques intégristes de la religion, que ce soit pour l’islam ou pour d’autres religions, qui diffèrent d’autres pratiques. Il s’agit de pratiques autoritaires, sévères et réactionnaires, en matière de moeurs !

Les intégristes de plusieurs religions ont défendu une « sur-pudeur » obligée des femmes par divers procédés de stigmatisation et de honte du contraire (thématique de l’animal ou de la prostituée) et en conséquence préconisé très fortement l’hypertextile - robe longue, bras couverts, décolleté interdit, cheveux couverts - pour cacher le corps féminin ; comme si l’attirance sexuelle pour le corps différent était sans maitrise possible et le viol ou l’insulte sexiste obligée.

 Culture et sub-culture installée

Ce que l’on peut ajouter c’est que ces pratiques hypertextiles intégristes et identitaires (affichage religieux très fort) tendent à devenir ici ou là culturelles, une subculture identifiant le poids variable des intégristes ! Il s’agit d’une sub-culture réactionnaire et hyperpatriarcale mais légale à ce jour si librement adoptée. Cela diffère des « campagnes d’hidjabisation » forcée au Maghreb qui sont à repousser comme participant d’un fort contre-mouvement réactionnaire transnational ! Quid aussi des jeunes enfants sous grand voile ? Très contestable !

 Hygiène ?

L’argument de l’hygiène ne tient pas puisqu’il s’agit d’un vêtement hypertextile de bain. Il est conçu pour le bain de musulmanes à pudeur excessive, construite par l’intégrisme musulman qui n’est pas le tout de l’islam ! Un islam existe hors l’intégrisme réactionnaire. De plus les juifs haredim sont aussi des intégristes sexyphobes. Et d’autres religions aussi.

 UN TRES GROS OUBLI

Dans l’affaire ce qu’on oublie c’est surtout la pénalisation des femmes seins nus au bord des piscines. C’est injuste, d’autant plus discriminatoire au regard de la liberté acquise - mais contestée - aux hypertextiles.

XXX

 Piscine : Discrimination textile et discrimination religieuse | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/020719/piscine-discrimination-textile-et-discrimination-religieuse

plus :

 MIXITE TEXTILE en piscine : burkini intégriste et string seins nus. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/020719/mixite-textile-en-piscine-burkini-integriste-et-string-seins-nus

 BURQINI de droit bien que contestable ! - Amitié entre les peuples http://amitie-entre-les-peuples.org/BURQINI-de-droit-bien-que-contestable


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
BURQINI de droit bien que contestable !
11 juillet 2019 - 22h21 - Posté par Christian DELARUE - 83.***.34.*

MIXITE TEXTILE en piscine à Grenoble : burkini musulman intégriste d’un côté et string seins nus de l’autre.

Ambiance froide (ou pas) sous canicule !

I ) Réponse sociétale et non politique à l’intégrisme religieux

L’intégrisme religieux pro-hypertextile avance mais il rencontre des résistances pacifistes (pas d’agression physique) diversifiées, soit libertaires soit féministes ou d’autres encore !

 Sur la nature du burqini  : Le burqini n’est pas une combinaison de plongée il porte deux significations : une IDENTITAIRE d’appartenance religieuse et culturelle et une de GENRE sur l’hypertextile pour les femmes musulmanes selon une prescription réactionnaire, nettement intégriste religieuse.

 Sur le string seulement comme minimum hypotextile : Le string permet de cacher l’organe sexuel primaire (féminin ou masculin) et l’anus. Mais les fesses et les seins ne sont pas cachés ce qui n’est pas la même chose. Enjeux : Les sexyphobes - dont certains intégristes religieux mais pas qu’eux - voudraient cacher les formes du corps féminin et la peau des femmes car ils ne supportent pas de devoir « se tenir » dans une attitude de respect et de dignité. Ils peinent à pratiquer le « double regard » !

 Sur les limites du nudisme : Il est toléré dans de nombreuses société - mais pas au sein des sociétés autoritaires ou il est réprimé (comme jadis dans le Portugal de Salazar, l’Espagne de Franco, la Grèce des colonels) - s’il se pratique en zone réservée (cf débat 1).

 L’hypertextile réservé aux femmes est difficilement accepté car il respire le sexisme.

II) Eléments de débat

 sur string à la place du nu  :

« si nombre d’internautes se sont réjouis de cette initiative nudiste, nous n’y voyons qu’une radicalisation hystérique du débat sur la question du corps telle que précisément la souhaitent les islamistes : comme si au voilement obscurantiste des femmes il n’existait plus d’autre alternative que la revendication d’une complète nudité, laquelle peut poser des problèmes d’exhibitionnisme et gêner notamment les enfants. »

in

Burkini : la réponse politique se fait attendre sur Marianne

https://www.marianne.net/debattons/... ?

 Sur la réponse politique attendue : interdire encore ?

Le même texte préconise une réponse politique autoritaire d’interdiction. Or on trouve de plus en plus une tendance autoritaire d’interdiction qui réduit la liberté textile à un entre-deux moyen de type ni hypertextile ni hypotextile ce qui suscite une crainte légitime. Pour nous il peut y avoir rapport de force critique pacifique au sein de la société civile qui réagit sur la base de l’exercice de la liberté opposée sans recours à une loi autoritaire et d’interdiction.

 Contre la discrimination textile : Evolution requise.

Par contre vouloir interdire les seins nus en bord de piscine quand le burkini est lui autorisé est inadmissible (ce serait arrivé à celle de Rennes). C’est une « discrimination textile » ou si vous voulez un défaut de réciprocité textile car si hypertextile est légal et possible alors hypotextile aussi (pas le nu, le string seulement)




BURQINI de droit bien que contestable !
16 juillet 2019 - 19h17 - Posté par Christian DELARUE - 83.***.34.*

Piscine : Discrimination textile et discrimination religieuse

Egalité et réciprocité textile !

Que dites-vous, vous qui criez bien fort sur Médiapart (1) à une "discrimination religieuse" potentielle mais qui ne dites rien face à la "discrimination textile" avérée contre une (ou des) femme(s) seins nus devant se couvrir le haut dans une piscine ou "l’hypertextile islamique de bain" (le burkini) est par ailleurs autorisé ? Rien ! Et je vous reconnais bien là !

Je reproduis la fin de l’article (cité en 2) :

Contre la discrimination textile : Evolution requise.

Par contre vouloir interdire les seins nus en bord de piscine quand le burkini est lui autorisé est inadmissible (ce serait arrivé à celle de Rennes). C’est une « discrimination textile » ou, si vous voulez, un défaut de réciprocité textile car si hypertextile est légal et possible alors l’hypotextile aussi (pas le nu, le string seulement).

Notez bien que je ne suis pas pour autant pour une loi d’interdiction - comme l’article de Marianne - des vêtements hypertextiles islamiques de bain dit "burkinis" (bien que je les juge lourdement et identitaire et péniblement sexiste) mais pour le droit au string seulement (si çà chante homme ou femme) ce qui n’est pas le cas !

Faudrait pas se tromper de discrimination par défense encore et toujours de la religion, de plus dans ses avancées les plus contestables !

Réciprocité et égalité textile donc non discrimination des hypotextiles ! Lire 2.

Christian DELARUE

1) Non, Mme Ndiaye, le burkini ne pose pas de problème d’hygiène | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/merome-j...

2) MIXITE TEXTILE en piscine : burkini intégriste et string seins nus. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christia...



BURQINI de droit bien que contestable !
19 juillet 2019 - 22h40 - Posté par Raymond H - 88.***.207.**

Tout ce que je vois , c’est un coup monté des islamistes qui sont à la manœuvre pour imposer leur vision vestimentaire des femmes et pas que musulmanes.
Alors les idiots utiles gauchistes vous pouvez rentrer vos larmes, vous vous êtes faits avoir, vous avez perdu la boussole du communisme.





> Version web de cet article