BELLACIAO
samedi 13 juillet 2019 (09h29) :
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !

De : JO

Source : Le Vaillant Petit Economiste NDLR. : A dénoncer sans relâche les fourberies de notre monarque qui annonçait devoir donner des leçons ?

En lisant le titre de cet email, vous avez peut-être fait un bond sur votre chaise.

Frédéric Duval a perdu la boule !

De Rugy, innocent ?!

C’est VRAI et FAUX en même temps

Il est COUPABLE parce qu’il n’aurait jamais dû se laisser aller à dilapider ainsi l’argent du contribuable, surtout dans un moment de crise comme celui que nous vivons.

Il est coupable de sa totale inconscience de la réalité vécue par l’écrasante majorité des français.

Coupable de ne pas avoir été à la hauteur des leçons qu’il nous donnait :

« Si on ne fait pas la transparence, on va évidemment donner l’impression qu’on a quelque chose à cacher et que ce sont des privilèges. Il faut donc lutter contre ce sentiment qui nourrit l’antiparlementarisme. » [1]

Coupable enfin - et c’est probablement le plus grave - d’avoir laissé, une nouvelle fois, les français s’enfoncer une peu plus dans la défiance envers le pouvoir.

Une défiance de plus en plus justifiée à l’encontre de dirigeants qui ne vivent plus que pour eux-mêmes et par eux-mêmes.

Au bout de la route, c’est une démocratie qui se meurt sous les coups impitoyables d’un système qui a oublié qu’il en était le fils et non le propriétaire.

Mais INNOCENT parce qu’il n’a fait qu’agir COMME LES AUTRES

Le voilà, le vrai scandale : tout est probablement légal.

Vous souvenez-vous de la défense outrée de Fillon ?

C’était la même totale incompréhension face aux accusations.

Dans leurs protestations, on entend la même justification : « Pourquoi me tombez-vous dessus ? Je n’ai rien fait de mal ! J’ai fait comme les autres ! ».

Ces pratiques indignes ne sont malheureusement pas une exception.

Elles sont la règle.

Ce n’est pas un homme qui est coupable, c’est tout un système qui permet cela

Il est absurde que nous en soyons encore là en 2019 mais c’est pourtant bien le cas.

De Rugy n’a fait que s’adapter à un mode de fonctionnement qui était là des décennies avant lui.

De Rugy n’est pas le problème.

C’est toute une culture du privilège, mode Ancien Régime, qui est à foutre en l’air !

Même si le ministre avait voulu se battre contre ces pratiques, il aurait été contraint d’y souscrire au moins en partie pour s’intégrer et agir dans ce système.

Les chauffeurs, les serveurs en livrée, les bureaux ultra-luxueux, tout ça fait « partie de la fonction ».

Et c’est un drame français qui entraîne les citoyens vers un désenchantement de la politique toujours plus profond.

Je le répète.

Le vrai problème, ce n’est pas De Rugy

Ce qu’il faut, c’est que le principe même du prestige de la fonction soit remis en cause.

Je vais peut-être vous choquer.

Les ministres, et même le Président de la République, peuvent bien prendre le train !

S’ils n’en sont pas capables alors ils ne sont pas dignes de diriger.

Ils n’ont pas besoin d’être conduits, accompagnés, choyés à la manière de princes saoudiens.

L’Égalité, dois-je le rappeler, est dans l’ADN de la France

Mais il semble que le gène de cette Égalité soit encore dormant.

Le mal qui nous ronge est là.

Depuis la Révolution, nous n’avons pas pris au sérieux ce principe qui est pourtant un pilier de la République.

Et j’ai la conviction qu’il est grand temps.

Tant que ce ne sera pas le cas, nous continuerons à haïr nos élites qui nous répondrons par leur souverain mépris.

« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants »

C’est par ces mots que commence l’article 3 de notre constitution.

Mais ils semblent l’avoir oublié.

Aujourd’hui, le seul Président de la République qui vaille pour moi devrait n’avoir qu’une seule priorité au Jour 1 de son mandat :

Renverser la table sans concession aucune.

STOP aux salaires mirobolants

STOP aux palais dorés

STOP aux assistants surpayés

STOP aux conditions préférentielles

STOP aux chauffeurs gratuits

STOP aux repas somptueux et aux cuisiniers privés

STOP aux frais de représentations

STOP au copinage

Ce sont des héritages de la Monarchie qui n’existent pas ou presque pas ailleurs (Finlande, Suisse, Nouvelle-Zélande, etc.).

Un seul principe : l’exemplarité totale et parfaite. Un salaire et c’est tout.

À la moindre incartade, c’est la porte.

Saviez-vous qu’en Suède le n°2 du gouvernement avait été contraint à la démission en 1995 pour avoir réglé quelques courses avec sa carte de crédit de fonction ? [2]

C’était « l’affaire Toblerone » et la morale en matière de vie publique y est toujours l’une des plus strictes au monde.

La France est à mille années lumières de cette moralité.

Le simple fait que nous discutions encore sur le sort à réserver, non seulement au Ministre de la Transition écologique et solidaire, mais aussi au gouvernement entier est une preuve du chemin intellectuel qu’il nous reste à parcourir.

Les festins au champagne et au homard doivent relever de la littérature et de nos livres d’histoire.

C’est valable pour toute la clique ! Tous les fonctionnaires se serrent la ceinture, mais au sommet le champagne coule à flot !

Les grands principes d’austérité sont appliqués presque à tous les niveaux de l’État sauf à l’endroit où c’est vital :

•L’Assemblée Nationale

•Les ministères

•Matignon et l’Élysée

Ces endroits où nous devons trouver l’inspiration et la fierté.

Monsieur De Rugy n’est pas excusable mais il n’est qu’un symptôme Il est temps pour la France de tourner la page et de devenir une véritable république démocratique.

Et non une Monarchie républicaine menée par Jupiter et une cour de nantis…

PARTAGEZ LA PÉTITION AUTOUR DE VOUS

N’oubliez pas de partagez la pétition à vos amis !

Facebook, Twitter et par emails

Il suffit de cliquer sur les boutons ci-dessous :

Facebook Twitter E-mail

Frédéric Duval Le Vaillant Petit Économiste


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article

> Version web de cet article