BELLACIAO
samedi 31 août 2019 (23h48) :
Communiqué de presse du collectif des Stylos Rouges

De : mat

PARIS le 30 août 2019 – Le collectif des Stylos Rouges saisit le CSA suite à un reportage du JT de France 2

JPEG - 592.9 ko

Le collectif de défense des enseignants accuse le reportage de relayer la communication mensongère du ministre de l’Éducation Nationale Jean-Michel BLANQUER au sujet d’une hausse des salaires des enseignants.

Suite à la diffusion au journal télévisé de 20 heures de France 2 du 29 août dernier d’un sujet traitant de l’annonce du ministre de l’Éducation Nationale, M. Jean-Michel BLANQUER, d’une hausse des salaires des enseignants en 2020, de nombreuses réactions ont vu le jour sur les réseaux sociaux, et notamment sur la page Facebook des Stylos Rouges, critiquant le manque de recul des journalistes vis-à-vis de la communication gouvernementale. En effet, le reportage de France 2, au lieu d’aider à décrypter cette communication ministérielle, contribue au contraire à créer de la confusion dans sa réception par le public. En effet, le reportage ne permet nullement de comprendre que :

1/ la hausse des salaires a été décidée sous le gouvernement de Manuel Valls en 2015 et retardée d’un an par le gouvernement d’Édouard Philippe en 2017

2/ cette hausse ne concerne pas l’ensemble des professeurs, comme une déclaration mensongère du ministre, reprise mot pour mot dans le reportage, le laisse penser

3/ la hausse de salaire est annoncée par son montant brut et annuel, et non pas net et mensuel. Or, lorsque l’on parle usuellement de salaire, c’est le montant net et mensuel qui est le plus souvent utilisé de manière implicite.

Ainsi, les Stylos Rouges se font le porte-voix de ces réactions et critiques et ils ont décidé de saisir le CSA pour manque d’honnêteté et d’indépendance dans le traitement de l’information par les auteurs du reportage, ainsi que par la présentatrice du Journal Télévisé de 20 heures, Mme Anne-Sophie LAPIX. Cette saisine a été déposé vendredi 30 août via le site internet du CSA. Une copie de cette saisine sera envoyée à la Direction de France 2. Les Stylos Rouges reproduisent ici le texte de la saisine :

"Le journal télévisé de 20 heures de France 2, dans son édition du 29 août, a traité de l’annonce du ministre de l’Éducation Nationale, M. Jean-Michel BLANQUER, concernant une hausse des salaires des enseignants en 2020. Suite à cette diffusion et au vu des réactions de beaucoup de nos collègues ayant visionné ce reportage, nous, membres du mouvement des Stylos Rouges, organisation de défense des enseignants de l’Éducation Nationale du 1er et 2nd degré, nous voyons dans l’obligation de saisir le CSA sur le traitement journalistique du sujet par les auteurs du reportage : J. BENZINA, L. AUDEBERT, P. FORGUE, B. BOUSSOUAR, L. COURTÉ, B. VIGNAIS, P. CARON, E. DENIS, J. MECHAUSSI et N. LACHAUD, ainsi que le lancement qui en a été fait par la présentatrice du journal, Mme Anne-Sophie LAPIX. Nous dénonçons un manque de rigueur et d’honnêteté dans le traitement de l’information, et de ce fait un manque d’indépendance des journalistes vis-à-vis de la communication ministérielle. En effet, tout d’abord, la phrase prononcée par Mme LAPIX en préambule du reportage : « cette négociation salariale avait été négociée sous François Hollande » n’éclaire pas suffisamment le fait que ladite hausse des salaires correspond au déblocage d’une mesure prise par le précédent gouvernement en 2015, et dont le calendrier avait entre-temps été reporté d’un an par l’actuel gouvernement (Source : un article en ligne de Libération du 29 août : https://www.liberation.fr/checknews... ). Plus grave, à aucun moment, ni dans les commentaires du reportage ou ceux de la présentatrice, ni dans les séquences retenues au montage, il n’est précisé que l’augmentation de 300 euros représente une somme brute qui ne concernera pas tous les enseignants et qu’il s’agit d’une augmentation de salaire annuelle. La seule formulation retenue par les journalistes est un simple copié/collé de la formule du ministre : « des augmentations de salaires vont avoir lieu, 300 euros pour tout le monde en moyenne en 2020 ». Cette formulation, mensongère sur les bénéficiaires ("pour tout le monde") et volontairement floue sur le caractère mensuel ou annuel de l’augmentation (dû au simple fait qu’usuellement les salaires sont exprimés par les sommes touchées mensuellement) aurait dû faire l’objet d’une explication de texte de la part des journalistes. Ce type de formulation peut se comprendre de la part de services de communication d’un ministre qui souhaite gagner la bataille de l’opinion publique sur la question du « salaire des profs ». Mais dans un contexte où la profession d’enseignant souffre d’un manque de reconnaissance de la part d’une partie de la population et où les fonctionnaires sont régulièrement décrits comme favorisés par rapport au reste des salariés, image entretenue par le mépris affiché de certaines personnalités politiques, au premier rang desquelles notre ministre de l’Éducation, nous pensions que le service public d’information s’honorerait à proposer un décryptage du coup de communication de M. Jean-Michel BLANQUER à une heure de grande audience ; et ce d’autant plus que nous avons pu constater que le traitement médiatique général de cette hausse annoncée des salaires des enseignants a généré une vraie confusion dans sa réception par le public, notamment sur le caractère annuel, et non mensuel, de la hausse. Malheureusement, nous constatons que ce n’est pas le cas, et nous nous demandons s’il s’agit d’un mensonge involontaire par omission de la part des journalistes de France 2, ou bien si le ministre peut également compter sur le service public d’information pour servir sa communication. C’est pourquoi nous saisissons aujourd’hui le CSA et envoyons dans le même temps un courrier à la Direction ainsi qu’à la Direction de l’information de France 2 pour dénoncer un manque d’honnêteté et d’indépendance dans le traitement de l’information concernant le reportage sus-cité et son lancement, et demander que soit rendue publique, au Journal Télévisé de 20 heures, notre critique de ce reportage. Nous demandons également qu’il soit dans le même temps donné des informations précises sur la nature de la hausse annoncée des salaires des enseignants qui ne laisse pas de place à l’ambiguïté par l’omission de certaines informations, source d’une confusion qui ne sert en définitive que la communication d’un ministre au détriment de l’intérêt général de l’information du public".

NB. Ce courrier a été rédigé et approuvé de manière participative sur la page Facebook officielle des Stylos Rouges (environ 700 approbations)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article

> Version web de cet article