BELLACIAO
mercredi 17 juillet 2019 (21h24) :
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat

De : Christian D et Monique D
1 commentaire

En-haut

Ni République de l’apparat, ni moine-soldat .

Ni grand luxe, ni misérabilisme !

par Monique DEMARE et Christian DELARUE

Membres de la commission Démocratie d’ATTAC France

XX

A lire « Affaire Rugy : la République et les ors » (1) se dégage l’idée principale que pour Laurent Joffrin M De Rugy n’est juste que « maladroit » et que donc tout pourrait continuer comme avant moyennant plus de prudence à l’heure des photos faciles. Quelle complaisance !

Mais pourquoi Laurent Joffrin tient-il cette position ? C’est que contre l’imposition du modèle scandinave du « moine-soldat », d’une sobriété excessive, il faudrait défendre le modèle national de la « République des apparats ».

Mais avec cette position, Laurent Jauffrin ne donne-t-il pas dans une sorte de populisme national - et par ailleurs fort complaisant avec les puissants -, en critiquant aisément un « modèle scandinave » au profit d’un modèle national bien « bleu-blanc-rouge » ?

En tout cas il se hasarde à fustiger la critique populaire sous le terme de poujadisme. Poujadisme ? Mais quel rapport entre le mouvement corporatiste de refus de l’impôt républicain par les commerçants des années 70 et la critique des frasques de M de Rugy, menées sans souci d’intérêt général ? M Joffrin a-t-il oublié la signification de cette notion ? Il voulait peut-être dire populisme : lequel ? Celui de droite ou de gauche ? Passons !

suite sur

http://amitie-entre-les-peuples.org/Ni-Republique-de-l-apparat-ni-moine-soldat


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Ni Laurent Joffrin, ni Christophe Barbier !
17 juillet 2019 - 23h50 - Posté par ARCHIBALDO - 87.***.29.***

Ni Laurent Joffrin, ni Chistophe Barbier !

A bas le journalisme mimétique de la brosse à reluire envers le pouvoir ploutocrate !

Comment M.Joffrin, l’homme qui passait dans sa jeunesse ses vacances d’été avec Jean-Marie Le Pen peut-il encore ouvrir la bouche pour nous cracher un certain nombre de crapauds morts ?

N’est-il pas temps pour M.Joffrin et ses jumeaux-journalistes si dépendants des milliardaires et du pouvoir politique proche des premiers, de prendre enfin leur retraite ?

Une retraite bien méritée pour service rendu au CAC 40 et aux entreprises d’armements en tous genres. N’ont-ils pas parfaitement travaillé, ces fiers journalistes au réchauffement climatique et à la sixième extinction des espèces pour avoir toujours accompagné leurs amis milliardaires dans leurs entreprises de destruction massive de l’humanité ?

Oui, quand donc M.Joffrin compte t-il disparaitre du paysage médiatique stipendié ?

Tandis que M.Joffrin, le directeur de " Libération " - le journal qui glose beaucoup mais ne trouve jamais rien car il ne cherche pas - tente une fois de plus de sauver la Macronie policière et tortionnaire, il en est d’autres sur le territoire français qui ne se paient pas de mots et qui agissent :

" Depuis quelques jours, les évacuations de squats à Bordeaux et dans certains municipalités se succèdent. On promet des relogements, mais ils ne sont pas légion ; on débusque les sans-papiers que l’on expulse. Bref, des familles se retrouvent à la rue.

" La préfète n’aime pas les squats" :

https://blogs.mediapart.fr/edition/...





> Version web de cet article