BELLACIAO
vendredi 16 octobre 2020 (09h02) :
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.

De : Christian Delarue (MRAP)
1 commentaire

Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.

Caroline Fourest (comme d’autres, comme moi) indique qu’il y a DES séparatismes et on voit bien que ce propos a pour vertu de casser la focale du Président Macron contre le seul séparatisme islamiste. Non pas qu’il n’existe pas ce séparatisme islamiste mais il n’y a pas que lui et c’est important de le dire. Nombreux et nombreuses sont les personnes à souffrir chaque jour d’autres exclusions (économiques, sociales, sanitaires) que celles des intégristes religieux ! Mais ce n’est certainement pas M Macron qui va porter critique contre les ghettos de riches toujours plus riches et des pauvres plus pauvres en citant Oxfam par exemple ! Il favorise les inégalités au lieu de les combattre.

Outre la focalisation du Président, il y a aussi la manipulation médiatique - la seconde - car tout semble fait dans ce pays pour confondre islam et islamisme . Et pour ce faire il suffit d’inviter l’extrême-droite qui ne cesse de favoriser la confusion. D’un autre côté on a le déni de la distinction pour tout défendre en bloc, ce qui n’est pas mieux car on couvre alors, en invoquant les séquelles du colonialisme (qui effectivement perdurent certes ), les agissements des intégristes musulmans sous l’accusation d’islamophobie ! Cela fait des années que cela dure désormais !

Sur séparatisme et islamisme certains (sur LFI) donnent donc la parole à M Robert Ménard qui coupe (cf extrait vidéo) la parole à Caroline Fourest pour la conserver plus longtemps et répéter son racisme ! Et on commence à connaître ce « second Zemmour » !

 Racisme anti-maghrébins d’abord  : Robert Ménard cible (cf vidéo) de façon globalisante et négative l’islam en général et plus précisément les maghrébins ! N’est-ce pas raciste de généraliser ainsi contre les maghrébins (passage à propos des terrasses) ? Et, en plus, il insiste lourdement face à la critique. Et ce n’est pas la première fois : Bel exemple que cet élu qui incite à la haine raciste des maghrébins de france !

 Totalitarisme contre le voile islamique ensuite : Robert Ménard autoritaire est pour interdire le voile partout. Radicalement partout ! Là aussi, ce n’est pas nouveau chez lui ! Or dans une société politiquement libérale et inclusive on peut certes porter des interdits localisés et circonstanciels mais le principe juridique est que le port du voile est libre. Ce qui n’empêche nullement de penser que ce voile est l’étendard des intégristes musulmans - ceux qui mènent les « campagnes d’hidjabisation forcée » - dans de très nombreux pays du monde ! On peut donc critiquer librement le voile sur plusieurs points mais on doit respecter les femmes qui le porte et on ne doit envisager des interdits que dans des cas précis, pas partout dans l’espace public.

Notez qu’il accuse Caroline Fourest d’euphémisme à propos de la distinction islam-islamisme comme si dans une religion il était hypocrite de distinguer les individus porteurs d’idéologies ou de pratiques réactionnaires , ici sexyphobes et sexoséparatistes, des autres plus ouverts en matière de moeurs ! Et pour sa défense il refuse la loi de 1905 pour invoquer une tradition chrétienne antérieure dans un pays tout à la fois laïque mais aussi fortement athée. Quand on sait que le catholicisme de jadis était aussi répressif en moeurs que les intégrismes musulmans de ces trente dernières années, ce n’est guère à promouvoir !

Christian Delarue

CN du MRAP - Position différente de celle de JF Quentin co-président du MRAP

Gros désaccord entre Robert Ménard et Caroline Fourest sur l’islam et le séparatisme - YouTube https://www.youtube.com/watch?v=uef...

Ghettos de riches, ghettos de pauvres : les inégalités se creusent en Ile-de-France https://www.lemonde.fr/societe/arti...


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Manipulation sur le séparatisme avec un Robert Ménard raciste.
16 octobre 2020 - 09h06 - Posté par Christian DELARUE - 46.**.192.***

Une position différente :

Séparatisme : une manipulation politique
par Jean-François QUANTIN co-président du MRAP

Dans une société qui affronte une crise sanitaire, sociale et économique, le président Macron a choisi de mettre en scène un débat sur « le séparatisme ». Son intervention est explicite : ce sont bien spécifiquement les dérives de l’islamisme qui sont visées. Les déclarations du Ministre de l’Intérieur, porteur du projet, ne laissent aucun doute.
Le premier problème est déjà la mise à l’ordre du jour de cette question à l’agenda politique de la France. Tout le monde comprend bien que cet affichage, voulu avec entêtement depuis des mois, est avant tout lié au calendrier politique. Son objectif est de séduire une fraction de l’électorat, de la disputer à l’extrême droite. En réalité, la législation actuelle apporte des réponses à la plupart des problèmes évoqués et le discours présidentiel dresse même paradoxalement un bilan élogieux de l’action déjà menée.

Toutes les précautions oratoires n’y changeront rien : ce discours cautionne de fait l’idée que l’islam serait le terreau naturel des dérives extrémistes susceptibles de miner la société. Il ne s’agit pas de nier que des dérives peuvent exister ici ou là, mais toutes les religions et idéologies connaissent cette tentation, chez certains, d’imposer leur volonté à l’ensemble de la société, ou à défaut, de vivre en marge du contrat social. Le président Macron a longuement mis l’accent sur l’éducation : les familles musulmanes sont loin d’être la majorité de celles qui aspirent à éduquer leurs enfants séparément des autres, en dehors de l’école publique. Ne cibler qu’une de ces dérives, c’est ouvrir la porte à un amalgame qu’on sait très bien être latent dans une partie trop importante de l’opinion publique.

Il ne suffit pas non plus d’affirmer élégamment que « nous avons-nous-mêmes construit notre propre séparatisme » et que la République doit « respecter ses promesses d’égalité et d’émancipation ». La ghettoïsation de certains quartiers (qui ne sont pas que les quartiers dits « populaires »), les problèmes sociétaux qui sont le terreau des dérives, les injustices sociales, les discriminations, voilà les vrais problèmes qu’il faut traiter et affronter ! Comment faire qu’une partie de la jeunesse ne se sente pas rejetée, avec un avenir compromis, à l’intérieur d’une société qui n’arrive pas considérer tous ses enfants comme égaux ? Ce sont sur ces questions-là qu’il faut proposer un vrai combat et des mesures concrètes.

Le MRAP est sans complaisance avec les idéologies qui confondent séparation et libération et qui rêvent d’un repli communautaire. Mais il dénonce avec force ceux qui jouent politiquement avec ces questions et, de fait, alimentent la montée des haines. Il continuera à travailler dans la proximité, tous les jours, avec toutes les populations, à construire le « vivre ensemble » qui est la vraie réponse aux dérives dites « séparatistes ».

Jean-François QUANTIN, co-président du MRAP

Édito du mois d’octobre : Séparatisme : une manipulation politique ! - MRAP
https://mrap.fr/edito-du-mois-d-oct...





> Version web de cet article