BELLACIAO
jeudi 8 octobre 2020 (08h33) :
Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers

De :
3 commentaires
JPEG - 113.1 ko

Trois mois après leur avoir fixé un préavis au 1er février 2021, pour quitter les lieux au profit de services de police, le maire de Béziers se ravise d’expulser les syndicats de salariés de la Bourse du travail en centre-ville. Ces derniers l’ont appris mercredi matin par un courrier mettant fin à leur préavis.

Le « Grand remplacement » n’aura pas lieu à Béziers. En tout cas, pas cette fois-ci. Dans un courrier daté du 30 septembre reçu ce mercredi, les syndicats hébergés à la Bourse du travail, située dans le cœur de la ville, voient leur « préavis de départ » annulé par Robert Ménard. La raison invoquée : « nous avons approfondi la congruence entre la configuration du bâtiment de la Bourse du travail et le projet d’intérêt général envisagé. Il ressort de ces premières études que les locaux et la capacité de stationnement sont en l’état, inadaptés pour concrétiser notre projet à court terme ».

Lire la suite : https://rapportsdeforce.fr/pouvoir-...


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 10h58 - Posté par JOclaude - 46.**.192.***

Le facho se ravise ! Il faut bien dire que cette ville a toujours été à majorité de droite extrême et raciste parce que y vivant une bonne communauté de Magrèbins ! D’ailleurs il a été élu, bien connu comme extrême droite, avec la droite traditionnelle après avoir démissionné du front national pressé qu’il a été de le faire par la droite pour ne pas trop se compromettre dans la complicité avec l’extrême droite ! Magouille réussie ! Enfin, bien sûr, la gauche toujours désunie aggrave la situation !




Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 11h23 - Posté par nazairien - 46.**.192.***

Erreur, de 1977 à 1983, Béziers fut administré par Paul Balmigère PCF
ancien résistant

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_...

Biographie

Ouvrier agricole, il exerce des responsabilités dans les fédérations du PCF de l’Aude et de l’Hérault. Prisonnier de guerre, il est rapatrié sanitaire en 1942. Résistant, il entre dans la clandestinité à Camplong-d’Aude au début de l’année 1944, puis dans le département de l’Hérault (pseudonyme : "Marcel")1.

Vice-président du comité départemental de Libération, remarqué par Étienne Fajon, il siège au comité central du PCF de 1959 à 1967. Il est élu député de l’Hérault en 1962 (jusqu’en 1968 et de 1973 à 1986) et maire de Béziers en 1977, pour un mandat, conseiller général de l’Hérault (1945-1951 et 1970-1982). Il défend avec passion la viticulture méridionale.
Mandats

Député communiste de la 4e circonscription de l’Hérault : 1962-1967, 1967-1968, 1973-1978, 1978-1981 et 1981-1986.
Maire de Béziers de 1977 à 1983
Conseiller général du canton de Frontignan de 1945 à 1951.
Conseiller général du canton d’Agde de 1970 à 1982.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

12 décembre 1944 1947 Joseph Lazare PCF Ouvrier ébéniste, sénateur

1977 1983 Paul Balmigère PCF Ouvrier agricole, député de 1962 à 1968 et 1972 à 1986



Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 11h43 - Posté par JOclaude - 46.**.192.***

Merci Nazairien , mon grand âge peut excuser cette lacune ! Bon, cela n’enlève rien à l’actualité de l’individu pour s’emparer de la Mairie et sa femme d’être députée !




> Version web de cet article