BELLACIAO
jeudi 19 septembre 2019 (09h40) :
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE

De : Ernest London
1 commentaire

"Je suis toujours un peu inquiète quand un de mes interlocuteurs est persuadé de savoir exactement ce qu’il faudrait faire, sur quels mots d’ordre et avec qui, et qu’en plus on a l’impression que ces stratégies ne cessent de changer au gré des courants. Je prône plutôt dans mon livre l’archipélisation des îlots de résistance, en rappelant que la recherche d’unité à tout prix, tous en même temps au même endroit sur les mêmes revendications, nous a causé beaucoup de tort. Et je rappelle qu’on est toujours le bisounours ou le black-bloc de quelqu’un."

Compte rendu de lecture et entretien sur le blog de la Bibliothèque Fahrenheit 451 : https://bibliothequefahrenheit.blog...

PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE Réflexions sur l’effondrement Corinne Morel Darleux 106 pages – 10 euros Éditions Libertalia – Collection « La Petite littéraire » – Paris – Mai 2019

JPEG - 59.1 ko

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
19 septembre 2019 - 18h26 - Posté par Raymond H - 88.***.207.**

Et pourquoi pas "plutôt flotter en beauté vers un continent unique que de couler avec grâce" ?
Ce n’est pas tant la "recherche d’unité à tout prix" qui pose problème mais quels moyens on y met ; quelle base idéologique ; et pour quel objectif ?
Sans être "bisounours" ou angélique, soyons réalistes certes, mais déterminés et révolutionnaires. Ce n’est pas chacun pour soi mais, tous pour nous.





> Version web de cet article